eXc: Nous aimons la liberté, l'état de droit, l'héritage des Lumières, la séparation de l'église et de l'état, l'humour. Nous n'aimons pas le fascisme, le communisme, l'antiaméricanisme, l'antisémitisme, le racisme, la bureaucratie, les totalitarismes. Nous estimons que le plus grave danger que courent les démocraties libérales est de céder à l'islamofascisme. Lire plus

Halloween 2013 : l’adresse à éviter

Posted on jeudi 31 octobre 2013

The-White-House-Halloween-Beeler

C’est vrai qu’ils n’ont que des mauvaises farces à offrir là-dedans…

sil @ 18:13
Filed under: Guligulis et glouglous
La Russie et l’Islam

Posted on jeudi 31 octobre 2013

Momotriochkas

« Russie musulmane ? » par Daniel Pipes pour The Washington Times…

Le 10 octobre dernier, un Russe, Yegor Chtcherbakov, âgé de 25 ans, a été poignardé à mort apparemment par un musulman originaire d’Azerbaïdjan. Ce meurtre a provoqué à Moscou des émeutes anti-immigrés, des actes de vandalisme, des agressions ainsi que l’arrestation de 1200 personnes, révélant ainsi les tensions majeures qui agitent la société russe.

Sur une population totale de 144 millions d’habitants, la Russie compte entre 21 et 23 millions de musulmans (15 pourcent de la population) dont la proportion grandit rapidement. On dit que la population russe en proie à l’alcoolisme possède le taux de natalité d’un pays européen, soit 1,4 enfant par femme, et le taux de mortalité d’un pays africain, avec une espérance de vie de 60 ans pour les hommes. À Moscou, une femme chrétienne a 1,1 enfant.

Par contre, les femmes musulmanes donnent naissance à 2,3 enfants en moyenne et ont moins souvent recours à l’avortement que les femmes russes. À Moscou, les femmes tatares ont 6 enfants. Quant aux femmes tchétchènes et ingouches elles en ont 10. En outre, quelque 3 à 4 millions de musulmans ont quitté les anciennes républiques d’URSS, principalement l’Azerbaïdjan et le Kazakhstan, pour s’établir en Russie, alors que certains Russes se convertissent à l’islam.

Ces tendances se traduisent par une diminution du nombre de chrétiens de 0,6 pourcent par an et une augmentation équivalente du nombre de musulmans avec à terme des effets spectaculaires. Certains analystes prévoient que les musulmans deviendront la majorité au XXIe siècle – une révolution démographique qui changerait fondamentalement la face du pays. Paul Goble, spécialiste des minorités russes, conclut que « la Russie traverse une période de transformation religieuse dont les conséquences pour la communauté internationale seront aussi importantes que l’effondrement de l’Union soviétique. » Un commentateur russe qu’il cite prévoit une mosquée sur la Place Rouge à Moscou. Selon lui, le raisonnement creux selon lequel Moscou est et restera tourné vers l’Occident « n’est plus valide ». Il prédit plus particulièrement que la poussée démographique musulmane « aura un impact immense sur la politique étrangère russe. » (more…)

sil @ 17:51
Filed under: Pendant ce temps-là, en Europe
Attentats islamistes en Tunisie : le tourisme pris pour cible

Posted on jeudi 31 octobre 2013

Attentats-Sousse

Video BFMTV : Mercredi, deux attentats ont été déjoués en Tunisie, dans des zones touristiques. A Monastir, le terroriste visait le mausolée Bourguiba, symbole de l’indépendance tunisienne: il a été arrêté avant qu’il ne fasse exploser sa ceinture d’explosifs. L’autre visait un hôtel dans la ville portuaire de Sousse. Là, le kamikaze a eu le temps de se faire exploser, sans toutefois faire de victimes.

(more…)

sil @ 17:41
Filed under: Islamisme et RATP/ROP
Espagne : sortie de crise et baisses d’impôts

Posted on jeudi 31 octobre 2013

Espagne-crise

Vidéo BFMTV : L’Espagne commence à voir le bout du tunnel grâce à ses exportations. Ceci est dû au retour à la compétitivité des entreprises espagnoles avec une baisse du coût du travail. Les Espagnols gagnent ainsi des marchés pendant que les entreprises françaises en perdent.

Et comme une bonne nouvelle arrive rarement seule, le gouvernement espagnol annonce des baisses d’impôts.

(more…)

« La dèche : les Français fuient un pays en proie au désespoir »

Posted on jeudi 31 octobre 2013

Paris-London

Dans la nation assiégée de François Hollande, la paralysie de l’économie et la sévérité des impôts conduisent des milliers de Français à faire leurs bagages en direction de côtes britanniques plus accueillantes. Par Anne-Élisabeth Moutet. (Une tribune publiée dans The Telegraph du 20 octobre 2013, traduite par Contrepoints)

Un sondage sur la page d’accueil du Monde du mardi 14 octobre, la bible de l’establishment de la gauche française (imaginez un Guardian à la fois ennuyeux et autoritaire), a traduit en chiffres bruts « l’hiver du mécontentement » de François Hollande.

Plus de 70% des Français pensent que les impôts sont « excessifs », et 80% croient que la politique économique du président est « malavisée » et « inefficace ». Cela va bien au-delà des exilés fiscaux tels Gérard Depardieu, les membres de la famille Peugeot ou les propriétaires de Chanel. Pire encore, après des décennies passées dans l’un des systèmes les plus redistributifs d’Europe occidentale, 54% des Français estiment que les impôts – dont 84 ont été créés au cours des deux dernières années, passant de 42% du PIB à 46,3% cette année – creusent maintenant les inégalités sociales au lieu de les réduire.

C’est un tournant notable, dans un pays où la valeur tant vantée d’« égalité » a toujours été teintée d’envie et de ressentiment vis-à-vis des plus fortunés. Il y a moins de deux ans, l’accusation la plus odieuse portée à l’encontre de Nicolas Sarkozy était d’être le « président des riches », en favorisant ses copains PDG, à voiliers ou à yachts, avec des allégements fiscaux et autres offres alléchantes. En revanche, Hollande, le candidat sans « bling-bling », a été élu sur un programme d’augmentation des dépenses de l’État en promettant de créer 60 000 postes d’enseignants, ainsi que 150 000 emplois subventionnés de bas d’échelle dans les services publics, pour les chômeurs de longue durée et les jeunes, sans prévoir d’importantes économies ailleurs.

D’ici 2014, les dépenses publiques de la France vont dépasser celles du Danemark pour devenir les plus élevées du monde : 57 % du PIB. En effet, pour simplement rester à la même place, comme un hamster dans sa roue, et veiller à ce que la Banque centrale de Francfort ne soit pas trop mécontente de nous, Hollande a besoin de liquidités. Les technocrates, députés, et ministres ont été chargés de trouver chaque euro qu’ils pouvaient collecter – en allocations différées, en crédits d’impôts annulés, et en prélèvements supplémentaires. Comme ils ignorent le concept de coupes budgétaires sérieuses (évoquées à intervalles réguliers par le FMI, l’OCDE et la propre Cour des comptes de la France), le résultat pourrait être quelque peu désordonné. (more…)

sil @ 17:03
Filed under: Pendant ce temps-là, en France
Du ‘Point’ Sur la Table

Posted on jeudi 31 octobre 2013

Le-Point-sur-la-Table

« Quand la France se réveillera, l’Élysée tremblera… » par Jerome Béglé

Au début, tout était facile : il suffisait de faire le contraire de son prédécesseur. Sarkozy avait dit noir, Hollande annonçait blanc. Bouclier fiscal, mariage homosexuel, durée de vie des centrales nucléaires, politique européenne, comportement, moralité, fiscalité, audiovisuel, retraite, chômage, insécurité…, pendant un an François Hollande a détricoté ce qu’avait fait Nicolas Sarkozy. Ses thuriféraires entonnaient le refrain bien connu : « La France brisée, la France outragée, la France martyrisée, mais la France libérée. » Les plus raisonnables comprenaient bien qu’il faudrait bientôt passer à autre chose, se réveiller, réaliser que l’anti-sarkozysme c’est bien, mais que la définition du hollandisme tardait à venir.

Dix-huit mois se sont écoulés et, depuis quelques semaines, la France est victime d’une thrombose. Plus rien ne passe, plus rien n’avance, plus rien ne circule. Taxe à 15,5 % sur les produits d’épargne, écotaxe, taxe à 75 %, harmonisation du statut des VTC par rapport à celui des taxis, TVA réduite sur les produits de première nécessité…, chaque annonce est suivie d’une reculade ou, pire, d’une exception massive et incompréhensible qui rend difficile à admettre la mesure. Depuis l’été, rien d’important n’a été voté ! Les Français sont tellement à cran qu’ils refusent les plats qu’on leur propose tout en pestant contre le menu qu’ils ingurgitent depuis des lustres. Ils n’ont plus confiance dans le cuisinier tant celui-ci leur sert des plats amers, leur faisant passer des limandes pour des soles, de la viande de cheval pour du boeuf, du vin tadjik pour un grand cru de Bordeaux. Le cuisinier, ses marmitons, leurs fruits et leurs légumes sont suspectés d’empoisonner tout le pays.

Une France cassée en 1 000 morceaux (more…)

sil @ 16:53
Filed under: Pendant ce temps-là, en France
Hollandie c’est fini ?!?

Posted on jeudi 31 octobre 2013

Hollande-crepuscule

La fin du quinquennat Hollande par Jean-Marc Vittori…

Une majorité éclatée, une popularité laminée, une économie plombée : le président n’a plus les moyens d’agir en profondeur. Cela tient aux erreurs de l’homme mais aussi au jeu politique qui raccourcit la légitimité des élus.

Bien sûr, il a été élu pour cinq ans. Mais moins d’un an et demi après son élection, François Hollande a déjà achevé son action de président. Il ne sera désormais plus qu’une image de chef de l’Etat. Symboliquement, c’est une jeune fille de quinze ans qui a clos la séquence active du quinquennat. Il y a dix jours, Leonarda rejetait dans la seconde son jugement de Salomon baroque faisant penser à « Tintin au Congo » découpant un chapeau en deux pour contenter deux larrons : la fille en France, la famille au Kosovo. Plus profondément, l’élu du 6 mai 2012 est tétanisé par une majorité éclatée, une popularité laminée, une économie plombée. En témoignent ses revirements sur la fiscalité qui constitue pourtant, si l’on ose dire, son péché mignon : baisse de l’impôt sur les sociétés devenue une hausse, annulation de la diminution du taux réduit de TVA, maintien d’une fiscalité favorisant le diesel, suppression de la taxation des plans d’épargne en actions (PEA) au taux normal de CSG…

Certes, le président va peut-être tenir sa grande promesse d’inverser la courbe du chômage dans les mois qui viennent. Mais cette victoire remportée en créant des dizaines de milliers de postes aidés, aussi coûteux qu’éphémères, ne sera qu’un faux-semblant. Plutôt que la mère de toutes les réformes, elle ne sera qu’une fille maladive bientôt condamnée.

Bien sûr, il est tentant d’incriminer l’homme, et ce n’est pas forcément injustifié. Enarque rompu aux brillantes joutes verbales plus qu’à l’action de terrain, forgeron dix ans durant de subtiles motions de synthèse au PS, élu comme Jacques Chirac d’une Corrèze longtemps dominée par le « petit père Queuille » pour qui « il n’est pas de problème dont une absence de solution ne finisse par venir à bout », François Hollande n’est pas précisément réputé pour sa capacité à décider. Mais le problème va bien au-delà. Hollande est le nom d’une paralysie politique que l’on retrouve ailleurs, dans le temps et l’espace. Cette paralysie a trois grandes racines : le jeu politique lui-même qui accorde la légitimité aux gouvernants pour peu de temps, des institutions qui encouragent les bâtons dans les roues et une gauche qui n’aime pas gouverner. (plus dans Les Echos…)

Nouvelle affaire de « pain au chocolat » :-)

Posted on jeudi 31 octobre 2013

faouzi-Lamdaoui-Hollande

Faouzi Lamdaoui, ancien homme à tout faire, et actuel conseiller de François Hollande chargé « de l’égalité et de la diversité », fait parler de lui. Charlie Hebdo nous en apprend de bien bonnes à son sujet.

« Quelques mois après avoir perdu l’usage de son permis de conduire, la faute aux flashages trop fréquents, voilà que le conseiller s’est mis à recevoir des lettres de menaces de mort. » Comme par hasard. « Ni une ni deux, une protection policière – avec la voiture qui va avec – lui a été accordée. »

La brigade criminelle chargée d’enquêter sur ces mystérieux courriers (sept en tout) n’a jamais réussi à retrouver leurs auteurs. Mais tant que la menace persiste, la protection est maintenue.

« Le 30 juillet, au matin, une équipe de relève attend Faouzi Lamdaoui, quand ce dernier monte dans la voiture. Surprise : monsieur le conseiller élyséen se fâche alors, regrettant que la “consigne” n’ait pas été respectée. “Quelle consigne ?”, demande l’un des deux officiers de sécurité. “On ne vous a pas dit qu’il faut m’acheter un pain au chocolat le matin ?” Pour le flic en question, un ancien légionnaire dont tout le SPHP connaît le parcours en Bosnie et au Rwanda, la “consigne” ne passe pas. »

C’est le caprice de trop : la protection et la voiture lui seront retirées quelques jours plus tard.(source)

sil @ 16:32
Filed under: Le bêtisier d'eXc andLe Président des bisous
NSA : le pape François aussi !

Posted on jeudi 31 octobre 2013

NSA-pape-Francois

Selon The Telegraph la NSA de Barack Obama aurait espionné le futur pape François avant comme pendant le conclave qui devait le designer souverain pontife en mettant ses telephones portables sur écoute. Ah ben bravo, c’est du joli !

sil @ 10:19
Filed under: Le pape andPolitique américaine
La Minute Blonde : Marine Le Pen s’interroge…

Posted on jeudi 31 octobre 2013

Marine-Le-Pen-minute-blonde

sil @ 10:11
Filed under: Extrême malaDroite
Ecoutes americaines: Beau comme la rencontre fortuite de l’insigne incompetence et de la plus totalitaire des capacites d’interception (Lamb horns and dragon voice – the most ineffectual drone president and an apparatus that aspires to monitor no less than the entirety of the human race’s electronic communications !)

Posted on jeudi 31 octobre 2013

Photo : BIG BROTHER IS WATCHING US (Lamb horns and dragon voice - the most ineffectual drone president and an apparatus that aspires to monitor no less than the entirety of the human race's electronic communications !)And I beheld another beast coming up out of the earth; and he had two horns like a lamb, and he spake as a dragon. And he exerciseth all the power of the first beast before him, and causeth the earth and them which dwell therein to worship the first beast, whose deadly wound was healed. And he doeth great wonders, so that he maketh fire come down from heaven on the earth in the sight of men, and deceiveth them that dwell on the earth by the means of those miracles which he had power to do in the sight of the beast; saying to them that dwell on the earth, that they should make an image to the beast, which had the wound by a sword, and did live.  And he had power to give life unto the image of the beast, that the image of the beast should both speak, and cause that as many as would not worship the image of the beast should be killed. And he causeth all, both small and great, rich and poor, free and bond, to receive a mark in their right hand, or in their foreheads: and that no man might buy or sell, save he that had the mark, or the name of the beast, or the number of his nameRevelation 13: 11-17The magnitude of the eavesdropping is what shocked us, Let’s be honest, we eavesdrop too. Everyone is listening to everyone else. The difference is that we don’t have the same means as the United States - which makes us jealous.Bernard KouchnerOf course, Brazil, France, Germany, and Mexico do exactly the same thing. They want their leaders to gain a decision advantage in the give and take between countries. They want to know what U.S. policymakers will do before the Americans do it. And in the case of Brazil and France, they aggressively spy on the United States, on U.S. citizens and politicians, in order to collect that information. The difference lies in the scale of intelligence collection: The U.S. has the most effective, most distributed, most sophisticated intelligence community in the West. It is Goliath. And other countries, rightly in their mind, are envious.Marc Ambiderhttp://theweek.com/article/index/251628/why-the-nsa-spies-on-france-and-germanyBefore his disclosures, most experts already assumed that the United States conducted cyberattacks against China, bugged European institutions, and monitored global Internet communications. Even his most explosive revelation -- that the United States and the United Kingdom have compromised key communications software and encryption systems designed to protect online privacy and security -- merely confirmed what knowledgeable observers have long suspected.The deeper threat that leakers such as Manning and Snowden pose is more subtle than a direct assault on U.S. national security: they undermine Washington’s ability to act hypocritically and get away with it. Their danger lies not in the new information that they reveal but in the documented confirmation they provide of what the United States is actually doing and why. ... "Hypocrisy is central to Washington’s soft power—its ability to get other countries to accept the legitimacy of its actions—yet few Americans appreciate its role, The reason the United States has until now suffered few consequences for such hypocrisy is that other states have a strong interest in turning a blind eye. Given how much they benefit from the global public goods Washington provides, they have little interest in calling the hegemon on its bad behavior. Public criticism risks pushing the U.S. government toward self-interested positions that would undermine the larger world order. Moreover, the United States can punish those who point out the inconsistency in its actions by downgrading trade relations or through other forms of direct retaliation. Allies thus usually air their concerns in private.http://www.foreignaffairs.com/articles/140155/henry-farrell-and-martha-finnemore/the-end-of-hypocrisy#http://www.foreignaffairs.com/articles/140155/henry-farrell-and-martha-finnemore/the-end-of-hypocrisy#Hypocrisy is crucial because the world order functions through a set of American-built institutions, such as the UN and the World Trade Organisation, which depend on America's commitment to their ideals to hold legitimacy. However, America, like other countries, is in practice often unable to pursue its national interests while adhering to these ideals. Because America is more important to the global order than other countries, its need to practise hypocrisy is greater. And, in general, allies have been willing to abet such hypocrisy:The Economisthttp://www.economist.com/blogs/democracyinamerica/2013/10/nsa-and-euhttp://www.nationalreview.com/article/362404/obama-still-president-victor-davis-hanson/page/0/1

Pour ceux qui n’avaient pas encore compris qu’à l’instar de la politique de Clausewitz, l’économie est devenue la continuation de la guerre par d’autres moyens …

Et à l’heure ou, pour donner le change à leurs opinions publiques, nos dirigeants et médias font mine de découvrir le secret de polichinelle des écoutes américaines …

Pendant que derrière son bluff nucléaire, Téhéran pourrait sous peu passer le point de non-retour concernant son insistante promesse de rayer Israel de la carte …

Comment ne pas s’émerveiller, derrière le jeu de dupes officiel, de l’incroyable combinaison qui aurait ravi Lautréamont lui-même ?

A savoir mis à part le droit de vie ou de mort via ses drones sur tout ce que le monde peut compter de terroristes …

Celle du président américain, dument confirmé par Forbes, probablement le plus incompétent depuis Carter …

Et d’un appareillage qui, entre les interceptions téléphoniques, satellitaires et électroniques, prétend surveiller rien moins que la totalité des communications électroniques de la race humaine ?

Obama s’incline devant Poutine

Posted on mercredi 30 octobre 2013

obama_bows_putin_AP

Poutine supplante Obama comme la personne la plus puissante du monde

Le président russe Vladimir Poutine a évincé son homologue américain Barack Obama de la première place du classement Forbes 2013 des personnes les plus puissantes au monde, publié mercredi par le magazine américain.

Le président Obama figure à la deuxième place de cette liste, suivi du président du parti communiste chinois Xi Jinping, et du pape François, qui y fait son apparition pour la première fois.

« Poutine a solidifié son contrôle sur la Russie, et tous ceux qui ont regardé le jeu d’échecs autour de la Syrie ont une idée claire du glissement de pouvoir vers Poutine sur la scène internationale« , écrit Forbes pour expliquer sa première place.

La première femme à y figurer est la chancelière allemande Angela Merkel, à la 5e place. Le président français François Hollande, dont Forbes souligne qu’il est au plus bas dans les sondages de popularité, passe de la 14e à la 18e place. (plus dans Le Vif…)

sil @ 18:00
Filed under: Politique américaine
Missives d’Iran

Posted on mercredi 30 octobre 2013

Missiles-iraniens

1) « Je ne crois pas dans les intentions pacifiques de l’Iran » George W. Bush

Mi-octobre, au cours d’un discours prononcé lors d’un gala organisé par les principales associations juives américaines, l’ancien président américain a fait savoir qu’il se mefiait des prétendues intentions pacifiques de l’Iran à l’endroit d’Israel et que l’administration actuelle devait comprendre que sans changement de regime en Iran, il ne saurait y avoir de changement d’intentions (plus par ici en anglais…)

2) « Il n’y a rien à attendre de l’Iran » négociateur de l’administration Obama

Gary Samore, qui officie dans l’administration Obama en tant que responsable du dossier de la non prolifération des armes de destruction massive, a fait savoir dans un langage châtié que les négociations avec l’Iran avaient de fortes chances de ne pas aboutir à quelque chose de très positif (plus par ici en anglais…)

3) La Bombe pour Noel

De nouveaux rapports laissent penser que le régime de Téhéran n’a besoin que d’un mois supplémentaire pour produire assez d’uranium pour se doter de l’arme nucléaire. De quoi laisser penser également qu’Israel agira d’ici là (plus par ici…)

Bref cet hiver risque d’être chaud bouillant. On dit merci à Papa Noel Obama…

« Il n’y a rien à attendre des Enarques en France et de la FED aux USA » Charles Gave

Posted on mercredi 30 octobre 2013

Charles-Gave

Vidéo : Le 30 octobre, l’économiste Charles Gavel est intervenu sur l’écotaxe, la réforme de l’Etat, le travail dominical, l’introduction en bourse de Criteo et l’euro dans « Les experts » présentés par Emmanuel Duteil, sur BFM Business.

(more…)

sil @ 16:47
Filed under: Politiques économiques
Hollandie : et si les tondus passaient la tondeuse

Posted on mercredi 30 octobre 2013

Coup-de-tondeuse-a-l'Elysee-Hollande-by-SIL

C’est la garden… garden party…

sil @ 08:27
Filed under: Guligulis et glouglous
Bonnets rouges en Bretagne, bonnets d’âne au Monde

Posted on mercredi 30 octobre 2013

ca-souffle-a-l-ouest

« Bonnets rouges » : les amalgames du Monde par Ivan Rioufol…

« Le Monde montre combien la bien pensance ne comprend rien à la crise existentielle qui secoue le pays »

Pour avoir parlé du « réveil identitaire » breton, dans mon post de lundi, voilà Le Monde daté de ce mercredi qui instruit un procès en extrémisme, en appliquant la célèbre reductio ad hitlerum, qui consiste à instiller des références fascistes ou nazies afin de disqualifier un propos. Le procédé stalinien n’est pas nouveau, mais il est ici particulièrement outrancier. Dans un article titré : « L’extrême droite identitaire veut peser sur le mouvement », le journaliste Abel Mestre centre son argumentation autour de la présence, auprès des « bonnets rouges », d’un mouvement d’extrême droite intitulé Jeune Bretagne. Jeune Bretagne serait proche de l’Adsav (Parti du peuple breton), dont Le Monde nous apprend qu’en 2000 il avait assumé « l’engagement collaborationniste du Parti national breton pendant l’Occupation ». Tenant là la preuve d’une idéologie d’inspiration nazie, avec des éléments aimablement fournis par le ministère de l’Intérieur, le fin limier poursuit dès lors son amalgame en observant que votre serviteur serait lui-même « une référence au sein de la mouvance identitaire », au prétexte que mon texte de lundi aurait été repris sur les réseaux sociaux « par des internautes d’extrême droite, un peu à la manière d’un manifeste ». A bout du compte, me voilà donc promu gourou d’une mouvance violente et fort peu recommandable…

Ce que ne dit pas clairement l’aimable confrère, qui ferait un procureur zélé dans un procès politique, c’est que Jeune Bretagne ne compte guère plus de « 30 personnes », comme l’assurait dès lundi la police au Figaro. L’Adsav serait surtout fort d’une page Facebook qui compterait 4 000 sympathisants. La belle affaire ! Le sycophante ne dit rien en revanche du poids politique pris notamment par le maire de Carhaix, Christian Troadec, apparenté Divers gauche. Serait-il lui aussi un facho qui se dissimule, ainsi que tous ceux qui manifesteront samedi à Quimper, avec leurs bonnets comme symboles des luttes populaires passées ? La Bretagne est en insurrection car elle n’en peut plus d’être un territoire oublié. En cherchant grossièrement à diaboliser un mouvement de protestation éminemment respectable, Le Monde montre combien la bien pensance ne comprend rien à la crise existentielle qui secoue le pays. Défendre ses racines et son histoire n’est pas un délit d’opinion. Même le lisse Alain Juppé a admis, dimanche, que la crise n’était pas seulement économique et sociale mais également identitaire : une évidence que nous répétons ici depuis des années. Non, je ne supporte plus les désinformations, les caricatures et les procès bâclés autour de ce sujet capital. (source)

sil @ 08:25
Filed under: Médias andPendant ce temps-là, en France
Le cabinet noir de l’Elysée : les barbouzeries c’est maintenant !

Posted on mercredi 30 octobre 2013

cabinet-noir-Elysée

1) Vidéo iTélé : L’Elysée a-t-il enquêté sur Nicolas Sarkozy ?

Eric Bio-Farina, commandant militaire de l’Elysée, aurait selon l’hebdomadaire « Valeurs actuelles » mené une recherche illégale dans les archives de Nicolas Sarkozy au sujet de personnalités proches de l’ancien chef de l’Etat comme Christine Lagarde ou Claude Guéant. (à voir ci-après)

2) Exclusif : Révélations sur le cabinet noir de l’Elysée Par valeursactuelles.com

ENQUETE. Dans son édition à paraître jeudi 31 octobre, Valeurs actuelles révèle comment, au sein de l’Elysée, un « cabinet noir » a demandé à Bernard Muenkel, chef du service transmissions et informatique de l’Elysée, d’effectuer des recherches dans les archives de la présidence de Nicolas Sarkozy.

Alors que ces archives sont strictement protégées par un protocole d’accord, le même « cabinet noir » a rétrogradé ce chef de service après qu’il a refusé d’exécuter cet ordre et de violer les règles qui encadrent le respect de la correspondance et des archives. Parmi les noms sur lesquels portait la recherche de l’Elysée, figuraient plusieurs personnalités issues de l’entourage de Nicolas Sarkozy, mais aussi plusieurs avocats, au mépris des règles qui régissent cette profession. Valeurs actuelles avance toutes les preuves de cette affaire en publiant des documents jusqu’ici secrets. (source)

3) Un cabinet noir fouillerait illégalement les archives de Nicolas Sarkozy, l’Elysée dément. (plus chez Atlantico…)

(more…)

Hollande lâche 25 millions pour remonter dans les sondages

Posted on mercredi 30 octobre 2013

Otages-Niger-rancon

Très heureux de savoir nos otages enfin à la maison sains et saufs. Beaucoup moins d’imaginer toutes les armes et méfaits que les salopards d’AQMI vont pouvoir financer avec l’argent du contribuable verser en rançon…

Sondage Figaro en cours : otages, êtes-vous choqué qu’une rançon ait été versée ?

Boualem Sansal «Je suis effrayé par l’évolution foudroyante de l’islamisme européen en moins de 10 ans»

Posted on mardi 29 octobre 2013

Boualem Sansal democratie

Rappel PdV : Boualem Sansal est un auteur et essayiste algérien majeur. L’Académie française lui a décerné, en juin dernier, le Grand prix de la francophonie pour son livre « Rue Darwin ». En 2011, il a reçu le prestigieux Prix de la paix des libraires allemands considéré comme l’antichambre du prix Nobel de littérature. Certains de ses livres sont censurés dans son propre pays pour sa critique des pouvoirs en place. Il vient de publier Gouverner au nom d’Allah. Islamisation et soif de pouvoir dans le monde arabe (Gallimard).

Le Vif/L’Express : Quel éclairage apporte un écrivain en « regardant un sujet de manière littéraire » ?

Boualem Sansal : Je précise d’emblée que je ne suis pas un spécialiste de l’islam pour pouvoir parler librement. On a besoin d’auteurs de toutes sortes, mais je m’intéresse aux phénomènes de société de notre époque. C’est pourquoi j’aimerais retrouver l’engagement des écrivains d’antan. Telle une caste détachée, ils restent absents du débat public, au lieu d’en être des acteurs. Lorsqu’on est confronté à une question aussi menaçante pour la société que l’islamisation, on doit se comporter en militant. Écrire ne suffit pas pour faire avancer les choses. Ce livre vise à dépasser le simple discours politique pour examiner les mécanismes profonds. J’espère vivement qu’il provoquera un vrai débat.

Comment expliquez-vous le silence des intellectuels arabes, que vous qualifiez de « vecteur d’islamisme » ?

Ce qui me frappe, c’est que ce silence a existé de tout temps, quels que soient les sujets qui traversent l’ensemble des sociétés (le divorce, l’homosexualité ou la crise économique). C’est lié à la structure même de la société arabo-musulmane, dictatoriale ou féodale. Au mieux, les intellos sont des troubadours répétant le discours officiel. Ceux qui vivent en Occident demeurent également muets. Comment les réveiller ? Le mouvement Ecrivains pour la Paix − que j’ai fondé avec l’écrivain israélien David Grossman − a le plus grand mal à les mobiliser car ils redoutent d’être excommuniés ou assassinés. Or le propre de l’intellectuel est de dépasser la crainte, sinon il devient soldat.

En tant qu’Algérien, de quoi êtes-vous le témoin ?

J’ai vu l’islamisme arriver sous mes fenêtres. En quelques années, il a détruit des familles, une culture, une économie et des vies, tout en se répandant partout. On ne peut pas rester indifférent face à ce phénomène qui risque d’arriver aussi chez vous. Au lieu de se comporter en militants, les gens regardent la télé sans broncher. Voyez Hollande qui n’a jamais désigné l’ennemi lors de sa visite au Mali. Ne pas nommer les islamistes revient à les protéger !

L’une des clés est de distinguer islam et islamisme.

Ce livre rappelle que l’islamisme est né de l’islam par un glissement progressif. Où commence le premier ? Dans la volonté agressive de domination et dans celle de vouloir imposer une idéologie au plus grand nombre. Elle est alimentée par certains musulmans radicaux, mais l’islam a rarement été tranquille. Prônant le prosélytisme, il s’est souvent imposé par le glaive et les armes. (more…)

Les chrétiens d’Orient veulent être entendus

Posted on mardi 29 octobre 2013

Chrétiens-d-Orient

Dans ce climat de crise qui frappe le Moyen-Orient, les tensions religieuses n’ont jamais été aussi houleuses. En minorité dans la région mais indispensables pour sa stabilité, les différentes communautés chrétiennes se sont retrouvées à Raboué, au Liban, pour discuter de leur situation à risque et tenter de s’unir autour d’une seule voix. Le Point.fr a rencontré l’organisateur du congrès général pour les chrétiens d’Orient, le docteur Fouad Abou Nader, actuel président du parti libanais le Front de la liberté et ancien chef de la résistance chrétienne au Liban aux côtés de Bachir Gemayel.

(…) Les chrétiens d’Orient sont-ils abandonnés par l’Occident ?

Je pense que les gouvernements occidentaux ne prennent pas la mesure de ce qu’en France on appelait « la question des chrétiens d’Orient ». Si l’islam a droit à une place en Occident, le christianisme a également droit à la sienne en Orient. Avec ce premier congrès, nous voulons porter haut et fort la question des chrétiens d’Orient en Europe et dans le monde. Nous demandons à être reçus et écoutés par les chefs d’État et de gouvernements, ainsi que par les ministres des Affaires étrangères et chefs des principaux partis d’opposition en Occident, à commencer par la France, avec qui nous avons des liens historiques très forts. Nous ne demandons pas de protection, nous ne voulons pas de protection de la part de l’Occident ou des musulmans dans le cadre de la dhimmitude. Nous exigeons une protection par l’État dans lequel nous vivons, au même titre que tout autre citoyen.

Comment convaincre l’Occident des enjeux autour des chrétiens d’Orient ?

Je répondrai par une autre question : comment réussir pacifiquement l’intégration de l’islam en Occident si, en Orient, le christianisme venait à disparaître par la force ? Les enjeux autour des chrétiens d’Orient les dépassent. Les enjeux sont le christianisme, le rapport avec l’islam, la liberté, l’égalité, l’humanité, le droit, la femme, l’enfant, le rôle de l’État de droit, la citoyenneté, le dialogue des cultures et des religions. En deux mots, l’avenir du monde est en jeu ! Si les chrétiens venaient à disparaître de l’Orient, préparez-vous en Occident à refouler la vague déferlante des islamistes. La France ne reçoit-elle pas déjà des menaces terroristes pour son implication dans les conflits malien, afghan, libyen et peut-être bientôt syrien ?

(plus dans Le Point…)

sil @ 17:50
Filed under: Christianophobie andIslamisme et RATP/ROP andPrintemps arabe
'