eXc: Nous aimons la liberté, l'état de droit, l'héritage des Lumières, la séparation de l'église et de l'état, l'humour. Nous n'aimons pas le fascisme, le communisme, l'antiaméricanisme, l'antisémitisme, le racisme, la bureaucratie, les totalitarismes. Nous estimons que le plus grave danger que courent les démocraties libérales est de céder à l'islamofascisme. Lire plus

Nouveau Record

Posted on jeudi 30 avril 2015

Dilem-record-france

sil @ 15:52
Filed under: Politiques économiques
Provocations islamistes : et maintenant le coup de la longue jupe noire…

Posted on jeudi 30 avril 2015

JUPE_LONGUE

Bien sûr qu’il s’agit d’une provocation intégriste ! Étonnant aussi comme dans la tête de nos gauchos pas grand chose n’a évolué depuis l’affaire du voile de Creil en 1989…

Car nous voilà donc avec une équipe éducative qui après mûre réflexion (forcément) décide de sanctionner les comportements prosélytes d’une gosse endoctrinée pour le faire…

Et toute la cohorte d’idiotslogues habituels qui nous sort de-ci de-là les mêmes arguments victimo-paternalistes (« pôvs musulmans mega-ultra-supra-opprimés snif ! snif ! »), anti-racistes à deux kopecs (si la gentille Education Nationale était gangrénée par le racisme, ça se saurait), vestimentaires (dignes du café du commerce du Lycée à Bobos du coin), ou tout bonnement ignares (depuis le temps, ils n’ont toujours pas ouvert un Coran, une Sîra, ou un recueil de hadiths)…

Sans jamais comprendre ce qui se joue dans toutes ces affaires…

Jupe « trop longue »: Najat Vallaud-Belkacem soutient la décision du collège

Invitée de RTL, la ministre de l’Education appuye la décision du collège de Charleville-Mézières où est scolarisée Sarah. La jeune fille de 15 ans s’était vu refuser l’accès à son établissement, coupable de porter une jupe « trop longue ».

Najat Vallaud-Belkacem reste ferme. Pour la ministre de l’Education, il ne fait aucun doute que la direction du collège de Charleville-Mézières, dans les Ardennes, a fait preuve de « discernement » pour juger du caractère « prosélyte » de l’attitude d’une élève, Sarah, alors qu’elle portait une longue jupe noire. A deux reprises, l’établissement a refusé à la jeune fille de 15 ans de se rendre en cours, considérant la jupe comme un signe religieux ostentatoire. (plus…)

sil @ 15:49
Filed under: Islamisme et RATP/ROP
Pendant ce temps-là à Baltimore…

Posted on jeudi 30 avril 2015

police-call-your-mothers

VIDEO. Emeutes à Baltimore: La mère qui a giflé son fils s’explique

sil @ 15:38
Filed under: Folle jeunesse andPolitique américaine
« Seul le Courage peut ramener la Paix » Caroline Fourest

Posted on mercredi 29 avril 2015

Fourest

Rien à ajouter…

En 2015 : « Parfois j’étais vendue. Parfois j’étais offerte en cadeau »

Posted on mercredi 29 avril 2015

Daech

Des « butins de guerre ». Voici comment les combattants de Daech évoquent les Yézidies (minorité du nord de l’Irak) capturées au Kurdistan depuis le début des combats dans cette région en août 2014. L’ONG Human Rights Watch publie mercredi 15 avril de nouveaux témoignages de dizaines de filles et de jeunes femmes qui ont réussi à s’échapper après être passées entre les mains de leurs geôliers.

En octobre 2014, le groupe djihadiste « Etat islamique » a publiquement reconnu dans sa publication « Dabiq » que les jeunes filles avaient été offertes à ses combattants comme « cadeaux », ou encore comme « esclaves ». (plus…)

sil @ 13:51
Filed under: Islamisme et RATP/ROP
« On touche le fond ! » (la mauvaise éducation… nationale)

Posted on mercredi 29 avril 2015

Bruckner

FIGAROVOX/ENTRETIEN – L’ essayiste et romancier Pascal Bruckner revient sur la réforme du collège, les nouveaux programmes d’histoire et la tentative d’attentat contre l’église de Villejuif.

La réforme du collège portée par Najat Vallaud-Belkacem n’en finit pas de susciter la polémique. Les cours de latin, de grec et les classes bi-langues vont être supprimés tandis que l’instauration de cours d’improvisation inspirés de Jamel Debbouze est évoquée. Que cela vous inspire-t-il?

Pascal Bruckner: C’est vraiment prendre les Français pour des imbéciles. On leur supprime le latin, le grec et l’allemand pour leur donner à la place du Jamel Debbouze. L’école devient le véhicule de l’ignorance et non du savoir. L’idéal de l’excellence, porté par Jules Ferry, a été progressivement délaissé par les idéologues au profit d’un égalitarisme qui confond égalité et médiocrité générale. Désormais, c’est le cancre qui devient le plus grand dénominateur commun dans la classe. Initialement, l’école de la République avait pourtant l’ambition inverse de porter une classe d’âge vers le niveau le plus élevé. Dans la novlangue actuelle, apprendre à nager aux élèves devient, «se déplacer de façon autonome dans un milieu aquatique profond standardisé». On touche le fond! La première réforme à entreprendre d’urgence serait de renvoyer tous ces «Trissotin» de la technocratie républicaine sur les bancs de l’école.

Dans les nouveaux programmes d’histoire la chronologie est abandonnée, l’enseignement de l’islam est obligatoire tandis que le christianisme médiéval et les Lumières sont optionnelles. Qu’en pensez-vous?

Sans chronologie, l’histoire n’a pas de sens. Cette réforme risque donc d’égarer encore un peu plus les élèves. On peut également s’étonner du choix de privilégier l’enseignement de l’islam par rapport à celui des Lumières ou du christianisme médiéval. A mon sens il ne s’agit pas d’un choix arbitraire, mais idéologique. Il y a sans doute ici une volonté d’ouverture à l’égard de l’islam, un souci de plaire aux nouveaux arrivants en supprimant tout ce qui peut les heurter: l’enseignement d’un autre monothéisme et l’exercice d’un esprit critique. Mais comment comprendre la France sans connaître le «manteau de cathédrale qui la recouvre»? Comment comprendre qui nous sommes si l’on ne sait pas d’où l’on vient? C’est-à-dire d’un pays de culture profondément catholique et républicaine. Quant aux Lumières, elles sont au fondement même de la culture laïque contemporaine. Que l’on soit de gauche ou de droite, croyant ou pas, c’est durant cette période que se noue la modernité. Faire l’impasse sur celle-ci me paraît aberrant. Il est vrai que dans certains quartiers, il est désormais impossible d’enseigner la Shoah en raison du conflit israélo-palestinien ou encore Madame Bovary qui soulève la question de l’adultère. La réforme tend à cajoler les éléments les plus rétifs du système éducatif au lieu de les assimiler. Ce n’est pas forcément un bon signe à envoyer aux Français musulmans les plus éclairés qui voudraient prendre leur distance avec leur propre religion et s’ouvrir au reste de notre culture. Pour nourrir une réflexion plus profonde sur les croyances, il me paraît urgent de rendre obligatoire la lecture du traité sur la tolérance de Voltaire. (plus…)

Impression express: Le futur était déjà là et nous ne le savions pas ! (Any title printed while you wait: France belatedly discovers print on demand)

Posted on mercredi 29 avril 2015

https://i0.wp.com/217.218.67.233/photo/20150101/3bcaf604-a97c-4d42-b0cb-249d7a722872.jpghttps://i0.wp.com/www.catholic.org/files/images/ins_news/2014082919.jpghttps://i2.wp.com/cdn-parismatch.ladmedia.fr/var/news/storage/images/paris-match/actu/sciences/ce-savant-promet-une-greffe-de-tete-dans-deux-ans-679022/6815894-1-fre-FR/Ce-savant-promet-une-greffe-de-tete-dans-deux-ans_article_landscape_pm_v8.jpg

https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/736x/4f/b9/eb/4fb9eb6888aa49eddb8d8ab1c1f6324e.jpg

L-Espresso-Book-machine-exposee-Salon-livre-Paris-mars-2015_0_730_450

Le futur était déjà là et nous ne le savions pas !

Impression à la demande, personnalisabilisation à l’unté ou en très petites séries , encombrement réduit (2 m2 d’empreinte au sol), quasi-suppression des dépenses de transport et de stockage, fin du gaspillage, livraison quasi-instantanée (5 minutes contre 48 h pour Amazon), accès direct au consommateur, remise sur le marché d’ouvrages épuisés depuis parfois des dizaines d’années, rentabilisation de milliers de titres jusque-là voués au pilon (30 000 chaque année), retour du client dans les librairies, revanche du papier sur le numérique, rematérialisation du livre numérique,  « YouTube des écrivains », possibilité de très petites séries, livres à compte d’auteur, réduction du bilan carbone …

En ce monde étrange …

Où cohabitent, entre crucifixions et procréation médicalement assistée, coupeurs et greffeurs de tête …

Et où l’on peut dépenser un million d’euros et douze ans de travail pour restaurer 14 minutes de film …

Pendant qu’à quelques heures d’avion de là on détruit en quelques minutes des trésors archéologiques de plusieurs milliers d’années …

Comment ne pas repenser à ce « futur inégalement réparti » du visionnaire auteur américain de cyberfiction William Gibson ?

Et s’étonner encore de ce correspondant américain de France 2 hier soir …

Qui nous faisant découvrir une machine qui équipe depuis dix ans une trentaine d’universités ou librairies américaines  …

Mais qui est présentée chez nous depuis autant d’années comme l’avenir de l’impression …

Ne prendre même pas la peine de rappeler qu’il en existe quand même une demi-douzaine en France …

Comme une centaine entre Canada, Australie, Japon, Grande-Bretagne, Pays-Bas, Chine, Abu Dhabi ou Egypte …

Et que celle-ci avait il y  a quelques semaines à peine fait les honneurs du Salon du livre ?

jc durbant @ 10:52
Filed under: Pendant ce temps-là, en France
« La fin de la Pax Americana ? »

Posted on mardi 28 avril 2015

Par Charles Gave (source)

De temps en temps, j’ai un petit coup de déprime quand je constate l’incompétence noire de ceux qui nous gouvernent.

Ce papier fait partie de ceux où je me laisse aller au pessimisme, ce qui est toujours une faute de l’esprit. Que le lecteur se rassure, ca ne va pas durer. Le temps sans doute ou les décalages horaires.

Retournons au début des années cinquante. Le rideau de fer vient de tomber entre Europe de l’Ouest et Europe de l’Est, une guerre civile atroce se déroule en Grèce, un coup d’Etat mené par des sicaires communistes à lieu à Prague, l’Allemagne -qui n’est pas encore de l’Ouest- commence à peine à se redresser, la Grande-Bretagne, exsangue, est en train de liquider son empire colonial, le Japon, sous le commandement d’un proconsul Américain Macarthur voit la Chine en face d’elle basculer vers le communisme et une guerre civile commencer en Corée…et la France et l’Italie ne vont guère mieux tant les communistes sont plus à l’Est qu’à Gauche et représentent plus de 25% de l’électorat, ce qui n’est guère encourageant.

Lors du défilé de la victoire à Berlin en 1945, Churchill, s’en rendit compte avant tout le monde et se tourna vers son aide de camp en voyant défiler les troupes Russes pour lui dire “Nous avons tué le mauvais cochon » . Le pire apparaissait probable. Et là, un miracle de l’histoire se produit. Sous la direction de deux grands Présidents Américains, Harry Truman puis Dwight Eisenhower, une génération de grands serviteurs du bien commun se leva aux USA, symbolisé par Marshall, à l’origine du plan du même nom et cette génération créa des structures qui ont maintenu en Europe la période de paix la plus longue de l’histoire et cette paix dure encore. Naissent en effet d’après guerre l’ONU, mais aussi le FMI, la Banque Mondiale, les organisations mondiales de la santé, du Travail ou du Commerce et à partir de 1958, l’embryon de ce qui allait être la communauté Européenne, avec la signature du Traité de Rome. Mais surtout nait l’OTAN. Car, ce que l’on omet souvent de dire est que finalement ces constructions juridiques qui ont permis le développement de la coopération sur notre continent n’étaient rendues possibles que par la présence de troupes américaines sur le sol Européen.

Sans gendarme, le respect du Droit est assez faible…

L’OTAN constitua l’invisible bras armé qui seul permit le redressement de l’Europe et autorisa ces 70 années de paix. Comme le dit un proverbe Finlandais : « Dans un pays, il ya toujours une armée. Si ce n’est pas l’armée du pays, c’est l’armée du pays d’à coté ». Et entre les Russes et les Suédois, les Finlandais savaient de quoi ils parlaient. Dans le cas Européen, l’armée du pays d’à coté fut bien sur l’armée américaine. Comment l’armée américaine a-t-elle pu demeurer au cœur de l’Europe pendant aussi longtemps, sans que cela ne gène personne, telle est la question?

La structure légale du traité de l’Atlantique Nord fournit un début d’explication. Quelle était donc la structure juridique de cette OTAN qui essaie toujours de rester dans l’ombre ? Il ne s’agissait pas d’un un traité offensif et défensif comme ceux qui liaient la France à la Russie en 1914 forçant la France à la guerre si la Russie le décidait, mais d’un traité uniquement défensif. Si un pays de l’OTAN était attaqué par un pays tiers, tous les autres membres de l’alliance se portaient à son secours. Et pour garantir ce secours, les USA maintenaient 500.000 hommes armés en Europe (en Allemagne, ou en Grande Bretagne, pour être sérieux). (more…)

Clinton : « I did not have financial relations with that regime »

Posted on lundi 27 avril 2015

Clinton-Russie

Quand on lui a rapporté le trait d’humour du président, samedi soir, Hillary Clinton a dû se souvenir de la fameuse phrase « avec des amis comme celui-là, on n’a pas besoin d’ennemis ». C’était au dîner annuel du National Press Club de Washington et, selon la tradition, Barack Obama s’est plié au jeu de l’autodérision. Mais il ne s’est pas contenté de se moquer de ses échecs personnels, car, faisant allusion aux « temps durs » que traverse encore l’Amérique, il a lâché : « J’ai même une amie qui, il y a quelques semaines, gagnait des millions de dollars et qui vit maintenant dans un camping-car dans l’Iowa ! »

Nul besoin de faire un dessin à l’assistance pour reconnaître Hillary Clinton qui, dans son désir de commencer sa campagne présidentielle en parlant « aux Américains ordinaires », a sillonné les routes de l’Iowa et du New Hampshire dans un minibus transformé en QG de campagne mobile. Seulement si le président avait voulu enfoncer son ancienne secrétaire d’État, il ne pouvait guère faire mieux que souligner comme il l’a fait qu’elle gagnait il y a peu des millions de dollars. Car la manière dont Bill comme Hillary ont amassé en quelques années une impressionnante fortune est en train de devenir un énorme sujet de polémique aux États-Unis. Et peut-être, si Hillary ne trouve pas une parade rapide, un coup mortel à sa campagne.

Tout est parti d’un livre qui sera seulement publié le 5 mai. Son titre est à lui seul un réquisitoire : Clinton Cash : comment et pourquoi des gouvernements étrangers et des hommes d’affaires ont fait la fortune de Bill et d’Hillary. Des extraits, publiés par le New York Times, ont déjà révélé quelques détails de ce pamphlet dont l’essentiel serait le lien entre les dons de riches financiers de pays étrangers faits à la Fondation Clinton et des facilités que Hillary, alors secrétaire d’État, leur aurait obtenues en retour. La campagne de madame Clinton a démarré il y a à peine quinze jours et la voilà une nouvelle fois en situation d’accusée, alors qu’elle aura déjà à répondre à la mi-mai devant le Sénat de la faute qu’elle a commise en se servant de sa boîte mail personnelle pour des échanges diplomatiques et confidentiels pendant qu’elle était ministre. (plus…)

sil @ 04:01
Filed under: Politique américaine
Week-end dernier à Athènes…

Posted on lundi 27 avril 2015

Athenes-Avenue-Pireios

1) Un Tableau (dans la friche industrielle de l’Avenue Pireios) qui résume bien la situation grecque : une voiture rouge-gaucho qui se prend un mur avec un jeune Grec rouge-brun et un chat de gouttière qui n’ont rien compris au film…

2) Week-end dernier à Athènes…

Où j’ai compris pourquoi les Grecs sont pédés et pourquoi la Guerre de Troie a eu lieu. D’une part les hommes Grecs ont les traits souvent plus fins que ceux des femmes, pas terribles dans une grande proportion. Du coup quand il y a une Grecque mortelle, il y a des risques pour qu’on se l’arrache à coup de dizaines de milliers de cadavres (voir aussi le clip grec du moment ci-après)…

Où je suis bien content d’avoir descendu la relativement active avenue Andrea Siggrou (secteur tertiaire) jusqu’à la luxueuse Marina de Paleo Faliro avant de remonter les 5 km de friche industrielle de l’avenue Pireios, faute de quoi je serais resté sur une impression de désolation économique quasi totale…

Où j’ai côtoyé une population particulièrement terne : polie mais pas chaleureuse, pas désagréable mais pas aimable non plus, ne transpirant pas particulièrement la joie de vivre…

Où j’ai déambulé tout mon soûl dans une cité touristique, défigurée par les graffitis, où pas grand chose n’est fait pour le tourisme ni pour le bizness touristique… largement surclassée au final par la proche Istanbul (oui, je sais, ça fait mal)…

(more…)

sil @ 03:18
Filed under: Voyage, voyage
« L’Education nationale éteint les Lumières »

Posted on lundi 27 avril 2015

CSP

A l’évidence, les cul-de-plomb de l’Ed-Nat ont parfaitement retenu les leçons de l’attentat de Charlie Hebdo et de la situation de djihad qui nous est mené depuis des années. Au lieu d’insister sur les Lumières et l’émancipation des carcans religieux qui s’en suivi pour nos peuples européens, ils ont décidé d’enseigner l’islam à nos enfants tout en éteignant la Lumière. Lumineux !!!

En même temps qu’attendre d’autre de la part des guignols institutionnels qui nous ont mené là où nous en sommes…

ÉDUCATION – Ainsi, le Conseil supérieur des programmes a remis son précieux rapport à la ministre de l’Education nationale. Celui-ci préconise des enseignements obligatoires et d’autres facultatifs. (source)

Je ne me pencherai pas ici sur la question de la pertinence ou non de classer l’islam dans les sujets obligatoires, préférant m’arrêter sur l’étude facultative de la période des Lumières. Pourquoi tant de précautions? De l’audace, messieurs les conseillers! Pourquoi vous contenter de rendre optionnel le cours sur le Siècle des Lumières alors que vous auriez pu l’écarter? Car enfin, l’esprit des élèves est malléable, avez-vous imaginé le dégât que pourrait faire sur leur intellect l’enseignement d’un mouvement dont le but était de lutter contre l’obscurantisme? Et puis quoi! Les Lumières, ce n’est jamais qu’un siècle de notre histoire, une broutille! De plus, qu’avons-nous besoin d’étudier un courant qui a conquis l’Europe tout entière? Quant aux noms de ceux qui ont conduit cette révolution intellectuelle, il n’y a là qu’un ramassis d’écrivaillons, des arrivistes en manque d’une gloire facile, des Voltaire, des Montesquieu et autres Diderot ou d’Alembert. Du menu fretin en somme.

Allons, messieurs les conseillers, avez-vous réfléchi à la conséquence de vos actes? Non, comme d’habitude. En vous contentant de rendre optionnel l’enseignement des Lumières, vous courez le risque de voir des professeurs aborder en classe ce pan de l’Histoire de France, où des penseurs se sont attaqués aux abus de l’Etat. Rappelez-vous que durant cette période, des philosophes ont eu le culot d’encourager l’esprit critique!

Mais tout n’est pas perdu. Côté ministère, on précise qu’il ne s’agit que d’un projet et que le texte doit encore être approuvé par madame Vallaud-Belkacem. Espérons que le gouvernement, pour une fois, saura prendre une mesure courageuse: l’effacement pur et simple de la mention des Lumières dans les programmes scolaires!

« L’islam, obligatoire, les Lumières facultatives « 

Posted on lundi 27 avril 2015

Par Brice Couturier (source)

Jean-Pierre Le Goff avait dénoncé, dans un petit ouvrage réjouissant, La barbarie douce, la contamination de la langue pédagogique par celle du management et de la communication. Plus que d’une mode, visant à intimider les non-initiés par l’usage d’un jargon pseudo-savant, Le Goff montrait que ce type de pédanterie vise rien de moins qu’à la destruction de la culture.

Toute la presse s’est amusée des périphrases utilisées par les auteurs du Conseil supérieur des programmes, pour désigner des activités aussi triviales que la natation en piscine (« Se déplacer de façon autonome, plus longtemps, plus vite, dans un milieu aquatique profond standardisé ») ; de cette autre pour désigner le tennis ou le badminton (« duel médié par une balle ou un volant »). J’aime bien aussi : « coopérer pour s’adapter collectivement à la confrontation adverse dans le but de remporter le match », ainsi que « construire des rapports aux autres positifs dans le cadre d’un affrontement éclairé par la culture des activités », expressions qui pourraient être traduites par : éviter de tirer contre son propre camp même si le gardien de but n’est pas un copain et ne pas distribuer de coups de poings lors d’un match de foot, ni donner de coups de boule au rugby, car cela ne correspond pas aux règles.

Mais force est de constater, à la lecture du Projet de programme pour le Cycle 4 du Conseil supérieur des programmes, que ce sont surtout les spécialistes d’Enseignement Physique et Sportif qui traînent encore cette mauvaise habitude jargonnante. Chez les autres, elle est en voie de disparition. Je remarque d’ailleurs, ce conseil donné aux professeurs de français : « dans l’étude de la langue, l’inflation de terminologie doit être évité », qui sonne comme une autocritique. Combien de collégiens ont été définitivement dégoûtés de la littérature par des enseignants obsédés de linguistique !

Je ne suis pas choqué plus que cela par le mot d’ordre « Aller de soi et de l’ici vers l’autre et l’ailleurs », qu’on dirait sorti d’une parodie par Philipe Muray de la doxa multiculturaliste, puisqu’elle sert à donner un sens à l’apprentissage des langues étrangères. (more…)

sil @ 03:02
Filed under: Pendant ce temps-là, en France
L’Histoire du Monde d’une Frise

Posted on lundi 27 avril 2015

Histoire-mondiale-frise

Pour en savoir plus et télécharger la frise en haute résolution

sil @ 02:44
Filed under: Un peu d'histoire
Centenaire du génocide arménien: A quand un Yad Vashem palestinien ? (US Nabka Memorial Museum: It’s genocide envy, stupid !)

Posted on lundi 27 avril 2015

61463_468177469892194_1364727104_n

Bible falsifiée, mosquées-coucou sur l’esplanade du Temple, « Palestine » terre du « peuple palestinien », « diaspora », contre-sionisme, « exode », « exil », « droit du retour »,   Jésus « premier résistant palestinien qui voulait chasser l’occupant » , « Jérusalem perle du monde arabe et « sommet de toutes ses joies », Gaza « camp de concentration à ciel ouvert », « génocide de Gaza »,  « Jour de la Nakba » avec minute de silence et sirènes …

A quand un Yad Vashem palestinien ?

En ces temps d’idées chrétiennes devenues folles …

Où, lieux de culte et génocide compris, chacun revendique son droit à la victimisation …

En ce lendemain du centenaire du génocide des chrétiens turcs dit génocide arménien …

Où, fidèle à lui-même après Auschwitz et Paris, le Golfeur en chef de la Maison Blanche a à nouveau brillé par son absence et sa casuistique …

Et où, sentant le vent tourner, même nos chanteurs « fleur bleue » recyclent leurs vieux tubes à la sauce géopolitiquement correcte …

Alors qu’à Gallipoli aux côtés du Négationniste en chef d’Ankara, le prince Charles et les premiers ministres australien, néo-zélandais et irlandais se prêtaient à la pire des mascarades …

Pendant que sur les lieux mêmes du génocide des chrétiens de l’Empire ottoman ou sur les plages ou au large des côtes libyennes et à coup de sacrifices humains aux couteau de boucher ou au vieux rafiot pourri abandonné en pleine mer, nos amis musulmans s’évertuent et se tuent littéralement à nous ouvrir les yeux sur la réalité de la Religion de paix …

Et qu’entre Téhéran et Washington, on prépare l’Arme de la Solution finale …

Comment ne pas voir …

Avec le projet, comme le rappelle Michel Gurfinkiel, d’un Holocaust Memorial Museum palestinien (pardon: un « Nabka Memorial Museum » !) à Washington …

Le véritable moteur de toute l’entreprise de désinformation palestinienne en particulier et de l’islam en général …

A savoir la concurrence victimaire et la bonne vieille rivalité mimétique ?

Sauve Qui Peut

Posted on dimanche 26 avril 2015

sauve-qui-peut

sil @ 06:36
Filed under: Généralités
Bonne Question !

Posted on dimanche 26 avril 2015

Eber-Haddad

sil @ 06:18
Filed under: Arabica andIslamisme et RATP/ROP andMédias
Communistes : en parlant d’excuses…

Posted on dimanche 26 avril 2015

Communistes-excuses

Le PCF a demandé des excuses à François Hollande après que celui-ci a comparé les discours de Marine Le Pen à des vieux tracts communistes…

Du coup petit rappel et petite mise au point…

george-marchais-immigres

sil @ 06:09
Filed under: Communistic Park
Centenaire du génocide arménien : hyaena hyaenam fricat

Posted on samedi 25 avril 2015

les-palestiniens-manifestent-pour-soutenir-la-Turquie

Le chef du Hamas Ismail Haniyeh « Nous soutenons la Turquie contre la campagne au sujet du prétendu génocide Arménien »

Le chef du Hamas Ismail Haniyeh a déclaré vendredi soir « Nous soutenons la Turquie contre la campagne de propagande à laquelle elle fait face au sujet du prétendu génocide Arménien ».

Hier sur le Mont du Temple, les arabes « palestiniens » ont manifesté contre « les mensonges de l’Occident au sujet du prétendu génocide arménien » en arborant des drapeaux turcs. (source)

sil @ 09:51
Filed under: Islamisme et RATP/ROP andLa bande à Gaza
Génocide Arménien : Medz Yeghern / Մեծ Եղեռն

Posted on samedi 25 avril 2015

Genocide-armenien-souvenir

« Qui se souvient encore du massacre des Arméniens ? », lançait Hitler à la veille des premiers massacres systématiques nazis.

Aujourd’hui, nous rappelons le souvenir des 1,3 à 1,5 million d’Arméniens assassinés il y a 100 ans dans l’empire Ottoman. Deux tiers de la population arménienne ont péri dans ce que la France et d’autres pays ont reconnu comme génocide.

Le Mémorial de la Shoah consacre une exposition à cette tragédie trop longtemps oubliée

Cukierman-genocide-armenien

Alors même que le génocide arménien était perpétré, cet homme a consacré toutes ses forces à sonner l’alarme.

Henry Morgenthau, ambassadeur des Etats-Unis auprès de l’empire Ottoman, a intercédé auprès des Ottomans et a harcelé son gouvernement de rapports sur « une campagne d’extermination raciale en cours ».

Ulcéré par l’absence de réaction, il démissionna et se consacra à la collecte de fonds pour les survivants. Dès 1918, il a publié son récit en forme d’accusation.

Henry Morgenthau

sil @ 09:40
Filed under: Bains turcs et Balkan folies andChristianophobie
Centenaire du génocide arménien: L’Arménie n’est pas à notre programme (Nothing happened at Gallipoli on April 24: How America, Britain, Australia and New Zealand helped Turkey hide the Armenian Holocaust)

Posted on vendredi 24 avril 2015

https://encrypted-tbn3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQJAXy7n5JvcUC_uCcdGd_5VIHOwtNgFw3C-xrK87Qx94aXbIm0

Attention: un déni peut en cacher d’autres !

Etats-Unis, Royaume-Uni, Irlande, Australie, Nouvelle Zélande, Danemark, Espagne …

En ces temps étranges où, triste ironie de l’histoire, les djiahdistes de l’Etat islamique terminent sur les mêmes territoires le travail commencé il y a cent ans par leurs prédécesseurs de l’Etat turc …

Et que fidèle à ses habitudes, le Golfeur-en-chef de la Maison Blanche a non seulement encore laissé dans sa poche les promesses répétées, vote arménien oblige, sur la question …

Mais après Paris et Auschwitz, ajouté Erevan à la longue liste de ses absences remarquées …

Pendant qu’avec le refroidissement de ses relations avec une Turquie qui cache de moins en moins son antisémitisme, la prochaine victime sur la liste des génocidaires se voit seule sommer, pour une reconnaissance largement parlementaire et notoirement à géométrie variable voire inexistante selon les termes utilisés et les pays ou même les régions, y compris au sein de l’Etat juif lui-même et dans la France donneuse de leçons en chef et maitresse es lois liberticides, de sacrifier son dernier soutien dans le monde musulman …

Comment s’étonner encore …

Au nom de leur intérêt bien compris et aux côtés du maitre-négationniste d’Ankara …

De l’incroyable contribution des princes Charles et Harry comme des premiers ministres irlandais, australien et néo-zélandais …

A non seulement la célébration du héros génocidaire d’une des plus tragiques défaites de l’Empire britannique …

Mais via la date complètement fictive du 24 avril, les dates officielles turque et britannique étant respectivement les 18 et 25 avril …

A rien de moins qu’une énième répétition du premier déni d’un génocide …

Qui inspira à Hitler sa Solution finale à lui ?


Notice: Undefined index: p in /home3/baraka/public_html/wp-content/themes/Howl/footer.php on line 59

Notice: Undefined index: page_id in /home3/baraka/public_html/wp-content/themes/Howl/footer.php on line 60

Notice: Undefined index: m in /home3/baraka/public_html/wp-content/themes/Howl/footer.php on line 61

Notice: Undefined index: s in /home3/baraka/public_html/wp-content/themes/Howl/footer.php on line 62

Notice: Undefined index: cat in /home3/baraka/public_html/wp-content/themes/Howl/footer.php on line 63

Notice: Undefined variable: PHP_SELF in /home3/baraka/public_html/wp-content/themes/Howl/footer.php on line 65

Notice: Undefined property: wpdb::$is_admin in /home3/baraka/public_html/wp-includes/wp-db.php on line 684