eXc: Nous aimons la liberté, l'état de droit, l'héritage des Lumières, la séparation de l'église et de l'état, l'humour. Nous n'aimons pas le fascisme, le communisme, l'antiaméricanisme, l'antisémitisme, le racisme, la bureaucratie, les totalitarismes. Nous estimons que le plus grave danger que courent les démocraties libérales est de céder à l'islamofascisme. Lire plus

Une Garde Nationale ?!?

Posté le vendredi 29 juillet 2016 par sil

Par Tonton GéPi

Le trio infernal vient d’avoir une idée qu’elle est bonne ! …… [mais qu’elle fait pas l’ménage !], …… Ils vont créer une Garde Nationale !

Bigre ! …… que dis-je ? …… Diantre ! …… Il fallait y penser !

Sur le modèle américain ? …… Il ne faut quand même pas rêver ! ……

En France, depuis les réformes concernant la réserve, au début des années quatre-vingt-dix, nous sommes passés du système de réservistes opérant en unités constituées, du 2èmeclasse au chef de corps, pour passer au système consistant à intégrer les réservistes dans des unités d’active afin de remplacer, nombre pour nombre, les militaires de carrière devant s’absenter pour aller en OPEX, en détachement, en stage, etc … Le réserviste devenait ainsi une sorte d’intérimaire de l’armée professionnelle.

Le trio infernal propose donc un rétropédalage !

La Garde Nationale n’est pourtant pas une idée nouvelle en France.

Sous la Révolution (de 1789 à 1799) la Garde Nationale était une sorte de milice citoyenne destinée au maintien de l’ordre et à la sécurité intérieure.

Le principe fut maintenu sous les régimes suivant jusqu’en 1871, au terme des évènements de la Commune de Paris.

En 1914, la république, sans doute pour éviter de reprendre le nom de Garde Nationale encore trop connoté, créa les régiments territoriaux dans lesquels on affectait des hommes de 34 à 39 ans, sortis de la réserve active, lesquelles unités territoriales comportaient alors elles-mêmes une réserve territoriale (dite ‘’les pépères‘’) dans laquelle on incorporait des hommes de 40 à 49 ans.

La territoriale a encore joué un rôle durant la guerre d’Algérie., …… [notamment lors des évènements du 13 mai 1958 et sur les barricades à Alger en avril 1961.]

Quelle était alors la PRINCIPALE SOURCE D’ALIMENTATION EN EFFECTIFS DE CES SYSTÈMES ?

Réponse : LA LOI JOURDAN ! …… en d’autres termes : le SERVICE MILITAIRE OBLIGATOIRE pour tous les citoyens mâles en état de porter les armes !

Or en 1997, …… sans consultation préalable des citoyens par voies électorales, …… de la façon la plus démagogique qui soit, …… un président de la république tira purement et simplement un trait de plume en travers de l’obligation plus que bicentenaire, …… accélérant par là le délitement, déjà bien entamé, de la cohésion nationale !

Depuis, la représentation nationale gesticule, tourne autour du pot, …… crée un service militaire volontaire plus ou moins bidon, des FMIR (Formations Militaires Initiales Réserve) qui tiennent plus d’un stage vacances que d’une véritable initiation au combat, une réserve citoyenne dans laquelle la distribution de grades élevés est sans aucun intérêt pour l’alimentation de nos forces sur le terrain, …… et se fixe des objectifs ambitieux MAIS JAMAIS ATTEINTS en matière de recrutement de réservistes !

Il suffit pour s’en convaincre de consulter d’une année sur l’autre les rapports annuels successifs du CSRM (Conseil Supérieur de la Réserve Militaire).

La Garde Nationale, promise par l’actuel gouvernement, ne constitue donc qu’un effet d’annonce parmi tant d’autres de la part d’une équipe qui joue la montre en sachant pertinemment qu’après mai 2017 une autre équipe héritera de la patate chaude !

Avec le décodeur, ça donne : « Après nous le déluge ! »

To be continued !



Laisser un commentaire


Une réponse à “Une Garde Nationale ?!?”

  • 1
    sil:

    « Il y a 20 ans, la fin du service militaire a été une erreur nationale »
















  • Notice: Undefined property: wpdb::$is_admin in /home3/baraka/public_html/wp-includes/wp-db.php on line 684