eXc: Nous aimons la liberté, l'état de droit, l'héritage des Lumières, la séparation de l'église et de l'état, l'humour. Nous n'aimons pas le fascisme, le communisme, l'antiaméricanisme, l'antisémitisme, le racisme, la bureaucratie, les totalitarismes. Nous estimons que le plus grave danger que courent les démocraties libérales est de céder à l'islamofascisme. Lire plus

Le Néolibéralisme (au rayon contes pour enfants attardés)

Posté le lundi 23 mai 2016 par sil

Le-NEOLIBERALISME

Ken Loach y est allé à Cannes de son petit couplet sur le grand méchant loup Néolibéral…

Celui de Jodie Foster dans son Money Monster que j’ai vu ce soir est particulièrement lourd également…

KEN_LOACH_HYPOCRITE

sil @ 14:09
Catégorie(s): Pépé Cinoche


Laisser un commentaire


19 réponses à “Le Néolibéralisme (au rayon contes pour enfants attardés)”

  • 19
    Marock:

    Nostalgie…

    En français…

  • 18
    James:

    Ten things I miss about the 20th century

  • 17
    PaulM:

    Et pis, et pis, on n’avait pas internet…

  • 16
    Letel:

    C’était mieux avant, je ne sais pas. C’était mieux dans le sens où la France ressemblait encore à la France et l’Europe à l’Europe, au XIXe ou dans les années 1950, à une époque où on n’était pas envahis par les voiles, les niqab et les barbus. Mais c’était certainement pas mieux avant pendant les années 1910 où un homme jeune sur quatre était condamné à mourir de façon atroce sur le front avant d’atteindre l’âge de trente ans, ni dans les années 1930 dans le monde avec la crise de 29 et 20 % à 30 % de chômeurs sans droits et de miséreux, et dans les colonies où le racisme régnait en maître, ni dans les années 1940, encore moins, pas la peine de faire un dessin, ni même dans les années 1950 en plein dans la guerre froide où on avait la trouille de partir en fumée à tout moment, avec la grande peur nucléaire. Il n’y a pas de bonne époque, avant le XIXe c’était mille fois pire, misère générale, espérance de vie de 35 ans, au XIXe un peu mieux, une paix globale, une florescence des arts, mais là aussi médecine largement impuissante devant toutes les maladies, on mourait de tout et n’importe quoi pour un rien.

  • 15
    Nina:

    J’ai pas vraiment envie de m’immiscer dans vos engueulades mais « c’était mieux avant », pour moi c’est vrai.

    Am I Reac ? A donf ! mais alors à donf les ballons.

    J’aime même le cliché à la con du béret et de la baguette jusqu’au Super-Dupont de Gotlieb duquel je suis fan absolue.

    Ma France est cachée derrière un rideau de torchonnées qui me polluent le paysage de mes châteaux de la Loire ou lorsque je vais zoner à Versailles.

    Tout est comme ça. Alors ouaiche, j’assume : « c’était mieux avant ! ». Avant qu’on deviennent des soumis, des relativistes de merde et des lâches.

  • 14
    Nina:

    Mon titre c’était FESTIVAL DE KHAN !

    Ce que je trouve particulièrement dégueulasse, c’est que ce soit un antisémite patenté comme Mel Gibson qui vient remettre le trophée à l’autre antisémite patenté qu’est Ken Loach. Savoureux…

    Quant à la petite pouf qui nous donne du « T’as du clito ! » pour faire ambiance « on est chez nous et on vous encule à sec avec de la harissa ! », je l’ai trouvée vulgos.

    Ok…Venant de moi, tenez vous les côtes camarades mais le prochain qui me traite de vulgaire après ce que j’ai vu à Khan 2016, il aura mon poing sur la gueule comme chantait Brassens.

  • 13
    Letel:

    La médiocrité de notre temps, c’est un cliché idiot, Mercator, c’était mieux avant, etc., vous êtes grotesque, dans le ressassement imbécile, vous accumulez les poncifs de petit vieux. Quant à Enthoven, il n’a rien d’un con, même si cette chronique là est fade, en tout cas à côté de vous c’est un phare. N’en parlez pas, car à chaque fois que vous ouvrez le bec, vous le faites briller.
    Et cessez cette confusion mentale : « C’est un philosophe d’estrade », « un penseur de pacotille », ce n’est pas un philosophe, ni d’estrade, ni tout court, n’est pas philosophe qui veut, c’est un gars qui a étudié la philosophie, ce qui est tout à fait différent. Ce n’est pas un ‘penseur’ non plus, ni de pacotille, ni tout court, un penseur c’est encore autre chose.

  • 12
    Letel:

    La médiocrité de notre temps, c’est un cliché idiot, Mercator, c’était mieux avant, etc., vous êtes grotesque, dans le ressassement imbécile, vous accumulez les poncifs de petit vieux. Quant à Enthoven, il n’a rien d’un con, même si cette chronique là est fade, en tout cas à côté de vous c’est un phare. N’en parlez pas, car à chaque fois que vous ouvrez le bec, vous le faites briller.
    Et cessez cette confusion mentale : « C’est un philosophe d’estrade », « un penseur de pacotille, ce n’est pas un philosophe, ni d’estrade, ni tout court, n’est pas philosophe qui veut, c’est un gars qui a étudié la philosophie, ce qui est tout à fait différent. Ce n’est pas un ‘penseur’ non plus, ni de pacotille, ni tout court, un penseur c’est encore autre chose.

  • 11
    MERCATOR:

    J’avais déjà remarqué l’impossibilité pour Letel, je ne parle pas évidemment du james, d’avoir un raisonnement inductif qui va du particulier au général partant d’un cas précis pour en tirer des implications à un niveau général

    Ce philosophe d’estrade ne peut s’empêcher de ressortir ses cours de philo aux auditeurs d’Europe 1 de façon complétement stupide, ce qui produit chez moi à partir d’un fait particulier un raisonnement général, l’ensemble des faits et gestes dans la vie de ce penseur de pacotille prouve que c’est un con.

    Le parallèle avec les philosophes cités n’est là que pour montrer la médiocrité de notre temps CQFD

  • 10
    James:

    La confusion mentale chez Mercator est d’autant plus atterrante qu’il n’a retenu que le micro-cours de philo dans le seul but de faire une analogie grotesque avec Aron, Camus, etc… (et totalement hors-sujet, par ailleurs); c’est moins l’intermède philosophique d’Enthoven qui est intéressant que ce qu’il dit par la suite : à savoir le thème de la bonne conscience et ce consensus abrutissant parmi des nantis du 7eme Art qui n’ont, aujourd’hui, plus de cause crédible à défendre.

  • 9
    Letel:

    Tout ça est parfaitement idiot. Il n’est venu à l’idée de personne de mettre sur le même plan de grands auteurs et de grands écrivains d’un côté, et Enthoven de l’autre, à commencer par lui. Il est juste un vulgarisateur qui a étudié la philo et qui fait des émissions à la radio, parfois c’est réussi, parfois non (là pas trop effectivement). Mais vouloir faire un parallèle avec Aron ou Niche, ou même Sartre, est parfaitement saugrenu, signe d’une certaine confusion mentale. De toute façon les grands auteurs ne sortent que des décennies après, quand on a fait le tri, sans doute les grands actuellement ne nous sont même pas connus. On serait étonné en 2100 de voir lesquels seront restés, comme pour les peintres du XIXe.

  • 8
    James:

    Aron, des Nietzsche, des Sartre, des camus

    Mettre en équation Aron et cet imposteur de Sartre, c’est déjà le signe d’un crétinisme plus que consommé…

  • 7
    Letel:

    et des mercator…

  • 6
    MERCATOR:

    On pensait avoir atteint le degré ineffable de connerie de philosophe de boîte à Bac avec Bruckner et BHL? mais que non, Einthoven repousse les limites dans sa ridicule chronique sur Europe 1, se souvenant vaguement de ses anti sèches de terminale option secrétaire de Mairie, voila qu’il nous ressort son cours « Tout ce qui est nécessaire est possible. Cependant, tout ce qui est possible n’est pas nécessaire » s’emmêlant joyeusement les pinceaux au passage, en oubliant que la formule du cinéaste n’a que faire des fiches de révision « la philo pour les nuls »
    Décidément quelle brochette de nullité, on est à mille lieues des Aron, des Nietzsche, des Sartre, des camus

  • 5
    James:

    Excellent Raphaël Enthoven.

  • 4
    frankystein:

    La palme d’or de l’echec commercial dans les salles.

  • 3
    Letel:

    http://www.europe1.fr/emissions/la-morale-de-linfo/la-bonne-conscience-cest-le-coeur-du-systeme-2752999

  • 2
    James:

    Pourquoi le jury de Cannes n’a rien compris

  • 1
    Letel:

    Le bal des tartuffes.
















  • Notice: Undefined property: wpdb::$is_admin in /home3/baraka/public_html/wp-includes/wp-db.php on line 684