eXc: Nous aimons la liberté, l'état de droit, l'héritage des Lumières, la séparation de l'église et de l'état, l'humour. Nous n'aimons pas le fascisme, le communisme, l'antiaméricanisme, l'antisémitisme, le racisme, la bureaucratie, les totalitarismes. Nous estimons que le plus grave danger que courent les démocraties libérales est de céder à l'islamofascisme. Lire plus

Oran 5 juillet 1962 : requiem pour un massacre oublié

Posté le mardi 5 juillet 2016 par sil

ORAN_050762

Combien de temps encore pour que la lumière soit faite ? (plus par ici…)

sil @ 14:04
Catégorie(s): Arabica etRacismes etUn peu d'histoire


Laisser un commentaire


4 réponses à “Oran 5 juillet 1962 : requiem pour un massacre oublié”

  • 4
    Gérard Pierre:

    Lorsqu’on faisait remarquer à de Gaulle ses accommodements envers la Constitution de la Vème république, qu’il avait lui-même promulguée, il répondait : « Il n’y a pas de viol entre époux ! »

  • 3
    madimaxi:

    Peu de gens insistent sur un point qui me parait important. L’Article premier de la Constitution gaulienne stipule :
    – La France est une Republique indivisible….

    Ce meme de Gaulle finit, avec l’abandon des departements algeriens, partie integrante de la France, par trahir sa propre constitution. Faut le faire. Certes, il y a eu referendum. Neanmoins, sur le plan strictement legal, pour que ce referendum ait une valeur, il aurait du etre precede par un autre portant sur la revision de la Constitution.

    C’est du pinaillage aujourd’hui. L’Histoire a juge et decide. C’est toutefois utile de preciser afin de demontrer une extraordinaire dose du cynisme du personnage. Apres avoir trahi dans les paroles, au Forum d’Alger et a Mostaganem, le General trahit aussi ses propres ecrits. Et je dis ceci sans porter de jugement sur l’ensemble de l’oeuvre du personnage.

  • 2
    Gérard Pierre:

    De Gaulle n’aimait pas les Pieds Noirs qui, pour la plupart, après avoir été pétainistes (comme la majorité des métropolitains), étaient devenus Giraudistes après le débarquement américain en Afrique du Nord.

    Est-ce d’ailleurs par hasard si le maréchal Alphonse Juin, le major de la promotion dans laquelle fut instruit de Gaulle à Saint-Cyr, l’un des rares qui tutoyait le ‘’connétable‘’, vainqueur de Monte Cassino, …… ne fut jamais promu compagnon de la libération ? …… Il était Pied Noir et n’avait jamais fait allégeance au déserteur du 17 juin 1940 !

    Les massacres du 05 juillet 1962 à Oran, les deux mille enlèvements jamais élucidés, et tout ce qu’on ne raconte pas encore explique pourquoi la FNACA, …… issue en 1958 de trois associations d’appelés et de rappelés de la guerre d’Algérie de tendance socialiste, sous l’impulsion et à l’initiative du parti communiste, …… entend bétonner sur la commémoration des accords de ‘’cessez-le-feu‘’ du 19 mars 1962 pour marquer la fin d’une guerre dont les victimes postérieurs sont purement et simplement passées par « profits et pertes » !

    Encore un dégât collatéral du communisme dont on sait qui il aida prioritairement durant le conflit algérien, …… et ce au détriment de la vie des appelés du contingent envoyés en Algérie par un gouvernement de gauche ! …… à l’idéologie pourrie !

  • 1
    JFM:

    S’ils avaient porté des noms Gaulois au lieu d’Espagnols ou Italiens nul doute que l’Armée Française serait intervenue. Mais pour De Gaulle ce n’était que des rastacouères qui avaient été utiles pour Cassino, le débarquement en Provence et la défense de Strasbourg lors de l’offensive des Ardennes mais qui là faisaient tache et devaient disparaitre. Comme les harkis.
















  • Notice: Undefined property: wpdb::$is_admin in /home3/baraka/public_html/wp-includes/wp-db.php on line 684