eXc: Nous aimons la liberté, l'état de droit, l'héritage des Lumières, la séparation de l'église et de l'état, l'humour. Nous n'aimons pas le fascisme, le communisme, l'antiaméricanisme, l'antisémitisme, le racisme, la bureaucratie, les totalitarismes. Nous estimons que le plus grave danger que courent les démocraties libérales est de céder à l'islamofascisme. Lire plus

Tout un symbole : un lieu d’ouvrages transformé en local d’un seul livre, franchement mauvais, en plus (timeo hominem unius libri).

Posté le Mercredi 4 novembre 2009 par sil

mosquée-Neuhof
Sans me faire la moindre illusion sur ce qui est prêché dans une mosquée, je ne vois pas sur quelle base on pourrait empêcher des musulmans de se doter de lieux de culte.

Par contre je dis bien « se doter ». Aussi qu’ils se débrouillent (avec l’aide d’un Allah particulièrement grand, parait-il) au même titre que les autres bouddhistes, scientologues, témoins de Jéhovah et j’en passe, dont les activistes non seulement n’égorgent personne, mais surtout ne viennent pas pleurer sans cesse.

Qu’ils se débrouillent sans le concours des pouvoirs publics, histoire d’éviter au moins que l’on puisse en arriver au genre de symbole suivant. Transformer une bibliothèque, lieu de savoirs et de nombreux ouvrages, en un lieu d’obscurantisme basé sur un unique torchon spirituel. Triste symbole, non ? Celui d’une époque. La nôtre. À ce titre, je vous laisse déguster la conclusion avec laquelle ces serviteurs d’Allah ont ponctué leur article. Même pas du second degré. Triste symbole, vous dis-je…

Neuhof / Lieux de culte de quartier. Place à la mosquée

Les musulmans du Neuhof ont désormais un lieu de culte et de réunion mieux adapté : les locaux de la médiathèque qui vient de déménager de la place de Hautefort au pôle culturel de l’allée Reuss.

« Où sont les clés ? » Place de Hautefort, devant le bâtiment qui abritait l’ancienne mairie de quartier et la médiathèque, Olivier Bitz, adjoint au maire chargé des cultes, et Annick Neff, adjointe du quartier, vont remettre les clés du bâtiment à Abderrahmane Merrah, président de l’Association culturelle maghrébine du Neuhof.
Les clés arrivent… Valérie Wild, responsable de la médiathèque et dernière occupante des lieux, les remet aux adjoints.

Confort, dignité et sécurité

En toute simplicité, Olivier Bitz et Annick Neff, au nom des Strasbourgeois, tendent les clés à Abderrahmane Merrah. « Je vous remercie… » L’ACMN a désormais un local qui répond, selon Olivier Bitz, à trois exigences : « confort pour les membres de l’association, dignité du culte pour les fidèles, et sécurité. »

Les musulmans du Neuhof ne vont pas commencer tout de suite à faire leurs prières dans l’ancienne médiathèque. Il faut d’abord arranger la salle. « C’est l’affaire de quelques semaines. » Jusqu’à présent, l’association disposait d’un local rue de Périgueux et les cultes avaient lieu au temple protestant de la rue du Commandant-François.

A Hautefort, « nous aurons aussi de la place pour nos cours de soutien scolaire, cours d’arabe, cours de français, cours d’informatique », explique Majid Hamiti, trésorier de l’ACMN. Ces activités pourraient commencer assez rapidement.

Dans deux, trois ans, un vrai lieu de culte

« Vous êtes une association modèle », dit Olivier Bitz en faisant allusion à la bonne coopération entre la Ville et l’ACMN. Annick Neff souligne « l’excellent travail accompli par M. Merrah dans le quartier ». Il est président de l’ACMN depuis 23 ans !

Cette opération tiroir« montre le véritable engagement de la municipalité sur les lieux de culte de proximité », estime Olivier Bitz, en précisant que la Ville avait profité d’une opportunité : « C’était une chance : des locaux qui se libèrent. Il fallait en profiter. »

L’ACMN ne restera pas très longtemps place de Hautefort. Toute la place va être remodelée. Et l’association devrait avoir un véritable et définitif lieu de culte et de réunion d’ici deux ou trois ans.

En attendant, le Livre devrait se trouver à l’aise dans la place laissée vacante par les livres.

Roger Wiltz (source)

Photo : Les adjoints Olivier Bitz et Annick Neff remettent les clés de l’ancienne médiathèque à Abderrahmane Merrah, président de l’association culturelle maghrébine du Neuhof. (Photo DNA – Laurent Réa)



Laisser un commentaire


10 réponses à “Tout un symbole : un lieu d’ouvrages transformé en local d’un seul livre, franchement mauvais, en plus (timeo hominem unius libri).”

  • 10
    Candide:

    Le sioniste dror veut faire croire qu’il a l’esprit ouvert, qu’il côtoie l’arabe et le coran, mais ce n’est qu’un dror sioniste…

  • 9
    Dror:

    Pas besoin de comprendre l’arabe pour le coran de toute façon, suffit d’apprendre par coeur.

    Ah non ! vous me faites penser aux pakistanais, malais ou indonésiens qui récitent bêtement des mots qu´ils ne comprennent pas. C´est mauvais.

    Je crois qu´apprendre l´arabe est nécessaire ou sinon la traduc.

  • 8
    Candide:

    Le dror continue de dévoiler le fait qu’il est sioniste: il suffit que j’aille me payer une partie de jambes en l’air avec mon chéri du moment pour qu’il impérialise le blog, et comme d’hab, pour ne rien dire (que des conneries)
    Ouaib maître, coupez lui la tête (pour le reste, je pense que c’est déjà fait)

  • 7
    Dror:

    Pas besoin de comprendre l’arabe pour le coran de toute façon, suffit d’apprendre par coeur.

  • 6
    Dror:

    Sil, je peux vous apprendre l’arabe si vous voulez, en vous initiant au coran. D’une pierre deux coups. Trois même, car ce serait l’occasion de nous rapprocher.

    Malheureusement sil, je ne connais que deux/trois mots d´arabe : merci, livre, boire, manger….peu utile. Je me suis toujours débrouillé avec l´anglais ou le français.

  • 5
    Candide:

    Méfiez-vous, Sil, le dror est un sioniste!

  • 4
    Dror:

    Sil, je peux vous apprendre l’arabe si vous voulez, en vous initiant au coran. D’une pierre deux coups. Trois même, car ce serait l’occasion de nous rapprocher.

  • 3
    Dror:

    « nous aurons aussi de la place pour nos cours de soutien scolaire, cours d’arabe, cours de français, cours d’informatique »,

    Ça correspond mal à la vision étriquée du portugais on dirait…

  • 2
    TOBIAS:

    Cela me derange un peut , pourquoi ? la reponse est simple ,l’ancien lieu de culte musulmant « mosqué » du neuhof ce trouve justement a deux pas de ce qui est maintenant l’ancienne médiathèque devenu une « mosqué » ce qui fait deux lieu de culte a quelque rues de chez moi, la pilule passerai mieu si il n’y avait pas quelques religieux musulman qui cherche a convertir les enfants qui sorte de l’ecole primaire pour rentré chez eux ,en tentant de leur faire dire des phrases religieuses en arabe. Donc pour moi ce n’est pas un plus ,mais si chacun ce discipline pour ne pas tenter d’islamisé les enfants des autres ce serai deja ça .

  • 1
    Le Canard Dechaine:

    Question « cul-ture » et bouquin, le dernier Goncourt – un hommage aux Rinocerhos et autres lavasses
    ttp://jssnews.com/2009/11/05/le-goncourt-qui-revolte/




  • Your Ad Here