eXc: Nous aimons la liberté, l'état de droit, l'héritage des Lumières, la séparation de l'église et de l'état, l'humour. Nous n'aimons pas le fascisme, le communisme, l'antiaméricanisme, l'antisémitisme, le racisme, la bureaucratie, les totalitarismes. Nous estimons que le plus grave danger que courent les démocraties libérales est de céder à l'islamofascisme. Lire plus

Israël: Une intifada nommée Barack Obama (Obama will be President and the American people will launch an historical Intifada)

Posté le Dimanche 21 mars 2010 par jc durbant

La prédiction d’une intifada Obama par un journaliste arabe dès novembre 2008 serait-elle sur le point de se réaliser?

Mois de pressions, multiplication des demandes de concessions unilatérales (soutien à un Etat palestinien, moratoire de 10 mois dans les constructions en Cisjordanie), augmentation systématique des exigences, déclaration de guerre contre l’actuel gouvernement et de guerre politique pour la paix, fomentation et instrumentalisation de crises, multiplication des gestes vers les ennemis d’Israël, présentation d’Israël comme source de tous les problèmes de la région et du monde, contestation du droit naturel de légitime défense d’Israël …

Alors qu’au niveau intérieur et extérieur, le masque est finalement tombé sur l’auteur du holdup du siècle et premier canard boiteux de l’histoire politique américaine en moins d’un an …

Et que fidèle aux tactiques de choc qui lui ont si bien servi en Illinois, l’agitateur de Chicago semble sur le point de réussir ce que ses prédecesseurs n’avaient pas réussi en 10 ans: relancer l’intifada en Palestine couplée avec le retour des roquettes de Gaza …

Retour, avec l’éditorialiste du Jersusalem post Caroline Glick, sur les raisons de la fomentation et de l’instrumentalisation d’une des plus graves crises de l’histoire des relations américano-israéliennes qu’un président américain ait jamais osé tenter.

Raisons qui vont de la simple diversion pour l’échec de sa politique avec l’Iran à la volonté d’imposer à Israël l’abandon de son droit de légitime défense contre les menaces nucléaires de l’Iran.

De la volonté de faire tomber un gouvernement démocratiquement élu et ami en lui imposant des concessions toujours plus inacceptables au réalignement pro-arabe de la politique étrangère américaine.

De la tentative de faire baisser le soutien de l’opinion publique américaine et occidentale pour Israël pour mieux faire passer un nouveau plan de paix exigeant le retrait d’Israël aux lignes d’armistice indéfendables de 1949 et l’expulsion de quelque 700.000 Juifs de leurs foyers.

Voire à l’installation unilatérale d’un Etat palestinien avec éventuel déploiement de forces américaines en Judée et en Samarie pour le « protéger » …



Laisser un commentaire


67 réponses à “Israël: Une intifada nommée Barack Obama (Obama will be President and the American people will launch an historical Intifada)”

  • 67
    Cynique Ultraliberal Antireligieux:

    Pas besoin de bombe atomique, ce sont des gens « modestes »….

    http://www.bivouac-id.com/2010/03/28/gande-bretagne-les-nouvelles-directives-du-departement-de-la-sante-tiennent-compte-de-la-modestie-islamique/

  • 66
    jc durbant:

    Understatement of the year:

    « We’ve got a real problem. You could say that Obama is the greatest disaster for Israel — a strategic disaster.” Netanyahu (aide)

  • 65
    dror:

    Oui, et si ils ont la bombe atomique, ils risquent de reconquérir la France et l’Espagne, ça sera peut-être un peu mieux géré qu’avec le nain et le zombie.

  • 64
    Zoubor:

    Andora?

  • 63
    dror:

    Et Monaco aussi.

  • 62
    dror:

    Il n’a meme pas eu l’audace de reclamer Pollard

    Jonathan Pollard ? Zoubor connait bien mal les américains ! Même les plus sionistes des Présidents américains n´ont pas osé libérer ce traître rejeté même au sein de la communauté juive américaine.

    Libérer Pollard : pourquoi faire ?

  • 61
    dror:

    …comme le Pakistan, l´Inde, etc…

    Et bientôt Vénézuela, Brésil, Argentine, Arabie Séoudite…

  • 60
    dror:

    à l’énergie et à la bombe.

  • 59
    dror:

    Les droits du peuple palestinien n´ont pas à être liés avec un marchandage concernant le droit souverain de l´Iran à l´énergie nucléaire.

  • 58
    Zoubor:

    Mon 57 attend d’etrre modere: pourtant je le trouve tres modere mon 57, Si j’avais voulu en faire qlq chose de + extremiste j’aurai fait appel a zoubor-del

  • 57
    Zoubor:

    Et si Bambi échangeait la destruction des installations nucléaires iraniennes contre l’arrêt des implantations de Bibi?
    ——————————————————————————————-
    Oui c’est la sa politique d’apres les « specialistes » israeliens
    Mais il ya 2 hics:
    1- cela ne marche pas comme cela au MO – c’est une approche imbecile du probleme iranien
    2- Bolton pretend que de toute facon Bambi a decide de laisser faire les iraniens , et ils auront leurs bombe nucleaire d’ici peu (voir sur JP)

  • 56
    jc durbant:

    Et si Bambi échangeait la destruction des installations nucléaires iraniennes contre l’arrêt des implantations de Bibi?

    Voir le WSJ:

    « the hardest truth is that Israelis are losing faith that you’ll do whatever it takes to stop Iran’s nuclear bid. The sanctions you promise keep getting delayed and watered down. Hillary gave a fine speech at AIPAC yesterday, but we all know that you’re already planning on containing a nuclear Iran. That’s not acceptable to me.

    Let’s make a deal, Mr. President: Our settlements for your bombers. We can’t fully destroy Iran’s nuclear sites—but you can. You can’t dismantle our settlements—but we can. We’ll all come out the better for it, including the Palestinians. »

  • 55
    jc durbant:

    « En effet, il semble que le Danemark et tous les autres pays européens auront leur bandes de Gaza. Etant donné ce trait psychologique fondamental des cultures islamiques -que des cultures et des religions différentes ne peuvent en aucun cas être égales – ces sociétés parallèles ne pourront jamais vivre en harmonie avec leur voisinage. »

    Nicolai Sennels (psychologue danois ayant travaillé dans les quartiers à majorité musulmane)

  • 54
    dror:

    nous ne sommes pas dans une simple question de « système » financier pur, mais surtout dans une question de….disons…préférence.

    Vos petites préférences -ou les miennes- n´ont rien à voir avec le droit au retour des palestiniens déplacés et sa sanction dans le droit international.

  • 53
    dror:

    Il reni l’existence de la Shoah.

    reni ? LOL

  • 52
    dror:

    des « ennemis de l’occident »

    LOL mieux vaut financer des ennemis de l´Orient genre Bush…

  • 51
    Cynique Ultraliberal Antireligieux:

    « Hum … Je vous parie qu´il coûterait moins cher que les $ 3000000000 envoyés chaque année par les USA aux sionistes. »

    Possible, je ne connais pas les chiffres précisément, mais là, nous ne sommes pas dans une simple question de « système » financier pur, mais surtout dans une question de….disons…préférence.
    Personnellement, outre mes préférences subjectives, je suis globalement opposé à ce que l’on appelle l’aide humanitaire publique  » ( pudiquement baptisée, d’ailleurs, « aide publique au développement »):
    – pour laquelle mon avis n’est jamais demandé quant à l’affectation du produit de mon travail qui m’est ponctionné: financer de force des « ennemis de l’occident », ça me gonfle
    – est fondée sur le principe, non d’une aide temporaire pour éviter à quelqu’un de la noyade, mais sur le fait de lui procurer à vie vêtements, nourriture toit etc…sur le simple fait qu’on l’a tiré de l’eau
    – ressemble à s’y méprendre à « la préférence pour les pauvres » des catholiques sociaux ( id, des « laïques » qui ont copié-collé cet « impératif » moral)
    – sert surtout à alimenter les « dirigeants » des « peuples aidés!!, leurs comptes en occident, leurs achats d’armes pour attaquer ledit occident etc..

  • 50
    dror:

    un type de la bande a Menem, ex-president argentin d’origine syrienne qui a laisse faire le Hezbolla et les Iraniens leurs attentats contre l’ambassade israelienne et contre le centre communeautaire juif.

    Encore des conneries à la pelle. Pas plus philosémite que Menem. Il avait d´ailleurs relations avec les américains.

    L´ambassade sioniste : on sait que c´est un arsenal de l´ambassade qui a sauté.

  • 49
    dror:

    des opposants au regime des colonels les grands titres de la presse sur la faillite des finances de la Grèce ont du tourner la cervelle de Zobard….

  • 48
    dror:

    De toutes façons, que serait un état palestinien? Un n+1e état du tiers monde qu’il faudrait « assister » ad vitam aeternam?

    Hum … Je vous parie qu´il coûterait moins cher que les $ 3000000000 envoyés chaque année par les USA aux sionistes.

  • 47
    Cynique Ultraliberal Antireligieux:

    @Zoubor
    Un « brun-vert »? M..!

  • 46
    Zoubor:

    Je vous devine idéaliste,
    ——————————————————————–
    Medror n’est pas un idealiste, CUA!
    Il reni l’existence de la Shoah.
    C’est un chien, un vers, gusano!
    Vivant en Argentine il a avoue avoir une certaine connaissance militaire, sans doute celle de l’assassinat des opposants au regime des colonels. Vu qu’il a aussi une experience des pays arabes par de nombreux voyages, dixit dror lui meme, ce doit etre un type de la bande a Menem, ex-president argentin d’origine syrienne qui a laisse faire le Hezbolla et les Iraniens leurs attentats contre l’ambassade israelienne et contre le centre communeautaire juif. Et il a fait tout pour empecher l’enquete d’etre menee jusqu’au bout.

  • 45
    Zoubor:

    En l’an 1929 le Docteur Chaim Koffler sollicita l’approbation de Sigmund Freud à une pétition condamnant les Arabes suite à une émeute survenue en Palestine.
    ———————————————————————-

    Ce n’etait pas une simple emeute: un progromme qui a fait plusieurs dizainnes de victimes Hebrom, femmes et enfants compris, ds la communeaute juive de Hebron, une des villes saintes des Juifs, communeaute qui existait depuis l’entree de Josue sur la Terre d’Israel, communeaute qui a survecu au genocide et la deportation des Juifs par les Romains (500 000 morts passes par l’epe – « le sang arrivait au col des chevaux a ecrits Flavisu Joseph, temoin du massacre, et 500 000 deportes en esclaves ds tout l’empire)

  • 44
    Zoubor:

    @CUA –
    les #36 et 38 ne sont bien evidement pas de moi!
    De nouveau ca pue le Medror a plusieur kms!

  • 43
    Cynique Ultraliberal Antireligieux:

    @dror
    Je vous devine idéaliste, et je précise que les considérations rapides que je me suis permises ne concernent pas spécifiquement la « question » israelo palestinienne.
    Pardonnez moi, mais se planquer derrière des « droits inaliénables » ou de « droits de l’homme » ou des « résolutions onusiennes », c’est carrément se préparer à toute tyrannie; les droits, ça n’existe pas, aucun droit, pour personne, dans la réalité vraie( ex: il n’ya pas à mes yeux, plus de « légitimité historique » à Israël qu’il n’y en a aux « palestiniens », puisque c’est un « fake » de propagande)
    Il n’ y a que des rapports de force, qui peuvent, et je dis bien qui peuvent ( ce n’est nullement obligatoire), aboutir à de pas trop mauvais accords de business….
    Apatride situation d’avenir? Ben oui, quand on n’a pas vraiment le choix; ça s’appelle immigrer, mais pour ça, il faut de l’opportunisme, du talent, du remuage de cul, et surtout, pas le choix du « retour », précisément…
    De toutes façons, que serait un état palestinien? Un n+1e état du tiers monde qu’il faudrait « assister » ad vitam aeternam?

    « les palestiniens « gazaouis » sont des égyptiens; les palestiniens cisjordaniens, des jordaniens. »

    Personnellement, c’est ce que j’ai « senti » ( et je suis complètement neutre là dessus); et ce que je sens vaut bien plus à mes yeux que toutes les « nomenclatures » onusiennes ou autres.
    « les jordaniens ne sont pas d’accord »: on les comprend, étant donnés les antécédents…
    « les egyptiens ne sont pas d’accord ». ça, je demande à voir.. Le territoire de Gaza est très « intéressant » pour l’Egypte…( business is business..)
     » les palestiniens ne sont pas d’accord »: mais qui se soucie réellement de leur accord? ( d’accord c’est cynique, mais réaliste..)

    C’est peut-être la « bombe démographique » qui, finalement, donnera l’avantage aux palestiniens; la « loi du nombre » est forte; remarquons quand même que dans ce cas , ceux qui seront restés sont les plus « cons »…..
    Et, pour en revenir au nerf de la guerre, c’est moi qui paye ( l’argent public déversé sur ce N+1e tiers monde ne pousse pas sur les arbres): mesquin peut être, mais réel

  • 42
    Raphaël:

    Les populations palestiniennes chassées de chez elles à la fin des années 40 -et après- disposent d´un droit « au retour ». voila la meilleure… En fonction de quoi, ce droit? Au cours de la même période, la partition de l’Inde a fait plus de deux millions de « personnes déplacées ». Disposent-elles, elles aussi, d’un droit au retour. Au cours de la même période, des juifs, plus nombreux que les « palestiniens déplacés », ont du fuir les pays arabes. De quel « droit au retour peut-il être question pour eux? Le retour à la condition de dhimmi? Arrêtez donc de répéter des sottises comme un perroquet rabâcheur. Si vous connaissiez réellement le problème, et si vous n’étiez pas si bêtement obnubilé par une situation qui ne vous concerne guère, vous tiendriez un discours différent. Et si votre grande générosité avait besoin d’actions réellement importantes auxquelles se consacrer, vous n’auriez aucun mal à en trouver.
    Je précise: non seulement vous ne connaissez pas le problème, mais vous vous entêtez à répéter des absurdités, ses slogans sans aucun rapport avec la réalité. Vous gaspillez une énergie qui trouverait sa place dans bien d’autres combats, sans aucun doute plus importants.

  • 41
    dror:

    Les « légitimités historiques » sont des arguments de propagande, décidé à entraîner des mouvements collectifs, mais en réalité, tout le monde descend d’ancêtres chassés de chez eux

    Les populations palestiniennes chassées de chez elles à la fin des années 40 -et après- disposent d´un droit « au retour ». Ce droit est inaliénable ce qui veut entre autres que même cette vieille pute de Mahmut Abbas ne pourrait signer un document renonçant à ce droit.
    Vous ne pouvez pas considérer qu´être apatride est une situation d´avenir.

    Nul doute que des juifs vivaient sur cette terre une trentaine de siècles en arrière. Leur doit au retour me semble un peu plus mince. A cause du temps passé : est-ce que 25 siècles après avoir été chassé de votre terre, vous souffrez de ladite éviction ? Non. D´autant moins, que, dans les pays où vous avez émigré, vous faites plutôt partie des classes aisés ou de l´élite socio-culturelle et que vous n´êtes pas apatride : vous possédez un passeport.

    Si la situation reste figée encore quelques siècles (ce dont je doute), c´est ce qui se passera avec les palestiniens chassés de chez eux d´ailleurs. Sauf que, exilés au Koweit ou aux Liban, ils sont clairement identifiés comme palestiniens.

    les palestiniens « gazaouis » sont des égyptiens; les palestiniens cisjordaniens, des jordaniens.
    Super. Dommage que ni les palestiniens, ni les égyptiens, ni les jordaniens soient d´accord. Et ne parlons même pas du droit international. Pour mémoire, les gens vivant en Palestine, ceux qui en ont été chassés sont tous clairement identifiés par leurs documents de l´ONU. On connait précisemment la démographie du peuple en question : que la personne réside en Palestine occupée ou non.

    « The pro-Israel lobby « is almost like a 51st state, » Hum j´ai le bouquin indigeste des deux gars qui au départ avaient proposé leur article à Atlantic Monthly…

  • 40
    Cynique Ultraliberal Antireligieux:

    Allez, je vais faire, pour une fois un petit plaisir aux « défenseurs de la cause palestinienne » du blog:

    En l’an 1929 le Docteur Chaim Koffler sollicita l’approbation de Sigmund Freud à une pétition condamnant les Arabes suite à une émeute survenue en Palestine.

    Je reproduis ci dessous la réponse de Freud.
    Cette réponse fut gardée secrète à la demande de l’intéressé lui même,
    Elle a été dévoilée dans le catalogue d’une exposition de l’Université de Jérusalem.

    « Cher Docteur,

    Je ne peux faire ce que vous souhaitez.

    Je me sens incapable de surmonter mon aversion à accabler le public avec mon nom et même ce moment critique ne me paraît pas le justifier . Quiconque désire influencer les masses se doit de leur donner quelque chose de vibrant et d’enflammé et mon sobre jugement sur le Sionisme ne le permet pas. Il est sûr que je sympathise avec ses buts, je suis fier de l’Université de Jérusalem, et la prospérité de ses implantations me fait plaisir.

    Mais, d’autre part, je ne pense pas que la Palestine pourra jamais devenir un État juif, ni que les mondes Chrétien et Islamique soient prêts à ce que leurs lieux saints soient sous contrôle juif. Il m’eut paru plus judicieux d’établir une patrie juive sur une terre moins chargée d’histoire. Mais je reconnais qu’un point de vue aussi rationnel aurait peu de chance d’obtenir l’enthousiasme des gens et le soutien financier des riches.

    Je concède avec tristesse que le fanatisme infondé de notre peuple soit en partie à blâmer pour avoir éveillé la méfiance arabe. Je ne puis cultiver de sympathie pour une piété mal dirigée qui transforma un morceau du mur d’Hérode en relique nationale offensant ce faisant les sentiments des autochtones.

    Jugez vous-même maintenant si, avec un tel point de vue critique je suis la personne qu’il faut pour conforter un peuple pris dans l’illusion d’une espérance injustifiée.

    Votre respectueux serviteur. »

    Sigmund Freud

  • 39
    Cynique Ultraliberal Antireligieux:

    1°)Oui, et alors?
    2°) quel est le vrai Zoubor?

  • 38
    Zoubor:

    Il ne s’agit pas d’ancêtres mais d’expulsions qui se passent en ce moment, tous les jours. Il faudrait suivre l’actualité un minimum avant d’élucubrer sur les généalogies des uns et des autres.

  • 37
    Cynique Ultraliberal Antireligieux:

    « Ceci dit, il est clair que des palestiniens ont été chassés de chez eux. Leur nombre est connu »

    Thèse: OUI
    Antithèse: j’ai envie de dire; et alors?
    Lequel d’entre nous peut t’il affirmer qu’aucun de ses ancêtres n’a pas été chassé de chez lui?

    Les « légitimités historiques » sont des arguments de propagande, décidé à entraîner des mouvements collectifs, mais en réalité, tout le monde descend d’ancêtres chassés de chez eux

    Remarque: le terme « d’autochtones » me paraît plus exact que celui de « palestiniens »

    « Et il est clair que le reste est invité à partir ou à être concentré dans des banboustans genre Gaza (barbelés et miradors inclus). »

    Thèse : OUI
    Antithèse: NON; les palestiniens « gazaouis » sont des égyptiens; les palestiniens cisjordaniens, des jordaniens.
    Ce sont, fondamentalement, deux types de mentalité différentes.
    Du côté de la jordanie, il n’y rien a attendre ( il me semble que le gouvernement jordanien a été « vacciné » par un certain Y. Arafat..)
    Du côté égyptien, c’est à voir..;mais évidemment, comme gaza est gouvernée par le Hamas, le gouvernement egyptien n’est pas trop pressé de transformer gaza en une sorte de « protectorat ».

    « The pro-Israel lobby « is almost like a 51st state, » said James Thurber, a political scientist at American University.

    Thèse: NON
    Le 51e état, c’est le royaume uni
    Antithèse: VRAI
    Dans la mesure ou les USA, comme l’état d’Israel, ont été fondés par des parias qui n’avaient plus rien à perdre et ne pouvaient retourner en arrière.
    On insiste peu, à mon sens, sur cette profonde parenté de « peuples parias »; en quelque sorte: « mayflower et Israël, même combat »

    C’est pourquoi Obama n’est pas un « vrai » étasunien, dans ses tripes; il peut se ressentir comme un descendant d’esclaves ou de colonisé, mais pas comme un paria…

  • 36
    Zoubor:

    Je ne sais pas qui est le sombre abruti qui a écrit le 35 mais ce n’est pas moi.
    Moi je suis pour la seule option intelligente : rendre à César ce qui appartient à César.
    Rendons aux Palos toutes les maisons dont on les a chassés.
    Chaque chien sur sa paille et les cochons seront bien gardés.

  • 35
    Zoubor:

    Obama, d’apres ynet, exige d’Israel de donner un quartier de Jerusalem au Palestinien: une concession avant les pourpaler!!!
    Du jamais vu!!!
    Obama semble s’etre joint au ennemis d’Israel !

  • 34
    Zoubor:

    « The pro-Israel lobby « is almost like a 51st state, » said James Thurber, a political scientist at American University.
    ——————————————————————————————-

    Et si on parlai du lobby muculman?

  • 33
    Zoubor:

    son ejection du lit de Carla ????
    ——————————————————–
    Aurais tu oublie tes propres faceties et orgueuilleuses declarations?

    13 états de l´Union coûtent moins cher au budget que l´entité sioniste.
    —————————————————————————————-
    !3 etats americains qui coutent moins de 3 Millliards de $ ???? Ca m’etonerai beaucoup!
    Toujours ausi b(c)on ds ton apprehension de la realite!

  • 32
    dror:

    « The pro-Israel lobby « is almost like a 51st state, » said James Thurber, a political scientist at American University.

    En deça de la vérité :13 états de l´Union coûtent moins cher au budget que l´entité sioniste.

  • 31
    jc durbant:

    Plus dhimmi que Thurber, tu meurs!

    « The pro-Israel lobby « is almost like a 51st state, » said James Thurber, a political scientist at American University.

  • 30
    James:

    Analysis: Obama risks alienating Jewish voters

  • 29
    dror:

    son ejection du lit de Carla ???

  • 28
    dror:

    Les con-mentaires # 15 et 17 ne sont pas de moi!
    Vous avez du vous en rendre compte par vous memes: ils puent le Me-dror !!!!!

    Pas de bol.

    Ceci dit, il est clair que des palestiniens ont été chassés de chez eux. Leur nombre est connu.
    Et il est clair que le reste est invité à partir ou à être concentré dans des banboustans genre Gaza (barbelés et miradors inclus).

  • 27
    Raphaël:

    Je m’en doutais, et j’ai préféré prendre les devants en répondant à la question de CUA. Ce qui ne veut pas dire que Zoubor ne doit pas donner son point de vue…

  • 26
    Cynique Ultraliberal Antireligieux:

    @zoubor
    « Les con-mentaires # 15 et 17 ne sont pas de moi! »

    Oui, j’étais un peu étonné tout de même…

  • 25
    Zoubor:

    Je remarque par ailleur que notre Me-dror est tres actif ces derniers jours: son ejection du lit de Carla le rend Mossad sans doute!

  • 24
    Zoubor:

    Les con-mentaires # 15 et 17 ne sont pas de moi!
    Vous avez du vous en rendre compte par vous memes: ils puent le Me-dror !!!!!

  • 23
    Pêche:

    @jc durbant
    je partageais votre analyse sur Sfeir. Mais il semble avoir évolué.
    J’ai donné mon exemplaire, donc je ne peux actuellement vous donner de citations… dès que je passe par la case librairie ;=)

  • 22
    dror:

    on ne se défait pas sans mal de plus de 2000 ans de haine cultivée

    Pssstttt ! « gratuite » « infondée » LOL

  • 21
    James:

    A new administration can be excused for making such a mistake in the treacherous and complex theater of Middle East diplomacy. That’s why Obama was given a pass by many when he made exactly the same mistake last year. The second time around, the president doesn’t look naive. He appears ideological — and vindictive.

  • 20
    jc durbant:

    On pourrait aussi bien sûr rajouter le pétrole et les pétrodollars (comme source incontournable d’énergie mais aussi de dollars à investir ou de gros contrats) qui, dans le cadre de relations bilatérales ou via des organisations internationales comme le Machin, contraignent l’Occident à prêter attention aux prétendus griefs d’Etats plus ou moins voyous qui souvent n’en ont non plus rien à faire mais utilisent la haine du juif comme diversion pour leurs échecs et leur exploitation et oppression de leurs propres populations …

    – Voir aussi Trigano:

    « La leçon qui est tirée de la Shoah – et dont les Juifs sont appelés à assumer sacrificellement les conséquences – fonde de facto la condamnation d’Israël. Et, puisque l’on rend un culte à la mémoire de la Shoah, elle l’autorise en la purifiant de toute accusation d’antisémitisme. Ce sont bien des Juifs français qui sont effectivement invités sur les plateaux pour le défendre, et la présence des Alterjuifs pour que celà ne soit pas trop manifeste ne trompe personne.

    Les « bénéficiaires » immédiats de la compassion pour la Shoah sont les Palestiniens et plus largement les immigrés. C’est au nom du « plus jamais çà » qu’on exalte leur cause, qu’on accuse l’État de fascisme pour le paralyser, ou la nation de raciste, en libérant ces derniers de toute responsabilité sur des actes éventuellement répréhensibles. Ils sont par principe pacifiques, altruistes : reportez vous au discours devenu odieux du « politiquement correct ». L’émission sur la Rafle autorise celle sur le « Tribunal » Russel. Avec, en passant, les bénéfices collatéraux de l’accusation d’une communauté juive qui abuse avec sa mémoire de la Shoah !

    En somme, les Juifs sont célébrés quand ils sont morts ou prêts à se sacrifier et vilipendés quand ils ont l’audace de trop exister et d’être souverains, tandis que leurs ennemis et agresseurs sont par principe innocents. C’est donc la morale qui est instrumentalisée, une situation qui ne peut qu’engendrer la violence. »

    Shmuel Trigano

    – Quant au dhimmi Sfeir, dissertant tranquillement à la Villepin et sa parenthèse sur l’éventualité de la disparition d’un peuple, je suis devenu très sceptique …

    Voir:

    « La situation est tragique mais les forces en présence au Moyen-Orient font qu’au long terme, Israël, comme autrefois les Royaumes francs, finira par disparaître. Cette région a toujours rejeté les corps étrangers. »

    Dominique de Villepin (Paris, automne 2001)

    Et les autres:

    – « Pourquoi accepterions-nous une troisième guerre mondiale à cause de ces gens là? »

    Daniel Bernard (ambassadeur de France, après avoir qualifié Israël de « petit pays de merde », Londres, décembre 2001)

    -« Les Israéliens se sont surarmés et en faisant cela, ils font la même faute que les Américains, celle de ne pas avoir compris les leçons de la deuxième guerre mondiale, car il n’y a jamais rien de bon à attendre d’une guerre. Et la force peut détruire, elle ne peut jamais rien construire, surtout pas la paix. Le fait d’être ivre de puissance et d’être seul à l’avoir, si vous n’êtes pas très cultivé, enfant d’une longue histoire et grande pratique, vous allez toujours croire que vous pouvez imposer votre vision. Israël vit encore cette illusion, les Israéliens sont probablement dans la période où ils sont en train de comprendre leurs limites. C’était Sharon le premier général qui s’est retiré de la bande de Gaza car il ne pouvait plus la tenir. Nous défendons absolument le droit à l’existence d’Israël et à sa sécurité, mais nous ne défendons pas son droit à se conduire en puissance occupante, cynique et brutale » …

    Michel Rocard

    -« Cet attentat odieux a voulu frapper les israélites qui se rendaient à la synagogue, il a frappé des Français innocents qui traversaient la rue Copernic. »

    Raymond Barre (le 3 octobre 1980, TFI, suite à l’attentat de la synagogue parisienne de la rue Copernic, 4 morts, 20 blessés)

    « c’était des Français qui circulaient dans la rue et qui se trouvent fauchés parce qu’on veut faire sauter une synagogue. Alors, ceux qui voulaient s’en prendre aux Juifs, ils auraient pu faire sauter la synagogue et les juifs. Mais pas du tout, ils font un attentat aveugle et y a 3 Français, non juifs, c’est une réalité, non juifs. Et cela ne veut pas dire que les Juifs, eux ne sont pas Français. »

    C’est « une campagne » « faite par le lobby juif le plus lié à la gauche » (…) « je considère que le lobby juif – pas seulement en ce qui me concerne – est capable de monter des opérations qui sont indignes et je tiens à le dire publiquement. »

    (le 20 février 2007 sur France Culture diffusée le 1er mars)

    Il y a une clique qui depuis 1979 me poursuit pour me faire apparaître antisémite.

    (le 6 mars 2007 sur RTL)

    Est-ce que tous les fonctionnaires de l’Etat qui étaient en fonction à l’époque auraient dû abandonner leurs responsabilités? (…) Quand on a des responsabilités essentielles dans un département, une région ou à plus forte raison dans le pays on ne démissionne pas. On démissionne lorsqu’il s’agit vraiment d’un intérêt national majeur» (…)«car il fallait faire fonctionner la France» (…) «ils ont essayé tant bien que mal de limiter ce drame qu’a été la persécution des Juifs». «Et n’oublions pas quand même qu’en France, c’est le pays où le nombre de Juifs sauvés a été le plus élevé »

    Raymond Barre

    Voir aussi le commentaire de Jacques Lanzmann:

    « Que les terroristes massacrent des juifs à l’intérieur d’une synagogue n’a, pour M. Barre, rien de contraire à l’ordre du monde et au train des choses. Ce qu’il reproche aux auteurs de l’attentat, c’est de ne pas avoir assez «ciblé» l’assassinat, c’est la bavure qui a transformé l’explosion en «attentat aveugle» puisque trois «Français innocents», «pas du tout liés à cette affaire» (sic) y ont laissé leur vie. «Ce qui était la caractéristique de ceux qui faisaient l’attentat, c’était de châtier des juifs coupables» ( sic ), poursuit-il. Coupables de quoi ? Nul ne le sait, M. Barre ne le dit pas, mais on infère aisément : ontologiquement coupables. Tuer, comme ce fut le cas, mon amie l’Israélienne Aliza Shagrir, qui passait, elle aussi par hasard, rue Copernic, tuer des femmes juives, des enfants juifs, des vieillards juifs, comme cela arrive ailleurs dans les cafétérias et les autobus, ce n’est pas une action aveugle, mais ciblée et méditée au contraire, puisque, coupables, les juifs attirent un juste châtiment. »

    – De Gaulle bien sûr (après les 13 années de vaches grasses où, entre la guerre d’Algérie et la volonté de contrer l’Egypte de Nasser mais aussi les proximités idéologiques entre dirigeants socialistes ou industrielles à la Marcel Bloch Dassault et ses Mirages ou morales avec la volonté de réparer les crimes de Vichy qui firent que c’est finalement la France et non les EU ou la Grande-Bretagne qui fournira à Israël l’outil militaire – nucléaire – de sa survie, on avait encore besoin d’eux, soit de 1954 à 1967).

    « Détestés à mort de toutes les classes de la société, tous enrichis par la guerre, dont ils ont profité sur le dos des Russes, des Boches et des Polonais, et assez disposés à une révolution sociale où ils recueilleraient beaucoup d’argent en échange de quelques mauvais coups. »

    De Gaulle (détaché auprès de l’armée polonaise, sur les juifs de Varsovie, lettre à sa mère, 1919)

    « On pouvait se demander, en effet, et on se demandait même chez beaucoup de Juifs, si l’implantation de cette communauté sur des terres qui avaient été acquises dans des conditions plus ou moins justifiables et au milieu des peuples arabes qui lui étaient foncièrement hostiles, n’allait pas entraîner d’incessants, d’interminables, frictions et conflits. Certains même redoutaient que les Juifs, jusqu’alors dispersés, mais qui étaient restés ce qu’ils avaient été de tous temps, c’est-à-dire un peuple d’élite, sûr de lui-même et dominateur, n’en viennent, une fois rassemblés dans le site de leur ancienne grandeur, à changer en ambition ardente et conquérante les souhaits très émouvants qu’ils formaient depuis dix-neuf siècles. »

    De Gaulle (conférence de presse du 27 novembre 1967)

    – Attali:

    « certains trouvent encore intolérable d’admettre que le peuple juif se soit trouvé, à trois reprises, plus ou moins volontairement, un élément essentiel au patrimoine de l’humanité: le monothéisme, le marché et les lieux saints. Car il n’est pas faux de dire, même si c’est schématique, que les juifs ont été mis en situation d’avoir à prêter aux deux autres monothéismes, et à les partager avec eux, leur dieu, leur argent et leurs lieux saints.

    Et comme la meilleure façon de ne pas rembourser un créancier, c’est de le diaboliser et de l’éliminer, ceux qui, dans le christianisme et l’islam, n’acceptent toujours pas cette dette à l’égard du judaïsme, se sont, à intervalles réguliers, acharnés à le détruire, attendant pour recommencer que le souvenir de l’élimination précédente se soit estompé.

    soixante ans après la Shoah, il redevient possible (…) pour des hommes [Alliot-Marie et surtout Villepin apprécieront !] politiques français de dire en privé (et de démentir en public) que l’Etat d’Israël n’a pas de légitimité historique. Il devient possible de banaliser la collaboration. Il devient possible, lors de l’anniversaire du Débarquement, d’embrasser des anciens combattants allemands portant le même uniforme que ceux qui, à la même minute, faisaient fonctionner les chambres à gaz. Il devient possible de mêler dans un même discours confus une opposition à Bush et à Sharon avec un antisionisme et un antisémitisme global, devenu réponse mythique à toutes les humiliations. »

    Jacques Attali

    Enfin quant aux « Palestiniens » (ils ont récupéré jusqu’au nom des Romains), ça ressemble beaucoup, comme pour les pillards de Momo avec Jérusalem, à l’envie classique évoquée par le dernier commandement (« tu ne convoiteras pas » …):

    Voir:

    « Imaginons deux enfants dans une pièce pleine de jouets identiques. Le premier prend un jouet, mais il ne semble pas fort intéressé par l’objet. Le second l’observe et essaie d’arracher le jouet à son petit camarade. Celui-là n’était pas fort captivé par la babiole, mais – soudain – parce que l’autre est intéressé cela change et il ne veut plus le lâcher. Des larmes, des frustrations et de la violence s’ensuivent. Dans un laps de temps très court un objet pour lequel aucun des deux n’avait un intérêt particulier est devenu l’enjeu d’une rivalité obstinée. »

    René Girard

    « C’était une cité fortement convoitée par les ennemis de la foi et c’est pourquoi, par une sorte de syndrome mimétique, elle devint chère également au cœur des Musulmans. »

    Emmanuel Sivan

  • 19
    Pêche:

    Israël survivra-t-il ? Entretiens croisés Antoine Sfeir Théo Klein (en poche)
    Passionnant…

  • 18
    Raphaël:

    CUA, on ne se défait pas sans mal de plus de 2000 ans de haine cultivée contre une population donnée. Les juifs ont représenté les boucs émissaires idéaux pour tous les dysfonctionnements des sociétés pendant ces vingt siècles. Et l’antisémitisme s’est inscrit dans les cultures. Larvé au cours de certaines périodes, par honte, et s’exhibant en général comme une valeur de base. C’est viscéral, certes, mais ce n’en est pas moins réel. Se traduisant, quand c’était possible, par des tentatives d’éradication. L’idée que ce peuple ait traversé toutes les tentatives d’extermination et qu’il survive encore est insupportable pour la majorité des gens.
    Ce qu’on nous pardonne le moins, c’est le fait d’avoir traversé les épreuves et, malgré toutes les contraintes, d’être l’un des peuples les plus productifs de la planète.

  • 17
    Zoubor:

    La surface géographique et l’impact psychologique, ça n’a rien à voir.
    Regardez Auschwitz, c’était un camp de concentration encore plus petit que Gaza.

  • 16
    Cynique Ultraliberal Antireligieux:

    @Zoubor
    ça, c’est une explication « locale », je dirais presque un postiche
    Ce que je m’explique mal, c’est l’attitude quasi « mondiale » ( ONU, Commission et parlement européens, une partie de l’administration américaine..) pour l’équivalent en surface de trois départements français et des palestos dont, en réalité, tout le monde se fout ( y compris la soit-disant « nation arabe »); il y a quelque chose qui dépasse le « foutage sur la gueule » habituel, quelque chose de très irrationnel ( encore plus que d’hab..), comme si beaucoup se faisaient une attitude « morale » sur le dos des israëliens.
    Encore la « grande culpabilité » occidentale?

  • 15
    Zoubor:

    La haine est proportionnelle au sentiment d’injustice, hénaurme lui aussi.
    Mais on s’en fout.
    On a piqué les terres des palos. On les a parqués eux puis leurs descendants dans des camps. Maintenant on agrandit régulièrement notre espace vital en les chassant toujours plus loin.
    On a du pognon, des armes, et l’appui de nombreux complices du monde occidental.
    Que demander de plus ?

  • 14
    Cynique Ultraliberal Antireligieux:

    http://fr.danielpipes.org:80/8157/conseil-americain-des-relations-islamiques-attaque

  • 13
    Cynique Ultraliberal Antireligieux:

    @Zoubor
    Je ne manque jamais de m’instruire, et j’aimerais avoir votre opinion sur ce qui me paraît être la dimension énorme, la réelle démesure, du rejet ( ou de la haine) dont les israëliens ( et plus généralement les juifs) sont actuellement l’objet.
    Pourquoi est ce si « Hénaurme », à ce point surdimensionné?

  • 12
    Letel:

    > aux exigences inaxpectables

    C’est nouveau, ça vient de sortir ?

  • 11
    MERCATOR:

    Amusant et en même temps tragique, l’analyse généralement admise, par tous les intervenants du conflit israelo palestinien qui consiste à penser que israel dirige la politique étrangère des states, c’est tout exactement le contraire, même si, depuis 1967 , l’apparence des choses a pu faire croire le contraire, comment croire d’ailleurs qu’une diaspora de 15 millions de personnes de plus en plus menacée par les mariages mixtes puisse dicter sa loi à trois cent millions d’américains,israel a été « l’idiot utile  » des usa, tant que sa position géographique constituait une forteresse yankee, mais depuis la disparition de l’urss et depuis la montée en puissance de la chine ce petit pays aux exigences inaxpectables, est abandonne par les yankees, obama qui n’est que la marionnette de la city et du bizness est en train de faire ce qu’il doit faire pour le grand malheur d’israel qui a péché par excès de confiance.

  • 10
    dror:

    « Obama a montré clairement qu’il n’est pas l’allié d’Israël. Et pour le reste de son mandat, il fera tout son possible pour dégrader les relations des USA avec Israël en maintenant ses génuflexions constantes à l’égard de l’Iran, de la Syrie, des Palestiniens, et de la Turquie. »

    En fait, Obama fera peut-être comme les allemands, français, anglais,… qui ont de bonnes relations avec tous les états cités et avec israél.

  • 9
    gwb:

    « Obliger Netanyahou à accorder à Obama un droit de veto »

    Edifiant! Comme si le Président des USA était soumis au PM Israélien…

  • 8
    jc durbant:

    Et puis d’abord, tout le monde sait bien que tout ça, c’est la faute au lobby juif:

    « Les USA ont un grand nombre de leviers potentiels. Mais ils ont été incapables de les utiliser par le passé, à cause du pouvoir du lobby israélien. Les États-Unis donnent par exemple 3 milliards de dollars par an à Israël en aides économiques et militaires. Les États-Unis offrent aussi une couverture diplomatique aux Nations unies. Ils mettent leur veto à toutes les résolutions du conseil de sécurité qui sont critiques envers Israël. Les États-Unis pourraient dire aux Israéliens – en théorie – que si leur attitude n’évolue pas, toutes les aides seront coupées et le soutien diplomatique arrêté. Mais ça n’est jamais arrivé par le passé, et les Américains n’ont même pas menacé de le faire. C’est plus imaginable aujourd’hui, mais c’est toujours hautement improbable. »

    « le gouvernement Netanyahou est opposé à une solution à deux États. Il veut créer un Grand Israël, contrôler tout le territoire entre le Jourdain et la mer Méditerranée, et coincer les Palestiniens dans une poignée de Bantoustans. Quiconque est déjà allé dans la bande de Gaza ou en Cisjordanie peut comprendre que les Israéliens sont en train de créer un État apartheid. Les dirigeants palestiniens, et en particulier Mahmoud Abbas, ont dit clairement qu’ils acceptaient l’existence d’Israël dans les frontières de 1967. Il y a un partenaire du côté palestinien, mais pas du côté israélien. »

    « Je ne vois pas beaucoup de raisons incitant à l’optimisme. Les événements récents fournissent un rayon de soleil, mais quand on regarde la situation dans son ensemble, et en particulier le mouvement vers la droite sur l’échiquier politique israélien, et le pouvoir des lobbies, c’est difficile de voir comment on pourrait obtenir une solution à deux états. » …

    Mersheimer, qui à nouveau avec le mot favori de Carter commençant par « a » (comme « apartheid ») mérite bien sa médaille du mérite dhimmi, pour Libé

  • 7
    Cynique Ultraliberal Antireligieux:

    http://fr.danielpipes.org:80/blog/2010/03/sur-biden-en-israel

  • 6
    Juste pour rire.:

    les puissants n ont pas d alliés juste des interets.

    Bientot ce site pourra se distinguer « pro » en lieu et place d « anti »

  • 5
    benjamin:

    il s agit d un plan concerte avec sarko et les deux declarations du ministre kouchner proclamation immediate et unilaterale de l etat palestinien et renvoi aux calendes grecques des sanctions contre l iran . En fait il y a feu vert de ces deux pays a l iran pour sa bombe . c est tres dangereux et risque fort de crisper israel menace dans son existence meme par l iran sans parler des autres pays menaces l arabie et les monarchies du golfe .

  • 4
    Zoubor:

    Le moment est venu de trancher cette question une fois pour toutes, comme l´a déclaré M. Ahmadinejad, qui parle au nom de la majorité absolue et écrasante de la nation [musulmane].
    ——————————————————————————————————–
    Qlq uncroit vraiment qu’on va se laisser faire une fois encore?
    Le coup des moutons qui vont se faire trucider on l’a deja essaye – n’en deplaise au Mahatma – et ca pas donne de resultats probants, question « non-violence » – alors la prochaine ne se fera pas si facilement au deplaisir de messieurs les zeropenes et americains!

  • 3
    BDS:

    Au pays des autistes, Durbant se pare de sa couronne en carton doré.

  • 2
    Zoubor:

    Le probleme d’Israel ds cette situation est Nathanyahou: il s;est vite decultote devant Bambi quand ce dernier a montrer ses crocs. Il n’a meme pas eu l’audace de reclamer Pollard en contre-partie des centaines de terroristes du Fatah dont Bambi a exige la liberation pour renforcer le soit disant modere Abbas!!!
    En meme temps qu’il exige des concessions d’Israel vous noterez que Bambi reitere ses genuflexions vers l’Iran, et ce moins d’une semaine apres avoir envoye Bide(n) reaffirmer le soutient a Israel face a l’Iran.
    Bambi et sa clique sont dangereux: verra t on un jour la VIeme flotte debarquee sur les plage de Tel Aviv?
    Ds ce cas faudra que je prenne ma lance de Tai Chi pour me battre contre les imperialistes americains!

    Banzai!!!!

  • 1
    jc durbant:

    Morceaux choisis:

    « En l’absence d’une catastrophe, Obama sera élu, et le peuple américain, à travers son vote, aura lancé sa plus importante Intifada. »

    Abdelbari Atwane (Al Quds Al Arabi, nov. 2008)

    « L’Intifada politique d’Obama contre Netanyahu semble se transformer en troisième Intifada contre Jérusalem. »

    Yossi Klein Halevi (mars 2010)

    « Il ne faut jamais gaspiller une crise grave. Cette crise fournit l’occasion de réaliser des choses qu’on n’aurait pas pu faire avant. »

    Rahm Emmanuel (directeur de cabinet de Barack Obama)

    « Les historiens de la moralité nous rappellent que ceux qui ont recherché le pouvoir par des moyens douteux pour des buts soi-disant élevés changent rarement de méthode lorsqu’ils arrivent en position d’autorité. »

    Victor Davis Hanson

    « Observer la clique des islamistes, des despotes et des autocrates se féliciter de l’élection de Barack Obama et l’encourager à choisir la voie de l’apaisement pourrait faire vite regretter la vision plus réaliste et combative de John McCain face à la dangerosité du monde. »

    Ivan Rioufol (nov. 2008)

    « Ce serait splendide qu’Israël démolisse ses implantations, ramène ses colons aux frontières d’avant 1967 et arrive enfin à l’accord de paix avec les Palestiniens qui lui échappe depuis si longtemps. Sauf pour un problème : le conflit israélo-palestinien n’est pas territorial. Il est existentiel. Les Israéliens sont maintenant largement disposés à vivre avec un Etat palestinien le long de leurs frontières. Mais les Palestiniens ne lsont pas encore prêts à vivre avec un Etat juif au côté du leur. »

    Bret Stephens

    « Les Etats-Unis – qui sont devenus le garant officiel, et unique, de l´entité sioniste dans sa forme néo-fasciste nazie, dont les terroristes du gouvernement Likoud sont moralement isolés – doivent sérieusement réfléchir au tracé des lignes du nouveau Moyen-Orient auquel ils ont rêvé, mais cette fois sans Israël. (…) Les Arabes et les musulmans, et tous leurs différents groupes, ne peuvent plus tolérer cette situation aberrante qui leur a été imposée à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Le moment est venu de trancher cette question une fois pour toutes, comme l´a déclaré M. Ahmadinejad, qui parle au nom de la majorité absolue et écrasante de la nation [musulmane]. Tout [processus] est quasiment dans l’impasse, suspendu et ajourné, jusqu´à la résolution de ce problème complexe, dont le vrai nom est l´existence de cette tumeur cancéreuse [connue sous le nom d’] ´Israël´… Aujourd´hui, la nation arabe et ses fidèles enfants ont tous les outils nécessaires pour procéder à cette intervention chirurgicale. L´Occident, dirigé par les États-Unis, se retrouve avec seulement deux options possibles : soit il effectue cette intervention chirurgicale au laser, s´il le souhaite – à savoir, sans blessure, par le démantèlement de ce camp militaire ou porte-avions [appelé] Israël qui occupe la [terre] arabe et musulmane – ou alors nous, Arabes et musulmans, serons obligés de procéder à cette intervention chirurgicale en utilisant les moyens à notre disposition qui nous permettent de le faire, parce que cette [situation] ne peut être tolérée plus longtemps »…

    Muhammad Sadeq Al-Husseini (Techrine, quotidien gouvernemental syrien, à la veille de la visite d’Ahmadinejad, 24 Février 2010)

    « Cela commence à devenir dangereux pour nous. Ce que vous faites ici sape la sécurité de nos troupes qui combattent en Irak, en Afghanistan, au Pakistan. Cela nous met en danger et menace la paix régionale. »

    Joseph Biden (à Netanyahou)

    « Pendant plus de quatre mois, le gouvernement des États-Unis a félicité Israël pour avoir accepté l’interruption de toute construction dans les implantations de Cisjordanie tout en continuant à bâtir à Jérusalem. Ils présentaient cette concession comme un grand pas en avant justifiant des remerciements. Et voila que tout à coup tout cela est oublié et que l’on prétend que toute construction à Jérusalem Est constitue un agissement effroyable qui mérite sanction. Les Israéliens sont rompus à ce genre de scénario : ils acceptent de faire une importante concession et quelques mois plus tard cette contribution est passée à la trappe. Israël est accusé d’intransigeance et on exige de lui de nouveaux reculs sans rien lui offrir en retour. »

    Barry Rubin

    « Obama a montré clairement qu’il n’est pas l’allié d’Israël. Et pour le reste de son mandat, il fera tout son possible pour dégrader les relations des USA avec Israël en maintenant ses génuflexions constantes à l’égard de l’Iran, de la Syrie, des Palestiniens, et de la Turquie. »

    Caroline B. Glick