eXc: Nous aimons la liberté, l'état de droit, l'héritage des Lumières, la séparation de l'église et de l'état, l'humour. Nous n'aimons pas le fascisme, le communisme, l'antiaméricanisme, l'antisémitisme, le racisme, la bureaucratie, les totalitarismes. Nous estimons que le plus grave danger que courent les démocraties libérales est de céder à l'islamofascisme. Lire plus

Election présidentielle américaine : tout se jouera sur l’économie

Posté le Dimanche 14 août 2011 par Sittingbull

Mais novembre 2012, en politique, c’est très long, beaucoup de choses peuvent arriver…rien n’est encore joué.

Hat tip James

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sittingbull @ 17:23
Catégorie(s): Politique américaine


Laisser un commentaire


27 réponses à “Election présidentielle américaine : tout se jouera sur l’économie”

  • 27
    Pêche:

    quelle élégance… décidément l’équipe de Chicago a une haute idée du combat politique…

  • 26
    James:

    Hoffa: ‘President Obama, this is your army. We are ready to march. Let’s take these son of bitches out ‘…

  • 25
    michael:

    Merci James ! voir aussi de temps en temps ce sitepour avoir la version  » Darker than you think  » Dans l’imtervalle toutes les actions de mon portefeuille ont recupere leurs pertes et font des benefices ( trop tot pour pavoiser ) je mise sur la duree mais ces secteurs semblent etre  » business as usual « …effectivement trop tot pour pavoiser mais Obama reste de plus en plus dans le  » damage control » que les actions percues comme une volonte de sortir la Nation de la crise ( apres tout l’outil economique est quasiment intact sauf qu’il tourne au ralenti ).

  • 24
    James:

    Stehli commence à brûler ce qu’il a adoré.

  • 23
    James:

    Black unemployment: Highest in 27 years

  • 22
    James:

    Nouriel Roubini (janvier 2011) :

    Nouriel Roubini, célèbre pour avoir prédit dès 2007, ici même à Davos, la crise immobilière américaine, a cru bon de renouveler son message. Il semble désormais exclure que l’économie américaine et même l’Europe puissent retomber dans une nouvelle récession, un véritable changement de la part de «Doctor Doom» (Cassandre).

    Roubini, qui gère désormais une entreprise d’analyse Global Economics , forte d’une centaine de collaborateurs, n’exclut pas que la croissance s’avère supérieure aux prévisions actuelles aux Etats-Unis, dont il souligne «la solidité des comptes des entreprises et le retour de la confiance». Il est plus dubitatif vis-à-vis de l’Euroland , dont il espère seulement qu’elle ne s’en sortira que par «une réponse politique», en claire une forme d’union économique et politique.

    Nouriel Roubini (septembre 2011) :

    “We are in a worse situation than we were in 2008. This time around we have fiscal austerity and banks that are being cautious.”

    Roubini, known for his bearish views on the world economy, thinks that there is a 60 percent chance of a second recession imminently. Economic data of recent weeks presents a mixed picture.

  • 21
    James:

    Les conclusions se rejoignent :

    It sees GDP growth at just 1.5 percent this year, 1.3 percent next year with unemployment at … 9.5 percent heading into the final days of the election season. “The risks of recession are clearly elevated,” the bank said.

    ——-

    The consequences of a double-dip recession are nightmarish for the nation and fatal to Obama’s hopes. Aside from everything else, unemployment would certainly rise from its current 9.1 percent just as the election year starts.

  • 20
    James:

    Why Obama is doomed

  • 19
    James:

    World stocks plunge on growing recession fears

  • 18
    James:

    Bernanke menacé de représailles

  • 17
    James:

    « Dangereusement proche de la récession »

  • 16
    James:

    Great news: No danger of a new recession, says Obama

    ——–

    Dow -450…

    Inflation rising fast…

    ‘DANGEROUSLY CLOSE TO RECESSION’…

    Americans’ Satisfaction With National Conditions Dips to 11%

  • 15
    James:

    Black caucus: Tired of making excuses for Obama

    New Low of 26% Approve of Obama on the Economy

  • 14
    James:

    Perry vs. Romney on Ben Bernanke

  • 13
    James:

    Perry Surges

    Oh my: Perry up 11 points over Romney in new Rasmussen poll

  • 12
    James:

    Saving President Obama

  • 11
    James:

    Former WH economist: Unemployment won’t drop below 8% before 2013

  • 10
    James:

    Très juste, Gérard.

  • 9
    Gérard Pierre:

    @ 8-James

    Pour qu’elle se joue sur le social il faudrait effectivement que les bénéficiaires d’aide représentent au moins la moitié de l’électorat. Or dans le cas présent ils n’en constituent pas tout à fait le quart !

  • 8
    James:

    Election présidentielle américaine : tout se jouera sur l’économie

    Ou sur un éventuel Independence Day

  • 7
    James:

    La question mérite d’être posée :

    Will Obama Run for Re-election?

    En juin 2010, Peter Ferrara est allé beaucoup plus loin :

    The Coming Resignation of Barack Obama

  • 6
    James:

    Carter n’atteignit ce résultat que 6 mois avant l’élection.

  • 5
    James:

    Monsieur 39%.

  • 4
    James:

    En effet, depuis Harry Truman.

    Pour qu’on en arrive là en novembre 2012, il faut créer 250.000 emplois par mois.

    Exact, Sitt. Autant dire mission impossible.

    C’est précisément pourquoi je pense que Obama est fini.

  • 3
    Sittingbull:

    Clueless and irrelevant
    Petit fait intéressant: aucun président américain n’a été réélu si le chômage était au-dessus de 7,2 %.
    Pour qu’on en arrive là en novembre 2012, il faut créer 250.000 emplois par mois.

  • 2
    sil:

    The spoon doesn’t exist… The spoon doesn’t exist ;-)

  • 1
    James:

    Top Obama adviser says unemployment won’t be key in 2012

    :-)




  • Your Ad Here