eXc: Nous aimons la liberté, l'état de droit, l'héritage des Lumières, la séparation de l'église et de l'état, l'humour. Nous n'aimons pas le fascisme, le communisme, l'antiaméricanisme, l'antisémitisme, le racisme, la bureaucratie, les totalitarismes. Nous estimons que le plus grave danger que courent les démocraties libérales est de céder à l'islamofascisme. Lire plus

« C’est quoi le politiquement correct ? » par Maitre Alain Finkielkraut

Posted on Jeudi 10 mars 2011

Image de prévisualisation YouTube

« Xavier Beauvois est à ce point imprégné par le pathos ambiant qu’il ne voit pas ce qu’il montre. Ce qu’il montre c’est quoi ? C’est l’échec du dialogue face à un fanatisme implacable ». Et oui !

Pour assister au petit prêchi-prêcha de Xavier Beauvois, en question, cliquez ici

Le syndrome Micquai d’Orsay a encore frappé : Alain Juppé séduit par la danse du ventre de la femme à barbe

Posted on Jeudi 10 mars 2011

Alors, ça, c’est pour le moins curieux. Prenez un homme aussi brillant qu’Alain Juppé, plongez-le dans le bain du quai d’Orsay et le voilà qui s’enfonce dans une vase diplomatique assez mal-Seine. Suffisamment pour trouver potable le thé à la mente qu’il s’est fait servir au Caire par des petits Frères musulmans qui œuvrent à devenir grands. Encore une victime du syndrome Micquai d’Orsay ?

Le ministre français des Affaires étrangères Alain Juppé a jugé « intéressants » des échanges qu’il a eus aujourd’hui (6 mars) au Caire avec des jeunes issus du mouvement islamiste des Frères musulmans, dans le cadre d’une rencontre avec de jeunes acteurs du soulèvement anti-Moubarak.

« Le dialogue que j’ai eu avec l’ensemble de cette délégation, et en particulier avec les membres des Frères musulmans, a été intéressant, et m’a permis de bien mesurer que la présentation qui est faite parfois de ce mouvement mérite d’être éclairée et approfondie », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse à l’issue de sa visite. (Lire la suite…)

Sorry chérie mais Kylie Minogue a besoin de moi

Posted on Jeudi 10 mars 2011

Kylie, Kylie, ma Kylie, oh succube de mes nuits, laisse-moi succomber à l’envie de te rendre ce petit service. Ton plaisir sera le mien. Mon don sera lui total, d’autant plus fécond que toutes mes sécrétions ont des vertus thaumaturgiques. Quant à l’à « tout prix »… Pas de ça entre nous, voyons !

SILingam

sil @ 16:58
Filed under: Le coin détente andVive les femmes!
Adriana Karembeu : « Christian et moi, c’est fini »

Posted on Jeudi 10 mars 2011

C’est bon les gars, vous pouvez enfin tenter votre chance. Pour ma part, j’ai décidé d’attendre tranquillement qu’elle vienne tenter la sienne…

SIL le beau gosse

On aura tout vu… Sarko tête d’affiche de Drudge Report

Posted on Jeudi 10 mars 2011

Sittingbull @ 08:47
Filed under: Pendant ce temps-là, en France
Royale révolution au Maroc : Je ne sais pas pour Allah, mais s’agissant de la grandeur de Mohammed VI, elle s’étend, c’est sûr…

Posted on Jeudi 10 mars 2011

Image de prévisualisation YouTube

Integralité du discours Historique du Roi S.M MOHAMMED VI sous-titré en français, disponible ci-après

Il ne lui reste plus qu’à maintenir en joue l’extrême gauche et l’extrême droite islamique qui ne voudront pas s’arrêter en si bon chemin… T’en penses quoi, James ?

Le roi Mohammed VI du Maroc a annoncé une importante « réforme constitutionnelle globale », prévoyant notamment « l’élargissement des libertés individuelles et collectives », dans un discours à la nation ce mercredi soir.

« Nous avons décidé d’entreprendre une réforme constitutionnelle globale », a déclaré le souverain, soulignant son « engagement ferme de donner une forte impulsion à la dynamique réformatrice profonde (…) en cours ». Cette prochaine réforme constitutionnelle sera soumise à « un référendum populaire » dont la date n’a pas été fixée par le souverain.

Dans son discours, Mohammed VI a énuméré sept fondements de ses réformes démocratiques, dont la reconnaissance constitutionnelle pour la première fois de la composante berbère « amazigh » le « renforcement du statut du premier ministre, et « la volonté d’ériger la justice en pouvoir indépendant ». Le premier ministre sera nommé, selon la prochaine constitution, au sein du « parti politique arrivé en tête des élections » de la première Chambre du parlement marocain » et non plus désigné par le souverain, précise le discours royal. (Lire la suite…)

sil @ 06:40
Filed under: Arabica andLIBERTÉS