eXc: Nous aimons la liberté, l'état de droit, l'héritage des Lumières, la séparation de l'église et de l'état, l'humour. Nous n'aimons pas le fascisme, le communisme, l'antiaméricanisme, l'antisémitisme, le racisme, la bureaucratie, les totalitarismes. Nous estimons que le plus grave danger que courent les démocraties libérales est de céder à l'islamofascisme. Lire plus

La Nakba des losers

Posté le Mercredi 7 mai 2008 par Sittingbull

Par Sami El Soudi © Metula News Agency

 

En cette veille de l’anniversaire de l’Etat d’Israël, je suis, comme chaque année, divisé entre deux sentiments : l’amertume d’avoir perdu ma terre et l’amertume d’être incapable de constituer un Etat. Dans mon esprit, ces deux sensations demeurent distinctes, et mon ressentiment s’adresse plus à moi-même et aux dirigeants de la cause palestinienne qu’aux Juifs.

 

Certes, il y eut la première guerre, celle que mes camarades israéliens de la Ména appellent la Guerre d’Indépendance, et que nous nommons la Nakba, le désastre. D’un point de vue historique, il est clair que les Juifs se sont emparés de plusieurs villes cent pour cent arabes, telles Haïfa, Jaffa, ou encore Beer Sheva. Paradoxalement, leur enracinement historique était plus dense à Gaza et Hébron que dans ces villes devenues israéliennes.

 

Ces conquêtes ont-elles donné lieu à des massacres, comme des historiens arabes et plusieurs néo-sionistes l’affirment ? Difficile de trancher. Il y eut des morts, assurément, mais des deux côtés, les Juifs perdant un centième de leur population lors de ce conflit. Est-ce que la Haganah a perpétré des assassinats de sang froid contre des civils sans armes ? Selon des anciens de Galilée, que je juge dignes de foi, les combattants juifs auraient effectivement abattu quelques hommes désarmés, à l’issue d’affrontements. Combien ? Quelques dizaines tout au plus, ce qui nous laisse loin de la présentation propagandiste de la Haganah sous les traits d’une seconde Waffen SS.

 

Ceci dit, les crimes de guerre demeurent des crimes de guerre, et ils ont été perpétrés des deux côtés, avec une férocité que je qualifierai toutefois de relativement retenue. A ce propos, il est peut-être utile de mentionner que le différend israélo-arabe, depuis ses origines durant le dernier tiers du 19ème siècle, n’a pas fait plus de 80 000 morts, civils et militaires de tous les belligérants et de tous les conflits confondus. Dans ce chiffre, environ 22 500 des victimes étaient juives ou israéliennes, ce qui met un peu de plomb dans l’aile des statisticiens instrumentalistes de l’agence de presse française AFP. Proportionnellement, n’en déplaise à ces messieurs, Israël a payé sa part de la tragédie.

 

Quant à savoir si les miliciens hébreux de la Nakba ont pratiqué des massacres à proprement parler, je crois qu’il faille honnêtement répondre à cette interrogation par la négative. Il y eut bien des massacres réciproques, comme à Deïr Yassin et au Goush Etzion, mais ils furent limités dans l’espace et le temps, réalisés par des extrémistes des deux bords ou des irréguliers excités par l’odeur du sang. Ils ne furent en aucun cas symptomatiques de ce conflit.

 

Ce qui le fut, en revanche, c’est la volonté de la direction du pré-Etat d’Israël de pousser mes frères et mes parents hors des frontières de la Palestine mandataire. Il est historiquement certain, qu’en plusieurs endroits, les miliciens hébreux ont incité les habitants à délaisser leurs maisons. Ces incitations ont été à la fois verbales et l’objet d’actes d’intimidation, dont les quelques exécutions sommaires, que j’ai évoquées précédemment, ont constitué les manifestations les plus violentes. Des dizaines de villages arabes ont été ainsi réduits à l’état de ruines.

 

Mais la direction du Foyer national juif, à la tête duquel officiait David Ben Gourion, et ses hommes armés, n’ont pas été les seuls à inciter les Arabes à quitter leurs villages et leurs quartiers. Il est également historiquement avéré que les Etats arabes, ainsi que des organisations panarabes, ont invité les populations à trouver un refuge temporaire dans les pays limitrophes « pendant que les armées régulières d’Egypte, de Transjordanie, de Syrie et du Liban écraseraient militairement l’entité sioniste à peine formée ».

 

Les entités arabes dont je fais état ne se sont pas contentées de la parole : à diverses reprises, comme à Haïfa et dans les villages côtiers, elles ont envoyé des bateaux afin de recueillir les Palestiniens et les amener dans des lieux de refuge, principalement au Liban. Dans plusieurs cas, des villageois, constitués en milices d’autodéfense, se sont heurtés aux ordres arabes d’évacuation. Dans certains villages, une partie de la population est montée dans les navires, alors qu’une autre est demeurée sur place pour combattre les Juifs. Fréquemment, les milices constituées s’en furent acquérir des armes en les payant de leur poche.

 

Aujourd’hui, dans les deux camps, on amplifie naturellement les faits qui renforcent les ethos nationaux et ont tait ceux qui ne parlent pas en leur faveur.

 

Reste que ce sont des décisions arabes, qui ont à la fois acculé le tout jeune Etat d’Israël à la mer, et qui lui ont donné l’occasion de judaïser des parties du territoire afin de constituer une continuité géographique liant les différentes zones de forte implantation juive.

 

Car le fait le plus marquant de cette page d’histoire, que les historiens antisionistes omettent scrupuleusement de mentionner, réside en ce que le 29 novembre 1947, l’ONU vota le « Plan de partage », qui divisait le pays en deux Etats distincts, l’un arabe, l’autre juif. Avant cela, il n’y avait pas d’Etat en Palestine, il n’y eu que des occupations étrangères.

 

Les puissances arabes, persuadées de leur supériorité militaire, rejetèrent à l’unisson la décision onusienne, alors que la direction sioniste l’accepta sans conditions. A consulter la carte issue du Plan de partage, on se rend compte qu’Israël, dans ces frontières, était à la fois ingérable et indéfendable, morcelée et noyée dans un environnement hostile. Si nous n’avions pas commis l’impair de rejeter la résolution de l’ONU, nous aurions eu, dès 1947, un Etat de Palestine, et les Juifs auraient été, à brève échéance, pour survivre, contraints d’accepter l’idée d’une fédération, l’itinéraire le plus court vers l’Etat multiconfessionnel dont on a tant parlé ensuite.   

 

[Pressez ici pour déplier la carte originale du Plan de partage]

Une lointaine occasion manquée

 

A noter que, bien entendu, la Guerre d’Indépendance/Nakba n’aurait pas eu lieu si les Arabes avaient accepté le partage, et les violences dont j’ai traité auparavant ne se seraient pas produites. Causalement, on est amené à déduire que c’est le refus arabe qui a conduit à l’exil une bonne part des Palestiniens et à l’essor d’Israël.

 

Depuis, chaque fois que s’ouvre une fenêtre de négociation, la partie de territoire qui nous est proposée pour y établir un Etat est plus restreinte. Réduite à la fois par l’extension naturelle de l’Etat constitué qu’est Israël et par sa la posture de suprématie que lui confère sa puissance économique et militaire.

 

C’est le sujet de ma plus grande amertume : nous nous sommes montrés incapables de saisir notre chance et de fixer notre destin national en établissant un Etat. Nous sommes, quelque part, restés collés en 1947, nous persuadant nous-mêmes que nous parviendrions un jour à éradiquer Israël. Dans l’entre-temps, la Palestine juive, étatisée, est devenue une puissance à la pointe de la technologie mondiale, et nous, sous bien des aspects, nous n’avons guère évolué depuis que les armées des grands frères arabes se firent toutes éconduire par quelques brigades de partisans, à peine armés, portant l’étoile de David.

 

Désormais, ce n’est pas de savoir si nous allons construire notre Etat sur 93 ou sur 97% du territoire gagné, en 1967, par Israël sur l’armée du roi Hussein qui compte, c’est ce que nous allons y faire ; ce qui importe, c’est avoir un Etat. Un lopin de terre qui s’appelle Palestine, sur lequel nous pourrons commencer à nous construire et à inverser la courbe des calamités et des effets du temps, lorsqu’il est inutilisé.

 

L’Allemagne et le Japon, entièrement détruits à l’issue du second conflit mondial, on créé des économies parmi les plus dynamiques de la planète. La Palestine, quant à elle, n’a jamais connu des situations de destruction comparables, mais elle est restée bloquée par le désir d’anéantir Israël plutôt que la nécessité de se bâtir et d’assurer la prospérité de ses habitants.

 

A regarder l’histoire, on en vient à douter que nos dirigeants aient jamais ressenti la ferme intention d’établir notre Etat. Ou peut-être ont-ils manqué des ressources énergétiques et visionnaires indispensables à quitter leurs chimères pour devenir Etat. Peut-être n’ont-ils pas eu – n’ont-ils toujours pas – le courage indispensable de prendre les décisions briseuses de mythes. Peut-être, pour en finir de cette énumération, ont-ils craint les échecs de l’accomplissement d’une société civile, et de ne plus pouvoir en rejeter toutes les raisons sur le voisin sioniste.

 

Car depuis 1948, la Nakba se poursuit. Nous sommes devenus un peuple de pillards et de corrompus, un peuple de violents et de grandes gueules, toujours prompt à pendre des traîtres présumés à nos lampadaires. Le califat de Gaza est l’aboutissement de tous nos mauvais choix, s’illustrant par un pouvoir de losers islamistes, incapables de produire le moindre projet de survivance pour un million trois cent milles de nos frères. Car, pour autant que je le comprenne, lancer des roquettes sur les habitants d’une paisible région reculée d’Israël ne remplace pas un projet d’avenir. En revanche, il l’enterre bien.   

 

Si j’en veux historiquement à Israël, je ne la hais plus. Elle n’est pas la cause de notre incapacité à nous tenir debout. Je dirais, au contraire, qu’elle est notre voisine la moins hypocrite. Aujourd’hui, je dis que nous avons besoin de nous entendre avec les Juifs et de demander à partager le savoir faire qu’ils ont développé pendant que nous jouions à la guerre. Comme les Européens de l’Est pour ceux de l’Ouest, à nous de procurer à Israël un réservoir de main-d’œuvre à meilleur prix, jusqu’à ce que nous comblions nos retards et que nous phagocytions, à notre tour, la Jordanie, la Syrie et l’Irak. Ainsi fonctionne la finance du monde.

 

Je vois la présence des Israéliens dans notre proximité immédiate comme un bienfait et refuse de passer soixante années supplémentaires à tenter de les pousser à la mer. D’ailleurs, la plupart de ce qui fonctionne plus ou moins correctement, dans notre « autonomie », est inspiré de leurs modèles.

 

Israël fête ses 60 ans d’indépendance, la Palestine, elle, pleure soixante ans de Nakba. Et non : soixante ans depuis la Nakba.   

 

 

Sittingbull @ 10:47
Catégorie(s): Israel forever!


Laisser un commentaire


48 réponses à “La Nakba des losers”

  • 48
    Zoubor:

    Je suppose qu’il doit en être de même du livre de Shlomo Sand.

    Vous devez avoir raison: Shlomo sand est un Juif pratiquant, portant la kipa « tricotee » comme les fameux « colons » .. Il ya toute chance que lea plestinophiles lui prettent des intentions qu’il n’a pas ……

    Ilfaut pourtant souligne qu’il est de « l’Ecole de Tel Aviv » qui propose de laisser l’Anciens Testament sur l’etagere de ce qu’on appelle en Hebreu « la bliotheque Juive » .
    Contrairement a « l’Ecole de Jerusalem » qui elle prend l’Ancien Testament et autre textes et illuminent les decouvertes archeologiques a leur lumiere.
    Mais bien sur cela ne plait pas trop aux intellectuels francais, alors ils preferent ignorer !

  • 47
    Ariane:

    Bonjour Michaël et Zoubor,

    Je sais que les Palestiniens n’ont rien à voir avec les Philistins, mais jusqu’à présent, je n’avais vu que des palestinistes du genre « forums Le Monde » dire des choses de ce genre, je ne l’avais jamais vu écrit dans les journaux.

    Le livre de Finkelstein et Silberman n’est pas mal du tout, rien à voir avec ce qu’ont voulu y lire les obsédés de la cause palestinienne. Je suppose qu’il doit en être de même du livre de Shlomo Sand.

    Ariane

  • 46
    Valentine:

    Madimaxi
    … L’étalage de la culture bloguesque auquel vous nous avez habitués depuis que vous nous fréquentez…

    Mais non. J’ai dû faire illusion. Ma culture est avant tout livresque, et c’est en général après avoir lu un livre ou un article « papier » que je cherche sur Google où je pourrais bien trouver quelque chose ayant un rapport avec le sujet.
    Je peux donc tomber plus ou moins bien, apparemment (je ne me souviens déjà plus du site auquel vous faites allusion, ni par quel cheminement j’y étais arrivée).
    Les forums genre « Le Monde » mobilisent beaucoup trop de monde et sont trop touffus pour mon goût. On y perd beaucoup de temps pour y apprendre peu de chose.
    Car, au-delà de la polémique, ce qui m’intéresse avant tout, c’est d’apprendre.
    Je suis très curieuse, voyez-vous.

  • 45
    Zoubor:

    ceux qui lui ont vole ses murs et ses temples et les ont laisses en ruine n’ont plus qu’a deguerpir!

    i.e. les imperialistes et colonialistes arabes et musulmans n’ont plus qu’a deguerpir !

    HAsta la Victoria ! Siempre !!!

  • 44
    Zoubor:

    Les Palestiniens sont arabes!!!!
    les Arabes ont envahi la Palestine pres de 100 ans apres l’ascention de l’Islam.
    Le mouvement Palestinien n’est qu’une facette de l’Imperialisme et du colonialisme arabes qui font tout pour s’etendre depuis 1200 ans!

    Le Sionisme est le retour du Peuple Juif sur sa terre et a sa source: peuple vaincu, victime de l’Imperialsime Romain, genocide par les Romain (500 000 morts au Grand Soulevement de Bar Kochba, sur 1 Million de Juifs habitants la Judee Samarie de l’epoque) puis par les chretiens jusqu;a la Shoah, il a decide de reprendre sa langue, sa culture et son independance politique: ceux qui lui ont vole ses murs et ses temples et les ont laisses en ruine n’ont plus qu’a deguerpir!

  • 43
    madimaxi:

    MERCATOR,
    Définissez « antisionisme », SVP.
    A défaut, je me range derrière Zoubor :
    Le Sionisme est le MOuvement de liberation nationale du Peuple Juif: les anti-sionistes ne reconnaisse pas le Peuple Juif !
    Donc ils sont anitsemites!
    CQFD

  • 42
    madimaxi:

    Valentine,
    « La Bible dévoilée » (je préfère « déterrée » voire « exhumée », termes moins catégoriques et plus fidèles au sens originel du titre : « unearthed » ) est une lecture à plusieurs égards passionnante. Elle ne déconstruit pas le récit biblique comme certains s’empressent d’affirmer mais au contraire, elle l’enrichit d’une nouvelle, une de plus, grille de lecture.

    L’Exode y perd son caractère historique pour revêtir le caractère symbolique de la transformation sociale et culturelle qui s’était opérée à cette époque. Il marque le moment de la prise de conscience identitaire débouchant sur la construction de la Nation. Il se représente sous forme d’un triptyque :
    – ailleurs = souffrance et soumission,
    – départ = effort et sacrifice indispensables à l’affirmation de soi,
    – arrivée = le bonheur du foyer.

    Autre sujet intéressant abordé par Finkelstein et Silberman, la conquête de la Terre promise. L’idée de D. unique, née quelque part entre le Tigre et l’Euphrate, s’était propagée pacifiquement au sein de la population occupant déjà ce territoire. Cela tranche dans la dispute que se livrent les Juifs et les Palestiniens concernant l’antériorité de leurs présences respectives. Les premiers ne peuvent plus être désignés comme envahisseurs venus ravager et s’approprier cette terre sous les coups d’épée de Josué. En revanche les seconds, dont l’islam est un facteur identitaire certain… ?

    Pourquoi dites-vous ça ? Ce livre n’a pas l’air tellement connu, pour le moment.

    Vous faites la maligne ici, Valentine. L’étalage de la culture bloguesque auquel vous nous avez habitués depuis que vous nous fréquentez m’autorise à douter de la sincérité de votre question. Vous êtes en mesure de nous guider vers un site du troisième âge, orné toujours d’un marteau et d’une faucille rouillés et vous ne lisez pas le top de la blogosphère ? Jetez donc un œil sur la section PO du forum du Monde. Michael vous fournira certainement les références nécessaires. Perso, j’ai assisté à une attaque groupée visant le blog de Pierre Assouline, le repère habituel de nos « élites » autoproclamées. Pour le reste, gougueulez un coup et allez vous y promener !

  • 41
    Balagan:

    “L’antisémite est l’ennemi du juif et il le revendique. A l’inverse le démocrate est censé être l’ami du juif. En effet, celui-ci « ne connaît pas le juif, ni l’arabe, ni le nègre, ni le bourgeois, ni l’ouvrier : mais seulement l’homme. » Mais le problème c’est que l’antisémite veut détruire l’homme pour ne laisser subsister que le juif alors que le démocrate veut détruire le juif pour ne laisser subsister que l’homme, le démocrate reproche ainsi au juif de se considérer comme tel.”

    Ce que dit Sartre est que tout le monde est antisémite, enfin un aveu de la réalité française.

  • 40
    Zoubor:

    penseur’ communiste
    qui a vecu toute sa vie a l’hotel…….

  • 39
    Barak Hussein Obalagan:

    Et non c’est justement tout le contraire, vous confondez ( volontairement ou pas !) antisémitisme et antisionisme, sartre a bien aprehendé la question sur sa reflexion sur la question juive et son fameux”c’est l’antisémite qui fait le juif”

    Qu’est-ce qu’on en a foutre d’un ‘penseur’ communiste franchouillard aux idées merdiques et antisémites.

  • 38
    Zoubor:

    Le 6 Octobre 1973, Sartre etait de ceux qui ont ete gagne par l’orgasme « lorsque les soldats israeliens ont fuit ds le desert du Sinai tout comme les Arabes en Juin 1967″

    Son orgasme n’a dure que 3 jours , le 9 octobre, Tzahal commencait sa contre-offensive sur le Golan et arrivait a 30 Km de Damas, puis fut lance la4offensive entre la 3eme et la 2eme armees egyptiennes ds le Sinai, le Canal de Suez passe,et Tzahal s’arreta a 101 kms du Caire, au cessez le feu impose par les US alors qu’il ne restait que 10 chars pour defendre la capitale egyptienne. Soit dit en passsant que c’est Kissinger qui a ainsi sauve la peau de saddat !!!!

    Sartre a du se rabattre sur d’autres sujets pour avoir son orgasme, comme l’affaire Mesrinne et PolPot !

  • 37
    Zoubor:

    Et non c’est justement tout le contraire, vous confondez ( volontairement ou pas !) antisémitisme et antisionisme, sartre a bien aprehendé la question sur sa reflexion sur la question juive et son fameux”c’est l’antisémite qui fait le juif”

    Non justement!
    Sartre n’a pas bien aborde le sujet !!

    Le Sionisme est le MOuvement de liberation nationale du Peuple Juif: les anti-sionistes ne reconnaisse pas le Peuple Juif !
    Donc ils sont anitsemites!
    CQFD

    Les chiens antisionistes/antisemites abois, ;la caravane sioniste continue sa route !!

    Hasta la Victoria ! Siempre !!!

  • 36
    MERCATOR:

    «  »Le livre de Shlomo Sand est devenu un véritable best-seller chez les antisémites. Il leur offre un angle d’attaque dont ils ont toujours rêvé. A savoir, contester l’identité même du peuple juif afin de lui dénier le droit de se constituer en nation et revendiquer un état. » »

    Et non c’est justement tout le contraire, vous confondez ( volontairement ou pas !) antisémitisme et antisionisme, sartre a bien aprehendé la question sur sa reflexion sur la question juive et son fameux »c’est l’antisémite qui fait le juif »

    « L’antisémite est l’ennemi du juif et il le revendique. A l’inverse le démocrate est censé être l’ami du juif. En effet, celui-ci « ne connaît pas le juif, ni l’arabe, ni le nègre, ni le bourgeois, ni l’ouvrier : mais seulement l’homme. » Mais le problème c’est que l’antisémite veut détruire l’homme pour ne laisser subsister que le juif alors que le démocrate veut détruire le juif pour ne laisser subsister que l’homme, le démocrate reproche ainsi au juif de se considérer comme tel. »

  • 35
    Balagan:

    En tout cas, il semble que le livre “la Bible dévoilée” des archéologues Israel Finkelstein et Neil Asher Silberman auxquels vous faites allusion, livre qui lui aussi remettait en cause pas mal d’idées reçues, ait été largement salué par les medias israéliens.

    T’inquiètes pas Valentine, les ‘best-sellers’ promus par la gauche pour promouvoir leur plan de ‘paix’ des cimetières vivent leurs dernières heures. Il suffit de lire les éditos des gauchistes du HaAretz pour voir qu’ils savent qu’ils sont morts.

  • 34
    Balagan:

    Le livre de Shlomo Sand est devenu un véritable best-seller chez les antisémites. Il leur offre un angle d’attaque dont ils ont toujours rêvé. A savoir, contester l’identité même du peuple juif afin de lui dénier le droit de se constituer en nation et revendiquer un état.

    C’est là qu’on voit la vraie nature du ‘palestinisme’, les palos ils s’en foutent, c’est juste un prétexte pour légitimer l’antisémitisme.

  • 33
    Valentine:

    Le livre de Shlomo Sand est devenu un véritable best-seller chez les antisémites

    Pourquoi dites-vous ça ? Ce livre n’a pas l’air tellement connu, pour le moment.
    J’aimerais bien savoir quelle perception en ont, ou en auront, les Israéliens eux-mêmes.

    En tout cas, il semble que le livre “la Bible dévoilée” des archéologues Israel Finkelstein et Neil Asher Silberman auxquels vous faites allusion, livre qui lui aussi remettait en cause pas mal d’idées reçues, ait été largement salué par les medias israéliens.

  • 32
    Balagan:

    Le comportement des colons d’Hébron ne vous inspire pas de commentaire ?

    Bien sur que ça inspire un commentaire: il s’agit d’une bouffonnerie supplémentaire de la propagande nazislamiste qui vise à cacher les réalités du Moyen Orient.

    A savoir que TOUS les problèmes du Moyen Orient ont trois causes bien identifiées:
    1) Les arabes
    2) Les islamonazis
    3) Les nazislamistes

    Sinon, l’objectif de cette propagande minable est de nier que les vrais colons sont les squatters arabes qui occupent la Judée-Samarie et Gaza et que les vraies victimes sont les israéliens qui doivent combattre le projet génocidaire des islamonazis depuis 120 ans.

  • 31
    Balagan:

    Pour Ariane , le terme “palestinien” a pour origine le mot “Polesh” en arameen qui signife :………”envahisseur” .

    Pas du tout, ça vient du cananéen pallywoodos qui signifie déchet explosif mythomane, nazislamiste et baiseur de chèvre. Enfin une preuve authentique de l’existence de ce peuple mythique inventé en 1967.

  • 30
    madimaxi:

    El leche de Zoubor-le-Che déborde ! :-)

  • 29
    Zoubor:

    Hasta la Victoria ! Siempre !!!!

  • 28
    madimaxi:

    Et que les paysans de Palestine soient les descendants des habitants de l’antique Judée, convertis à l’Islam lors de la conquête arabe au VIIème siècle, a d’ailleurs été mentionné à plusieurs reprises par David Ben Gourion et Yitzhak Ben Zvi eux-mêmes.

    Convertis à l’islam ? Oui, tout au moins en partie mais ils étaient qui avant d’être convertis sinon juifs ancestraux, juifs christianisés entre temps voire une popuation païenne venue s’y installer à l’époque de la domination romaine ? D’autres habitants originels ont su résister et ont toujours maintenu la présence juive sur ces terres.

    Le monothéisme tire ses origines de l’ancienne Mésopotamie. Ses adeptes l’ont propagé à travers le Moyen Orient jusqu’au pays de Canaan. Dans ces temps, il survit toujours dans la Babylone qui l’a vu naître. Il s’aventure en Egypte temporairement avant que le pouvoir des pharaons, inquiet de sa progression, ne le force à la retraite vers ses bastions traditionnels établis dans l’arrière pays de Canaan. Car c’était bien là-bas, dans la vallée du Jourdain et protégé par les hauteurs dominant la plaine côtière propice aux invasions des peuples de la mer (les Philistins) qu’il s’était finalement enraciné au sein de la population cananéenne même, convertie en grande partie par quelques visiteurs venus d’ailleurs. Un peuple, une nation, un état sont nés. C’est en tout cas ce que les travaux de l’archéologue Israël Finkelstein tendent à démontrer.

  • 27
    madimaxi:

    (A lire : Shlomo Sand – Historien et professeur à l’université de Tel-Aviv – « Comment le peuple juif fut inventé » Ed. Fayard)

    Le livre de Shlomo Sand est devenu un véritable best-seller chez les antisémites. Il leur offre un angle d’attaque dont ils ont toujours rêvé. A savoir, contester l’identité même du peuple juif afin de lui dénier le droit de se constituer en nation et revendiquer un état.

    Le livre expose une thèse souvent ignorée du grand public, toujours imprégné par la légende du discours biblique. Or ce n’est pas du tout une thèse qu’on pourrait appeler révolutionnaire. Oui, la diaspora provoquée par la conquête romaine s’est enrichie des conversions provenant de son entourage. A l’inverse et à leur tour, de nombreux Juifs ont quitté la communauté définitivement durant ces siècles. Oui, il y a bien eu ce brassage mais qu’y aurait-il d’étonnant là-dedans ?

    En fait, si ce livre soulève autant de passions c’est à cause de son titre et de ce malheureux « inventé » qui concentre l’attention de tous les antisémites, ravis de trouver un morceau saignant à se mettre sous la dent. Mais quel autre peuple n’a-t-il pas été « inventé » de cette façon ? Lequel n’a-t-il jamais subi d’invasions, déplacements, mélanges, brassages, admissions, défections… ? Le peuple juif ne revendique pas la pureté de race ni d’origine ni même de religion. Juste une identité, comme tous les autres.

    Car contrairement à l’idée reçue, le Juif n’est pas exclusivement un adepte du judaïsme. Le destin partagé, la langue, la famille, la tradition… suffisent amplement à forger le sentiment d’appartenance à un ensemble homogène, aspirant à voir son identité reconnue et respectée.

    Ses origines multiples ne sont secret pour personne. Elles sont représentées de manière allégorique dans le récit biblique par l’évocation des 12 tribus d’Israël. Magnifique symbole de complexité et de diversité.

  • 26
    michael:

    Sitting Bull , J’ai un commentaire en « moderation » sans raison apparente ( pas de links , etc…)

  • 25
    michael:

    Le Hebert est un element parfaitement inconnu d’un ensemble lui largement connu et meprise en Israel .
    Pour les reactions de voisinage execrables parfois entre certains habitants juifs et arabes de Hebron et Jerusalem , si on tient a les considerer , alors autant savoir que c’est souvent un prete pour un rendu pour l’attitude passee des musulmans vis a vis de leurs voisins juifs ( moins les pogroms : Hebron , Safed Tiberiade , Jaffa et Jerusalem , juste en passant …) dans le passe . Ca ne justifie pas mais ca en explique pas mal , chose que les Heberts La Pleurniche se garderont bien de rappeler , ces grands defenseurs des « drouah de l’om universelle  » quand les pierres et les ordures – et les assassinats occasionels – etaient en sens inverse …Au passage le Mur des Lamentations etait jusqu’en 67 une decharge publique et un parking pour bourricots – qui se nourissaient des ordures – et pas mal de pierres tombales du cimetiere juif du Mont des Oliviers ont ete retrouvees servant de plaques de latrines dans les camps de la Legion a Arrabeh et Sulfit …Passons ..Des blagues innocentes selon le Bebert ?
    Question peuplement , si bien des recits de voyageurs ( Molynieux , Twain et d’autres dont un membre de ma famille officier de marine de l’escadre du Levant qui fit escale a Yaffo avant ou peu apres les Dardanelles ) ont decrit le pays comme miserable , peu peuple a part les quelques cites somnolentes – meme Jerusalem – et les villages de l’axe au nord de Ramallah – axe des pelerins vers Jerusalem et des collines de Galilee . La encore au premier coup d’oeil on distingue les « vieux villages » certains depuis l’epoque romaine , juches au sommet comme des oppidums – Ras Al Kurkar ou d’autres – et ceux plus recents , etales a un carrefour terrestre et datant d’a peine deux siecles car le peuplement a ete notable a partir du 19eme environ , Tcherkesses et autres peuplades caucasiennes ,Azeris venus de l’Est , refugies musulmans bosniaques ou albanais issus des guerres des Balkans et recases par les Turcs dans l’empire ( region de Fourdiss ) , journaliers de Syrie venus travailler sur les orangeraies de Jaffa et Gaza , bedouins du Sinai ( Tarrabine et Azazme )remontant lentement en quete de paturages et de rapines sur les « culs terreux  » du nord Negev ..et enfin les vagues d’aliyah juives des Biluim et de Russie ..
    Bien malin qui fera le tri ….En tous cas la legende d’une nation palestinienne richissime par sa culture et sa puissance datant des dinosaures sinon avant et detruite par les hordes sauvages youpines debarquees comme un « Overlord » avant l’heure du neant fait beaucoup rigoler par ici et meme les interesses ….Pauvre Hebert : » On Ne Lui Dit Pas Tout … »

  • 24
    Valentine:

    Mas qu’es quò quela nuvela mòda de jargonar ?
    Ente sem-nos ? A la maternela ?
    N’avem ren a dire et volem totparier se carrar ?
    …. N’i en a que son pas causa si los grapauds an pas de coa (per demorar dins las metafòras)

  • 23
    Zoubor:

    Mais j’aurais quand même bien aimé celle de Ram Zenit
    je l’ai rencontrez hier:
    « marre de se coltiner des mer….x »
    Il ne veut plus intervenir si c’est pour tomber ds des oreilles deja pleines de dogmes et si ce n’est pas pour un vrai debat

  • 22
    Zoubor:

    Cleps ???????

    Non sa crotte…..

  • 21
    michael:

    Al tagiv LaKelev Ha Ze ! Ze Bidiouk Ma She Hu Metzape ….

  • 20
    Dror:

    J’ai ete un des premiers signataires de “Shalom Akhchav” – la Paix Maintenant- fin 70, j’ai manifeste contre Sharon apres Sabra et Chatilla, j’ai manifeste pour Oslo, j’ai soutenu le retrait de Gaza…

    LOL

  • 19
    Valentine:

    Merci pour les réactions. (Mais j’aurais quand même bien aimé celle de Ram Zenit !)
    D’accord avec Ariane pour constater que le texte de J-P Hébert est mal référencé. Je l’ai simplement repéré dans le dernier courrier des lecteurs (Site de Politis. Note au passage : comme ça m’ennuie que les messages risquent d’être « modérés » pendant des heures dès qu’on indique un lien, ce qui fait qu’ensuite on ne comprend plus rien au fil de la discussion, je les évite un peu maintenant.)
    Je n’ai pas saisi, à la lecture de la réaction de Michael, si Jean-Paul Hébert était un inconnu (comme en France, il me semble) ou quelqu’un de connu en Israël.
    Et, pour ce qui est du comportement des colons, j’ai moi-même vu des photos qu‘une personne qui était allée là-bas nous avait montrée, des protections grillagées que mettaient des habitants de Jerusalem Est pour retenir les poubelles que vidaient régulièrement sur leur terrasse les nouveaux colons installés juste au dessus de chez eux et j’ai trouvé ça d’une immense tristesse.

    Quant au peuplement d’Israël, il semble que les thèses historiennes actuelles, à la lumière des recherches archéologiques et génétiques les plus récentes, aient abandonné l’idée de migrations d’un “peuple juif”. La diaspora ne serait pas née d’une expulsion des Hébreux de Palestine, mais de conversions successives, de proche en proche, au Proche-Orient, en Afrique du Nord et Europe du Sud. Et que les paysans de Palestine soient les descendants des habitants de l’antique Judée, convertis à l’Islam lors de la conquête arabe au VIIème siècle, a d’ailleurs été mentionné à plusieurs reprises par David Ben Gourion et Yitzhak Ben Zvi eux-mêmes.
    (A lire : Shlomo Sand – Historien et professeur à l’université de Tel-Aviv – « Comment le peuple juif fut inventé » Ed. Fayard)

    … Tout cela n’enlevant rien, pour moi, aux beautés de la mythologie biblique, ni à l’actuelle légitimité d’un Etat d’Israël.

  • 18
    michael:

    Merci , Ariane ! Effectivement ce mensonge minable du “pauvre palestinien” foudroye quand il renvoyait aux vilains soldats leurs “engins incendiaires” Sur des imbeciles ca peut faire illusion mais sur les videos (innombrables) tournees au Carnaval hebdomadaire de Biliin , ce sont des “Baktap” (a.k.a cocktail Molotov avec de la colle ajoutee pour en faire une veritable grenade au napalm ) jetee par les manifestants : c’est considere ( et prouvee ) comme arme letale et justifie le tir en retour .Que ce monsieur assume ses actes .Quant au Bebert -La -Pleurniche ou bien il l’ignore et c’est un sinistre con , facilement gave comme une oie du Perigord par la propagande la plus infantile ( curieux vu son cursus ) ou bien il le sait parfaitement et alors c’est une ordure ( double ordure en prime car son attitude :”Bouhouhou maman ! Regardez gentils palestiniens auxquels vilains , oh gros vilains juifs ( oh pardon “hissesRaeliens” ) y ont pique les Carambar ! Juifs pas bien caca , gros caca Israel ….” est depuis la meilleure facon de pereniser le conflit en infantilisant une population de RMIstes institutionnalises et en les considerant comme une composante ideologique ( on dit les “Palestiniens” avec des tremolos dans la voix comme on dirait “le St Graal de nos frustrations” ) et rien d’autre en les exemptant de la moindre responsabilisation de leurs actes .Pas etonnant qu’avec des “soutiens” comme cette abruti , les palestiniens degustent du Nectar de Nakba depuis pas mal de temps et pour encore tres longtemps . A force de s’etre persuades que les Hebert-potes de toutes tendances du negatio-nazi au scout mal grandi en quete de BA allaient leur faire le boulot a leur place ; faire disparaitre l’objet de leur haine ( Valentine , il vous arrive d’ecouter Ramallah TV ? Celle du Hamas , c’est trop difficile a contester …Il ne regardait que France Culture , le con de l’IHESS ? )
    Alors des “temoignages” de ce genre ( il y a encore trois autres mensonges mais ce sera pour un autre jour ) a d’autres ! Un con pareil est le meilleur fossoyeur de la Ste Koz ( finalement tant pis pour eux ) mais ma chere Valentine , ne venez surtout pas me la joue Nemesis moralisatrice en brandisant de pareils torchons ! Si l’avenir radieux des Palestiniens vous tient tant a coeur , que n’allez vous comme le fait actuellement une amie a Beit Sakhur , s’occuper des filles meres victimes de viols ou d’incestes ? Avant on les lapidait ou empoisonnait ( et pour certaines , obligeait a se faire exploser a Jerusalem ) Maintenant leurs “familles” les vend aux Bedouins pour arrondir leurs fins de mois grace aux Allocs’ distribuees par Israel ..
    Si vous voulez les addresses , be my guest …

  • 17
    michael:

    Tu te souviens du vers de Meir Ariel ( premonitoire )
    “Mi She Nidfak Paam Akhad , Kashe Meod Lehigamel ….”
    ++++++++++++++
    Traduction ( libre) pour les non hebraisants :
     » Celui qui s’est fait b…er ne serait ce qu’une fois aura beaucoup de mal a se desintoxiquer …. ».

  • 16
    michael:

    Les palestiniens d’aujourd’hui n’ont rien a voir avec les Philistins, “peuple de la mer” qui habitait non pas la “Palestine”historique,cette region a laquelle les Romains ont donne ce nom pour annuler tout souvenir d’une Judee souveraine et independante, mais seulement une partie de la cote.
    LEs Palestiniens d’aujourd’hui sont pour la plus grande partie les descendant de populations arabes venue de tous les coins de l’Empire Ottoman avec l’avancee du Sionisme au XiX eme siecle et le developement de la region qui a suivie.
    La famille d’Arafat, ne en Egypte, venait de Syrie par exemple.
    ++++++++++++++++==
    Quand on observe l’histoire de la plaine cotiere , autoroute de migrations / invasions / et guerres afferentes , et pour cause vu que c’etait un passage oblige d’Asie Mineure vers l’Afrique , je rigole doucement a entendre les ulemas jurer que les Palestiniens ont achete la Ste Terre Waqfee de Falastin directos des dinosaures ( islamises , off course …)….

  • 15
    michael:

    Exact ,Zoubor ! Toute la fange boueuse et puante representee par cette pustule partiale et gemissante de Hebert ( je ne crois pas a la circonstance attenuante de l' »ignorance » ) a ecoeure pour longtemps tout le mouvement pacifiste israelien – La manif jspontanee – j’y etais aussi et on sait tres bien pourquoi ! – uste apres Sabra et Chatila a reuni 10% de la population en France , tu as entendu parler d’une manif de 5 millions de gens meme pour defendre la 37eme semaine de RTT ?
    Au final , ces larves limites antisemites ( la encore , je ne crois pas a un amour soudain et irrepressible pour la culture multi millenaire palestinienne , l’arak zahlaoui , le Shesh Besh ,la keffieh et le « daawin » local comme motivation principale de leurs engagements : se payer « legalement  » du juif ou se payer du proletariat revolutionaire de remplacement vu que le leur ca fait belle lurette qu’il vote FN …) auront bien plus desservi la Ste Koz de leurs proteges , les maintenant encore plus dans la « Nakbitude- pluri- decennies « .
    Tu te souviens du vers de Meir Ariel ( premonitoire )
    « Mi She Nidfak Paam Akhad , Kashe Meod Lehigamel …. »

  • 14
    Zoubor:

    J’ai ete un des premiers signataires de « Shalom Akhchav » – la Paix Maintenant- fin 70, j’ai manifeste contre Sharon apres Sabra et Chatilla, j’ai manifeste pour Oslo, j’ai soutenu le retrait de Gaza…
    Quand je lis des articles de connards comme cela, des Boniface et autres salopards, et des remarques comme celle de Valentine -qui ajoute des poires aux pommes et melange tout- je me damande si aux prochaines elections je ne vais pas voter pour les colons….

  • 13
    Zoubor:

    Les palestiniens d’aujourd’hui n’ont rien a voir avec les Philistins, « peuple de la mer » qui habitait non pas la « Palestine »historique,cette region a laquelle les Romains ont donne ce nom pour annuler tout souvenir d’une Judee souveraine et independante, mais seulement une partie de la cote.
    LEs Palestiniens d’aujourd’hui sont pour la plus grande partie les descendant de populations arabes venue de tous les coins de l’Empire Ottoman avec l’avancee du Sionisme au XiX eme siecle et le developement de la region qui a suivie.
    La famille d’Arafat, ne en Egypte, venait de Syrie par exemple.

  • 12
    michael:

    Pour Ariane , le terme « palestinien » a pour origine le mot « Polesh » en arameen qui signife :……… »envahisseur » .

  • 11
    michael:

    Merci , Ariane ! Effectivement ce mensonge minable du « pauvre palestinien » foudroye quand il renvoyait aux vilains soldats leurs « engins incendiaires » Sur des imbeciles ca peut faire illusion mais sur les videos (innombrables) tournees au Carnaval hebdomadaire de Biliin , ce sont des « Baktap » (a.k.a cocktail Molotov avec de la colle ajoutee pour en faire une veritable grenade au napalm ) jetee par les manifestants : c’est considere ( et prouvee ) comme arme letale et justifie le tir en retour .Que ce monsieur assume ses actes .Quant au Bebert -La -Pleurniche ou bien il l’ignore et c’est un sinistre con , facilement gave comme une oie du Perigord par la propagande la plus infantile ( curieux vu son cursus ) ou bien il le sait parfaitement et alors c’est une ordure ( double ordure en prime car son attitude : »Bouhouhou maman ! Regardez gentils palestiniens auxquels vilains , oh gros vilains juifs ( oh pardon « hissesRaeliens » ) y ont pique les Carambar ! Juifs pas bien caca , gros caca Israel …. » est depuis la meilleure facon de pereniser le conflit en infantilisant une population de RMIstes institutionnalises et en les considerant comme une composante ideologique ( on dit les « Palestiniens » avec des tremolos dans la voix comme on dirait « le St Graal de nos frustrations » ) et rien d’autre en les exemptant de la moindre responsabilisation de leurs actes .Pas etonnant qu’avec des « soutiens » comme cette abruti , les palestiniens degustent du Nectar de Nakba depuis pas mal de temps et pour encore tres longtemps . A force de s’etre persuades que les Hebert-potes de toutes tendances du negatio-nazi au scout mal grandi en quete de BA allaient leur faire le boulot a leur place ; faire disparaitre l’objet de leur haine ( Valentine , il vous arrive d’ecouter Ramallah TV ? Celle du Hamas , c’est trop difficile a contester …Il ne regardait que France Culture , le con de l’IHESS ? )
    Alors des « temoignages » de ce genre ( il y a encore trois autres mensonges mais ce sera pour un autre jour ) a d’autres ! Un con pareil est le meilleur fossoyeur de la Ste Koz ( finalement tant pis pour eux ) mais ma chere Valentine , ne venez surtout pas me la joue Nemesis moralisatrice en brandisant de pareils torchons ! Si l’avenir radieux des Palestiniens vous tient tant a coeur , que n’allez vous comme le fait actuellement une amie a Beit Sakhur , s’occuper des filles meres victimes de viols ou d’incestes ? Avant on les lapidait ou empoisonnait ( et pour certaines , obligeait a se faire exploser a Jerusalem ) Maintenant leurs « familles » les vend aux Bedouins pour arrondir leurs fins de mois grace aux Allocs’ distribuees par Israel ..
    Si vous voulez les addresses , be my guest …

  • 10
    Balagan:

    Le comportement des colons d’Hébron ne vous inspire pas de commentaire ?

    Yes we can?

  • 9
    Ariane:

    Bonjour Valentine,

    On trouve sur le Net des quantités de messages semblables à celui que vous nous proposez. Ils ne comportent en général aucune indication de lieux, de dates, de noms de personnes qui pourraient permettre de les confronter à d’autres sources et de vérifier leur véracité. Ici, l’auteur nous parle d’une vidéo d’une manifestation où l’on verrait Ibrahim lancer des projectiles mais comment pouvons-nous savoir si ce sont les soldats israéliens qui lancent des projectiles enflammés sur Ibrahim et Ibrahim qui les leur renvoie ou si c’est Ibrahim qui jette des cocktails Molotov sur les soldats israéliens ? J’ai lu un jour un autre message similaire où l’auteur se plaignait d’avoir du franchir dix check-points pour aller de Jérusalem à Bethlehem. Je veux bien le croire, mais quand je suis allée à Bethlehem, à l’aller il n’y avait pas de check-point et au retour, il n’y en avait qu’un. Peut-être que j’ai eu de la chance et qu’il n’en a pas eu, comment savoir ?
    Mais tant que je n’ai aucun moyen d’évaluer la fiabilité de tous les témoignages que je peux lire ici et là, je ne peux pas émettre d’opinion sur les événements qu’ils prétendent relater.

    Sinon, pour les autres, je ne peux pas m’empêcher de recopier ici un extrait d’un article du Monde des 16-17 novembre :

    Quelques signes pour le royaume de David
    Ce qui pourrait être le premier texte en hébreu a été découvert sur un tesson vieux de 3000 ans
    Par Michel Bôle-Richard
    « (…)Comme, ici, l’archéologie n’est jamais loin de la politique, cette découverte renforcerait la légitimité de la création d’Israël sur ces terres, même s’il est établi que les Philistins, les ancêtres des Palestiniens, vivaient déjà dans cette région. »

    Je ne pensais pas que le peuple palestinien était si ancien.

  • 8
    Zoubor:

    Si !!!

  • 7
    Valentine:

    Ram Zenit ? Zoubor ?
    Le comportement des colons d’Hébron ne vous inspire pas de commentaire ?

  • 6
    michael:

    Etes vous sure que je sors du sujet en parlant de cette gamine somalienne ?. A la difference de cette larve menteuse ( je n’ai pas envie de faire la liste de ses desinformations partisanes ) les memes choses me revoltent de la meme facon . Je me souviens encore des gosses marocains tombant comme des quilles sous les feux de salve de leur propre armee en direct seulement cette pouffiasse de « l’humanitaire  » ne voit qu’un seul cote ! Lapidation , qu’il cause ? sauf qu’il fait l’impasse sur les millions de pierres jetees par ses cheris depuis des annees et qui parfois n’ont pas « rate ».
    Et confidence , au bout de trois jours TOUS les cadavres puent pareil
    Ce type cherche avant tout a inciter a la haine en privilegiant un seul cote et son role de « touriste » me debecte profondement : pour avoir ete « acteur » dans plus d’iune guerre , je connais le prix d’une vie et celui d’une mort bien mieux que ce cancrelat hypocrite . Je les renifle de loin mieux qu’une vieille charogne …Au fait , vous seriez le pere ou la mere de ce bebe descendu sadiquement au fusil a lunette , vous reagiriez comment ? Avec des ronds de jambe ?

  • 5
    Valentine:

    Michael,
    Il me semble que vous êtes là dans un type de discours binaire qui ne peut pas déboucher sur quoi que ce soit : « Peut-être que c’est moche, mais regardez, il y a des choses tout aussi moche “de l’autre côté” ! »… et vous sortez même carrément du sujet en mettant à la solde de “l’autre côté” cette épouvantable histoire de lapidation en Somalie, sans rapport avec la colonisation israélienne. Or, je crois que sur eXtremecentre, il y a des contributeurs que le genre de situation décrit par Jean-Paul Hébert révolte.
    Je crois aussi, personnellement, que cette révolte est saine, qu’il faut l’exprimer et la réexprimer aussi souvent que possible afin, mois après mois, d’isoler les fanatiques dont la haine du Palestinien est la principale raison de vivre.
    Utopie, peut-être. Mais est-ce si sûr ?

  • 4
    michael:

    Valentine , epargnez les ‘llantos’ hypocrites de ce genre de zozos BCBG qui pourraient servir de top model pour une pub dee Kleenex ! Ou etait ce pleurnichard quand un type du Fatah dont le groupe avait pris en otage une famille dans un immeuble de K.Smoneh a balance vivant un gamin de 4 ans du 5 eme etage pour « montrer leur determination » a exiger la liberation de centaines contre la famille qui n’a pas survecu ( lui non plus )
    Ou se planquait il cette larve larmoyante quand un sniper a colle une balle de 7.62 tiree au Dragonov avec lunette grossissante x 40 dans un bebe de quelques mois dans les bras de son pere ? a x 40 il a pu longuement choisir s’il lui tirait la narine gauche ou l’oeil droit , Il a opte pour la poitrine ; comme c’etait une balle explosive ( vous avez une idee de ce que l’on appelle la balistique de but ? ) ca a epargne le pere mais il parait que c’est tres colore , un cage thoracique de bebe evidee .
    Ah et j’oubliais pour l’edification de cette ame sensible a la moralite d’une diode le « bebe a la coque  » une merveilleuse invention de nos chers voisins : Quand la charge du kamikase explose le « blast » par surpression fait jaillir la cervelle des nourrissons par la fontanelle ( les parietaux a cet age ne sont pas encore refermes ) et donc il nous reste au final un petit crane tout vide …Pour les Hebert l’objectif , il reste plus qu’a trempere des mouillettes de bon pain beurre , je suppose .
    On aimerait son avis sniffotant sur les bouteilles de sang contamine a l’Hepatite B ou C ou au Sida , les clous rouilles de 10 , aussi efficaces qu’un shrapnel , et de la « mort aux rats » dans la charge pour empecher la coagulation des plaies des blesses , tous ces « supplements gratuits rajoutes par ces merveilleux compagnons des droits de l’homme aux charges  » for civils only » Et ou etait donc cette face de rat Tartuffie lorsqu’une gamine somalienne de 13 ans violee par trois salauds a ete condamnee a mort par lapidation pour sa « depravation  » et lapidee DEUX fois : enterree apres la premiere lapidation , ils se sonrt apercus , ces cheris , qu’elle respirait encore : on l’a donc deterree et lapidee une DEUXIEME fois ( faut ce qu’y faut , hein avec ces salopes ! ) Enfin clamcee selon les bonnes petites lois de la charia ces charognes l’ont enfin enterree et sont repartis ecouter les pleurniches a la Hebert , l’homme (?) aux oeilleres de canasson …?
    La Nakba des losers ? Vous ne savez pas a quel point c’est merite !
    Ah et le « Musee Sbarro » a Ramallah vous avez entendu parler ? renseignez vous . peut etre que ce Mr Hebert a visite ca vaut le coup parait il ….

  • 3
    Valentine:

    J’ai oublié les guillemets. Désolée. Le texte n’est pas de moi (voir signature)

  • 2
    Valentine:

    De la lapidation comme pratique démocratique…

    Hazem, ils t’ont donc lapidé. Mais tes jours ne sont pas en danger, dit la dépêche. Heureusement. Ils t’ont donc encore raté. La fois précédente, c’était avec des balles, te mutilant suffisamment pour que tu ne puisses plus faire ton métier de cameraman, et t’obligeant à te « reconvertir » dans la photographie. Bien sûr, les colons d’Hébron n’aiment pas qu’un photographe de l’AFP transmette les images de la vie quotidienne à Hébron. Mais aucun colon n’aime qu’on rapporte ce qu’est la réalité quotidienne de l’occupation. J’écris « lapidé » parce que, quand un gamin lance des cailloux sur un char de cinquante tonnes, ça s’appelle un jet de pierres, mais quand cent colons lancent des pierres sur un homme, ça ressemble beaucoup à une lapidation. En avril dernier, Hazem, tu nous as montré une partie de Hébron, tu nous as guidés dans cette ville divisée en deux depuis que deux cents colons occupent en toute impunité le centre de la ville sous la protection de l’armée israélienne, complice. Nous avons parcouru avec toi les petites rues arabes dominées par les immeubles accaparés par les colons. Petites rues couvertes de grillages pour se protéger du jeu favori des colons : bombarder les passants avec tout ce qui leur tombe sous la main, sans exclure les briques ni les parpaings, et surtout déverser leurs excréments, ce qui semble être pour eux le must de la civilisation.

    Nous avons parcouru quelques-unes de ces rues vidées de leurs habitants : mille huit cents commerces ont été évacués de force par les troupes d’occupation. Les rideaux de fer sont baissés. Un certain nombre sont tordus ou vandalisés par les colons juifs. La plupart sont barbouillés à la peinture d’étoiles de David, dans un retournement d’image qui laisse sans voix […]. Nous avons constaté que, si les colons se déplacent comme ils veulent dans cette partie de la ville, les Palestiniens, eux, n’ont pas le droit d’entrer en voiture. Or, le quartier est très escarpé. Imaginez l’effort pour monter des courses (on ne parle même pas de monter des meubles). Détail, dira-t-on… Les droits de l’homme ne prévoient pas le droit de monter les courses chez soi. Ce n’est pas bien grave. Non, ce n’est pas bien grave, c’est juste l’image de la réalité quotidienne de l’occupation, de l’arbitraire imposé avec minutie, développé avec malignité […]. Hazem, ils t’ont donc lapidé. Mais tu as de la chance.

    En avril dernier, quand nous t’avons quitté, nous sommes allés à Billin, ce village qui résiste à la construction illégale du mur. Tôt le dimanche matin, nous marchions dans la colline, et Ibrahim nous a croisés et nous a guidés en nous expliquant la situation : « Oui, il y a un jugement qui dit que le mur doit être déplacé » (Israël est un État de droit), mais (rouerie suprême) l’État dit qu’il n’a pas les crédits pour faire ce déplacement ; après la marche dans le village, Ibrahim nous a offert le café dans la maison familiale, celle où son frère est en fauteuil roulant depuis que les soldats israéliens lui ont tiré dessus, le rendant paralysé à vie. En mai, il y a eu cette vidéo de la manifestation hebdomadaire, où l’on voit Ibrahim rejeter par-dessus la barrière de barbelés les projectiles incendiaires israéliens. De l’autre côté du grillage, un soldat israélien s’approche, ajuste Ibrahim et tire. Vois-tu Hazem, tu as eu de la chance. À vrai dire, Ibrahim aussi a eu de la chance. Une chance que deux autres enfants de Billin n’ont pas eue : mardi 29 juillet, Ahmed Husan Yousef Mousa, 10 ans, a été tué par les soldats israéliens. Et pour faire bonne mesure, lors de son inhumation, le lendemain, les soldats israéliens ont tiré à nouveau : ils ont visé à la tête Yousef Amira, et ne l’ont pas raté. Hazem, ils t’ont lapidé. Mais tu as vraiment de la chance. Dans mon pays, patrie des droits de l’homme, de grandes voix vont s’élever. Tous les épris de justice vont dire que « trop, c’est trop », qu’il faut en finir avec l’occupation. Peut-être même certains pousseront-ils l’audace jusqu’à exiger qu’on arrête de lapider les journalistes…

    Jean-Paul Hébert Chercheur à l’École des hautes études en sciences sociales, membre du comité central de la Ligue des droits de l’homme.

  • 1
    News » La Nakba des losers:

    […] ExtremeCentre.org: Blog Politique Francophone pour les Libertés Fondamentales et Contre… wrote an interesting post today on La Nakba des losersHere’s a quick excerpt Par Sami El Soudi © Metula News Agency   En cette veille de l’anniversaire de l’Etat d’Israël, je suis, comme chaque année, divisé entre deux sentiments : l’amertume d’avoir perdu ma terre et l’amertume d’être incapable de constituer un Etat. Dans mon esprit, ces deux sensations demeurent distinctes, et mon ressentiment s’adresse plus à moi-même et aux dirigeants de la cause palestinienne qu’aux Juifs.   Certes, il y eut la première guerre, celle que mes camarades israéliens de la Ména app […]