eXc: Nous aimons la liberté, l'état de droit, l'héritage des Lumières, la séparation de l'église et de l'état, l'humour. Nous n'aimons pas le fascisme, le communisme, l'antiaméricanisme, l'antisémitisme, le racisme, la bureaucratie, les totalitarismes. Nous estimons que le plus grave danger que courent les démocraties libérales est de céder à l'islamofascisme. Lire plus

Salut les copains !

Posté le samedi 3 juin 2017 par sil

Bon ! Bon ! Bon ! Il est temps pour moi de vous dire au revoir…

Ayant certaines obligations, et surtout ni le temps ni l’envie de servir de caution centriste ou de ramer pour maintenir le site à flot devant les délires aussi incontinents que droitards de certains, je m’en vais vers d’autres cieux…

Celles et ceux que mes petites analyses, découvertes et autres délires intéressent, ils pourront les retrouver chez moi, du côté du Republicoin

Quant aux amis, on a maintenant d’autres moyens de se refiler des papiers et de se garder à vue 😉

sil @ 09:57
Catégorie(s): Annonces


Laisser un commentaire


55 réponses à “Salut les copains !”

  • 5
    sil:

    Le premier bloc de 50 commentaires est là

  • 4
    Gérard Pierre:

    Où sont passés les commentaires précédents ?

  • 3
    Letel:

    http://www.atlantico.fr/decryptage/confessions-choc-homme-bachar-el-assad-voici-comment-avons-cree-etat-islamique-2897230.html

  • 2
    jc durbant:

    Pour en revenir à la contradiction relevée parMadi que je crois l’avoir enfin comprise, à savoir qu’on ne peut reprocher aux Ali Juppéistes leur manque de soutien à Fillon, je voulais juste rappeler qu’il me semblait qu’en campagne électorale, on était normalement censé garder ses états d’âme pour soi et défendre bec et ongles son camp, quitte plus tard une fois la bataille gagnée, user de son droit de critique pour tenter d’influencer ou d’orienter la politique effective dudit camp dans un sens plus proche de sa propre sensibilité, ce que n’ont effectivement fait, avec le résultat que l’on sait, ni les Ali Juppé ni les cyniques Sarko et bien sûr encore moins les obsédés du souverainisme Dupont-Aignan…

    En revanche, maintenant que la bataille a, pour les raisons que l’on sait, effectivement été perdue, il faut effectivement prendre acte du hiatus devenu désormais insurmontable entre ces deux parties de la droite et faire, dans le chaos que l’on sait et donc dans la douleur, la clarification qui en effet aurait dû être faite bien plus tôt …

    Et même, à défaut de s’en réjouir ou d’en remercier l’adversaire comme le suggère un Buisson, faire au moins de mauvaise fortune bon coeur et en profiter pour élargir le programme d’une nouvelle droite vraiment de droite c’est-à-dire à la fois conservatrice et populaire, aux désormais orphelins, vu l’échec patent du parti des bonnes questions, électeurs du FN …

    Le tout, faut-il le rappeler sur fond de menace islamiste toujours pressante, face à cette nouvelle recomposition, comme je disais, des parties dites « progressistes » de la gauche et de la droite qu’est en train d’opérer le petit marquis poudré sous un prétendu nouveau mot d’ordre « marchiste » qui, même si elle porte une indéniable volonté de réforme économique dont on ne peut que se féliciter à condition bien sûr qu’elle la réalise, n’est en fait qu’une énième resucée tout aussi vide du « changement maintenant » ou du « hope and change » de qui on sait mais avec la perfidie supplémentaire du hold up en plein jour de la geste gaullienne et du sentiment national (les fameux drapeaux et la Marseillaise) que nous avait gardés au chaud, malgré les invectives et pendant toutes ces décennies, le FN honni …

  • 1
    jc durbant:

    « Tu ne peux pas, Jean-Claude, à la fois dénoncer l’Ali-le-Juppé et te plaindre des juppéistes qui ont déserté Fillon-le-pas-bon. C’est tout bonnement incohérent.  »

    Je suis pas sûr de bien comprendre la critique, mais comme je l’ai dit dans mon dernier billet, je pense avec Rioufol et en partie Buisson et d’autres que la clarification en cours est non seulement nécessaire mais qu’elle peut être salutaire, même si elle risque de prendre du temps.

    Et il me semble donc important de tout faire pour contribuer à la (re)création d’une vraie droite populaire, c’est-à-dire conservatrice sur le sociétal et ferme sur l’identitaire-sécuritaire mais réformatrice sur l’économique tout en reprenant en main, avec la disparition probable du FN, les revendications des classes populaires et moyennes les plus touchées par la mondialisation …

    Face à la réunification des parties dites « progressistes » de la droite et de la gauche qu’est en train de réaliser sous nos yeux Emmanuel Macron avec son nouveau gouvernement et sa nouvelle chambre de 400+ députés (et bientôt peut-être la même chose au Sénat ?) …

    D’où le refus, qui me semble logique, de s’emballer avec tout le monde pour la nouvelle présidence (tout en espérant en même temps qu’elle puisse enfin réaliser ou au moins entamer les réformes du marché du travail que la plupart de nos voisins ont réalisées depuis des décennies et enfin sortir du chômage de masse) …

    Et même la vigoureuse dénonciation, menace islamique oblige, de ce qui s’annonce comme la reprise des pratiques angélistes et élitistes d’un Hussein ou d’un Trudeau sur la sécurité et l’identité et donc l’immigration, pour, comme je l’ai dit, non seulement sa non-prise en compte mais son mépris pur et simple des revendications des vrais laissés pour compte de la mondialisation, en gros l’électorat du FN …
















  • Notice: Undefined property: wpdb::$is_admin in /home3/baraka/public_html/wp-includes/wp-db.php on line 684