eXc: Nous aimons la liberté, l'état de droit, l'héritage des Lumières, la séparation de l'église et de l'état, l'humour. Nous n'aimons pas le fascisme, le communisme, l'antiaméricanisme, l'antisémitisme, le racisme, la bureaucratie, les totalitarismes. Nous estimons que le plus grave danger que courent les démocraties libérales est de céder à l'islamofascisme. Lire plus

Tony Blair : «Il est temps de se réveiller» (et âneries diverses) Par Jeannot

Posté le Samedi 13 novembre 2010 par sil

« Le problème est précis : il concerne l’échec d’une partie de la communauté musulmane à adopter une identité qui soit à la fois britannique et musulmane ».

Extraits choisis (par nous -Bivouac-) et traduits (par nous -Bivouac-) d’un article de Tony Blair, ancien premier ministre britannique, publié le 9 novembre 2010 dans le Wall Street journal.

« Virtuellement partout en Europe, le débat fait rage sur les questions d’immigration et d’intégration. (…) C’est un problème majeur et qui prend de l’ampleur.

Il est nécessaire de nommer le problème, de le définir. Il ne s’agit pas d’un échec général de l’intégration. Le problème est précis : il concerne l’échec d’une partie de la communauté musulmane à adopter une identité qui soit à la fois britannique et musulmane.

Parce que nous ne nommons pas le problème tel qu’il est, un débat souterrain s’est substitué au débat ouvert. Et dans le but de “défendre” la communauté musulmane, nous l’isolons en refusant d’avoir un débat honnête sur ce qui a lieu actuellement.

Nous avons des croyances différentes, des histoires différentes, des cultures différentes, des points de vue différents. Certains n’apprécient pas certaines tendances libérales de la vie occidentale.

Mais une acceptation commune de certaines valeurs est nécessaire : la démocratie, le respect de la loi, l’égalité homme-femme, le respect des institutions nationales, parler la langue de notre pays. Cet espace commun n’est pas négociable : il est obligatoire.

Nous ne vaincrons pas l’extrémisme sans avoir d’abord démonté son “roman”. Et ce roman, ce récit, est le suivant : “l’islam est une victime de l’occident“.

La première étape de la riposte est de reconnaitre la véritable nature de ce conflit.

C’est pourquoi ce qui arrive aujourd’hui en Europe n’est pas une éruption aléatoire de sentiment anti-immigré, qui disparaitra aussi vite qu’elle est arrivée. Nous en avons déjà vu beaucoup par le passé. La situation est différente aujourd’hui : plus profonde, plus dangereuse qu’aucune de celles des années passées, et profondément reliée à ce qui se passe dans le reste du monde. Il est temps de se réveiller.

On notera cependant de la part de Tony Blair une profonde erreur d’analyse (selon nous). Dans d’autres passages de cet article, il parle en effet également du :

récit injustifiable de cet islam qui se définit d’une manière qui est contraire à ses véritables enseignements”.

Tony Blair devrait, un jour, ouvrir un coran au lieu de professer de telles âneries. D’innombrables textes et auteurs ont démontré que le problème majeur des musulmans, c’est l’islam lui même, et les textes infects qui leur servent de livre sacré. Contrairement à ce que prétend faire Tony Blair dans son article, le problème n’est toujours pas nommé.

Et en réitérant une nouvelle fois ce mensonge, Blair ne fait que renforcer le problème qu’il croit dénoncer.

Source complète : Wall Street Journal traduit par Bivouac-ID



Laisser un commentaire


Une réponse à “Tony Blair : «Il est temps de se réveiller» (et âneries diverses) Par Jeannot”

  • 1
    sphax:

    « Le problème est précis : il concerne l’échec d’une partie de la communauté musulmane à adopter une identité qui soit à la fois britannique et musulmane »

    Le fait même de dire seulement ce que st en gras prouve que même les partisans du multiculturalisme ne croient pas à leurs propres idées.