eXc: Nous aimons la liberté, l'état de droit, l'héritage des Lumières, la séparation de l'église et de l'état, l'humour. Nous n'aimons pas le fascisme, le communisme, l'antiaméricanisme, l'antisémitisme, le racisme, la bureaucratie, les totalitarismes. Nous estimons que le plus grave danger que courent les démocraties libérales est de céder à l'islamofascisme. Lire plus

Canada : « Être Blanc, c’est être raciste » (natural born guilty)

Posted on Mardi 6 avril 2010

L’anti-racisme est une industrie en plein essor au Canada, un pays tellement ravagé par le racisme ontologique des Blancs que des mesures de rééducation s’imposent, ainsi qu’une sorte de génocide culturel.

Le journaliste Jonathan Kay a eu la patience de consacrer quatre soirées à un atelier intitulé « Réfléchir à la blanchitude (whiteness) et agir contre le racisme » destiné aux travailleurs communautaires de la région de Toronto. Il signe un article sous le titre «Blanc et coupable» dans le National Post sur cet atelier qu’il qualifie de « spectacle » étrange et plutôt risible.

La solution proposée par l’animatrice de l’atelier pour venir à bout du racisme rampant au pays ? Remplacer le capitalisme et la démocratie, intrinsèquement racistes, par le communisme, seul régime capable de garantir l’égalité et de mettre fin à l’oppression des minorités par la majorité tyrannique. (Lire la suite…)

« Le libéralisme pour les débutants » par Daniel Tourre

Posted on Mardi 6 avril 2010

Image de prévisualisation YouTube

Vivement la suite…

Voir également : « Le libéralisme pour les nuls » par Monique Canto-Sperber

sil @ 16:45
Filed under: Concepts andLIBERTÉS
Voici pourquoi je suis chaud bouillant et que je me refuse à inventer l’eau tiède

Posted on Mardi 6 avril 2010

Si mes vieux potes sont habitués à la vieille fanfaronnade qui suit, je viens de me rendre compte, à l’occasion d’un échange avec l’une de mes ouailles, que je ne vous l’ai jamais servie.

Aussi apprenez, en ce lendemain de week-end pascal, que si mon ton est véhément, et mon engagement démocratique aussi fougueux que total, c’est tout simplement parce que « dieu vomit les tièdes ». Or si l’amour du quidam m’importe peu, il n’en va pas de même de celui des dieux.

Avouez que vous ne vous y attendiez pas à celle-là ! Il n’y a pas à dire, je suis vraiment trop fort. Dieux merci, je suis moi !

100 degrés SILsius

sil @ 16:21
Filed under: Folle jeunesse andGuligulis et glouglous
Education: Sarkozy recalé en 1ère année d’économie à Columbia (Unprompted Sarkozy flunks Economics 101)

Posted on Mardi 6 avril 2010

Enième et cruelle illustration de l’état de l’enseignement de l’économie en France …

(Lire la suite…)