eXc: Nous aimons la liberté, l'état de droit, l'héritage des Lumières, la séparation de l'église et de l'état, l'humour. Nous n'aimons pas le fascisme, le communisme, l'antiaméricanisme, l'antisémitisme, le racisme, la bureaucratie, les totalitarismes. Nous estimons que le plus grave danger que courent les démocraties libérales est de céder à l'islamofascisme. Lire plus

LE CAUCHEMAR VYCHINSKY : SYLVAIN GOUGUENHEIM

Posté le mercredi 30 avril 2008 par sil

vychinski.jpg
Le cauchemar Vychinsky, du nom du célèbre compagnon de Staline, procureur général du régime lors des « procès de Moscou », continue dans notre pays. Cette fois-ci c’est au tour du médiéviste Sylvain Gouguenheim de comparaître devant le tribunal du Politburo islamogauchiste. Il n’est pas le premier. Il ne sera pas le dernier.

Il y a eu Michel Houellebecq accusé en 2001 de propos racistes et islamophobes. Son crime, avoir déclaré, en septembre 2001 dans le mensuel « Lire », son rejet de tous les monothéismes avec toutefois cette précision : « la religion la plus con, c’est quand même l’islam. Quand on lit le Coran on est effondré… effondré! » Les tours jumelles allaient bientôt s’effondrer en même temps que les cons zélés allaient porter plainte. Parmi ceux-ci Mouloud Aounit, le petit procureur stalinien du MRAP qui démontrera une parfaite maîtrise de l’art de la synthèse islamogauchiste, puisque n’ayant pas son pareil pour marier petit livre rouge, petit livre vert et sans doute quelques chapitres du petit livre brun. Parallèlement à ce tir de barrage, on entendra les petits choeurs gauchistes de l’armée verte chanter que Houellebecq serait un « beauf égaré en littérature », un « nouveau réactionnaire ». Quelques voix à gauche le défendront toutefois, notamment Dominique Noguez et Philippe Sollers

En octobre 2003 c’est au tour de Louis Chagnon de subir l’assaut des milices parajudiciaires. Après avoir donné un cours sur le monde islamique prévu au programme de 5e, il sera accusé de « propos racistes anti-musulmans ». Qu’a-t-il bien pu raconter à ses élèves ? À vrai dire, juste la réalité dans son intégralité. Il compléta le cours classique sur l’islam, où Mahomet y est souvent dépeint comme un pieu bédouin, progressiste et tolérant, par les aspects guerriers de la vie du prophète de l’islam, mentionnant ainsi les pillages et les massacres ordonnés par celui-ci, notamment celui de la tribu juive des Beni Qoraiza, où 900 hommes furent massacrés en une seule journée. L’affaire montée en épingle par des parents d’élèves soutenus par le MRAP vaudra au professeur Chagnon un blâme de la part de sa hiérarchie ainsi qu’une citation directe à comparaître devant le Tribunal de Nanterre, adressée par le procureur Aounit, pour « appel à la haine raciale et propos racistes anti-musulmans ». Chose que je n’ai absolument pas comprise. Allah limite que les descendants directs de Mahomet, faisant fi de leurs propres livres, aient porté plainte pour diffamation soit, mais là « propos racistes », je ne vois pas. À moins que le procureur Aounit soit un descendant direct du prophète et que cette réalité infamante soit perçue par lui comme diffamante, ce qui se règle non pas devant un tribunal mais plutôt chez un psy. Signalons au passage notre joie d’apprendre que le tribunal administratif de Paris, vient d’annuler (par un jugement du 26 févier 2008) la mesure disciplinaire qui frappait Louis Chagnon.

8 février 2006, Charlie Hebdo publie les caricatures de Mahomet avec en première page ce titre « Mahomet débordé par les intégristes » jouxtant un dessin de Cabu qui représente Mahomet se prenant la tête entre les mains et disant « c’est dur d’être aimé par des cons… » Charlie Hebdo ne fut pas le seul à publier les caricatures mais le seul à être poursuivi par les cons habituels, sans doute blessés par la vérité. Le procureur Aounit sans se joindre à la plainte qualifiera tout de même ces caricatures « d’islamophobie rampante » et estimera qu’elles font exception à la liberté d’expression. Un procès qui accompagnera un autre, celui du directeur du journal Philippe Val, accusé par nos amis gauchistes d’autoritarisme, d’avoir « recentré » son discours, et de soutenir Israël. Bref, Philippe Val serait presque un néoconservateur qui mériterait d’être abattu.

19 septembre 2006, c’est au tour du professeur Redeker de devenir l’objet d’une chasse à l’homme. Il publie ce jour-là une tribune dans le Figaro intitulée « Face aux intimidations islamistes, que doit faire le monde libre », où il rappelle simplement que la démarche des islamistes visant à imposer les règles de l’islam au monde libre n’est pas le fruit de leur simple esprit. « Haine et violence habitent le livre dans lequel tout musulman est éduqué, le Coran ». Mahomet, leur « beau modèle », ayant été un « chef de guerre impitoyable, pillard, massacreur de juifs et polygame ». Notre professeur se verra démontrer l’inverse de ses propos par une belle fatwa appelant à son assassinat. Le procureur Aounit comparera lui Robert Redeker à Ben Laden (sic) pendant qu’à la télé j’entendrai à travers un reportage effectué dans le lycée où enseignait Robert Redeker ces propos dans la bouche d’élèves « on ne savait pas qu’il avait ces idées-là ». Ces idées-là (re-sic). Un début de procès qui sera arrêté par la levée de boucliers pro-Redeker de la part d’une bonne partie de la communauté intellectuelle de gauche comme de droite.

Un peu comme pour Ayaan Hirsi Ali que l’on recevait récemment à Paris et qui eut droit, d’un côté, aux mêmes soutiens dont bénéficia Monsieur Redeker pendant que d’autres la présentaient comme trop proche des milieux néoconservateurs. Comme si les faits et la réalité étaient nécessairement une affaire de politique.

Il semble malheureusement que ce soit le cas puisque le professeur Gouguenheim s’apprête à faire les frais d’une tribune le visant, signée par une quarantaine d’historiens et de philosophes des sciences, qui doit paraître ces jours-ci dans Le Monde et Libération sous le titre « prendre de vieilles lunes pour de nouvelles étoiles ou comment refaire aujourd’hui l’histoire des savoirs ». Une pétition dont le texte se conclut ainsi « Il est difficile de voir dans l’ouvrage de S. Gouguenheim, tel que Le Monde en rapporte les thèses de façon complaisante – lui assurant ainsi une diffusion inespéré – autre chose que les propos d’un idéologue ». Mais de quoi peut-il bien s’agir ?

Laissons Max Gallo nous l’expliquer tel qu’il le fit très justement dimanche matin dans l’émission de France culture « Esprit public »

Dans « Aristote au Mont Saint Michel, Sylvain Gouguenheim, un très bon médiéviste, professeur à l’Ecole Normale Supérieure, démontre que le vulgate selon laquelle la connaissance des philosophes grecs nous est venue par l’intermédiaire de l’islam est pour le moins à reconsidérer, en tout cas à discuter puisqu’il fait état de la traduction des œuvres d’Aristote au Mont St Michel par un personnage qui se nomme Jacques de Venise. Et malheureusement cette thèse fort intéressante ne va pas pouvoir être discutée calmement puisque dans l’un des Le Monde de cette semaine, j’apprends qu’il y a une pétition d’une quarantaine de médiévistes déclarant que monsieur Gouguenheim n’est jamais que l’un de ceux favorables à la thèse du choc des civilisations, que ce livre est un scandale, d’extreme-droite etc. Bref, dès lors que l’on n’est pas tout à fait d’accord avec la doxa, avec ce qui règne, même quand on est un médiéviste indiscutable, il devient dangereux de faire de l’histoire ».

D’autant plus dangereux quand on est un spécialiste de la mystique rhénane, des chevaliers teutoniques et des croisades, comme le rappelle gentiment Assouline dans son petit billet si délicatement fielleux.

Éléments « croisés » qui permettraient d’étayer la thèse d’accointances avec l’extrême-droite. Car outre le fait qu’il cite dans la bibliographie de son livre René Marchand, un essayiste marqué très à droite, après une enquête approfondie de nos petits juges d’instruction, il se trouverait que le site islamovigilant « occidentalis », définit par certains comme d’extreme-droite, aurait publié les bonnes feuilles du livre neuf mois avant sa parution. Un site où un certain Sylvain G. aurait déposé des commentaires encore plus vifs que dans le livre. Un site certes très à droite mais où l’on pouvait lire des positions pro-israéliennes et pro-américaines, des positions incompatibles avec la philosophie générale de l’extreme-droite.

Mais il est vrai que pour nos intellogauchistes si tolérants, si humanistes, c’est déjà trop. Car voyez-vous, l’important pour nos petits procureurs n’est pas comment vous vous définissez, ce que vous êtes maintenant, mais comment ils vous jugent, ce que vous avez été politiquement, dans votre stupide jeunesse, voir même dans une vie antérieure.

Or déjà que centriste c’est limite et que néoconservateur résonne dans la bouche de ces staliniens comme fasciste, imaginez le sort réservé alors à des sites ultraconservateurs. Leur crime politique est au-dessus de tout. Ils sont irrécupérables ma bonne-dame. Comme quoi nos intellogauchistes demeurent pour la peine capitale en matière politique. Avec en plus un goût pour la pensée virale. Non seulement tout militant de la droite ultraconservatrice restera un malade à vie, mais toute personne effleurant tout militant de cette droite le deviendra quasi-instantanément. Il n’y a que les va-et-vient entre gauche et extreme-gauche qui ne leur posent aucun problème. Et dire que ces gens-là sont payés pour réfléchir.

Une fragilité intellectuelle et une reductio ad Hitlerum qui explique parmi le tas d’arguments de mauvaise foi, cette perle dans l’une des tribune « à propos du livre de Sylvain Gougueheim ». La thèse de Monsieur Gouguenheim serait la « négation » d’un siècle de travaux mais aussi une « révision » de l’histoire. Après la négation de crimes contre l’humanité voici le négationnisme ou le révisionnisme de « progrès en recherche historique ». À moins que la « translatio studiarum », l’échange d’études, entre musulmans et chrétiens soit un crime indéniable ou à moins que ce ne soit l’absence d’échanges le crime non révisable. Il est vrai que je m’y perds un peu dans toute cette confusion mentale…

Moralité de l’histoire, au lieu de nous proposer un intéressant débat, ces historiens préfèrent nous proposer un petit procès moscovite, visant à classer cette thèse dans « l’islamophobie ambiante », le tout à quarante contre un. Bravo, quel courage. Il ne manque plus que la plaidoirie du procureur général Aounit.

Voyez-vous messieurs dames gogochistes, la différence entre vous et les droites que vous conspuer, qu’elle soit républicaine, néoconservatrice et même ultraconservatrice, réside dans le fait que ces droites n’agitent pas la menace du tribunal, ne pétitionnent pas quand des marxistes, rêvant de la chute de la république, intègrent les universités de cette même république, ou à chaque fois que l’un de ces universitaires propose une thèse sociologique, historique, que sais-je, inspirée de la grille d’analyse marxiste. Et pourtant ce ne sont pas ce genre de thèses qui manquent. Comme quoi la tentation totalitaire n’est pas toujours là où on la dénonce mais après tout comme la meilleure défense reste l’attaque…

En attendant la plaidoirie ou bien un salutaire débat, je lirai non seulement ce livre mais soutiendrai également Monsieur Gouguenheim face aux disciples de Vychinski.

VaSILi Sharangovich



Laisser un commentaire


43 réponses à “LE CAUCHEMAR VYCHINSKY : SYLVAIN GOUGUENHEIM”

  • 43
    sil:

    Excellent Madi, excellent 😀 Oh le bel Ouroboros que voilà…

  • 42
    Letel:

    Excellent, Maxi, j’ai fait suivre à Laurentin.

  • 41
    madimaxi:

    Donc cet argument ne tient pas la route!!!!

    Et encore vous êtes gentil, Zoubor, car de l’argumentation je n’en vois point. Une bouillie contradictoire tout au moins :

    Mais il faut se rendre à l’évidence : il est assez seul aujourd’hui à défendre ses thèses. (M. Laurentin)

    la pensée dominante professe le genre d”idées de Gouguenheim (M. Lejbowicz)

    Conclusion : Sylvain Gouguenheim est « assez seul » à défendre « la pensée dominante ». Démonstration limpide dont la seule inconnue réside dans la source qui l’a pondue. Est-ce le cagnard ou est-ce le pinard ? Voire les deux ?

  • 40
    Dror:

    Pas de panique, l´homme de Sarko va débarquer à Radio France : il est chargé de remettre de l´ordre dans la pétaudière.

  • 39
    Zoubor-del:

    Mais il faut se rendre à l’évidence : il est assez seul aujourd’hui à défendre ses thèses.

    Enstein aussi fut tres seul avec la theorie de la relativite: la France y voyait de la « science allemande » et la plus part des physiciens s’opposaent a lui.
    J’ai encore un livre des annees 20 d’astrophysique et la lecture de la couverture arriere est tout simplement ahurissante: une liste d’ouvrage de physiciens des Universites comprenant des titres du genre « ou Mr. Einstein ‘sest trompe » etc…
    Rappelons qu’Einstein n’a jamais recu le prix Nobel pour la theorie de la relativite, mais pour sa theorie explicant l’effet photoelectrique, en 1905!

    Galilee aussi fut bien seul pendant longtemps et autres scientifiques qui remettaient en causes les theories .. d’Aristote justement !!!

    Donc cet argument ne tient pas la route!!!!

  • 38
    Letel:

    Réponse à la réponse d’Emmanuel Laurentin (post 37) : Newspeak à France Culture
    Ce que vous dites est faux, il n’est pas « assez seul à défendre ses thèses », puisque Rémy Brague les défend aussi, par exemple, et il y a d’autres cas, on peut citer aussi un grand historien comme Jacques Heers.
    En outre, la novlangue qui consiste à inverser la vérité, telle que la pratique votre invité Max Lejbowicz, le livre de Gouguenheim selon lui va dans le sens des idées dominantes, est une innovation à France Culture. Le mensonge en direct. Si c’était la pensée dominante, pourquoi le livre aurait-il fait tant de vagues ? C’est se moquer des gens.
    Faire un débat où tout le monde tape dans le même sens est lamentable, d’autant plus que ce n’est pas la première fois sur Gouguenheim.
    Enfin, une station nationale, financée par toute la population, qui penche à gauche à 80 % est de toute façon antidémocratique.
    Shame on you, ML

  • 37
    Letel:

    Cher auditeur,
    Outre S. Gouguenheim, nous avons pris la peine de joindre Rémi Brague, qui a décliné notre invitation. Il reste difficile de se voir accuser de partialité quand les principaux intéressés refusent de parler. En outre, André Vauchez ne peut être accusé de partialité. Il a joué un rôle apaisant dans l’hallali du printemps dernier. Nous avions d’ailleurs pris la défense de Sylvain Gouguenheim quand certains avaient demandé de le démettre de ses fonctions à l’ENS.
    Mais il faut se rendre à l’évidence : il est assez seul aujourd’hui à défendre ses thèses.
    Libre à vous donc de voir en nous des staliniens…
    Cordialement
    Emmanuel Laurentin

  • 36
    Letel:

    Lettre à Emmanuel Laurentin, responsable de l’émission et animateur :
    Minable, que des invités à charge contre le livre de Gouguenheim, pas un seul pour le défendre. Vous avez une idée de ce que c »est que la démocratie, qu’un débat contradictoire ? Vous êtes le petit larbin de la pensée unique de gauche. Et en plus c »est la deuxième émission du même type, avec aucun rôle pour la défense. Rémi Brague par exemple a fait un long article dans le Débat pour défendre Aristote au Mt St Michel, pourquoi ne pas l »inviter ?
    Vous êtes lamentable, on dirait la Pravda.
    Et entendre Lejbowicz, qui d »ailleurs a été critiqué par Brague pour son compte rendu de Gouguenheim, dire que la pensée dominante professe le genre d »idées de Gouguenheim, est aberrant, alors que c »est exactement le contraire, et que le livre de SG va à l »encontre de la pensée dominante, la preuve, le pavé dans la mare qu »il a provoqué.
    Si ça avait été la pensée dominante – comme le dit Lejbowicz – il n »aurait pas fait de vagues, voyons. On est dans la novlangue, le mensonge, la négation de la réalité.
    Ecoeuré, votre émission est puante de langue de bois.
    ML

  • 35
    Letel:

    Encore un débat à sens unique, ici.

  • 34
    wayang kulit:

    En principe, le rouge est la couleur symbolique de la gauche. Mais quand il s’agit d’islam, la voilà qui passe, au quart de tour et sans réfléchir…Au vert ! C’est bien connu, pour les ânes, l’herbe est toujours plus verte dans le pré du voisin. Mais les hommes réfléchis et parfaitement informés (Mr Sylvain Gouguenheim, par exemple) savent que ce n’est qu’un effet d’optique absolument trompeur et vite
    démasqué (ou déVOILÉ…Hin, Hin ! ) quand on a le courage d’y aller voir de près.

  • 33
    ExtremeCentre.org » L’ORIENTALISME ROUGE-VERT-BRUN: Blog Politique Francophone pour les Libertés Fondamentales et Contre Tous les Totalitarismes, qu'ils soient de Droite ou de Gauche:

    […] du professeur Gouguenheim, voici un extrait de son livre (merci DG). Celui-ci met un peu à mal l’idée avancée par les gauchistes qui l’attaquaient, il y a quelques mois. Reconsidérer l’importance du monde arabo-islamique en matière de transmission des savoirs […]

  • 32
    favre:

    j ai offert ce livre a ma mere
    la lecture est passionnante
    et les dits intellos, a la place de debattre, abattent en bon staliniens qu ils sont toujours restes

    nos facs sont remplis de ces gens qui prennent par clan et copinage les postes de fac du cnrs!!!

    et la droite leur fait les yeux doux
    sarko reveille toi
    ils ne veulent que la france cassee cf la reforme des institutions !!!!!!lamentable pitoyable effeyant j ai honte

  • 31
    jc durbant:

    Moi, j’ai entendu dire qu’il aurait déjà démissionné … ?

    En tout cas, un chercheur qui, comme l’insinue Assouline, s’intéresse « aux chevaliers teutoniques, à la mystique rhénane ainsi qu’aux croisades », peut pas être tout à fait net …

  • 30
    katia:

    Bonjour, J’ ai acheté ce livre il y a quelques jours, et je suis stupéfaite de voir à quel point certains s’ acharnent déjà à le démolir. La goche bien pensante ne laisse decidemment rien passer!!!!!
    J’ espère que Mr Gouguenheim ne sera pas un nouveau Robert Redeker. Bravo pour cet article

  • 29
    Islam:

    S’il y a un emoticon pour hausser les épaules

    ben, j’ai pensé à ça : 😐

  • 28
    Sittingbull:

    Ps bravo pour le coup de projo

  • 27
    Sittingbull:

    S’il y a un emoticon pour hausser les épaules (demandez à Islam) c’est le moment de le sortir.
    À vrai dire ces assimilations ne m’émeuvent plus.

  • 26
    sil:

    Je signale que votre brave padawan se voit classé avec tout l’extremecentre dans un article de rue89 sur l’affaire Gougenheim dans la réacosphère… entre la droite catholique et l’extremedroite… encore une presse de gauche qui semble avoir des problemes psychomoteurs… :-)

  • 25
    Weidmann:

    Je n’aurai qu’un mot: « BRAVO »

  • 24
    Balagan:

    En général, la droite n’est pas “progressiste”.
    C’est une formulation strictement européenne. L’histoire de l’Europe durant les 2 derniers siècles est une lutte entre ceux qui voulaient conserver les autocraties et ceux qui voulaient les remplacer par autre chose.

    Une partie de la droite soutenait l’autocratisme, l’autre partie voulait une démocratie. Pareil pour la gauche, avec les sociaux-démocrates d’un côté et les marxistes de l’autre qui voulaient une autocratie de « gauche ».

    En réalité, le vrai shift politique en Europe a été et est toujours d’une certaine façon entre démocrates et autocratistes. La notion de droite et de gauche se greffe là-dessus concernant l’économie.

    Objectivement, les procureurs de SG sont des fascistes et des réactionnaires car ils sont pour une société basée sur la croyance et le dogme ce qui est une caractéristique majeure des autocraties d’ancien régime.

  • 23
    Naibed:

    Ben Non. En général, la droite n’est pas « progressiste ». C’est un attribut de la gauche, que cette manie de faire du progressisme une valeur, un dogme.
    La droite ne boude pas le progrès, quand elle estime qu’il y a lieu de l’appliquer, et comme elle estime qu’il doit être appliqué, mais n’en fait PAS une religion. De la même façon, la droite ne fait pas une religion de la réaction, mais n’a aucun complexe à en faire usage, et même un usage vigoureux, lorsque cela s’impose : la réaction est, a priori, une chose naturelle et saine, et qui a tout lieu de s’appliquer quand cela s’impose. Là aussi, c’est la gauche qui satanise les « contras », la réaction (dans la religion de gauche, le satan de droite n’est jamais loin, elle le voit PARTOUT, et surtout là où il n’est pas !)

    Lire : « Les contre-réactionnaires. Le progressisme entre illusion et imposture » de Pierre-André Taguieff, qui explique cela très bien, mais en 620 pages bien écrites.

    (Tandis que votre chère Naibed réussit le tour-de force de vous le restituer en quelques lignes)

    Comme toute bonne voiture, la droite a une pédale d’accélération et un frein.
    En caricaturant à peine, on peut dire qu’à gauche il n’y a, hem ! (avec toutes mes excuses, par avance, à Elio Di Rupo), …qu’UNE pédale. Selon les périodes, cette pédale est une pédale d’accélération ou un frein, mais jamais les deux ensemble.

    NB: si vous ne connaissez pasce cher Elio Di Rupo, aka Mister Papillon, c’est le président du PS de Belgique francophone. Un type dont ses admirateurs comme ses détracteurs s’accordent sur le fait que c’est un type qui a « des couilles au cul ».

    (Même s’il en est – surtout parmi ses derniers – pour souligner (un peu sournoisement) que ce ne sont pas les siennes :) :) )

  • 22
    sil:

    Reactionnaire de Gauche ou bien progressiste de Droite, c’est au choix… bref tout ce qui rapproche du Centre…. :-)

    sinon « juste un peu con », pourquoi donc… C’est pas krès krès krès gentil tout de même… Sniffff !!!

  • 21
    Naibed:

    “Réactionnaire” de Gauche….

    Ouaip ! Il est comme ça notre petit Sil…

    (juste un peu con, mais on l’aime quand même :) )

  • 20
    madimaxi:

    « Réactionnaire » désigne le type opposé au progrès et à la marche de l’histoire. Un écolo anti-OGM et anti-nucléaire par exemple, ou encore un fieffé anti-mondialiste excité, voire un bobo manicuré vantant le retour à l’âge préindustriel… de pierre en préférence.

    Ce qui est étonnant, c’est que Goldorak, le robot du futur assemblé pour perfectionner le prêt-à-penser de demain, vous qualifie ainsi, pardi. Il doit y avoir un léger problème de programmation.

  • 19
    Candide:

    Tous fascistes !!!!
    Ils sont tous fascistes.
    Mon voisin qui affirme que le soleil se lève à l’Est, alors que chacun sait depuis mes robes qu’il se lève là où il veut, et quand il veut (comme moi),
    Ma cousine qui prétend que la mer est salée, et nous savons tous que c’est le sel qui est marin,
    Le patron qui prétendait m’embaucher, et qui veut que je travaille quand ça l’arrange, et puis quoi encore, l’esclavagiste !
    La crémière qui assure que son beurre vient de vaches, comment pourrais-je y croire quand je sais bien qu’il vient de Rungis,
    Et des exemples comme ceux-là, je peux vous en donner cent, mille, et plus encore, vous douteriez quand même de cette vérité fondamentale : ils sont tous fascistes.
    Je n’ai pas rencontré, au cours de ma longue vie, un seul non-fasciste, car personne n’est d’accord avec moi à cent pour cent. Donc…

  • 18
    Letel:

    > Votre logorrhée ne masque pas l’inanité de vos propos réactionnaires

    Mdr, le gars qu’a pas peur d’abonder en clichés. La langue de bois dans toute sa splendeur : Votre logorrhée ne masque pas l’inanité de vos propos réactionnaires. Encore, encore.

  • 17
    sil:

    « Reactionnaire », voila c’est exactement ça mon petit Goldo… je suis un aussi vil reactionnaire, voir fasciste, que les petits bourgeois même pas moyens, juste médiocres, tels que vous, sont pathétiquement prévisibles…

    C’est juste dommage que vous n’ayez pas fait un petit tour sur mon site du Republicoin dont le lien est en sous le VaSILi, histoire de voir où se situait socialement et politiquement votre réactionnaire en question… cela vous aurait évité de vous trouver cloué au pilori du RIDICULE.

    « Réactionnaire » de Gauche…. merci pour l’hommage mon petit riGol(d)o

    Quant à la vérité, je vous la laisse, vous semblez l’avoir déjà trouvée. Je préfère m’attacher à la réalité et surtout au savoir qui sont pour tout esprit adulte non pas un but mais un éternel cheminement…

  • 16
    Goldo:

    Votre logorrhée ne masque pas l’inanité de vos propos réactionnaires.
    Ni que la logique et la vérité n’en sont nullement le but, que vous souhaitez juste conspuer.
    Vous êtes finalement à l’image de ce que vous prétendez dénoncer avec un ton qui rappelle étrangement Gringoire ou Je suis partout…

  • 15
    lagrette:

    Excellente reponse mon cher Sil :-)

    By the way, votre excellent essai est mentionne dans un des commentaires du blog de Rioufol

  • 14
    lagrette:

    Excellente reponse mon cher Sil :-)
    Je tenais a vous signaler que votre tres bon essai et cite dans une des commentaires du blof de Rioufo. : http://blog.lefigaro.fr/rioufol/2008/04/la-faute-de-lhistorien.html#comment-9983

  • 13
    sil:

    Personnellement je suis d’accord avec Lagrette. De toute façon, je suis toujours d’accord avec notre jolie Lagrette et ce même si un désaccord venait jouer les troubles fêtes…

  • 12
    lagrette:

    Personellement je suis pour la logique et j’estime que ne pas mettre de d a cauchemard n’est pas logique sinon je cauchemarerais ! Promis, des que je suis elue a l’Academie je lance une campagne de rectification ortografique.

  • 11
    Sittingbull:

    Vieux moutard que j’aimais

  • 10
    sil:

    Merci Master Sitt d’avoird corrigé le shtard orthographique. Que voulez-vous, à force de cauchemarder, je me suis réveillé un peu en retard…

  • 9
    lagrette:

    Rioufol a un billet sur le sujet

  • 8
    jc durbant:

    « une reductio ad Hitlerum » …

    D’autant plus intéressante que le « siècle de travaux en question » est en bonne partie issue, si je ne m’abuse,… d’une certaine ex-membre du département des sciences de Himmler lui-même, non?

    « L’influence du monde arabe sur l’Occident fut la première étape de la libéralisation de la chrétienté en Europe. » Sigrid Hunke

  • 7
    Sittingbull:

    C fait

  • 6
    madimaxi:

    En suivant le fil de discussion chez Assouline, j’ai repéré un type hyper tronchu qui a su défendre le travail de Sylvain Gouguenheim avec brio. « Ibnalrawandi » est son pseudo, « Isamiquement incorrect », le nom de son blog.

    En le parcourant furtivement, j’ai remarqué « extrêmecentre » faisant partie de son modeste blogroll. Je me permets donc de faire une suggestion à Sittingbull en lui demandant de vouloir bien ajouter son espace d’expression comme référence dans la colonne de gauche, rubrique « Djihad ».

  • 5
    Sittingbull:

    J’en avais mard, j’ai corrigé

  • 4
    Letel:

    Please, le cauchemar…

  • 3
    sil:

    « L’adverbe “délicatement” pour décrire le billet d’Assouline me semble de trop »…

    Oh ben, c’était juste la façon la plus délicate que j’avais trouvé pour traiter ce petit monsieur de vecteur syphilitique…

  • 2
    Letel:

    > Houellebecq serait un « beauf égaré en littérature »

    Oh, Mama, can this really be the end, to be stuck inside of Mobile, with the Memphis blues again

  • 1
    Sittingbull:

    L’adverbe « délicatement » pour décrire le billet d’Assouline me semble de trop















  • '