eXc: Nous aimons la liberté, l'état de droit, l'héritage des Lumières, la séparation de l'église et de l'état, l'humour. Nous n'aimons pas le fascisme, le communisme, l'antiaméricanisme, l'antisémitisme, le racisme, la bureaucratie, les totalitarismes. Nous estimons que le plus grave danger que courent les démocraties libérales est de céder à l'islamofascisme. Lire plus

Ces ordures islamistes libres de se balader et de nuire en Europe

Posté le jeudi 22 décembre 2016 par sil

terroristes-en-liberte-ue

Rien à battre si le retour au pays pour ces ordures doit signifier l’enfer… depuis quand et jusqu’à quand nos droits fondamentaux doivent et devront protéger ces nazis plutôt que nos populations civiles…



Laisser un commentaire


3 réponses à “Ces ordures islamistes libres de se balader et de nuire en Europe”

  • 3
    Polémos:

    Curiale écrit :

    «Dans le même ordre d’idées, Merkel est fille de pasteur, dans quelle mesure sa décision d’accepter un million de ressortissants de pays qui sont totalement arriérés en matière de droits de la personne n’a-t’elle pas été juste un acte de charité chrétienne au lieu d’être un acte réfléchi combinant les bons sentiments à la volonté de gérer au mieux les intérêts des citoyens ? Est-ce qu’un honorable lecteur d’Extreme-Centre peut m’éclairer ?»

    G.K. Chesterton a écrit:

    «Le monde moderne n’est pas méchant ; sous certains aspects, le monde moderne est beaucoup trop bon. Il est plein de vertus désordonnées et décrépites. Quand un certain ordre religieux est ébranlé (comme le fut le christianisme à la Réforme), ce ne sont pas seulement les vices que l’ont met en liberté. Les vices, une fois lâchés, errent à l’aventure et ravagent le monde. Mais les vertus, elles aussi, brisent leur chaînes, et le vagabondage des vertus n’est pas moins forcené et les ruines qu’elles causent sont plus terribles. Le monde moderne est plein d’anciennes vertus chrétiennes devenues folles

    Merkel, fille de pasteur, est une chrétienne devenue folle…

  • 2
    Curiale:

    L’Europe telle qu’elle est actuellementest bâtie sur des mythes, parmi eux:

    – qu’elle est en paix depuis 1945 grâce à ses propres vertus, alors que ce sont la Américains qui ont garanti sa sécurité à leurs frais.
    – que le ‘hard power’ bête et méchant à l’Américaine est dépassé, le ‘soft power’ est ce qui compte aujourd’hui.
    – que si vous êtes gentils avec les autres, ils seront gentils aussi. Si ce n’est pas le cas, il ne peut s’agir que d’un horrible malentendu, dont vous devez certainement être responsable.
    – que toute différence est enrichissante, sans tenir compte de sa nature, même celle que vous avez avec le S.S., le garde rouge ou le mongol qui traite actuellement votre cas avec bienveillance.
    – que les frontiéres sont un concept dépassé
    – que la liberté de circulation des biens et des capitaux est indissociable de la liberté de circulation des personnes.

    La remise en cause de ces mythes exige d’admettre que l’on s’est trompé, et de changer de cap, et c’est traditionellement difficile.

    D’autre part, il est de bon ton de se gausser des Américains pour la place que tient ouvertement la religion dans leurs débats politiques et sociaux, mais je pense maintenant que c’est aussi le cas en Europe, de manière plus sournoise: je me souviens d’avoir lu des déclarations de Juppé et de Raffarin au moins qui dans lesquelles ils expliquaient en gros que l’économie de marché et la concurrence étaient immorales.
    Ca explique à mon sens nos six millions de chômeurs et pourquoi nous n’avons le choix qu’entre des Socialistes étatistes et des Catholiques de gauche comme Juppé et autres.
    Fillon donc lui aussi s’amollir parce qu’il va devoir pactiser avec les dhimmis de Juppé, il ne faut probablement pas trop compter sur lui pour changer les choses.

    Dans le même order d’idées, Merkel est fille de pasteur, dans quelle mesure sa décision d’accepter un million de ressortissants de pays qui sont totalement arriérés en matiéres de droits de la personne n’a-t’elle pas été juste un acte de charité chrétienne au lieu d’être un acte réfléchi combinant les bons sentiments à la volonté de gérer au mieux les intéréts des citoyens ? Est-ce qu’un honorable lecteur d’Extreme-Centre peut m’éclairer ?
    L’historien allemand Theodor Momsen n’a pas souhaité continuer sa magistrale histoire de Rome aprés que l’empire soit devenu chrétien, car il attribuait au pacifisme chrétien le manque de résistance des Romains à la pression des migrants de l’époque. Oui, les peuples du Völkerwanderung fuyaient aussi la querre.

    En conclusion, il va se passer pas mal de temps avant une vrai réaction, parce que ca demande à pas mal de monde de reconnaitre qu’ils n’ont peu ou mal réfléchi, et qu’ils ont fait des conneries.
    Ca va être trés, trés difficile d’admettre que le Bisounours Land ne tient juste pas la route.

    Précision: je ne critique en aucun cas ici le Christianisme, je suis judéo-chrétien de culture moi-même, mais je m’interroge juste comme Mommsen sur la pertinence de pratiquer la charité chrétienne à tout prix et de tendre la joue gauche dans le contexte actuel.

  • 1
    Curiale:

    L’Europe telle qu’elle est est bâtie sur des mythes, parmi eux:

    – elle est en paix depuis 1945 grâce à ses propres vertus, alors que ce sont la Américains qui ont garanti sa sécurité à leurs frais.
    – le ‘hard power’ bête et méchant à l’Américaine est dépassé, le ‘soft power’ est ce qui compte aujourd’hui.
    – si vous êtes gentils avec les autres, ils seront gentils aussi. Si ce n’est pas le cas, il ne peut s’agir que d’un horrible malentendu, dont vous devez certainement être responsable.
    – toute différence est enrichissante, sans tenir compte de sa nature.

    La remise en cause de ces mythes exige d’admettre que l’on s’est trompé, et de changer de cap, et c’est difficile.

    D’autre part, il est de bon ton de se gausser des Américains pour la place que tient ouvertement la religion dans leurs débats politiques et sociaux, mais je pense maintenant que c’est aussi le cas en Europe, de manière plus sournoise: je me souviens d’avoir lu des déclarations de Juppé et de Raffarin au moins qui dans lesquelles ils expliquaient en gros que l’économie de marché et la concurrence étaient immorales.
    Ca explique à mon sens pourquoi no n’avons le choix qu’entre des Socialistes et des Catholiques de gauche comme Juppé et autres.

    Merkel est fille de pasteur, dans quelle mesure sa décision d’accepter un million de ressortissants de pays qui sont totalement arriérés en matiéres de droits de la personne n’a-t’elle pas été juste un acte de charité chrétienne au lieu d’être un acte réfléchi combinant les bons sentiments à la volonté de gérer au mieux les intéréts des citoyens ?

    Fillon lui aussi va s’amollir parce qu’il va devoir pactiser avec les dhimmis de Juppé.

    L’historien allemand Theodor Momsen n’a pas souhaité continuer sa magistrale histoire de Rome aprés que l’empire soit devenu chrétien, car il attribuait au pacifisme chrétien le manque de résistance des Romains à la pression des migrants de l’époque. Oui, les peuples du Vôlkerwanderung fuyaient aussi la querre.

    En conclusion, il va se passer du temps ava















  • '