eXc: Nous aimons la liberté, l'état de droit, l'héritage des Lumières, la séparation de l'église et de l'état, l'humour. Nous n'aimons pas le fascisme, le communisme, l'antiaméricanisme, l'antisémitisme, le racisme, la bureaucratie, les totalitarismes. Nous estimons que le plus grave danger que courent les démocraties libérales est de céder à l'islamofascisme. Lire plus

Sorties Scolaires pour Tous

Posted on mercredi 29 octobre 2014

NOUVELLE MOBILISATION DES ANTIMARIAGE GAY

Je crois que le meilleur moyen, et de démontrer l’hypocrisie de Najat Vallaud-Belkacem, et de faire voler en éclats sa volonté de voir des mères-missionaires-de-l’islam faire leur petit cinéma religieux lors des sorties scolaires, consisterait à ce que des parents proches du mouvement « Manif Pour Tous », et autres, se mettent à accompagner des sorties scolaires en portant leur propre étendard idéologique…

Juste histoire qu’on rigole un peu…

sil @ 18:04
Filed under: Coin détente
Islamisme à l’école : quand Najat Vallaud-Belkacem rejoint la caricature…

Posted on mercredi 29 octobre 2014

valeurs-actuelles-najat-ayatollah

Sacrée Najat ! On vaudrait passer pour une communautariste déguisée en socialiste, voire pour un cheval de troie de l’islamisme, et donner raison à tous ceux qui affirment qu’il faut se méfier du personnage comme de la peste verte, que l’on ne s’y prendrait pas autrement…

1) École : les mères voilées pourront accompagner les sorties. Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation, estime que « l’acceptation de leur présence doit être la règle ».

Une nouvelle vision de la laïcité à l’Éducation nationale? Alors que la question des accompagnateurs de sorties scolaires reste suspendue depuis plusieurs mois, Najat Vallaud-Belkacem envoie un signal en faveur des mères voilées. La ministre de l’Éducation s’écarte clairement de la voie tracée par l’un de ses prédécesseurs, Vincent Peillon. En décembre 2013, celui-ci réaffirmait le bien-fondé de la circulaire Chatel, qui, en 2012, posait la possibilité d’interdire de sortie les parents manifestant «leurs convictions religieuses, politiques ou philosophiques».

«Le principe, c’est que, dès lors que les mamans ne sont pas soumises à la neutralité religieuse (…), l’acceptation de leur présence aux sorties scolaires doit être la règle et le refus l’exception», a expliqué Najat Vallaud-Belkacem, auditionnée le 21 octobre dernier par l’Observatoire de la laïcité. Un renversement des règles. «Au moment où je veux absolument renouer le lien de confiance, qui s’est distendu, entre les parents et l’école (…), tout doit être mis en œuvre pour éviter les tensions», a argumenté la ministre. (plus…)

sil @ 17:54
Filed under: Islamisme et RATP/ROP
Voile à l’école : la réponse de Malika Sorel à Najat Vallaud-Belkacem

Posted on mercredi 29 octobre 2014

FIGAROVOX/ENTRETIEN – Auditionnée par l’Observatoire de la Laïcité le 21 octobre 2014, la ministre de l’Éducation nationale souhaite autoriser les mamans avec voile dans les sorties scolaires. Malika Sorel réagit en exclusivité pour FigaroVox (source)

Auditionnée le 21 octobre dernier par l’Observatoire de la laïcité, Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, a estimé que les mères voilées pourront accompagner les sorties scolaires. «L’acceptation de leur présence doit être la règle», a-t-elle déclaré. S’agit-il, selon vous, d’un geste d’apaisement et de tolérance ou d’une nouvelle entorse à la laïcité?

Malika Sorel: Pour que les Français comprennent bien les défis dans lesquels ils ont été entraînés malgré eux, je souhaite rappeler que le voile, comme l’avait longuement développé l’islamologue Abdelwahab Meddeb dans une tribune publiée en décembre 2009 dans le Monde, n’est pas un simple bout de tissu. Il constitue, pour citer ses mots, «une atteinte au principe de l’égalité et de la dignité partagées entre les sexes (…) et qu’il convient de situer la prescription du voile dans une société phallocratique, misogyne, construite sur la séparation des sexes, sur une hiérarchie des genres.» La question que vous me posez dépasse donc, et de loin, celle de la laïcité puisque ce sont les fondements de la société française qui se trouvent ici questionnés. Certes, le voile n’est pas une exclusivité de l’islam puisqu’on en trouve la présence dans d’autres religions au travers des âges, mais les Français, et leurs combats en témoignent, ont su faire évoluer leurs pratiques depuis déjà fort longtemps. De surcroît, la société française a toujours été mixte, y compris dans les campagnes reculées, et la féminité objet d’éloge et non de rejet, comme en témoignent la peinture et la sculpture.

Si l’on souhaite restreindre la discussion à la seule laïcité, et en particulier à la loi de 2004 puisque c’est elle qui est concernée par les accompagnements scolaires, je dirai que ces sorties sont partie intégrante du projet pédagogique et qu’elles sont placées sous le sceau de l’école de la République. Il n’y a strictement aucune ambiguïté sur ce point et si nous avions disposé d’une véritable élite politique et administrative, le ministre Luc Chatel n’aurait pas eu à préciser les choses. Il l’a fait – et c’est tout à son honneur – pour protéger le personnel scolaire qui est en première ligne et parce que des tensions commençaient à se produire sur le terrain, comme nous avons pu nous en rendre compte au Haut Conseil à l’Intégration.

Derrière la question des mamans voilées, le gouvernement cherche-t-il à promouvoir, sans l’assumer, un modèle multiculturel de type anglo-saxon? (more…)

CGT : les goûts de luxe de Thierry Lepaon

Posted on mercredi 29 octobre 2014

CGT

Vidéo : Le secrétaire général de la CGT Thierry Lepaon se fait payer la luxueuse rénovation de son appartement (130 000 euros) à Vincennes ainsi que son loyer (2 000 euros par mois) par son syndicat mafieux. On apprend que malgré sa rémunération statutaire à la CGT et ses autres revenus, il avait réussi à squatter un logement HLM en Normandie !

(more…)

sil @ 17:13
Filed under: Communistic Park
Le livre noir du syndicalisme français

Posted on mercredi 29 octobre 2014

syndicate-mafia

FIGAROVOX/ENTRETIEN – Au-delà du cas personnel du secrétaire général de la CGT, l’affaire Lepaon révèle la face sombre du syndicalisme français. Le décryptage de Jean-Luc Touly, auteur de Syndicats – Corruption, dérives, trahisons.

FigaroVox: La CGT aurait déboursé 130.000 euros pour la rénovation de l’appartement de fonction de son secrétaire général, Thierry Lepaon. Cela vous étonne-t-il? Ce genre de pratiques est-il vraiment inédit?

Jean-Luc TOULY: La contradiction flagrante des dirigeants syndicaux que révèle cette affaire ne m’étonne aucunement. On pourrait citer un nombre incalculable de dérives semblables des individus, des organisations syndicales, des fédérations, des confédérations, des comités d’entreprise… On pourrait parler des frais de fonctionnement injustifiés, du Comité d’entreprise d’Air France, d’EDF, de la SNCF de Lyon, où les syndicats ont été condamnés. Les scandales sont légion.

Evidemment, faire payer la CGT entre 130000€ et 150000€ de travaux pour Thierry Lepaon est scandaleux, d’autant plus que les syndicats sont encore financés entre les 2/3 et les 3/4 par les entreprises ou l’Etat: ce sont donc les cotisations et les subventions de l’Etat qui, indirectement, ont payé le logement! Le manque de transparence des syndicats et leur système anti-démocratique conduisent systématiquement à des dérives. Ces informations ont d’ailleurs probablement été transmises par des adhérents de la CGT, choqués par cette découverte. Il existe ainsi des poches de résistance au sein même de l’organisation, qui dénoncent ces pratiques et ce côté occulte qui détruisent la confiance envers les syndicats. J’ai été moi-même membre de la CGT pendant 30 ans, avant de rejoindre FO, et j’ai bien vu que la dénonciation n’est jamais facile dans ces organisations: elle entraîne pressions, perte de mandat syndical voire perte de l’emploi dans certains cas!

Au-delà du cas de Thierry Le Paon, cela révèle-t-il un problème plus large de corruption au sein de la CGT? Quel est l’ampleur de celle-ci aujourd’hui?

Je pourrais vous parler de nombreux cas! Les hauts responsables syndicaux, en fin de carrière, sont souvent nommés à des postes élevés, bien payés, dans des autorités étatiques ou privées. Bernard Thibault a ainsi été élu en juin dernier administrateur du Bureau International du Travail, à Genève, avec l’aide de François Hollande. Les grandes entreprises peuvent faire de même: le directeur de cabinet de Thibault, Bernard Saincy, a été par exemple nommé à un haut poste chez GDF-Suez, après avoir quitté la CGT. Ces nominations sont des cadeaux accordés aux dirigeants syndicaux pour services rendus ; or, quels services rendent-ils vraiment? Je n’irais pas jusqu’à parler de méthodes mafieuses, mais les secrets et l’opacité de ces nominations posent problème…

Les syndicats reçoivent des sommes colossales, versées notamment par les entreprises, qui achètent ce faisant une sorte de paix sociale: les organisations leur sont dès lors redevables. On comprend très vite l’ambiguïté de leur action: d’un côté, ils appellent à manifester ; de l’autre, ils maintiennent des relations très étroites avec les patrons…
Ce nouveau scandale va venir alimenter la détestation du syndicat. Le véritable problème est celui de la transparence, de l’indépendance. Comment faire confiance à ses représentants si ceux-ci ne sont pas francs? (plus…)

EELV : pas de pitié pour les décroissants !

Posted on mercredi 29 octobre 2014

Historiquement, les thèses décroissantes sont à l’origine du mouvement vert. Et pourtant, il n’est pas facile de rencontrer un antiproductiviste conséquent à EELV, comme j’ai pu le constater à l’université d’été du mouvement. De là à croire que les représentants officiels de l’écologie politique sont plus férus de politique que d’écologie…

Par Daoud Boughezala

Publié le 28 octobre 2014

Tiré de Causeur (N° 76)

 verts-decroissance-eelv

Quand vient la fin de l’été, le journaliste en quête d’une ultime échappatoire au bureau voit arriver comme une bénédiction les universités précisément dites « d’été » organisées par toutes les boutiques politiques et associatives dignes de ce nom.

C’est la politique à la plage : le militant y va pour draguer, passer des soirées arrosées avec ses copains, voir les chefs en short, mettre son grain de sel dans les bagarres internes, parfois pour parler politique ou même pour écouter de longues et sérieuses interventions sur les grands problèmes du monde – le dosage entre ces différentes activités semblant varier en fonction de la taille et de l’orientation politique de l’organisation : à « gauche de la gauche », on prend encore les questions idéologiques au sérieux.

Voilà un terrain qui me va : je ne suis pas très bon pour la sociabilité de vacances et de bistrot. Je veux bien prendre l’air, mais si je suis sûr de pouvoir passer un bon nombre d’heures dans des amphis.

(more…)


Notice: Undefined property: wpdb::$is_admin in /home3/baraka/public_html/wp-includes/wp-db.php on line 684