eXc: Nous aimons la liberté, l'état de droit, l'héritage des Lumières, la séparation de l'église et de l'état, l'humour. Nous n'aimons pas le fascisme, le communisme, l'antiaméricanisme, l'antisémitisme, le racisme, la bureaucratie, les totalitarismes. Nous estimons que le plus grave danger que courent les démocraties libérales est de céder à l'islamofascisme. Lire plus

Le retour des moscoutaires

Posté le vendredi 17 juin 2016 par James

Anatomie du tropisme poutinien

Du nationalisme à l’internationalisme en passant par le pragmatisme, le parti pris poutinien de certains politiques est étayé par mille et une justifications. Elles sont toutes calamiteuses.

Publié dans Causeur N° 95

Le 17 juin 2016

Bruno Tertrais

SIPA_ap21902113_000005-13Vladimir Poutine en visite au Protaton, l’église grecque orthodoxe de Karyès, le 28 mai dernier.

Qu’ont en commun François Fillon, Jean-Luc Mélenchon, Nadine Morano et Jean-Pierre Chevènement ? Pas grand-chose, sauf l’admiration qu’ils portent à Vladimir Poutine. Chapeau l’artiste : non content d’être devenu la vedette du théâtre stratégique international, dont on se demande tous les mois quel sera le prochain tour, Poutine est applaudi à gauche (un peu) et à droite (surtout).

Nicolas Sarkozy a bien senti le vent : depuis 2015, il justifie l’annexion de la Crimée – au motif que ses habitants auraient librement choisi leur sort – et adopte le tropisme moscovite d’une grande partie de ses électeurs potentiels.

Cette vision de Poutine résulte d’une convergence exceptionnelle : admiration pour le « défenseur des valeurs chrétiennes », qui a surfé sur la vague de l’opposition au « mariage pour tous » ; respect pour un pouvoir fort et viril, antithèse à la fois de François Hollande et de Barack Obama ; applaudissements saluant la maestria diplomatique de Moscou au Moyen-Orient, qui contraste avec la pusillanimité de Washington ; vision romantique de la relation franco-russe, qui a toujours existé chez les gaullistes, mais qui séduit aussi par son anti-américanisme ; fierté de quelques vieux communistes pour le révisionnisme historique aujourd’hui à l’œuvre au Kremlin…

Que les extrêmes communient dans cette « panthéonisation », cela n’a rien de très surprenant. Mais qu’une large frange des Républicains y participe, c’est plus ennuyeux, car cela révèle un aveuglement sur la nature du pouvoir russe actuel.

La défense des « valeurs traditionnelles » par le Kremlin est, au mieux, un malentendu. Il est vrai qu’elle est entretenue par une propagande habile : moderne, affûtée, non dénuée de sens de l’humour.

Avec un investissement considérable dans les réseaux sociaux et les blogs, et l’entretien d’une cohorte de propagandistes rémunérés pour répandre la bonne parole dans les médias, sans compter les idiots utiles.

Mais un régime dont les principaux ressorts sont la corruption, la manipulation, la répression et l’élimination physique des opposants incarne-t-il dignement les « valeurs conservatrices » ? La répression de la différence sexuelle relève-t-elle des leçons de l’Évangile ?

La criminalisation du « blasphème » mérite-t-elle les applaudissements des catholiques ? L’intimidation des Églises non affiliées au patriarcat est-elle une preuve d’amour de son prochain ? La relation de co-dépendance qu’entretient Moscou avec la satrapie néo-wahhabite de Tchétchénie, dont les hommes de main sont les exécuteurs des basses œuvres du Kremlin, est-elle d’essence chrétienne ? Le bombardement délibéré d’hôpitaux en Syrie est-il un témoignage de charité ?

Quant à la « défense des chrétiens d’Orient », dont Poutine est crédité à travers son soutien à Damas, elle relève d’un mythe :Bachar el-Assad n’a aucune sympathie particulière pour les chrétiens, qui ont tout autant souffert de son régime que les autres et ne sont qu’un pion dans sa stratégie.

Le pouvoir fort admiré par les thuriféraires de Moscou ? Une clique cynique et affairiste composée d’anciens des services de sécurité dans le premier cercle, et de potentats mafieux dans le second.

Une caste dirigeante qui a, depuis 2012, achevé sa mue autoritaire entamée en 1999 au prix d’une série de coups tordus, et réalisé une habile synthèse de néo-tsarisme et de néo-stalinisme.

Avec la bénédiction d’une grande partie de sa propre population, dont la capacité à exercer librement ses choix démocratiques est, il est vrai, aujourd’hui sujette à caution.

Mais pourquoi pas, après tout, si les arguments diplomatiques et stratégiques en faveur de bonnes relations avec la Russie de Poutine étaient sans appel. Or le bât blesse tout autant sur ce terrain.

Aveuglement général

Écouter les arguments de la Russie au motif que c’est une « grande civilisation » ? L’Iran a beau être une « civilisation bimillénaire » et la Grèce « le berceau de l’Occident », cela n’éteint pas la critique des mollahs révolutionnaires ou des gauchistes impécunieux.

Faire preuve de réalisme parce que c’est un « grand pays européen » ? Mis à part que les Russes eux-mêmes se posent la question de leur identité depuis quatre siècles, la réponse qui est donnée aujourd’hui à Moscou est plutôt négative, tant le pouvoir a décidé de jouer la carte « eurasienne ».

Accepter que le Kremlin fasse des pays limitrophes une « sphère d’influence » ? Ce serait bénir une logique impérialiste et se moquer de l’autodétermination des peuples. Et si la Crimée avait « toujours été russe », pourquoi ne pas « rendre » Kaliningrad (Königsberg) à l’Allemagne ?

Suivre la politique de Poutine en Syrie ? Ce serait oublier que la priorité de Moscou n’est pas la lutte contre l’État islamique, mais la disparition de toute alternative au régime, quitte à désespérer la majorité des sunnites de la région (et à en jeter une bonne partie dans les bras de Daesh).

« Quand vous trouvez un accord avec la Russie, elle le respecte », prétendait François Fillon début avril. Que Moscou ait foulé aux pieds tous les traités sur la sécurité européenne signés depuis 1975 et tous les textes régissant sa relation avec l’Ukraine indépendante depuis 1994 ne semble pas troubler l’ancien Premier ministre.

Tant pis pour le point Godwin : l’admiration pour Poutine rappelle décidément, à droite, l’attitude d’une partie de la bourgeoisie européenne entre 1933 et 1939.

La posture diplomatique recommandée par certains néogaullistes relève ainsi de l’imposture politique. La nostalgie pour « l’Europe de l’Atlantique à l’Oural » concerne la reconstruction à posteriori : derrière une rhétorique habile, des gestes à portée symbolique forte et une certaine admiration pour la culture russe, le général ne s’est jamais fourvoyé dans une fausse équivalence entre Washington et Moscou.

À Valdaï en 2013, Fillon souhaitait devant son« cher Vladimir » que la France retrouve « son indépendance, sa liberté de jugement et d’action. » Cette accusation implicite d’un alignement sur Washington suscite l’étonnement lorsqu’elle est proférée par ceux qui ont décidé le retour dans l’organisation militaire de l’OTAN en 2009, mais passons.

Elle est surtout curieusement décalée : à l’Élysée et au Quai d’Orsay, la Maison-Blanche suscite aujourd’hui l’horripilation plus que l’admiration, et, à tort ou à raison, on y cherche bien davantage à contrer ou à entraîner les Américains qu’à les suivre aveuglément.

« Parler avec la Russie » ? Bien sûr ! Comme avec nombre de régimes peu démocratiques. Et d’ailleurs, on le fait tous les jours, cela s’appelle la diplomatie. Mais « tendre la main » à Moscou ? Cela relève de l’illusion tant le pouvoir russe raisonne aujourd’hui en termes de jeu à somme nulle, et sur le mode « ce qui est à moi est à moi, ce qui est à toi est négociable. » « Tenir compte des intérêts de Moscou » ? Pas au détriment des nôtres.

Comme souvent, les Français sont plus lucides que leurs dirigeants et leurs intellectuels. Si l’on en croit une enquête menée en 2015 dans huit pays occidentaux, ils sont les plus nombreux (30 %) à avoir une image positive de la Russie, mais les moins nombreux (15 %) à faire confiance à Vladimir Poutine1. C’est une bonne réponse aux poutinolâtres qui reprochent à leurs adversaires une supposée « russophobie ».


1 – Enquête du Pew Research Center publiée le 10 juin 2015


Laisser un commentaire


94 réponses à “Le retour des moscoutaires”

  • 44
    Sil:

    Page 1 des commentaires (les 50 premiers)

  • 43
    Letel:

    Le sparadrap.

  • 42
    frankystein:

    J’ai une autre proposition que vous ne pourrez pas refuser:

    https://fr.tripadvisor.ch/Hotel_Review-g298484-d300404-Reviews-Ararat_Park_Hyatt_Moscow-Moscow_Central_Russia.html

    Le toilettes sont plus spacieuses et on peut croiser Poutine.

  • 41
    Letel:

    C’est pas vrai, quelle plaie ce mec. Tu as un coin à toi, bon sang, tout seul à l’aise pour t’ébattre.

  • 40
    frankystein:

    D’accord Letal mais par contre c’est vous qui offrez la premiere nuit et l’escort girl.

    https://fr.tripadvisor.ch/Hotel_Review-g293984-d2454211-Reviews-The_Rothschild_Hotel_Tel_Aviv_s_Finest-Tel_Aviv_Tel_Aviv_District.html

  • 39
    Letel:

    Tu nous bassines avec Juppé, OK ? Retourne dans ton trou.

  • 38
    frankystein:

    Juppe dans une tweete-potacherie
    http://www.causeur.fr/alain-juppe-gilles-boyer-twitter-primaire-lr-presidentielle-2017-

    Pour plus de details voyez cela avec Letal. Une source proche du dossier tres bien introduite dans ce millieu dans lequel il vit en harmonieuse symbiose. Enfin presque…

  • 37
    James:

    > Pour Juppé ma position est claire: il n’apportera rien de mieux.

    Sans blague, ça alors…

    🙂

  • 36
    Letel:

    > Pour Juppé ma position est claire: il n’apportera rien de mieux.

    Sans blague, ça alors…

  • 35
    Frankystein:

    Letal, le « mouarf » c’est écrit pour casser les pieds. Pour Juppé ma position est claire: il n’apportera rien de mieux. De tout façon cela ne changera rien vu que je ne peux pas voter.
    Ce pays s’enfonce et s’est triste. Ce qui est encore plus pénible c’est le gauchisme et l’islamo-gauchisme. Malheureusement on retrouve le même schéma dans plusieurs pays d’Europe.

  • 34
    Frankystein:

    Avec le majordome (c’est affectueux) , c’est un peu pareil. Il fait les questions-réponses à ma place. Que demander de plus?

  • 33
    James:

    Vous prenez les choses trop à cœur Letel. Je vous dit cela sans méchanceté

    Cela ne répond pas à la question de Letel, Nestor.

  • 32
    Letel:

    Bon alors, c’est quoi, vous vous décidez ? C’est « j’aime bien ce pays, je suis désolé qu’il s’enfonce », ou bien c’est « Hé les froggies, vous allez encore élire un Juppé, mouarf, mouarf, mouarf » ?

  • 31
    Frankystein:

    Vous prenez les choses trop à cœur Letel. Je vous dit cela sans méchanceté

  • 30
    MERCATOR:

    Aux États-Unis
    Un mémorandum du 19 juin 2008 du Secrétaire de la Défense des États-Unis ordonne qu’à partir de 2018, les sous-munitions ayant un taux de raté dangereux ou non-dangereux supérieur à 1 % ne seront plus produites et retirées du service.

    WIKIPEDIA

  • 29
    Letel:

    Le massacre collectif a lieu depuis quelques années, environ 300 000 morts, justement parce que le fils à papa s’accroche. Villes détruites, bombardements, pays à feu et à sang.

  • 28
    frankystein:

    Au sujet de mes « copains ». L’armée israélienne se sait très surveillée. La moindre incartade est rapidement signalée à l’ONU. Il y a plein d’ONG, de « journalistes » qui sont sur le qui-vive. Des tentatives de procès pour « crime » de guerre se menés au niveau de l’ONU.
    Les russes n’ont pas ces contraintes et quand ils mènent une guerre c’est sans état d’âmes. C’est une réalité qui ulcère beaucoup d’européens. Elle est due à des dizaines d’années de paix sur notre continent. Le régime d’Assad n’a aucune autre issue que de reconquérir ses terres ou se sera le massacre collectif. La Syrie risque de rester partagée en plusieurs parties.
    Un cite plus fiable selon moi : http://www.menapress.org/

  • 27
    Letel:

    Aucune chance

  • 26
    Letel:

    Toujours en fuite, Froggy, répondez plutôt à la question : c’est quoi votre position, « J’aime bien ce pays, et je suis désolé qu’il s’enfonce », ou bien « Mouarf, mouarf, les froggies, vous allez encore élire un nul comme Juppé ! » ???

  • 25
    frankystein:

    « dégonflé de première classe’, « fieffé hypocrite »., « connard » Merci Letal. Ca me change du classique « ducon ».Ainsi que le disait Najat Vallaud-Belkacem: il faut encourager la diversite. Maintenat que vous vous etes defoule , que ces chers petits blondes se sont arretes de vous les briser menu , il est peut-etre temps de se calmer. Dit sans animosite: ne prenez pas les choses trop a coeur.

  • 24
    Letel:

    Les copains de Froggy.
    « Mais non, mais non, voyons, ils font du bon boulot, les islamistes à Alep, et ailleurs en Syrie, font comme à Gaza, ils utilisent les civils et les hôpitaux comme boucliers humains »…

  • 23
    Letel:

    > Bien que certaines soient un peu répétitives.

    J’aime bien le connard qui parle de répétition, quand tout ce qu’il trouve à dire dans ses posts depuis des mois, c’est « Juppé, Juppé, mouarf, mouarf, mouarf », ou « Où sont vos Clemenceau, Churchill, hein, où sont-ils », ou encore « Poutine, Poutine, Poutine, Poutine, Poutine, Poutine »…

  • 22
    Letel:

    Froggy, en plus d’être un dégonflé de première classe, est un fieffé hypocrite : sur un post il nous dit, larmoyant : « J’aime bien ce pays (la France) et ça me fait de la peine de le voir partir en couilles », et sur l’autre le refrain change, c’est : « Oh les froggies, vous allez élire Juppé, Mouarf, mouarf, mouarf », se réjouissant de la déconfiture accentuée, et ne comprenant absolument rien au fait qu’on est tout aussi abattus de voir un Chirac/Hollande bis continuer le massacre.
    Il faut te décider, ducon, soit tu « aimes bien ce pays » et tu ne lui souhaites pas cela, soit tu t’en réjouis, c’est soit l’un soit l’autre, pas les deux à la fois, ou successivement.

  • 21
    JFM:

    Y-a-t-il quelqu’un qui parle hébreu dans la salle?

    Je m’intéresse à Dov Golan, un arrière petit-fils d’Abd el Kader l’émir qui défendit l’Algérie contre la France. IL s’installa en Israël, prit un nom Juif et serait devenu un sioniste à faire pâlir Ariel Sharon. Malheureusement toutes les références que je trouve sur lui ont été écrites par des Arabes et insistent sur le fait qu’il fut mal traité par les Israéliens et fut enterré en direction de la Mecque. Un peu trop édifiant à mon goût. Je serais très reconnaissant à celui ou celle qui voudra bien faire un bref résumé de ce qu’on peut apprendre sur lui quand on lit l’hébreu.

  • 20
    Zoubor:

    Attention JFM car la place de la prochaine etaoile est deja reservée par certains:
    Apres la Guerre des 6 jours, en 1967, la blague etait que Rabin demandait a sont second les cartes de plans d’attaques .
    De lURSS ? lui demanda son second
    Non celui de l’attaque des USA : on perdra et ils nous prendrons sous leur coupe et il n’y aura plus de problèmes… »

  • 19
    JFM:

    FRanky. L’Atlantiste illuminé c »est moi. Moi je suis pour que la France devienne un Etat Uni après avoir démoli la statue du Commandeur et après une cure de désintoxication anti-gauchiste pour éviter que ces c..s làa (je veux parler des Français) n’assurent une Présidence démocrate pendant cent ans. Pour le reste j’ai vérifié il y a encore de la place sur le drapeau pour une étoile supplémentaire

  • 18
    Frankystein:

    Les sites pro-palo’ ça me démoralise…Il me faut des jours avant de m’en remettre. Ici c’est plutôt sympa’. Un peu comme au troquet où j’y ai mes habitudes. Je n’ai même plus besoin de commander, le patron m’apporte mon kawa’ pendant que je commence mon sudoku.

    Avec le majordome (c’est affectueux) , c’est un peu pareil. Il fait les questions-réponses à ma place. Que demander de plus?

    Dans mon troquet préféré, il y a le poivrot. C’est important le poivrot. Parce qu’un troquet sans poivrot moi je dis que ce n’est pas un vrai troquet.
    Ici le poivrot c’est Letal (l’Atlantiste Illuminé), je ne comprends pas pourquoi il s’énerve tellement. Mon poivrot, Il suffit d’un mot et il commence la chansonnette. Letal et bien c’est pareil tu lui dis « Poutine » et zou’ c’est parti.

    Il y a aussi les insultes mais à la longue ça fini par laisser indifférent. Bien que certaines soient un peu répétitives. Un peu d’imagination les (c’est fait exprès) Dupond Dupond. Je sais que je peux compter sur vous.

  • 17
    James:

    Oui, il y a vraiment une singularité avec des gens comme lui ou Mercator. Dror, HH, jeanB ou bien d’autres avaient au moins compris la philosophie de ce site et n’avaient pas fait de vieux os après après plusieurs discussions.

    Mais avec ces deux loustics, c’est consternant. Mercator qui récite le sempiternel bréviaire du bon petit conspirationniste en herbe et Froggy qui n’a pas changé son discours depuis qu’il est ici.

  • 16
    Letel:

    En fait, on a affaire à un dégonflé de la pire espèce avec Froggy. Au lieu d’aller se bagarrer avec les pro-palestiniens, les gauchistes, les antisémites sur tous les sites souverainistes, populistes ou gauchistes, il vient nous faire chier ici, sur un blog anti-islamiste, pro-israélien, conservateur et libéral. Avec en plus l’autisme en bagage, consistant à ne rien comprendre de ce qu’on lui dit et à poursuivre inlassablement ses marottes.

  • 15
    Letel:

    🙂 Oui, on a tellement entendu le perroquet, incapable de renouveler d’un iota ses phrases limitées, qu’on pourrait le réciter sous l’eau. Le plus incroyable, c’est qu’il vient ici faire chier sur un blog pro-israélien, alors que le net en France est envahi de sites propalestiniens. Le petit pois dans la cervelle typique.
    Sur Causeur par exemple, il y a un certain ‘Bibi’ qui fait merveille pour défendre Israël contre les « antisionistes » de tout poil. Vous croyez qu’on y verrait Froggy ? Non, il préfère venir sur un blog ami, c’est plus facile…

  • 14
    James:

    Au fait, Froggy, votre séjour avec Soral, Todd, Sapir, Martinez et Mélenchon, vos grands potes poutiniens, s’est bien passé, vous avez pu défiler ?

    Je réponds à la place de Froggy :

    « Vous ne répondez pas à la question, Letal. Alors, où sont-ils, vos Clemenceau, vos Churchill, hein, où sont-ils ? Avec votre « Moa je » vous n’irez pas très loin. Continuez à vous occupez de Poutine, vous n’avez que ça à faire alors que votre pays est en grève et dans le chômage de masse. Je me marre déjà parce que je sais que vous irez voter pour votre champion Juppé. »

  • 13
    Letel:

    « Une petite psychothérapie offerte par l’éducation nationale vous ferra (sic) le plus grand bien Letal. »

    Au fait, Froggy, votre séjour avec Soral, Todd, Sapir, Martinez et Mélenchon, vos grands potes poutiniens, s’est bien passé, vous avez pu défiler ?

  • 12
    JFM:

    Correction. ça existait en 2004 mais pas avec ces paroles.

  • 11
    frankystein:

    Merci JFM. Je vais les passer en boucle.

  • 10
    JFM:

    En hommage à notre idole à tous, Vladimir Vladimirovitch Poutine

    https://www.youtube.com/watch?v=KmFJllF6rmE

    La légende est mensongère. Ce sont les paroles d’après le divorce de Poutine. Dans la version originale la fille avait découvert que son mec la trompait. En 2004 cette chanson n’existait même pas.

    Voici la version originale qui vous permettra de découvrir les beautés de la Russie et qui de plus vous fera renoncer à la boisson

    https://www.youtube.com/watch?v=o2zM6bQP570

    Et pour finir le bouquet final. Ne manquez pas la séquence à 3’36 ».

    https://www.youtube.com/watch?v=5h_LRqVhpqU

  • 9
    Frankystein:

    Une petite psychothérapie offerte par l’éducation nationale vous ferra le plus grand bien Letal. Courage c’est bientôt fini.

  • 8
    Frankystein:

    Vous parlez de Stalinez , de « Moa Je » Mateamargo etc? D’accord il y a la gnôle en moins..Ce qui est encore pire.

  • 7
    Mateamargo:

    Ouf… Au moins un qui a percuté… Culture de serfs, de suce-cierges, d’ivrognes. Incapables de mettre en route une société modene, ils sont prêts à faire sauter le monde pour qu’on leur donne un poids qu’ils n’ont pas su acquérir par les moyens qui suffisent aux autres. Vermine.

  • 6
    Letel:

    > Ne venez pas pleurer des larmes de crocodile en 2017…

    Encore Froggy, encore : « Où sont vos Clemenceau, où sont vos Churchill ? » Allez faites nous plaisir, une autre fois pour la route…

  • 5
    Letel:

    Les homosexuels ne sont que « persécutés », entre guillemets, tout va bien, Froggy.

  • 4
    Frankystein:

    Tiens, comme c’est surprenant…
    En effet oui les femen étaient aussi « persécutées ». Certaines sont venues se « réfugier » en France. On connait la suite.

  • 3
    Frankystein:

    Ne venez pas pleurer des larmes de crocodile en 2017…

  • 2
    Letel:

    > avant tout être gouvernés par un vrai président en qui ils croient et qu’ils estiment.

    Quelle brêle, il recommence, l’enfonceur de portes ouvertes en chef, le robot perroquet qui ne sait pas s’arrêter, on a compris ducon, oui, Clemenceau, Churchill, etc. Répétons encore une fois, Clemenceau, Churchill, où sont-ils, vos Clemenceau, vos Churchill, hein, où sont-ils ?

  • 1
    Letel:

    > Je prends avec précaution les mots « persécution des homosexuels en Russies

    Tiens, comme c’est surprenant…
















  • Notice: Undefined property: wpdb::$is_admin in /home3/baraka/public_html/wp-includes/wp-db.php on line 684