eXc: Nous aimons la liberté, l'état de droit, l'héritage des Lumières, la séparation de l'église et de l'état, l'humour. Nous n'aimons pas le fascisme, le communisme, l'antiaméricanisme, l'antisémitisme, le racisme, la bureaucratie, les totalitarismes. Nous estimons que le plus grave danger que courent les démocraties libérales est de céder à l'islamofascisme. Lire plus

Ratko Mladic et la barbarie venue de la Grande Serbie

Posté le Samedi 28 mai 2011 par sil

projet de Grande Serbie (en rouge)

1) « Ratko Mladic, le barbare » par Rémy Ourdan

Ratko Mladic est un guerrier barbare, qui s’est forgé en cinq années une image de héros du nationalisme serbe. Il fut le bras armé du président Slobodan Milosevic en ex-Yougoslavie, au service du rêve de la Grande Serbie. Il a lié son destin à celui de la guerre qui a ravagé le pays. « Partout où il y a une tombe serbe, la terre est serbe », affirmaient les théoriciens du nationalisme serbe. C’est cette folie qui l’inspirait et qui lui faisait dire que « partout où une goutte de sang serbe a été versée, la terre est serbe ». Le général Mladic, qui, ces dernières années, a gravi l’escalier d’honneur du nationalisme serbe, est aujourd’hui contraint de s’effacer de l’avant-scène.

Ratko Mladic est l’homme qui, dans l’Europe de la fin du XXe siècle, sera parvenu à mener une campagne de « purification ethnique » sur une grande échelle. Il a écrasé des villes et des villages, il a commandé la torture, le viol et le meurtre de dizaines de milliers de personnes, pour l’unique raison qu’elles n’étaient pas serbes. Il a nargué la « communauté internationale » durant cinq années, balayant les menaces d’un revers de manche, traitant les chefs militaires occidentaux comme des gamins, se livrant à ses exactions sous l’oeil des caméras de télévision. (pour en savoir plus…)

2) « Srebrenica : quand les bourreaux parlent » par Vincent Jauvert – Le Nouvel Observateur

(Archives, mars 2004) Plus de 7.000 civils musulmans bosniaques assassinés en quatre jours. Un carnage reconstitué par Le Nouvel Observateur grâce aux témoignages des bourreaux.

« On nous les amenait par bus entiers. Ils avaient les mains liées et les yeux bandés. Nous les alignions dans un champ, par groupes de dix. Puis nous leur tirions dans le dos. Nous achevions les blessés. Et nous passions au bus suivant. »

Cette tuerie méthodique, racontée par un exécutant, est un épisode de la pire boucherie en Europe depuis l’Holocauste, le massacre de Srebrenica : en quatre jours, du 13 au 16 juillet 1995, les Serbes ont exécuté plus de sept mille hommes, civils pour la plupart, âgés de 16 à 70 ans.

La soif, la torture et le sang des autres

Symbole du martyr des Musulmans de Bosnie, ce massacre a été maintes fois raconté, mais en partie seulement. Les survivants, dix à peine, ont relaté leur calvaire : la soif, la torture et le sang des autres. Les casques bleus, censés protéger l’enclave, ont tenté d’expliquer la terrible défaillance de l’ONU. Les médecins légistes ont décrit le modus operandi des exécutions. Mais, jusqu’à présent, une pièce capitale manquait au dossier : les témoignages des tueurs et de leurs chefs.

Or des responsables du carnage ont enfin parlé. Ces derniers mois, plusieurs ont plaidé coupables devant le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY), à La Haye. En contrepartie de leur confession, ils espéraient une peine réduite. Ont-ils tout dit ? Probablement pas. Mais grâce à leurs récits, même partiels, et aux précieuses archives du TPIY (rapports d’experts, dépositions, transcriptions d’écoutes), on peut désormais reconstituer les moments clés de ce génocide, le dernier du XXe siècle. (pour en savoir plus…)

sil @ 15:24
Catégorie(s): Bains turcs et Balkan folies etUn peu d'histoire


Laisser un commentaire


14 réponses à “Ratko Mladic et la barbarie venue de la Grande Serbie”

  • 14
    Letel:

    > mais, je peux sans me vanter prétendre que mes intuitions sont souvent bonnes

    J’adore, le gars qui s’envoie des fleurs à lui-même… Et qui se prend pour un analyste de la géopolique alors qu’il nous sort un ramassis de conneries sans nom, à partir d’un fait ténu, tout ça sur un fond de xénophobie antiaméricaine franchouillarde d’extrême droite particulièrement stupide.
    Le fait ténu, monté en épingle, est qu’Obama n’est pas un fan d’Israël, vu son milieu politique et ses origines, mais tout le reste fait preuve de la bêtise du crétin inculte qui ne comprend rien au monde qui l’entoure :
    « Le deal que les ricains sont donc sur le point de faire ou qu’ils ont déjà fait est le suivant : la destruction de l’Iran contre la destruction d’Israel. Main basse sur les ressources iraniennes pour les ricains, élimination de deux puissances géostratégiques génantes pour les saoud de l’autre. Tout bénef. »
    Obama est ce qu’il est, mais il n’est pas seul, il a derrière lui une opinion très pro-israélienne, et un parti démocrate également très pro-israélien. Voir par exemple les positions de l’organe de presse influent dans la gauche américaine, The New Republic, très pro-Obama, très pro-israélien également. Autrement dit il ne peut rien faire, dans le contexte de l’équilibre des forces et des pouvoirs aux Etats-Unis. Obama dictateur, l’analyse pourrait valoir quelque chose, là c’est de la merde, comme tout le discours de DG-V12.

  • 13
    Sphax:

    up

  • 12
    Sphax:

    @michael et zoubor : En tant qu’israéliens, j’aimerais bien avoir votre avis sur le #9 s’il vous plait.

  • 11
    Letel:

    > les mêmes qui racontent la fable de la RATP qui dégueulent le plus sur les serbes.

    J’aime bien le mensonge qui devient un mode de vie, une seconde nature. La petite merde négationniste DG (alias V12) à l’oeuvre. C’est évidemment l’inverse qui est vrai : le parti communiste, l’aile gauche du PS et les gauchistes de tout bord – les plus favorables aux islamistes – ont pris parti pour les ultranationalistes serbes en condamnant en 1999 l’intervention de l’OTAN et l’action des « ricains ».

  • 10
    DG:

    à propos de l’auteur de l’article à savoir Rémy Ourdan.

    On apprend sur wiki que :
    Envoyé couvrir le conflit israélo-palestinien, il a notamment enquêté sur la destruction du camp de réfugiés de Jénine.

    Depuis les attentats du 11 septembre 2001, il a principalement couvert les guerres d’Afghanistan et d’Irak. Il est entré avec les moudjahidin dans Kaboul (novembre 2001) et était à Bagdad pendant l’invasion américaine de l’Irak (mars-avril 2003). En Irak, où il a vécu jusqu’en 2005, il a notamment enquêté sur les crimes de guerre de l’armée américaine et sur la guérilla sunnite de Falloujah.

    Rémy Ourdan a été rédacteur en chef du service International du Monde (2005-2008).

    intéressant non ?

  • 9
    DG:

    1- sur le président ricain et les frontières de 1967 : Israel n’est qu’un outil aux yeux des ricains. Quand cet outil ne leur sera plus utile, ils le jetteront. J’ai une intuition et comme toutes les intuitions, elle ne vaut pas grand chose. Je me réexplique : Israel doit sa survie en partie grace aux armements français (mystere, puis mirage devenu nesher) et britaniques. Les ricains n’ont commencé à s’intéresser à ce pays au peuple valeureux que tardivement et surtout après les défaites arabes. Dès lors, ils ont compris qu’Israel pouvait leur être utile dans les années 70. Cela a duré un certain temps. Je crois que ce temps est révolu. Le virage a été pris avec Jimmy Carter et aujourd’hui, hussein veut casser la baraque. Il m’a suffit de voir les génuflexions de barack hussein devant le saoud et de voir passer un entrefilet d’un de leurs diplomates qui disait en gros : « ok pour la destruction de l’Iran mais la présence d’Israel est inacceptable » Le deal que les ricains sont donc sur le point de faire ou qu’ils ont déjà fait est le suivant : la destruction de l’Iran contre la destruction d’Israel. Main basse sur les ressources iraniennes pour les ricains, élimination de deux puissances géostratégiques génantes pour les saoud de l’autre. Tout bénef. A noter que ceci reste une intuition, mais, je peux sans me vanter prétendre que mes intuitions sont souvent bonnes. De plus, les ricains ne défendent QUE leurs intérêts. Il n’hésiteront pas à trahir leurs alliés si çà les arrange. Les ricains auraient pu s’entendre avec la Serbie mais ils se sont confrontés à un peuple rebelle qui ne veut pas être soumis. Il fallait donc qu’il soit soumis par la force. Ensuite, la propagande a fait son oeuvre et eXc (mais pas seulement) en est encore victime.

    2- pour l’extrême gauche, il ne s’agissait pas de défendre les serbes mais de taper sur les ricains, nuance. Et puis, pour eux, tant qu’il s’agissait encore d’un régime « socialiste », le côté partisan faisait encore son effet. Depuis que la Serbie ne l’est plus, on ne les a pas entendu. Les serbes sont sans doute devenus des « socials traitres » à leurs yeux. Par ailleurs, aujourd’hui, aucun de ses membres ne prend la défense des serbes (en tout cas, pas à ma connaissance).

  • 8
    Sphax:

    Et c’est quoi cette histoire de « président ricain » et de « frontière de 1967″ ? Si vous parlez d’Israël là, je ne vois pas du tout ce que ce pays vient faire dans une discution sur Mladic.

    Un petit complément d’explication ne serais pas de trop.

  • 7
    Sphax:

    les mêmes qui racontent la fable de la RATP qui dégueulent le plus sur les serbes.

    Vous êtes sur de bien connaitre la position de l’extrême gauche sur ce conflit DG ? Vous êtes sûr ?

  • 6
    DG:

    Personne sur eXc en effet. Par contre, ce sont principalement (et oui « principalement » parce qu’il se trouve quelques personnes endoctrinées pour, curieusement, les soutenir à ce sujet…) les mêmes qui racontent la fable de la RATP qui dégueulent le plus sur les serbes. Y aurait-il comme un défaut ?

    Tiens. Au fait. ça en est où cette histoire des frontières de 1967 avec le président ricain et sa favorite hilary ? (evitez de le répéter 10000 fois, après, on finira par croire que c’est vrai…..)

  • 5
    Sphax:

    C’est comme la fable de l’islam qui est amour paix et tolérance. Qui l’a répété 10000 fois ce truc ?

    Personne sur eXc.

  • 4
    Sphax:

    Oh c’est la carte que j’ai déniché.

  • 3
    DG:

    Le truc c’est que les mensonges répétés 10000 fois qui sont devenus vérité, ce sont les anti serbes qui les disent et les répètent à longueur de temps…..C’est comme la fable de l’islam qui est amour paix et tolérance. Qui l’a répété 10000 fois ce truc ?

  • 2
    sil:

    « Un mensonge répété dix fois reste un mensonge mais répété 10 000 fois, il devient une vérité » Hitler, un national-socialiste qui rêvait lui aussi d’un grand-machin facbriqué à coup de haine, de purification ethnnique et autres délires psychotiques.

    Moralité (façon de parler) : encore quelques efforts les petits gars…

  • 1
    DG:

    http://ripostelaique.com/mladic-nest-pas-le-boucher-des-balkans-cest-un-patriote-qui-sest-battu-contre-linvasion-islamique.html




  • Your Ad Here