eXc: Nous aimons la liberté, l'état de droit, l'héritage des Lumières, la séparation de l'église et de l'état, l'humour. Nous n'aimons pas le fascisme, le communisme, l'antiaméricanisme, l'antisémitisme, le racisme, la bureaucratie, les totalitarismes. Nous estimons que le plus grave danger que courent les démocraties libérales est de céder à l'islamofascisme. Lire plus

« Pendant que Poutine fait le cake »

Posté le jeudi 12 mai 2016 par sil

The-Shield-vs-Daesh

Au moins 40 leaders de Daesh et Al-Qaida tués par un groupe secret américain

C’est une vaste opération que mène, depuis plusieurs mois, un groupe de plus de 200 hommes armés faisant partie des forces spéciales américaines, en Syrie et en Irak. Ce redoutable escadron a pour but de suivre et d’éliminer des figures importantes de Daesh en Irak et en Syrie mais aussi des leaders d’Al-Qaida. (plus…)

Syrie : Palmyre de nouveau encerclée par Daech

palmyre-again



Laisser un commentaire


131 réponses à “« Pendant que Poutine fait le cake »”

  • 31
    Zoubor:

    Pour MerKator Merkatovich – une illustration de la situation de l’industrie aeronautique ds la Russie de Poutine
    http://wonderfulengineering.com/guy-finds-an-abandoned-russian-hanger-in-kazakhstan-what-he-sees-inside-will-give-you-chills/

  • 30
    Zoubor:

    Mon #29 est en modération ….

    Va falloir que je demande a mes copains du maussade ou du shin-bet qu’ils me fasse le profile psy de ce modérateur à la c…

  • 29
    Zoubor:

    Et pendant ce temps benjamin nathanyahou est en visite chez Poutin où il affirme « la sympathie » entre les deux pays… Et ce 49 ans presque jours pour jours aprés que la Russie, alors URSS a tout fait pour l’éradication d’Israël par le national-socialisme arabe

  • 28
    James:

    Nato countries begin largest war game in eastern Europe since cold war

  • 27
    JFM:

    Mercator

    Vous me copierez 100 fois et à la main

    Vladimir Vladimirovich Poutine (Vladimir Fils de Vladimir Duchemin)
    Boris Nikolaïevitch Eltsine (Boris Fils de Nicolas Eltsine)
    Mikhaïl Serguéyévitch Gorbachev (Michel Fils de Serge Gorbatchev)

    Peut-être que vous comprendrez alors comment on forme les noms en Russie et que cette fiche est donc un faux grossier fabriqué par le PS

  • 26
    MERCATOR:

    vivent vraiment en dictature… les homosexuels qui croupissent dans les geôles cubaines ou égyptiennes, les prisonniers de conscience torturés en Chine, en Russie, en Syrie,

    Le camarade Marius Vladimir Letellounov a perdu toute conscience de classe, il se vautre dans la plus abjecte propagande anti socialiste, avec les marionnettes ploutocrates de l’union européenne,sionistes et wahabites rétrogrades.
    Heureusement les véritables amis du socialisme scientifique se rangent derrière la figure lumineuse du camarade Putin afin d’éradiquer les viles forces de la réaction et de la contre révolution.
    Longue vie au camarade Putin et à son élément d’avant garde Boris yuri Mercatornov.

  • 25
    Letel:

    http://www.europe1.fr/emissions/la-morale-de-linfo/tenir-le-regime-politique-ou-nous-vivons-pour-une-dictature-neoliberale-capitaliste-cest-une-pensee-de-gosse-de-riches-2711560

    « Les mots ont un sens…
    Parler de « dictature néolibérale » , c’est littéralement cracher sur ceux qui – contrairement aux « nuit debout » – vivent vraiment en dictature… les homosexuels qui croupissent dans les geôles cubaines ou égyptiennes, les prisonniers de conscience torturés en Chine, en Russie, en Syrie, et ailleurs…
    Parler de « dictature néolibérale », c’est mettre la France, l’Europe ou les EU sur le même plan que des pays où on ne vote pas, où les blogueurs sont condamnés à mort, et où les femmes vivent dans des cages !
    Et puis c’est oublier un détail (qui change tout) : le propre d’une dictature – et la meilleure preuve qu’on n’en est pas là – c’est qu’une dictature ne permet pas de dire qu’on vit en dictature ! »

  • 24
    Letel:

    🙂 C’est trop d’honneur, cher Mercator, mais attention, vous semblez délaisser votre première et fondamentale obsession, les Anglos, leurs crimes, leurs machiavéliques machinations et leur perversité congénitale, pour une autre obsession, ma modeste personne… Je vous assure que ça n’en vaut pas la peine, prenez un peu d’air, sortez, respirez l’air pur, marchez dans la campagne, déconnectez-vous, disons une heure à deux heures par jour, petit à petit vous vous libérerez de la seconde obsession. Quant à la première, non, gardez-la, si vous aviez le malheur de l’abandonner, je crains que vous ne vous effondriez à jamais.

  • 23
    MERCATOR:

    FICHE DE LA LOUBIANKA

    Marius Vladimir Letellounov.

    Né le 23 avril 1945 à Caudebec En Caux (Seine Inférieure).
    Son père est employé à la raffinerie Notre Dame de Gravenchon et sa mère s’occupe de la ferme familiale.
    Ainé d’une fratrie de cinq enfants, le jeune Marius se démarque rapidement, aidé par une mémoire prodigieuse, par une orthographe irréprochable, malgré le handicap d’une intelligence limitée .
    Il se fait remarquer par Monsieur Douromea, le maitre de l’école communale membre de la cellule du parti communiste de Rouen Bonsecours , qui lui confie volontiers la surveillance de la classe pendant son absence.
    Les résultats scolaires ne sont pas à la hauteur de l’espoir mis en lui, tant bien que mal, il parvient à décrocher son baccalauréat à la faveur des événements de mai 1968.

    Il rentre ensuite à la raffinerie et adhère au syndicat CGT et à la cellule du Parti Communiste de l’entreprise, se faisant un devoir chaque vendredi soir de faire un compte rendu de la semaine écoulée sur les agissements et propos de ses camarades d’atelier.

    La direction du parti voit immédiatement l’avantage de faire progresser cet élément prometteur, avec l’aide des services extérieurs de l’Union soviétique et la complicité de camarades introduits à l’université de la Sorbonne, on lui délivre des vrais faux diplômes plus vrais que nature, et après un séjour de plusieurs mois à l’école d’espionnage de Kiev, prenant un nom Russe pour le KGB, il est propulsé sous couvert d’enseignement universitaire dans divers pays d’Amérique du sud et d’Afrique, fondant une famille, dispensant à des milliers d’élèves ses cours universitaires sans en dévier une ligne, mémoire oblige.

    À la fin de l’URSS comme un canard décapité, il erre un moment, mais , l’idéologie n’étant pas sa tasse de thé, il en vient à proposer ses services à la CIA, profitant au passage par dénoncer et trahir l’ensemble de son réseau cubain et Allemand de l’est, pour l’instant il travaille sur un site Neocon, comme chroniqueur,payé à la ligne, essayant vainement des offres de service pour l’Iran,le Venezuela,Haïti,seule la Corée du Nord semblerait intéressée .

  • 22
    Zoubor:

    Vitilisation = victimisation

  • 21
    Zoubor:

    Merci merko!
    Manque plus que les tambours, et trompettes, taratata!!!

    Ca fait longtemps que je n’ai pas lu un article aussi débile et même par rigolo!!!
    D’abord´ce qui frappe c’est cette vitilisation: tres arabe tout ça…
    Faut pas être marxiste pour savoir que la focalisation sur les dangers de l’exterieurs est un outil très efficace qu’utilisent tous les tyrans et régimes à gros problèmes internes. Les pouvoir russes, qu’ils soient tzariste, soviétique ou poutiniste, ont tjrs exceller ds ce genre d’exercice!
    Les capacités militaires russes démontrées contre ISIS… comme dit Ram Zenit « du gros n’importe quoi! »
    Quant aux menaces nucléaires, chaque phrase peut etre retournée en interchangeant « amérique » avec « russie » – C’est simplement jouissif!!!

  • 20
    MERCATOR:

    Nous, soussignés, sommes des Russes qui vivons et travaillons aux États-Unis.

    Nous avons suivi avec une inquiétude croissante les politiques actuelles des États-Unis et de l’OTAN qui nous ont placés sur une trajectoire de collision extrêmement dangereuse avec la Fédération de Russie, ainsi qu’avec la Chine. Beaucoup d’Américains patriotes respectés, tels que Paul Craig Roberts, Stephen Cohen, Philip Giraldi, Ray McGovern et beaucoup d’autres ont fait part de leur crainte d’une troisième guerre mondiale. Mais leurs voix ont été totalement étouffées par le vacarme des médias de masse qui sont pleins d’histoires trompeuses et inexactes sur l’économie russe « qui est en ruines » et sur l’armée russe « qui est faible » – tout ceci sans aucune preuve. Mais nous, qui connaissons à la fois l’histoire russe et l’état actuel de la société russe et de l’armée russe, ne pouvons pas avaler ces mensonges. Et nous ressentons très fort, maintenant, le devoir, en tant que Russes vivant aux États-Unis, d’avertir le peuple américain qu’on lui ment, et de lui dire la vérité. La vérité est tout simplement ceci:

    S’il y a une guerre avec la Russie, les États-Unis sont sûrs d’être détruits, et la plupart d’entre nous y perdrons la vie.

    Prenons un peu de recul et plaçons ce qui se passe dans un contexte historique. La Russie a énormément souffert aux mains d’envahisseurs étrangers et perdu 22 millions de personnes dans la Seconde Guerre Mondiale. La plupart des morts étaient des civils, parce que le pays a été envahi, et les Russes ont juré de ne jamais laisser une telle catastrophe se reproduire. Chaque fois que la Russie a été envahie, elle en est sortie victorieuse. En 1812, Napoléon a envahi la Russie; en 1814 la cavalerie russe entrait dans Paris. Le 22 Juillet 1941, la Luftwaffe de Hitler a bombardé Kiev; le 8 mai 1945, les troupes soviétiques roulaient dans Berlin.

    Mais, depuis, certaines choses ont changé. Si Hitler attaquait aujourd’hui la Russie, il mourrait 20 à 30 minutes plus tard, son bunker réduit en cendres par un missile de croisière supersonique Kalibr lancé d’un petit navire de la marine russe, quelque part dans la mer Baltique. Les capacités opérationnelles de la nouvelle armée russe ont été démontrées de façon éclatante lors des actions récentes contre ISIS, Al Nusra et autres groupes terroristes financés par l’étranger, qui opèrent en Syrie. Autrefois, la Russie devait répondre aux provocations en livrant les batailles terrestres sur son propre territoire, puis en lançant une contre-invasion; mais aujourd’hui ce n’est plus nécessaire. Les nouvelles armes de la Russie rendent ses représailles immédiates, indétectables, imparables et parfaitement mortelles.

    Ainsi donc, si demain une guerre devait éclater entre les États-Unis et la Russie, il est garanti que les États-Unis seraient effacés de la carte. Au minimum, il n’y aurait plus de réseaux électriques, plus d’internet, plus de pipelines de pétrole et de gaz, plus d’autoroutes, plus de transport aérien ou de navigation par GPS. Les centres financiers se retrouveraient en ruines. Le gouvernement, à tous les niveaux, cesserait de fonctionner. Les forces armées américaines stationnées tout autour du globe ne seraient plus réapprovisionnées. Au pire, l’ensemble du territoire des États-Unis serait recouvert d’une couche de cendres radioactives. Nous vous disons ceci non pas pour jouer les alarmistes, mais parce que, nous fondant sur tout ce que nous savons, nous sommes nous-mêmes alarmés. En cas d’attaque, la Russie ne reculera pas; elle répliquera, et elle anéantira complètement les États-Unis. Elle en a les moyens.

    Le leadership américain a tout fait pour amener la situation au bord de la catastrophe. Tout d’abord, ses politiques obstinément anti-russes ont fini par convaincre les dirigeants russes qu’il est futile de faire des concessions ou de vouloir à tout prix négocier avec l’Occident. Il est devenu évident que l’Occident soutiendra toujours tout individu, mouvement ou gouvernement qui sera anti-russe, que ce soient des oligarques russes fraudeurs du fisc, des Ukrainiens reconnus coupables de crimes de guerre, des terroristes wahhabites soutenus par les Saoudiens en Tchétchénie ou des punks profanateurs de cathédrale à Moscou. Maintenant que l’OTAN, en violation de ses promesses antérieures, s’est étendu jusqu’à la frontière russe, avec des forces américaines déployées dans les États baltes mettant à portée d’artillerie Saint-Pétersbourg la deuxième plus grande ville de Russie, les Russes n’ont plus de place laissée à la retraite. Ils ne vont pas attaquer ni, non plus, reculer ou se rendre. La direction russe bénéficie à plus de 80% du soutien populaire; les 20% restants semblent penser qu’elle s’oppose trop mollement à l’empiètement occidental. Mais la Russie ripostera, et une provocation ou une simple erreur pourrait déclencher une séquence d’événements qui aurait pour résultat des millions d’Américains morts et les États-Unis en ruines.

    Contrairement à de nombreux Américains, qui voient la guerre comme une aventure étrangère, victorieuse et passionnante, les Russes connaissent, donc détestent et craignent la guerre. Mais ils y sont prêts aussi, et ils s’y préparent même, à toutes fins utiles, depuis plusieurs années. Leurs préparatifs ont été des plus efficaces. Contrairement aux États-Unis, qui dilapident un nombre inconnu de milliards sur des programmes d’armes douteux et hors de prix tels que l’avion de combat interarmées F-35, les Russes sont extrêmement avares de leurs roubles de défense, faisant jusqu’à 10 fois mieux par dollar que l’industrie de défense des États-Unis. Il est vrai que l’économie russe a souffert de la baisse programmée du prix de l’énergie, mais elle est très loin d’être en ruines, et un retour à la croissance est attendu dès l’année prochaine. Le sénateur John McCain a un jour qualifié la Russie de « station de gaz se faisant passer pour un pays». Eh bien, il a menti. Oui, la Russie est le plus grand producteur de pétrole du monde et le deuxième plus grand exportateur de pétrole, mais c’est aussi le plus grand exportateur mondial de céréales et de technologie de l’énergie nucléaire. C’est une société aussi avancée et sophistiquée que celle des États-Unis. Les forces armées russes, à la fois classiques et nucléaires, sont maintenant prêtes à se battre, et elles sont plus qu’un challenger pour les États-Unis et l’OTAN, en particulier si une guerre éclate n’importe où au voisinage de la frontière russe.

    Mais un tel combat serait suicidaire pour toutes les parties. Or, nous croyons sérieusement qu’une guerre conventionnelle en Europe court grand risque de devenir très rapidement nucléaire, et que toute frappe nucléaire US / OTAN sur les forces ou le territoire russe déclenchera automatiquement une frappe nucléaire russe de rétorsion, non seulement sur l’Europe mais sur le continent américain. Contrairement aux déclarations irresponsables faites par certains propagandistes US, les systèmes de missiles antibalistiques américains sont incapables de protéger le peuple américain d’une frappe nucléaire russe. La Russie a les moyens de frapper des cibles aux États-Unis avec des armes nucléaires à longue portée aussi bien qu’avec des armes conventionnelles.

    La seule raison pour laquelle les États-Unis et la Russie se sont retrouvés sur une trajectoire de collision, au lieu de désamorcer de concert les tensions éventuelles et de coopérer sur un large éventail de problèmes internationaux, vient du refus obstiné des dirigeants US d’accepter la Russie comme un partenaire égal: Washington veut mordicus être le « leader mondial » et la « nation indispensable », alors même que son influence n’en finit pas de décliner, dans le sillage d’une chaîne de désastres politiques et militaires tels que l’Irak, l’Afghanistan, la Libye, la Syrie, le Yémen et l’Ukraine. Un leadership américain absolu est une chose que ni la Russie, ni la Chine, ni la plupart des autres pays ne sont prêts à accepter. Cette perte graduelle mais visible de pouvoir et d’influence a rendu la direction des États-Unis hystérique, et de là aux aventures suicidaires, il n’y a qu’un pas. Les dirigeants politiques de l’Amérique doivent être placés sous surveillance médicale pour tendance pathologique au suicide.

    Avant tout, nous appelons d’abord les commandants des forces armées américaines à suivre l’exemple de l’amiral William Fallon, qui, lorsqu’on l’a pressenti pour faire une guerre à l’Iran, aurait répondu « pas sur mon temps de travail ». Nous savons que vous n’êtes pas suicidaires, et que vous ne voulez pas mourir pour cause d’hybris impériale inconsidérée. Si possible, dites, s’il vous plaît, à vos employés, à vos collègues et surtout, à vos supérieurs civils que la guerre avec la Russie ne se fera pas sur votre temps de travail. À tout le moins, prenez cet engagement envers vous-mêmes et, si jamais le jour venait où cet ordre suicidaire vous était donné, refusez tout simplement de l’exécuter parce qu’il ferait de vous des criminels. Rappelez-vous que, selon le Tribunal de Nuremberg, « lancer une guerre d’agression … est non seulement un crime international; c’est le crime international suprême, ne différant des autres crimes de guerre que parce qu’il contient en lui-même le mal accumulé de tous les autres ». Depuis Nuremberg, « Je n’ai fait qu’obéir aux ordres » n’est plus un moyen de défense valable. S’il vous plaît ne soyez pas des criminels de guerre.

    Nous faisons également appel au peuple américain pour qu’il s’oppose pacifiquement mais avec force à tout politicien ou parti qui provoque la Russie de façon irresponsable et autorise ou encourage une politique de confrontation inutile avec une superpuissance capable de détruire les États-Unis en un peu moins d’une heure. Parlez, brisez la barrière de la propagande massive des médias, et rendez vos compatriotes américains conscients de l’immense danger d’une confrontation entre la Russie et leur pays.

    Il n’y a aucune raison objective pour que les États-Unis et la Russie soient des adversaires. La confrontation actuelle est entièrement le résultat des vues extrémistes du mouvement néo-conservateur, dont les membres ont infiltré le gouvernement fédéral américain, et qui considèrent tout pays qui refuse d’obéir à leurs diktats comme un ennemi à broyer. Par leurs efforts inlassables, plus d’un million de personnes innocentes ont déjà péri dans l’ex-Yougoslavie, en Afghanistan, en Irak, en Libye, en Syrie, au Pakistan, en Ukraine, au Yémen, en Somalie et dans de nombreux autres pays, tout cela à cause de leur insistance maniaque pour que les États-Unis soient un empire mondial, pas un pays normal comme les autres, et pour que chaque dirigeant de n’importe où se prosterne devant eux ou soit renversé. En Russie, la force apparemment irrésistible qu’est le mouvement néo-conservateur a finalement buté sur un os. Il faut qu’il soit contraint de reculer avant de nous avoir détruits tous.

    Nous sommes absolument et catégoriquement certains que la Russie n’attaquera jamais les États-Unis, ni aucun État membre de l’UE, que la Russie n’est pas du tout intéressée à recréer l’URSS, et qu’il n’y a pas de « menace russe » ou « d’agression russe » en dehors des fantasmes néo-conservateurs. La majeure partie de la récente réussite économique russe est due à l’abandon des anciennes dépendances soviétiques. Elle lui a permis de poursuivre une politique de « Russie d’abord ». Mais nous sommes tout aussi certains que si la Russie est attaquée, ou simplement menacée d’attaque, elle ne reculera pas, et que les dirigeants russes ne faibliront pas. Avec une grande tristesse et le coeur lourd mais sans hésiter, ils feront le devoir auquel ils se sont engagés par serment et lâcheront un barrage nucléaire dont les États-Unis ne se remettront jamais. Même si l’ensemble de la direction russe doit être tuée dans une première frappe US, le système Dead Hand (« Périmètre ») lancera automatiquement assez de bombes nucléaires pour effacer les États-Unis de la carte géopolitique. Nous estimons qu’il est de notre devoir de faire tout notre possible pour éviter une telle catastrophe.

    Eugenia V Gurevich, PhD
    http://thesaker.ru/

    Dmitri Orlov
    http://cluborlov.blogspot.com/

    The Saker (A. Raevsky)
    http://thesaker.is/

  • 19
    Zoubor:

    Ouille ouile ouille! Marock toutes mes excuses!!!!!

  • 18
    JFM:

    J’ai eu récemment une « discussion » avec un Musulamns. A un moment donné il m’a dit que le 9/11 c’était un complot des Occidentaux. Je lui ai répondu que si les Musulmans croyaient que c’était un complot des Occidentaux alors pourquoi ils avaient fêté le 11 septembre et pourquoi les T-shirts à l’effigie de Ben Laden s’étaient bien vendu dans leurs pays. Logiquement ils, lui-même compris auraient du demander la tête de ce vendu aux Occidentaux et eux sionistes au lieu d’acheter ses T-shirts. Ils ne pouvaient pas croire et j’insiste sur le croire les deux choses en m^me temps. Et bien si! Visiblement le gars croyait les deux choses en m^me temps. Halucinnant!

    Comme disait Solsyenitsine: On n’ pas inventé d’obus à charge creuse capable de percer les fronts en fonte »

  • 17
    Marock:

    Mon cher Zoubor , comme dirait ce cher Victor… 😉
    Tout d’ abord c’ est « Marock » avec un K comme marock’ n roll ! 😆

    Sérieusement, la Mecque est un symbole religieux. L’ atomiser serait la meilleure manière d’ enrager en fanatiques un milliard de croyants qui pour la plupart vivent tranquilles dans leur coin.
    Par contre frapper chirurgicalement Ryad, Doha, ça les émouverait pas outre mesure tellement ces khalijis sont détestés unanimement.
    Un petit raid genre Tunis ou Osirac vous savez faire chez vous.

  • 16
    Zoubor:

    @ Maroc – tu sais tres bien que je ne vie pas a Paris et je ne balance pas des idees simplistes de gens qui n’ont aucunes connaissances en tactique et en strategie militaire et en histoire militaire… Et ce que j’ecris n’est qu’une possibilite extreme. Il y a plus de chances pour qu une organisation islamique, etatique ou pas, utilise l’arme atomique contre l’occident que le contraire – mais alors il faudra bien que l’Occident reponde d’une facon adequate et je crois que c’est la facon adequate.
    Et cela, letel n’a rien a voir avec le nombre mais au desequilibre de l’ennemi en frappant au bon endroit, au bon moment et lui retirer ainsi toute volonté de faire la guerre.

  • 15
    Marock:

    la veritable solution sera d’irradier la Mecque et medine

    Ça me souvient sur un site un mec qui conseillait à Israel de larguer une bombe atomique sur Gaza.

    Le mec en question vivait en France, bien sur, et certainement malconnaissant en géographie et physique nucléaire.

  • 14
    Letel:

    Oui Zoubor, mais les Allemands étaient combien, 60 millions ? Les Japonais pareil ? Là vous avez un milliard 300, 400 millions, dans des tas de pays. Je ne vois guère d’autre éventualité que celle évoquée en 10.

  • 13
    Zoubor:

    @ Letel, #10-
    Totalement d’accord avec la premiere partie.
    Mais pas la seconde: la veritable solution sera, si l’islamńabdique pas, d’irradier la Mecque et medine – je ne vois pas d’autres model qu’Hiroshima ou berlin en 1945 pour engendrer une veritable et fondamentale evolution de l’Islam.
    Comme je l’avais écrit il y a longtemps, l’impacte de la destruction du Temple sur le Judaisme.
    Mais il semble que pour le moment nous sommes en chuttes libre des démocraties et de l’Occident et on va vers une victoire en Europe et aux Amériques des fondamentalistes musulmans… Hitler à Londre et à Washington…

  • 12
    Letel:

    BC sur l’article de Snyder, aujourd’hui.
    http://www.nybooks.com/articles/2016/06/09/the-wars-of-vladimir-putin/

  • 11
    James:

    Le patriotisme paranoïaque russe a son dessin animé

  • 10
    Letel:

    Je tombai sur cette image l’autre jour, postée par Houda Benyamina, une actrice qui a reçu un prix à Cannes avec un groupe, pour je ne sais quel film, et qui s’exclamait dans le micro : « Cannes est à nous ! ».
    Quelqu’un postait ceci en dessous, sur les régimes paranoïaques et les peuples pris par la paranoïa, exposés à ce type de propagande :

    « On ne peut rien contre l’imbécillité. Mais en fait c’est plus grave que l’imbécillité : une grande partie du monde musulman est plongée dans une espèce de délire paranoïaque complotiste, illustré par ce dessin, et ils n’en sortiront pas. Un peu comme l’Allemagne des années 1930, le Japon de la même époque, la Serbie des années 1990, et malheureusement aussi la Russie maintenant, avec la propagande du régime actuel, qui marche bien sur la population. L’expérience prouve que ça finit très mal, comme dans les cas de l’Allemagne et du Japon. Il faut une défaite totale pour que les gens ouvrent finalement les yeux, abandonnent leurs fantasmes, comme les Allemands et les Japonais l’ont fait après 1945. Mais il s’agissait d’un problème concentré sur deux pays, alors que le délire actuel dans le monde musulman s’étend sur quelque 50 pays éparpillés sur le globe. Il ne peut donc y avoir de conflit classique, de défaite finale, d’ouverture à la réalité, ce sera plutôt un conflit larvé qui durera tout le siècle, avec des attentats croissants. Pour le moment c’est beaucoup moins coûteux que WWII, mais rien ne dit que ça continue de la même façon. On peut imaginer le pire, comme par exemple des centrales nucléaires démolies, avec les conséquences qu’on imagine, ou même des bombes du même type, maîtrisées par les extrémistes. L’avenir n’est pas rose. »

  • 9
    Letel:

    Elle pouvait être couverte après la douche évidemment, d’une serviette ou d’un peignoir, c’est ce qu’on fait en général, on se sèche en sortant, on ne reste pas dégoulinant. Faire semblant de ne pas comprendre…

  • 8
    Letel:

    Vous faites penser aux lyncheurs frustrés qui envoyaient un gars sur une branche sans autre forme de procès, ou à ces primitifs récemment à Nosy Bé qui ont brûlé vif un touriste français, en l’accusant de trafic d’enfants et de pédophilie. La rancœur aigrie du raté, tombant sur un inconnu et se défoulant.

  • 7
    Letel:

    Petit crétin menteur et déformateur, petit propagandiste de bas étage, petite merde qui prend le parti d’une police corrompue et trop zélée. Vous ne savez rien sur ce cas et vous brodez en diffamant votre propre compatriote, pourtant défendu par ses voisins russes décents, qui eux le connaissent. Qui vous dit que c’est lui qui se douchait ? De quel droit accusez-vous sans rien savoir ? Honte à vous, vieux con tordu.

  • 6
    MERCATOR:

    Il y a un selfie à la sortie de la douche, sans aucun caractère sexuel, et il n’était nullement à poil, ni elle, elle pouvait être couverte, vous n’en savez strictement rien.

    Ah bon, vous, vous prenez vos douches habillé,?et s’il l’était il n’aurait pas mentionné ce détail, réfléchissez !

  • 5
    James:

    Pour suivre le fil.

    Si ce problème technique (acte de malveillance ?) persiste sans que l’on fasse quelque chose, le site ne va pas tarder à manifester des problèmes bien plus graves au risque d’effacer définitivement certaines archives…

  • 4
    Letel:

    > Au fait pas de réaction sur l’agent provocateur yankee ?

    Vous parlez de qui là ? Rapport avec le schmilblick ? Vous parlez d’un des gars qui a incendié la voiture de flics dans les manifs ? Dans ce cas, vous êtes quand même au courant qu’il y des casseurs à Paris et à Rennes et à Nantes qui viennent de tous les pays, Europe et Amérique, c’est une espèce d’internationale de l’anarchisme, du nihilisme, du refus, de la violence, les Black Blocs et tout ça, il n’en manque pas aux Etats-Unis, dès les années 1990 (Washington, San Francisco, Seattle, etc.). Avec votre bêtise habituelle et votre conspirationnisme de bistro, de crétin inculte, naturellement vous y voyez la main de la CIA (pour déstabiliser la France, comme d’habitude… Quel con !), vous avez des liens pour étayer cette thèse ? Quelque chose de concret, de précis à nous fournir ?

  • 3
    Letel:

    C’est vous Mercator, qui ne comprenez rien et qui êtes dans la confusion totale, comme d’habitude, je vous répète que j’ai mis l’article sans évidemment connaître l’histoire, ne vivant pas à Irkoutsk et mettant ça à l’appréciation de tous. Mais j’aurais plutôt tendance à privilégier le point de vue de la population locale, qui connaît le gars et le défend, plutôt que celui de la police (d’ailleurs à propos de la police et des autorités, je pourrais raconter quelques anecdotes vécues en traversant la Russie et la Sibérie récemment, ça donne froid dans le dos).
    Mais vous, en admirateur et propagandiste du régime, c’est le contraire : « Je note au passage que le mec est en liberté avec bracelet électronique et qu’il reconnait faire des « selfie » en étant à poil avec sa fille. » Il est déjà coupable… Quant au complot, c’est bien vous aussi qui en parlez, relisez-vous, vous ne savez pas ce que vous dites : « Je ne vois pas l’intérêt de mouiller un obscur fonctionnaire en représailles des Mistral, vraiment n’importe quoi. » Moi non plus, aussi n’ai-je jamais dit ça.

  • 2
    Letel:

    En plus vous déformez honteusement, sur le selfie, vous êtes un menteur, un déformateur et un manipulateur : « qu’il reconnait faire des « selfie » en étant à poil avec sa fille« . C’est parfaitement faux, vous transformez l’histoire sans en rien connaître, vous accusez de façon sordide. Il y a un selfie à la sortie de la douche, sans aucun caractère sexuel, et il n’était nullement à poil, ni elle, elle pouvait être couverte, vous n’en savez strictement rien. Honte à vous.
    Voilà le passage de l’article, voyez comment vous le transformez, vous êtes un minable petit propagandiste :
    « accusé d’actes à caractère sexuel sur sa propre fille (en réalité un selfie à la sortie de la douche, sans aucun caractère sexuel). »
    http://etatsetempiresdelalune.blogspot.fr/?m=1

  • 1
    Letel:

    > en prétendant que je vois une conspiration de poutine alors que c’est justement tout le contraire

    Vous êtes décidément complètement idiot mon pauvre. Je n’ai jamais dit que vous y voyiez une conspiration de Poutine, on sait tous que c’est le contraire. Aussi n’est-ce-je pas ce que j’ai voulu dire, vous avez compris tout de travers. Ce n’est pas vous dont je parlais, mais plutôt des auteurs de l’article, ça me semble plutôt une histoire locale, vu les mœurs de la police dans ce charmant pays.
















  • Notice: Undefined property: wpdb::$is_admin in /home3/baraka/public_html/wp-includes/wp-db.php on line 684