eXc: Nous aimons la liberté, l'état de droit, l'héritage des Lumières, la séparation de l'église et de l'état, l'humour. Nous n'aimons pas le fascisme, le communisme, l'antiaméricanisme, l'antisémitisme, le racisme, la bureaucratie, les totalitarismes. Nous estimons que le plus grave danger que courent les démocraties libérales est de céder à l'islamofascisme. Lire plus

Présidentielle 2017: Contre le coup d’Etat des juges et des médias, tous au Trocadéro demain pour soutenir Fillon (As pressure grows on France’s conservative candidate to step down from the presidential race, who will deal with the country’s new faultline between globalization’s winners in the cosmopolitan cities and its losers in the periphery ?)

Posté le samedi 4 mars 2017 par jc durbant

fillontrocadero

https://images.mperf.com/ASP0/0A7/ActionsMail/001FYK/c3vrab2waaayc9z.jpgZwastiskaRepublique

Attention: un coup de force peut en cacher un autre !

A l’heure où l’on apprend qu’une Administration Obama qui avait passé dans l’indifférence générale sa première campagne électorale en pourparlers secrets avec un Iran complice des attentats du 11/9 …

Et été surprise lors de la seconde à faire passer des messages secrets à son homologue russe …

A aussi passé ses derniers mois à la Maison Blanche à écouter les communications de son successeur …

Et que fidèles à leur réputation de droite la plus bête du monde de ce côté-ci de l’Atlantique …

La plupart des pontes du parti républicain ou du centre abandonnent le navire …

Quand ils ne font pas de plateau en plateau campagne contre leur propre candidat …

Ou avec l’identité heureuse à la Juppé, tentent d’ajouter au hold up judiciaire et médiatique …

Le casse politique d’une véritable alternance aux demies mesures socialistes incarnées par le chérubin et faux nez hollandais de l’austérité heureuse …

Sans parler pour l’autre candidate qui dérange du parti des bonnes questions et des mauvaises solutions …

D’une improbable et étonnamment opportune, à quelques semaines de l’élection, demande de levée d’immunité parlementaire européenne …

Pour trois photos de l’Etat islamique destinées à montrer ce qu’étaient vraiment des exactions à un prétendu journaliste qui s’était permis de comparer son parti à la barbarie djihadiste …

Comment ne pas voir contre les cris d’orfraie et l’étrange unanimité de nos médias et politiques réunis …

Les mêmes qui avaient laissé, sans compter les manifestations anti-Israël aux cris de mort au juif sous les drapeaux du djihad, des militants souvent violents squatter pendant des mois la place de la République à Paris …

La nécessité de la mobilisation de demain au Trocadéro …

Et à défaut d’un large sursaut comme pour l’élection de Trump avant lui dans l’isoloir des vrais patriotes …

La nouvelle catastrophe, entre votes Macron pour la sécurité ou FN pour l’économie, qui se profile pour l’avenir de notre pays ?

jc durbant @ 09:09
Catégorie(s): Pendant ce temps-là, en France


Laisser un commentaire


54 réponses à “Présidentielle 2017: Contre le coup d’Etat des juges et des médias, tous au Trocadéro demain pour soutenir Fillon (As pressure grows on France’s conservative candidate to step down from the presidential race, who will deal with the country’s new faultline between globalization’s winners in the cosmopolitan cities and its losers in the periphery ?)”

  • 4
    jc durbant:

    Quand Hollande faisait écouter Sarko ?

  • 3
    jc durbant:

    « on a le droit d’être stupide sans être obligatoirement antisémite. Encore que ces deux improbables qualités ne soient pas forcément incompatibles.La France est un pays latin de tradition catholique ou l’argent et la finance n’ont jamais eu bonne presse. La religion marxiste n’a pas amélioré leur image »…

    D’accord avec james que c’est probablement pas bien méchant mais même si on est pas toujours habitué à les reconnaitre, c’est quand même largement inspiré des caricatures antisémites et d’ailleurs, si on va sur certains sites, on voit bien derrière la liste qui se profile de ses soutiens estampillés juifs: Rothschild, Drahi, Attali, Minc, et al …

    Surtout qu’on sait bien comme il est facile de rebasculer dans ce genre de conspirationnisme à la protocole des sages de Sion – dont même Bourdieu à des moments avait donné l’impression de pas être très loin …

    Ou ce papier de Mediapart récemment qui basculait vite vers le conspirationisme avec son « élite mondialisée et nomade » …

  • 2
    James:

    C’est ce que j’ai précisément tenté d’expliquer ici à Mercator samedi dernier.

    ———

    Pardon d’entrer dans les détails, mais la folie des temps l’exige: le caricaturé Macron n’est pas juif, que je sache, et est doté d’un appendice nasal relativement proéminent qui peut faire le bonheur du caricaturiste, sans affecter outre mesure un physique que l’on s’accorde à trouver agréable.

    Je n’ignore pas que l’on puisse faire de l’antisémitisme sans juif, mais on reconnaîtra que lorsque M. Mélenchon associe automatiquement Pierre Moscovici à la finance internationale, le soupçon d’antisémitisme est moins spéculatif.

    (…)

    Un esprit chagrin aurait pu également trouver dans la caricature d’Éric Zemmour ornant la couverture du Libération du dimanche 12 octobre 2014, et le représentant avec un «type» sémitique quasi stéréotypé -oreilles basses et nez busqué-des relents de la presse antisémite de la grande époque. Mais je n’ai pas l’esprit chagrin, encore moins celui du procès d’intention.

    Regardons davantage encore les caricatures consacrées à Emmanuel Macron: celle de Charlie hebdo numéro 1210: cigare-stylo Mont-Blanc dans la bouche. Celle de l’Obs du 27 aout 2014: chapeau haut-de-forme, costume rayé, cigare fumant et très grand nez busqué. Aucune polémique sur un quelconque antisémitisme n’a été enregistrée, fort heureusement à mon avis.

    Mais le plus farce est pour la fin: ainsi Le Monde a détecté dans la caricature des Républicains «les codes iconographiques de l’antisémitisme»

    Manifestement, le journal vespéral était moins regardant à l’égard de son propre dessinateur Plantu, lorsque celui-ci, dans son édition du 28 aout 2014, faisait un sort caricaturalement cruel à M. Macron. Légende: «C’est bien toi qui avais dit «mon véritable adversaire c’est la finance?»» questionne François Hollande à son double qui lui répond : «Oui mais ça c’était avant».

    Dessin d’illustration: l’ancien ministre des finances, gros cigare à la bouche, nez proéminent, chapeau haut-de-forme, avec en prime, sur son épaule un Picsou à l’avarice aussi légendaire que celle que l’on prêtait sans barguigner à un certain peuple qualifié d’usurier.

  • 1
    Sittingbull:

    Qu’on s’apprête à voter pour un type d’une cupidité monstrueuse et qui a usé sans scrupule et sans retenue de l’argent public est proche de l’invraisemblable.
    Pas du tout, c’est une bonne vieille tradition française: Mitterrand, Chirac, Hollande ont fait bien pire.















  • '