eXc: Nous aimons la liberté, l'état de droit, l'héritage des Lumières, la séparation de l'église et de l'état, l'humour. Nous n'aimons pas le fascisme, le communisme, l'antiaméricanisme, l'antisémitisme, le racisme, la bureaucratie, les totalitarismes. Nous estimons que le plus grave danger que courent les démocraties libérales est de céder à l'islamofascisme. Lire plus

Guy Sorman du mythe de Gorée à celui du Goret

Posté le samedi 6 juillet 2013 par sil

1) Le mythe de Gorée

Barack Obama s’est rendu ce jour au musée des esclaves dans l’île de Gorée, en face de Dakar. Là,une ancienne forteresse avec une ouverture sur l’ océan, s’est imposée depuis une trentaine d’années comme lieu de pélerinage et de mémoire. Sans doute inventé. Gorée ne fut jamais un lieu de traite significative pour les esclaves au départ de l’ Afrique; il vaut mieux se rendre au Ghana, aux forts portuguais de Gold Coast pour avoir une vision plus exacte des conditions de détention des esclaves vendus par des chefs de tribus africains aux négriers européens. Mais le Ghana n’est pas sur le circuit parce que les autorités politiques n’ont jamais souhaité que leur pays devienne un lieu de mémoire ambigu qui aurait contraint à rappeler le rôle des vendeurs autant que des acquéreurs. Le Sénégal a joué la carte mémorielle, sans doute pour valoriser Gorée , haut lieu touristique et parce que les peuples actuels du Sénégal furent peu impliqués dans le commerce des esclaves. Obama a préféré la sécurité de l’approximation : l’histoire de l’esclavage reste donc à écrire.(source)

2) DSK l’imposteur

Dominique Strauss-Kahn auditionné, ce 26 juin, par le Sénat sur la crise financière de … 2008. Je ne sais rien des moeurs de DSK et je m’en bats l’oeil; mais je le crois, a priori, plus compétent et plus expérimenté sur le libertinage que sur l’économie. A-t-il jamais- en économie- effectué la moindre recherche? A-t-il publié? Rien. En quoi donc est-il économiste? Parce qu’il en parle. Mais alors , tout le monde est économiste et pourquoi l’auditionner lui plutôt que son voisin de palier?

Il n’a sur la crise jamais tenu un propos original, rien que des banalités, au FMI et en-dehors. Il a récidivé au Sénat: on ne trouvera rien dans son discours qui suscite la moindre curiosité intellectuelle. Citer Keynes, n’importe quel étudiant en première année pourrait y parvenir sans peine .

De toutes les impostures de DSK, celle de se prétendre économiste est la plus grosse et aussi celle qui attrape le mieux les gogos. S’il était économiste, en quoi éprouverait-il la nécessité de rémunérer depuis vingt ans, un cabinet de relations publiques qui le fait passer pour un économiste. Son oeuvre devrait suffire à ce qu’il soit reconnu comme tel. Mais faute d’oeuvre et de pensée originale, il faut bien payer le cabinet en question. Ah, j’oubliais, DSK ne paye jamais : on paye pour lui. Plutôt, on payait. Qui paye désormais? (source)



Laisser un commentaire


8 réponses à “Guy Sorman du mythe de Gorée à celui du Goret”

  • 8
    JFM:

    Ton escopétte? Celà me fait penser à celui qui fut l’amant/le giton de Cocteau, Jean Marais. Il faisait 1m80, mais à l’époque il y aavit des types d’1m80 en équipe de France de basket et pas seulement au poste de meneur.

  • 7
    MERCATOR:

    Vous comprendrez bien mon cher sil que je ne peux en aucun cas, révéler le nom de cet acteur, qui plus est décédé, et au demeurant fort sympathique, le seul indice que je puisse révéler ce sera ceci « Alexandre ton escopette laissera un meilleur souvenir cinématographique que le verlan »

  • 6
    sil:

    Vous en dites trop ou pas assez mon bon Mercator 😉

  • 5
    MERCATOR:

    J’ai entendu parler de sorman quand je me suis marié,il était le voisin, réfugié juif apatride, avec ses parents pendant la guerre, dans une petite ville du sud ouest dont mes beaux parents sont originaires, le père donnait je crois des cours de Mathématiques, ma belle mère était, pour l’anecdote, très amis avec les parents d’un très grand acteur aujourd’hui disparu, de grande taille , adolescent à l’époque, qui par bêtise et vengeance ,avait dénoncé comme Résistant, à la kommandantur le préfet de discipline du grand lycée prive de Toulouse, heureusement pour lui, la Gestapo s’aperçu assez rapidement que la dénonciation était sans fondement; inutile de dire que cette anecdote ne figura pas dans les mémoires de l’acteur.

  • 4
    sil:

    Ce que vous dites, master Letel, me fait d’ailleurs penser à l’agacement dont nous avait part feu mon maître Marseille, au sujet du climat universitaire (très « carpette »), et de la méchanceté (très gaucho) dont faisait l’objet son parcours (du socialisme au libéralisme)…

  • 3
    sil:

    Je me suis posé les mêmes questions mais que je connais des agrégés qui n’ont jamais rien publié, je me suis dit why not…

    Et puis les quelques images que j’ai vu de DSK devant les sénateurs m’ont bien plus fait penser aux souvenirs de branleurs d’université qui passaient la journée à trainer devant les distributeurs de café du rez-de-chausée de la fac de Tolbiac plutôt qu’aux portraits des étudiant(e)s buchant en bibliothèque…

  • 2
    Letel:

    Il y a plus, on sent dans le billet l’aigreur de Sorman, sa frustration de ne jamais avoir été accepté par le milieu académique. C’est une caste, ils se croient supérieurs à tout le monde, et traitent les gens comme Sorman, par le mépris, par le silence total.
    A mon avis pourtant, Sorman est bien supérieur, comme pensée économique claire, que bien des profs d’université bardés de publications. Mais il devrait faire attention à ce qu’il dit, des contrevérités évidentes dans ce cas.

  • 1
    Letel:

    Sorman déconne, DSK est prof des universités, agrégé du supérieur en sciences éco, et pour ça, je vous assure qu’il faut avoir publié.
















  • Notice: Undefined property: wpdb::$is_admin in /home3/baraka/public_html/wp-includes/wp-db.php on line 684