eXc: Nous aimons la liberté, l'état de droit, l'héritage des Lumières, la séparation de l'église et de l'état, l'humour. Nous n'aimons pas le fascisme, le communisme, l'antiaméricanisme, l'antisémitisme, le racisme, la bureaucratie, les totalitarismes. Nous estimons que le plus grave danger que courent les démocraties libérales est de céder à l'islamofascisme. Lire plus

Selon une étude officielle allemande, plus la foi musulmane est forte, plus le jeune musulman est violent.

Posté le lundi 7 juin 2010 par sil

Selon une étude conduite par les autorités allemandes, plus les jeunes musulmans deviennent pieux, plus ils sont susceptibles d’être violents. Selon l’étude, ce phénomène n’est pas lié à l’islam en soi, mais à la façon dont il est enseigné.

La propension à commettre des délits violents chez les jeunes immigrés musulmans d’Allemagne augmente avec leur degré de piété, selon une étude conjointe du ministère de l’Intérieur allemand et l’Institut de recherche sur la criminologie de Basse-Saxe (le KFN).

À titre de comparaison, c’est l’inverse qui est vrai pour les immigrés chrétiens, a montré l’étude. La propension chez les jeunes catholiques et protestants à commettre des délits violents tels que des vols à main armée, des coups et blessures, diminue avec leur ferveur religieuse.

L’étude explique cette opposition par l’image très différente de la masculinité. La religiosité musulmane promeut l’acceptation d’un comportement macho, explique Christian Pfeiffer, directeur du KFN et auteur de cette étude.

Selon ce dernier, les jeunes immigrés musulmans sont souvent exposés dans leur religion et dans leurs foyers à une vision des choses plus conservatrice, et revendiquent leur droit à un certain nombre de privilèges masculins.

[…]. Le ministre allemand de l’intérieur, Thomas de Maiziere, a demandé à ce que les résultats de l’étude soient mis à l’ordre du jour de la prochaine conférence sur l’islam.

Le KFN a conduit des entretiens avec 45 000 jeunes de 14 à 16 ans dans 61 villes d’Allemagne entre 2007 et 2008. 10 000 d’entre eux avaient des origines immigrées.

Il en est ressorti que les immigrés qui se sont le mieux intégrés et le mieux adaptés viennent de familles qui ne sont pas religieuses. Plus de 41% de ces derniers aspirent à décrocher un diplôme de l’enseignement supérieur, 63% d’entre eux ont des amis allemands, et 66% se considèrent comme Allemands.

Les chiffres relatifs aux jeunes musulmans sont remarquablement différents : 16% seulement d’entre eux visent un diplôme de l’enseignement supérieur, 28% ont des amis allemands, et 22% se considèrent Allemands.

Auteur : Gregg Benzow (dpa/AP/AFP)

Source : Deutsche Welle Traduction d’extraits Bivouac-ID



Laisser un commentaire


9 réponses à “Selon une étude officielle allemande, plus la foi musulmane est forte, plus le jeune musulman est violent.”

  • 9
    Pourquoi avoir peur de l’immense afflux de réfugiés musulmans en Europe? (seconde partie) | Dreuz.info:

    […] selon une étude officielle, allemande elle aussi, plus la foi musulmane est forte, plus le jeune est violent. C’est le […]

  • 8
    L’endogamie musulmane menace le futur davantage que la démographie | Europe Israël news:

    […] déjà cité une enquête publiée en 2010 en Allemagne qui constate que la propension à commettre des délits violents chez les jeunes immigrés […]

  • 7
    L’endogamie musulmane menace le futur plus que la démographie - Les Observateurs:

    […] la liberté des fidèles, mais aussi celle de non musulmans.» J’avais déjà cité une enquête publiée en 2010 en Allemagne qui constate que la propension à commettre des délits violents chez les jeunes immigrés […]

  • 6
    Gérard Pierre:

    Pour peu que, croyants ou incroyants, nous procédions à une analyse de l’évolution des écrits sacrés à travers leur chronologie, qu’allons-nous constater ?

    ¤ 19 siècles avant J.C. le polythéisme régnait sur l’ensemble de l’humanité, sans qu’il existe de textes véritablement sacrés. La Loi du plus fort tenait lieu de principe juridique.

    ¤ Avec Abraham, et sa descendance le peuple Hébreu, apparaît le monothéisme et la première notion de Droits de l’Homme à travers les dix commandements. Empruntée au code d’Hammourabi comme s’inscrivant parfaitement dans le contexte mosaïque la loi du talion apporte un progrès par rapport à celle du plus fort en définissant une notion de proportionnalité de la peine. La Bible, élaborée sur une longue période, fixe alors les grands principes de justice, de respect et d’équité.

    ¤ L’apparition du Christianisme et la promulgation des quatre Evangiles proposent un immense bond en avant à l’ensemble de l’humanité en prêchant l’amour du prochain et le pardon des offenses.

    ¤ Et tout à coup : patatras ! …… Apparaissent l’islam, son coran et sa sunna ! …… Une véritable régression mentale qui ramène la partie de l’humanité qui y souscrit à un stade antérieur à l’avènement du monothéisme : recommandations barbares, incitations à la haine et à l’assassinat et proclamation de trois inégalités fondamentales : inégalité entre l’homme et la femme, entre le croyant et l’incroyant, entre la maître et l’esclave.

    Pour l’incroyant, l’athée ou l’agnostique, la phase régressive ne peut philosophiquement que leur sauter aux yeux.

    Pour le croyant, la réflexion est d’ordre théologique. La question fondamentale est alors : « Dieu peut-il se tromper ? »

    Dans l’affirmative, il serait donc imparfait, ce qui constituerait la négation même de sa toute puissance.

    Dans la négative, cela signifie que l’islam est la plus grande escroquerie intellectuelle de tous les temps. Mahomet, plus préoccupé d’asseoir un pouvoir temporel sur les tribus de l’endroit que de théologie, a recraché des bribes de religion mal assimilées que lui avaient enseignées les communautés Juives et Chrétiennes de La Mecque. Il s’est fait passer pour un prophète en contact avec l’Archange Gabriel. Il a construit un pouvoir totalitaire adossé à un prétexte religieux pour donner naissance au pire courant diabolique de toute l’histoire de l’humanité.

    Il y a donc deux types de musulmans : ses victimes qui constituent le grand nombre, ses complices qu’il faut « neutraliser » coûte que coûte !

  • 5
    Carlitos de Unamuno:

    Très bon, je reprends!

    P.S. Plusieurs de vos billets ont entraîné des réactions amusantes sur mon blog..

  • 4
    sil:

    Mais non, voyons, ze ne suis pas comme ça, moi, dis-donc 😉

  • 3
    ami:

    Y aurait-il là une pointe de sarcasme ? 😀

  • 2
    sil:

    Et un de ces 4 je vous expliquerai pourquoi cela est parfaitement logique (un vieux billet qui me traine dans la tête et qu’il serait temps que je ponde : une sorte de factorisation des effets de la doctrine islamique)

  • 1
    sil:

    Merci Ami 😉















  • '