eXc: Nous aimons la liberté, l'état de droit, l'héritage des Lumières, la séparation de l'église et de l'état, l'humour. Nous n'aimons pas le fascisme, le communisme, l'antiaméricanisme, l'antisémitisme, le racisme, la bureaucratie, les totalitarismes. Nous estimons que le plus grave danger que courent les démocraties libérales est de céder à l'islamofascisme. Lire plus

LE CHOC AMOUREUX DES CIVILISATIONS

Posted on Jeudi 14 février 2008

cox-valentine.jpg
Bon, bon, bon, en attendant de faire de la Saint Valentin une fête nationale, le jour où mon programme sexual-démocrate sera en mesure de gouverner ce pays, voici ma petite allocution valentine, toujours valable puisque s’il est vendredi chez nous, il est encore jeudi 14 février dans le fuseau horaire où se trouve le serveur eXcentriste. Allez Deejay, mets-moi l’instru de « Take my breath away » que je discoure un coup là-dessus…

S’il est impossible de penser sérieusement que l’Homme est bon par nature, force est de constater qu’il donne le meilleur de lui-même quand il aime. Aussi, ma Chérie et mes chéris, je vous souhaite à tous et à toutes une joyeuse Saint Valentin, avec toutefois une pensée toute particulière pour celles et ceux qui s’échinent à la fêter dans le monde islamique. (more…)

Assassinat de Mougnieh: A qui profite réellement le crime? (Who really profits from the crime?)

Posted on Jeudi 14 février 2008

Après la joie de voir une ordure de la taille de Moughnieh recevoir son juste châtiment à Damas il y a deux jours …

Le site d’opposants iraniens Iran-Resist rappelle néanmoins ceux à qui peut profiter le crime, notamment les mollahs de Téhéran, dont le patron occulte du régime Rafsandjani.

Objet de mandats d’arrêt d’Interpol suite à deux attentats (dont le plus important de l’histoire post-Shoah contre les juifs: 85 morts et 300 blessés), contre des centres culturels juifs de Buenos Aires en 1992 et 1994, ce dernier restait en effet à la merci d’un témoin un peu trop bavard.

D’où, ce que ne précise pas Iran-Resist, la possibilité que les services syriens aient, à la veille du 3e anniversaire de l’assassinat d’Hariri, prêté leur considérable expertise pour faire taire à tout jamais cet ancien homme de main de leurs amis de Téhéran …

Extrait :

A cette époque Téhéran essayait d’obtenir la livraison de certains équipements nucléaires, mais le président argentin refusait. En organisant ces attentats, les mollahs (assistés du Hezbollah) ont essayé d’obtenir gain de cause, comme ils l’avaient fait à Paris dans le cas du remboursement du prêt Eurodif. Contrairement à la France qui avait alors cédé face aux mollahs, l’Argentine avait reconnu l’implication des mollahs et désigné aussi bien des commanditaires issus du régime des mollahs que des exécutants comme Moughnieh issus du Hezbollah ou des Pasdaran.

Cependant, bien que la disparition de ce terroriste soit une bonne chose en soi, cet assassinat supprime un homme qui aurait pu confirmer la culpabilité des mollahs désignés par l’Argentine, recherchés par Interpol, mais jamais inquiétés au niveau international. Il y a parmi ces mollahs, un certain Rafsandjani qui est le patron occulte du régime.

jc durbant @ 15:01
Filed under: Rumeurs, bruits et soupçons
« Moi y en a être très grand connard! »

Posted on Jeudi 14 février 2008

capt78e193dd55bc4301b939e9ad172f4e03pakistan_valentines_day_xvt103.jpg

Nouveau REM

Posted on Jeudi 14 février 2008

6470_image_1.gif

Sittingbull @ 11:51
Filed under: Posts in English andVidéos
Souvenirs, souvenirs

Posted on Jeudi 14 février 2008

Trois ans plus tard, pas grand chose à changer.


YouTube Direkt

Bis repetita non placent…

Simon Aubert @ 09:51
Filed under: Vidéos
Nouvelle victime du global warming…

Posted on Jeudi 14 février 2008

Et si celle-la ne vous convainc pas… c’est sans espoir !!!

Le légendaire chasseur du monstre du Loch Ness, Robert Rines, 85 ans, a décidé d’abandonner ses recherches. Apparement après avoir recolté des centaines de signes sur ses sonars depuis 37 ans qu’il étudie le sujet, ses pistes sont devenues froides depuis quelques temps, et il pense que Nessie a été victime du réchauffement climatique.

Personellement je partage l’opinion du seul lecteur de l’article qui ait laissé un commentaire : si on n’arrète pas le réchauffement climatique très vite, ça pourrait bien être le tour de Big Foot et d’Elvis bientot !

Veteran Loch Ness Monster Hunter Gives Up

LEGENDARY Nessie hunter Robert Rines is giving up his search for the monster after 37 years.

The 85-year-old American will make one last trip in a bid to find the elusive beast.

After almost four decades of fruitless expeditions, he admitted: « Unfortunately, I’m running out of age. » (more…)

lagrette @ 07:35
Filed under: Réchauffement et science andRumeurs, bruits et soupçons
La France craint une bombe atomique iranienne en 2008

Posted on Jeudi 14 février 2008

dans  » Le Figaro  » du 12/8/2007

Paris, comme ses alliés occidentaux, juge que l’Agence internationale de l’énergie atomique est trop conciliante vis-à-vis de Téhéran.

La France est sérieusement préoccupée par la tournure que prend la crise nucléaire iranienne. Inquiétude ravivée par la publication, dans quelques jours, d’un important rapport de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA). Les Occidentaux craignent que ce document mette à mal les efforts entrepris par la communauté internationale pour contrecarrer ses visées atomiques. Le directeur de l’Agence, Mohammed ElBaradei, est tout particulièrement dans le collimateur, jusqu’à susciter la controverse parmi ses collaborateurs.

La France, elle, n’est pas en reste, à l’instar de ses alliés, pour critiquer les biais donnés à ce dossier crucial par le Prix Nobel de la paix 2005. «Il nous entraîne dans une direction qui n’est pas la bonne», estime-t-on à l’Élysée. Les travaux de l’AIEA portent en effet sur les dix-sept années au cours desquelles Téhéran a mené des activités nucléaires qui sont restées clandestines jusqu’en 2002-2003. Après avoir déjà noté des progrès dans l’attitude des Iraniens, en décembre dernier, le directeur de l’AIEA s’apprêterait à louer leur bonne coopération.

Mais, à Paris, on juge insuffisant le degré des précisions demandées à l’Iran sur ses turpitudes passées. Par exemple, l’AIEA n’a pas sollicité d’explication à propos du plan d’une charge hémisphérique ayant tout l’air d’une arme nucléaire, selon une source proche du dossier. «Pourtant, ajoute une source proche du dossier, Mohammed ElBaradei est le premier à dire que le programme iranien d’enrichissement de l’uranium, qui n’a aucune vocation économique, non seulement se poursuit mais s’accélère». Pour Paris, le rapport de l’AIEA ne pèche donc pas seulement par une exigence insuffisante mais se montre tout simplement hors sujet, compte tenu de l’état de la menace.

Choix épineux

De fait, l’Iran serait en effet en mesure de se doter de l’arme nucléaire avant la fin de cette année. Disposant déjà de 3 000 centrifugeuses actuellement en rodage, Téhéran pourrait aisément hausser le taux d’enrichissement de l’uranium de 3,5-4 % à un seuil de 90-95 %, c’est-à-dire au niveau de l’arme nucléaire. Une montée en puissance qui se réduirait à quelques semaines si, comme c’est probable, Téhéran met en place des centrifugeuses de deuxième génération (P2).

À ce stade, les Occidentaux, avec en première ligne les Israéliens pour qui cette question a été érigée en casus belli, seraient placés devant un choix des plus épineux : réagir par une action militaire ou accepter le fait accompli, analyse-t-on à Paris. Dans l’optique de frappes massives, seules susceptibles de briser les efforts iraniens, les Israéliens, ne pouvant agir seuls, débattraient avec les États-Unis pour s’assurer de leur indispensable appui. À l’approche de l’élection américaine, l’hypothèse militaire est jugée à Paris peu probable mais pas totalement à exclure.

Pour sortir de cette «alternative catastrophique» («la bombe iranienne ou le bombardement de l’Iran»), Nicolas Sarkozy a estimé indispensable, le 27 août dernier, de poursuivre la politique de sanctions progressives. En vain. «À aucun moment, les Iraniens n’ont interrompu leur programme, au contraire ils l’ont accéléré», concède-t-on. Dans ce contexte, la publication, en décembre dernier, du rapport des agences de renseignements américaines (NIE, New Intelligence Estimate), est considérée comme «catastrophique en termes d’affichage».

Ce n’est pas la totalité du programme nucléaire iranien qui aurait été interrompu, comme il a cru pouvoir le dire, mais une partie seulement, touchant aux recherches sur l’assemblage de l’arme nucléaire. Selon un spécialiste, ce rapport serait en fait un «coup d’État» des agences de renseignements américaines contre Bush. Les services secrets, utilisés en 2003 pour cautionner l’invasion de l’Irak, auraient voulu cette fois se dédouaner, au cas où il viendrait au président américain l’envie d’en découdre militairement avec l’Iran. Tout en avouant avoir été pris à contre-pied par cette affaire, on se déclare certain, à Paris, que la troisième résolution en préparation pour sanctionner Téhéran sera votée à l’unanimité, avec l’appui de la Russie et de la Chine.

.

Mateamargo @ 02:46
Filed under: Généralités