eXc: Nous aimons la liberté, l'état de droit, l'héritage des Lumières, la séparation de l'église et de l'état, l'humour. Nous n'aimons pas le fascisme, le communisme, l'antiaméricanisme, l'antisémitisme, le racisme, la bureaucratie, les totalitarismes. Nous estimons que le plus grave danger que courent les démocraties libérales est de céder à l'islamofascisme. Lire plus

The Obama Legacy

Posté le mercredi 9 novembre 2016 par sil

president-donald-trump-american-flag

Voilà ce qui arrive lorsque la bobocratie abandonne le peuple aux démagogues…

Maintenant que l’on se rassure. Les USA survivront à Trump comme ils ont survécu à Obama car la Force des USA réside avant tout dans ses institutions.

Par contre pour le reste du Monde, ce sera sans doute encore un peu plus de bordel que sous Obama…

sil @ 00:02
Catégorie(s): Politique américaine


Laisser un commentaire


13 réponses à “The Obama Legacy”

  • 13
    Letel:

    http://www.csmonitor.com/USA/Politics/2016/1110/An-easy-way-to-reform-the-Electoral-College?cmpid=ema:nws:Daily%2520Newsletter%2520%2811-11-2016%29&utm_source=Sailthru&utm_medium=email&utm_campaign=20161111_Newsletter:%20Daily&utm_term=Daily

  • 12
    James:

    Trump est allé jusqu’à remercier nommément de nombreux membres de son équipe en les invitant à se faire reconnaître : il avait à coeur de se montrer bien entouré, de rassurer en envoyant un message de continuité et en affichant son sens des responsabilités. Il a donc montré que, désormais, ce qu’il y avait de fou et d’original chez lui, autrement dit ce qui a fait rêver presque 60 millions d’Américains, n’est plus d’actualité.

    Bref, le premier message du président élu est le suivant : « La seule chose qui compte est la victoire. J’ai donc tout fait pour gagner, y compris vous faire croire ce que vous aviez envie de croire. Mais maintenant soyons adultes et sérieux, rentrez chez vous car j’ai le monde à gérer. » Aujourd’hui élu, il n’assume plus la radicalité et le potentiel transgressif de sa campagne…

    Si cela vous rassure, détrompez-vous. Si Trump déçoit, si d’ici un an les emplois ne sont pas de retour et la réalité reste peu ou prou ce qu’elle est aujourd’hui, vers qui les Américains abusés par le système vont se tourner ? Les électeurs déçus de Trump en viendront-ils à croire le candidat qui s’engagerait à tenir les engagements trahis du nouveau président ? Ou bien laisseront-ils tomber le système, pensant que rien de bon ne peut venir de la démocratie libérale ? Avec Trump dans l’arène, le dernier recours de Washington est mis à l’épreuve car, comme le démontre son discours de victoire, il reste malgré tout le « plan B » du système actuel. Le plan C risque d’être un jeu totalement différent. C’est pourquoi la nuit du 8-9 novembre 2016 est si importante dans l’histoire américaine. Trump aura été le châtiment infligé à Obama, sa punition pour avoir suscité un fol espoir qu’il ne pouvait que décevoir. Qui, dans quatre ans, punira Trump pour le même péché ?

  • 11
    Letel:

    Pas de chance et lanceur de thons font plus que forts ni courage…

  • 10
    Le Canard Déchaîné:

    Mon #9 mis il y bien 5 hr n’est pas encore paru… 🙁

  • 9
    Le Canard Déchaîné:

    spikedLike Page
    15 hrs ·
    Read Brendan O’Neill in the Spectator on why Trump won:

    « The response to Trump’s victory reveals why Trump was victorious. Because those who do politics these days — the political establishment, the media, the academy, the celeb set — are so contemptuous of ordinary people, so hateful of the herd, so convinced that the mass of society cannot be trusted to make political decisions, and now those ordinary people have given their response to such top-down sneering and prejudice.

    « Having turned America’s ‘left behind’ into the butt of every clever East Coast joke, and the target of every handwringing newspaper article about America’s dark heart and its strange, Bible-toting inhabitants, the political and cultural establishment can’t now be surprised that so many of those people have turned around and said… well, it begins with F and ends with U. »

  • 8
    sil:

    Trump et la Madman theory

  • 7
    Le Canard Déchaîné:

    Madi: le role des Sandersistes – leur défection – a été souligné ds les rapports de la TV israélienne aujoird´hui. Il semble qu il a été important ds les résultats

  • 6
    madimaxi:

    Bien vu, Silou ! Barack a parfaitement salope sa sortie. Presidence, Senat, Chambre, Cours Supreme… tous foutus !

    Trois nouvelles toutes meilleures les unes les autres :
    – une excellente nouvelle : voir la vieille rombiere tomber. C’est incontestablement elle qui avec a son actif : soif du pouvoir, ambition personnelle, malhonnetete manifeste, corruption latente, force des reseaux occultes… constituait la vraie menace de l’OPA hostile sur les insitutions americaines. Remercions les electeurs americains pour leur lucidite. Tous les electeurs. Trumpistes exaltes, republicains sceptiques mais fideles, Sandersistes outres par les procedes de la primaire democrate, independants conscients de l’enjeu et ceux parmi les democrates honnetes qui ont refuse d’etre complices et se sont abstenus,

    – une tres bonne nouvelle : le Parti republicain que d’aucuns, y compris sur ce site, ont deja enterre a tres bien resiste et ceci, par endroit, a contre-courant dominant l’election phare (*).

    – et enfin, tout simplement, une bonne nouvelle entre nous. Nous, les eXcentristes, nous ne sommes pas tombes dans le piege du trumpisme « beton ». Je salue sa victoire. J’attends maintenant de sa part davantage. Sa posture dans les derniers jours de campagne etait encouragente. Sa presence aux cotes des sans-dents des regions economiquement sinistres au moment ou Hillary s’affichait, sourire beat, aux cotes des pop-stars feu-paillettes etait la derniere image forte. Une estocade finement portee. Son discours de victoire sobre et digne. Tout ca c’est bien.

    Sitt, Silou, Letel, James, ma pomme… et surtout le premier a tirer la sonnette, Sire Galahad (dommage qu’il se fait rare), nous serons attentifs a ses faits et gestes et, j’espere, exercerons a son egard l’esprit critique juste. Bienveillant d’accord, car tout bad boy qu’il est c’est malgre lui l’un des notres mais un esprit critique sans concession. Notre posture detache de la hargne bovine partisane devrait pouvoir nous y preparer sans devoir se justifier.

    (*) Je m’explique. Je viens d’apprendre que notre bon vieux Dubbya a vote dans son district pour tout ce qui est republicain (candidats, propositions…), sauf pour Donald (vote blanc). Afin de pallier ces defections au sein de son propre camp, Trump a du beneficier des votes habituellement reserves aux candidats tiers voire democrates. A ce propos, le report des voix des Sandersistes serait interressant a connaitre.

    A l’instar, j’ose donc penser que dans l’autre sens, les electeurs de Trump ne sont pas forcement les memes qui ont vote pour les Republicains au niveau national et local. A priori, le fait d’avoir publiquement pris ses distances avec le candidat Trump n’a pas penalise ceux des candidats republicains qui l’ont ose.

    Bref, il semble se verifier l’hypothese que l’election s’est decidee sur le potentiel du rejet.

  • 5
    Bibi le 1ier du nom:

    Elle a ri (jaune), et nous aussi. Voir la tronche des journaleux pâmés devant leur gente dame, et des instituts de sondage bidonnants, et celle des bobos trop surs du résultat. On espère bien que le grand (Sh)Trump(f) va maintenant appliquer la règle américaine des dépouilles et se débarrasser des fonctionnaires obamanesques dans une joyeuse purge drastique. Non, la Clinton n’était pas clean du tout et entourée de gens véreux.De l’oxygène enfin même si….Et puis au fond le grand Reagan n’avait pas non plus l’allure présidentielle avant son élection.

  • 4
    Gérard Pierre:

    Au rab de ‘’gueules de bois‘’ ce matin dans les salles de rédac de nos journaux franchouilles ! ……

    Ça n’est pas que la victoire de Trump me réjouisse ! …… sincèrement je n’en ai cure !

    En revanche, la déconfiture de la justiciable n’est pas pour me déplaire, et surtout, …… LA TRONCHE DE NOS JOURNALEUX INCONDITIONNELS DE LA PRÉVARICATRICE, …… me réjouit le cœur !

    Pour autant, ils continueront à ne se poser aucune question ! …. Pour eux, la Réalité a simplement tort de ne pas être que qu’ils pensent qu’elle devrait être !

  • 3
    Le Canard Déchaîné:

    Agraver le bordel ds le monde – ce sera bien difficile après Obama!
    Je pense au contraire que nous verrons des lignes plus claires – face au monde arabe et muslmans surement! Face a Putin – qlq chose de plus subtil – style nouveaux accords de yalta et partage du monde, peut etre.

  • 2
    James:

    Obama: Donald Trump won’t be president

  • 1
    A. Meladius:

    God Bless Trump!
    God Bless Usa!

    Nouvelle etape « clean the swamp », foutre les Clintons et leur clique de corrompus en taule.

    Bravo au petit peuple méprisé par les elites.















  • '