eXc: Nous aimons la liberté, l'état de droit, l'héritage des Lumières, la séparation de l'église et de l'état, l'humour. Nous n'aimons pas le fascisme, le communisme, l'antiaméricanisme, l'antisémitisme, le racisme, la bureaucratie, les totalitarismes. Nous estimons que le plus grave danger que courent les démocraties libérales est de céder à l'islamofascisme. Lire plus

Israël: Une intifada nommée Barack Obama (Obama will be President and the American people will launch an historical Intifada)

Posté le dimanche 21 mars 2010 par jc durbant

La prédiction d’une intifada Obama par un journaliste arabe dès novembre 2008 serait-elle sur le point de se réaliser?

Mois de pressions, multiplication des demandes de concessions unilatérales (soutien à un Etat palestinien, moratoire de 10 mois dans les constructions en Cisjordanie), augmentation systématique des exigences, déclaration de guerre contre l’actuel gouvernement et de guerre politique pour la paix, fomentation et instrumentalisation de crises, multiplication des gestes vers les ennemis d’Israël, présentation d’Israël comme source de tous les problèmes de la région et du monde, contestation du droit naturel de légitime défense d’Israël …

Alors qu’au niveau intérieur et extérieur, le masque est finalement tombé sur l’auteur du holdup du siècle et premier canard boiteux de l’histoire politique américaine en moins d’un an …

Et que fidèle aux tactiques de choc qui lui ont si bien servi en Illinois, l’agitateur de Chicago semble sur le point de réussir ce que ses prédecesseurs n’avaient pas réussi en 10 ans: relancer l’intifada en Palestine couplée avec le retour des roquettes de Gaza …

Retour, avec l’éditorialiste du Jersusalem post Caroline Glick, sur les raisons de la fomentation et de l’instrumentalisation d’une des plus graves crises de l’histoire des relations américano-israéliennes qu’un président américain ait jamais osé tenter.

Raisons qui vont de la simple diversion pour l’échec de sa politique avec l’Iran à la volonté d’imposer à Israël l’abandon de son droit de légitime défense contre les menaces nucléaires de l’Iran.

De la volonté de faire tomber un gouvernement démocratiquement élu et ami en lui imposant des concessions toujours plus inacceptables au réalignement pro-arabe de la politique étrangère américaine.

De la tentative de faire baisser le soutien de l’opinion publique américaine et occidentale pour Israël pour mieux faire passer un nouveau plan de paix exigeant le retrait d’Israël aux lignes d’armistice indéfendables de 1949 et l’expulsion de quelque 700.000 Juifs de leurs foyers.

Voire à l’installation unilatérale d’un Etat palestinien avec éventuel déploiement de forces américaines en Judée et en Samarie pour le « protéger » …



Laisser un commentaire


67 réponses à “Israël: Une intifada nommée Barack Obama (Obama will be President and the American people will launch an historical Intifada)”

  • 17
    Cynique Ultraliberal Antireligieux:

    Pas besoin de bombe atomique, ce sont des gens « modestes »….

    http://www.bivouac-id.com/2010/03/28/gande-bretagne-les-nouvelles-directives-du-departement-de-la-sante-tiennent-compte-de-la-modestie-islamique/

  • 16
    jc durbant:

    Understatement of the year:

    « We’ve got a real problem. You could say that Obama is the greatest disaster for Israel — a strategic disaster.” Netanyahu (aide)

  • 15
    dror:

    Oui, et si ils ont la bombe atomique, ils risquent de reconquérir la France et l’Espagne, ça sera peut-être un peu mieux géré qu’avec le nain et le zombie.

  • 14
    Zoubor:

    Andora?

  • 13
    dror:

    Et Monaco aussi.

  • 12
    dror:

    Il n’a meme pas eu l’audace de reclamer Pollard

    Jonathan Pollard ? Zoubor connait bien mal les américains ! Même les plus sionistes des Présidents américains n´ont pas osé libérer ce traître rejeté même au sein de la communauté juive américaine.

    Libérer Pollard : pourquoi faire ?

  • 11
    dror:

    …comme le Pakistan, l´Inde, etc…

    Et bientôt Vénézuela, Brésil, Argentine, Arabie Séoudite…

  • 10
    dror:

    à l’énergie et à la bombe.

  • 9
    dror:

    Les droits du peuple palestinien n´ont pas à être liés avec un marchandage concernant le droit souverain de l´Iran à l´énergie nucléaire.

  • 8
    Zoubor:

    Mon 57 attend d’etrre modere: pourtant je le trouve tres modere mon 57, Si j’avais voulu en faire qlq chose de + extremiste j’aurai fait appel a zoubor-del

  • 7
    Zoubor:

    Et si Bambi échangeait la destruction des installations nucléaires iraniennes contre l’arrêt des implantations de Bibi?
    ——————————————————————————————-
    Oui c’est la sa politique d’apres les « specialistes » israeliens
    Mais il ya 2 hics:
    1- cela ne marche pas comme cela au MO – c’est une approche imbecile du probleme iranien
    2- Bolton pretend que de toute facon Bambi a decide de laisser faire les iraniens , et ils auront leurs bombe nucleaire d’ici peu (voir sur JP)

  • 6
    jc durbant:

    Et si Bambi échangeait la destruction des installations nucléaires iraniennes contre l’arrêt des implantations de Bibi?

    Voir le WSJ:

    « the hardest truth is that Israelis are losing faith that you’ll do whatever it takes to stop Iran’s nuclear bid. The sanctions you promise keep getting delayed and watered down. Hillary gave a fine speech at AIPAC yesterday, but we all know that you’re already planning on containing a nuclear Iran. That’s not acceptable to me.

    Let’s make a deal, Mr. President: Our settlements for your bombers. We can’t fully destroy Iran’s nuclear sites—but you can. You can’t dismantle our settlements—but we can. We’ll all come out the better for it, including the Palestinians. »

  • 5
    jc durbant:

    « En effet, il semble que le Danemark et tous les autres pays européens auront leur bandes de Gaza. Etant donné ce trait psychologique fondamental des cultures islamiques -que des cultures et des religions différentes ne peuvent en aucun cas être égales – ces sociétés parallèles ne pourront jamais vivre en harmonie avec leur voisinage. »

    Nicolai Sennels (psychologue danois ayant travaillé dans les quartiers à majorité musulmane)

  • 4
    dror:

    nous ne sommes pas dans une simple question de « système » financier pur, mais surtout dans une question de….disons…préférence.

    Vos petites préférences -ou les miennes- n´ont rien à voir avec le droit au retour des palestiniens déplacés et sa sanction dans le droit international.

  • 3
    dror:

    Il reni l’existence de la Shoah.

    reni ? LOL

  • 2
    dror:

    des « ennemis de l’occident »

    LOL mieux vaut financer des ennemis de l´Orient genre Bush…

  • 1
    Cynique Ultraliberal Antireligieux:

    « Hum … Je vous parie qu´il coûterait moins cher que les $ 3000000000 envoyés chaque année par les USA aux sionistes. »

    Possible, je ne connais pas les chiffres précisément, mais là, nous ne sommes pas dans une simple question de « système » financier pur, mais surtout dans une question de….disons…préférence.
    Personnellement, outre mes préférences subjectives, je suis globalement opposé à ce que l’on appelle l’aide humanitaire publique  » ( pudiquement baptisée, d’ailleurs, « aide publique au développement »):
    – pour laquelle mon avis n’est jamais demandé quant à l’affectation du produit de mon travail qui m’est ponctionné: financer de force des « ennemis de l’occident », ça me gonfle
    – est fondée sur le principe, non d’une aide temporaire pour éviter à quelqu’un de la noyade, mais sur le fait de lui procurer à vie vêtements, nourriture toit etc…sur le simple fait qu’on l’a tiré de l’eau
    – ressemble à s’y méprendre à « la préférence pour les pauvres » des catholiques sociaux ( id, des « laïques » qui ont copié-collé cet « impératif » moral)
    – sert surtout à alimenter les « dirigeants » des « peuples aidés!!, leurs comptes en occident, leurs achats d’armes pour attaquer ledit occident etc..