eXc: Nous aimons la liberté, l'état de droit, l'héritage des Lumières, la séparation de l'église et de l'état, l'humour. Nous n'aimons pas le fascisme, le communisme, l'antiaméricanisme, l'antisémitisme, le racisme, la bureaucratie, les totalitarismes. Nous estimons que le plus grave danger que courent les démocraties libérales est de céder à l'islamofascisme. Lire plus

Al Dura: propagande palestinienne

Posté le Mardi 2 octobre 2007 par Sittingbull

Par Natan Sharansky

Via AS 

La semaine passée, un tribunal français a traité en appel une affaire dont le verdict imminent promet d’avoir des incidences très importantes pour tous ceux qui se préoccupent de l’objectivité et de l’exactitude des informations sur le Moyen-Orient. Il y a près d’un an, Philippe Karsenty, un journaliste et observateur des médias français, a été déclaré coupable de diffamation pour avoir demandé le licenciement de deux journalistes de France 2 Télévision, responsables d’un reportage diffusé le 30 septembre 2000 sur la mort d’un garçon palestinien de douze ans, Mohammed Al Dura, prétendument abattu par des tirs israéliens.

Sept ans se sont écoulés depuis la diffusion par France 2 Télévision des images terribles de Mohammed Al Dura et de son père, terrorisés, recroquevillés derrière un cylindre de béton au carrefour de Netzarim pour se protéger, selon le reportage, des tirs continuels de soldats de l’armée israélienne. La séquence de 59 secondes se termine sur une image de Mohammed Al Dura, apparemment tué par une balle. L’ensemble a été présenté dans le monde entier comme une démonstration indiscutable de la sauvagerie israélienne. Cet enregistrement a attisé les flammes de ce qu’on a appelé entre-temps la deuxième intifada. Mohammed Al Dura devenait ainsi l’icône même du martyr : son nom et son visage ont orné des rues, des parcs et des timbres postaux aux quatre coins du monde arabe. Son histoire a été reprise par Oussama Ben Laden dans un pamphlet djihadiste contre l’Amérique et par les auteurs de l’atroce vidéo de la décapitation d’un journaliste juif américain, Daniel Pearl.

Mais, peu après les faits, une série d’enquêtes ont fait apparaître de sérieux doutes quand à l’exactitude du reportage de France 2. Les recherches officielles de l’armée israélienne conclurent que, au vu de la position des forces armées par rapport à celle des Al Dura, il était extrêmement improbable, voire impossible, qu’une balle israélienne ait atteint l’enfant. Les enquêteurs de l’Atlantic Monthly et du Wall Street Journal parvinrent à des conclusions similaires. Puis, un documentaire allemand mit en lumière certaines incohérences et de probables manipulations contenues dans le compte rendu du seul journaliste de France 2 présent sur les lieux ce jour-là, le caméraman palestinien Talal Abu Rahmeh. Malgré cela, France 2 refusa de rendre publiques les 27 minutes de prises de vues brutes d’Abu Rahmeh. Elle accepta toutefois que trois journalistes français de premier plan visionnent ces images. Or tous trois conclurent que celles-ci montrent des mises en scène manifestes de Palestiniens faisant semblant d’être pris pour cibles par des soldats israéliens et que Charles Enderlin, le responsable du bureau de France 2 à Jérusalem, avait menti pour dissimuler ce fait.

Sur cette base, Philippe Karsenty, alléguant de malversations graves, demanda le licenciement d’Enderlin et d’Arlette Chabot, la directrice de l’information de France 2. Mais la chaîne française répliqua par une plainte en diffamation contre Karsenty, tout en refusant de révéler les enregistrements.

Ce procès en diffamation est passé presque inaperçu en Israël et ce au détriment de l’affaire Karsenty, semble-t-il. En effet, dans son jugement en faveur de France 2, le juge Joël Boyer présente à cinq reprises l’absence de soutien officiel des affirmations de Karsenty par Israël comme une indication de leur manque de fiabilité.

Il est regrettable qu’Israël ait décidé de rester ainsi sur la touche, car il importe toujours que la vérité s’impose. Le reportage sur Al Dura n’est pas le seul travail journaliste qui ait enflammé les passions contre Israël ces dernières années, mais aucun autre n’a eu un impact comparable. En outre, si, comme Karsenty et d’autres l’ont affirmé de manière convaincante, l’affaire Al Dura s’inscrit dans une tendance insidieuse des médias occidentaux à se laisser manipuler par des sources malhonnêtes et politisées (on se souvient ici du «massacre» de Djénine qui n’en était pas un et des photos truquées de Reuters pendant la guerre d’Israël contre le Hezbollah en 2006), alors il faut que France 2 soit placée devant ses responsabilités.

Il est important de souligner que le reportage d’Al Dura a profondément influencé l’opinion publique occidentale. Lorsque j’assumais la charge de ministre des affaires de la Diaspora pour le gouvernement israélien, entre 2003 et 2005, je me suis souvent rendu sur les campus des universités américaines, où j’ai pu constater par moi-même à quel point l’histoire de Mohammed Al Dura avait affecté la vision des jeunes gens qui commençaient à suivre les événements du Moyen-Orient. Pour de nombreux étudiants juifs, cet incident était un déshonneur qui les incitait à reconsidérer leur soutien à Israël. Pour les étudiants anti-israéliens, l’anecdote confirmait la nature «raciste» du sionisme et devenait un instrument de recrutement pour leur cause.

Mais Israël a finalement compris la nécessité de jouer un rôle actif dans la mise au jour de la vérité dans cette affaire. L’armée israélienne a récemment adressé une lettre à France 2 pour exiger la publication des 27 minutes de prises de vues de Talal Abu Rahmeh, affirmer l’invraisemblance de la culpabilité des soldats israéliens dans la mort d’Al dura et émettre l’hypothèse selon laquelle il s’agirait d’une pure mise en scène.

Hélas, il est impossible de réparer les dommages causés à l’image d’Israël sur la scène internationale par le reportage de France 2, et à plus forte raison de rendre la vie aux Israéliens et aux Juifs tués pour venger Mohammed Al Dura. Mais il est possible de prévenir des reportages calomniateurs – et la violence qui les accompagne souvent – grâce au précédent en matière de responsabilité des médias que constituerait la publication des 27 minutes de prises de vues originales de Talal Abu Rahmeh. La juge en charge de l’affaire Karsenty a maintenant demandé à obtenir ces enregistrements et cela est encourageant. Mais France 2 devrait les rendre entièrement publics – s’il n’y a vraiment rien à cacher, pourquoi refuser?



Laisser un commentaire


37 réponses à “Al Dura: propagande palestinienne”

  • 37
    Augean Stables » al-Dura dossier: Update to October 7, 2007:

    […] http://extremecentre.org/2007/10/02/al-dura-propagande-palestinienne/ […]

  • 36
    Ram Zenit:

    Perso, je suis arrive a la conclusion que Mercator n’est qu’un bouttoneux qui s’em…. a l’ecole: rien de plus sexi, a cet age ou les nenettes regardent les « plus grands », que de se vautrer sur les X-files….

  • 35
    michael:

    Pauvre Mercator ! Les « docus » sur Arte ! Ils ne savent pas que depuis la Church Commission , la CIA elle meme s’est transformee en gros cachalot echoue , tout juste capable de faire des copies-colles du USA Today pour alimenter son « open site » ….Sauf qu’a ARTE , ils croient toujours a leurs fariboles : »CIA grand vilain de chez Vilain !  » Porca miseria ! Et le fan de Veau Le Taire qui y tombe en plein ! Mais mon pauvre Mr Mercator , lisez les bonnes sources ! Le fameux cachalot etait un agent de la CIA , cela a ete prouve ! ( Et votre chien aussi , au passage – engage le meme jour que Mafalda et Bugs Bunny ..Quand a Jose Roquefort , c’est des sa naissance que ses parents , recrutes , payes controles et meme agents de la CIA , l’ont transmis aux laboratoires secrets de la CIA qui lui ont lave le cerveau pendant ses 4 premieres annees …..On dit meme que l’AIPAC avait finance ses couches culottes ! Une joint venture en quelque sorte ..
    PS : desossez en urgence votre canape ! Lui , il a ete recrute par la NSA et est en fait un enorme microphone qui est capable de zapper a distance votre tele ……

  • 34
    Letel:

    deux cents ans

  • 33
    Letel:

    Comme dans la bataille de la Chesapeake, c’était bien, dernière victoire importante de la Royale contre les Anglais (un match nul en fait, d’après les historiens), mais qui a permis l’indépendance des colonies britanniques d’Amérique, la naissance des Etats-Unis. Ah zut, on s’est battu, et on a battu la Navy, pour que nous ressorte dans le nez deux cents après une nouvelle puissance anglo-saxonne hostile, avec des traîtres à la Bové… Mais qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu pour que tout se retourne toujours contre nous, même nos victoires ? Salauds d’Anglo-Saxons, ah ils s’y entendent, contre la pauvre France ! Jeanne d’Mercator, au secours !

  • 32
    Letel:

    Greenpeace et Bové sont des agents de la CIA, tout ça pour détourner les gentils gauchistes et verts français, et les faire se retourner contre la mère partie. Quel machiavélisme ces salauds d’Anglo-saxons, ils arrivent à manipuler les enfants de la belle France contre elle-même. Mais heureusement, il y a des esprits éclairés comme Mercator qui veillent, qui alertent l’opinion. Aux armes, citoyens ! On va recommencer les guerres de la Révolution et de l’Empire, et cette fois-ci on les aura, ces salauds d’Anglais, et leurs clones US, Aboukir, Trafalgar, Mers-el-Kébir, etc., seront vengés, la Royale règnera à nouveau sur les océans !

  • 31
    MERCATOR:

    Notre histoire commence en 1975, alors que le capitaine Paul Watson est 1er officier sur la première mission de Greenpeace pour protéger les baleines. En juin 1975, le Capitaine Watson et Robert Hunter sont les premières personnes à risquer leur vie pour sauver des baleines. Ils montent à bord d’un petit Zodiac qu’ils placent entre les harpons meurtriers de la flotte baleinière russe et les baleines.

    Le 18 juillet 1983, le « Rainbow » pénètre sans autorisation dans les eaux territoriales soviétiques. La CBI a donné son aval à certaines populations autochtones d’URSS de tuer des baleines grises (spécimen rare et protégé). Mais cette reprise de la chasse, selon des méthodes traditionnelles, n’est pas destinée qu’à satisfaire les besoins privés des chasseurs… Plus précisément, Greenpeace soupçonne la station baleinière de Lorino, en Sibérie, de tuer ces baleines pour fournir de la nourriture bon marché aux élevages de vison. L’action qu’organise Greenpeace en réaction à cela fait beaucoup de bruit. Les militants entreprenent de filmer et de photographier la station baleinière, tout en distribuant des tracts aux ouvriers, pour le moins surpris par cette soudaine intrusion. Six membres de l’équipage du navire de Greenpeace sont immédiatement arrêtés par les militaires qui prennent en chasse le « Rainbow Warrior », ainsi qu’un activiste embarqué dans un canot pneumatique avec pour mission de traverser le détroit de Bering et d’acheminer le film en Alaska. Le canot est renversé du fait des manoeuvres très dangereuses d’un hélicoptère et l’activiste est arrêté. Après quelques heures, les navires soviétiques abandonneront la poursuite du « Rainbow ». Récupérée par les médias, l’affaire déclenche une vague de protestations partout dans le monde,

    C’est à cette occasion que Paul Watson fait sa fameuse rencontre avec un cachalot mourant, rencontre qui sera son inspiration et qui fera de lui un des plus fervent défenseur des baleines de toute l’histoire. Durant cette confrontation avec les chasseurs russes, un cachalot harponné vient se positionner au-dessus du petit Zodiac de Paul, qui voit dans son œil une lueur de compréhension. Paul sent que le cachalot sait ce qu’ils essayent de faire. L’énorme animal fait alors un gros effort pour éloigner son corps du Zodiac et se laisser disparaître dans les vagues, mourant. Ces quelques secondes changent la vie de Paul pour toujours. Il fait le serment de dédier sa vie entière à la défense des baleines et de toutes les créatures des mers.

  • 30
    MERCATOR:

    je regardis récemment un documentaire sur arte sur les débuts du antimouvement. Il était déjà tard et j’etais vautré avec mon chien sur le canapé, mais je suis devenu tout à coup scotché. Trois témoins à des époques très différentes dans les entrevues séparées affirmaient là que Greenpeace dans la phase de fondation a accepté de l’argent de la CIA. Maintenant, je ne trouve pas cela déshonorant, moi de l’argent de la cia j’en prendrais immédiatement, si je n’avais que l’occasion. Mais ces déclarations ont quand même un certain caractère explosif, puisque pour beaucoup de Greenpeace-Verehrer la CIA est comme la représentation du diable . : …

    Bill Aron (ancien représentant des USA, dans la Commission de pêche à la baleine internationale, IWC)
    „Il y a un certain nombre de preuves que les services secrets, de la CIA, ont joué un rôle dans ce mouvement. Mais s’ils ont fait cela par conviction interne ou i dans le sens de la politique gouvernementale, je ne peux pas vraiment dire. «

    Rex Wheyler (cofondateurs de Greenpeace au niveau international) :
    „Il y a eu des suppositions que le CIA nous a soutenus en 1976, en nous faisant le plein du navire. un homme nous a donnés de l’argent pour le ravitaillement en fuel.. Celui doit avoir été agent la CIA d’une manière ou d’une autre, et dans le trafic de drogues en provenance d’Asie du Sud-Est i. Mais nous étions alors jeunes, une nouvelle organisation, sans argent, il nous a donné 15000 dollars. Nous avons pris ainsi l’argent et avons réapprovisionné notre bateau en combustible. «

    Paul Watson (cofondateur de Greenpeace qui a quitté l’organisation, parce qu’elle n’était passelon lui assez molitante
    „Je sais tout à fait précisément que Greenpeace en 1976 a touché une donation de World Airways la compagnie de la cia, payée en fait par la cia . Je suis allé par conséquent en tant que premier responsable en navire à hawaî. Nous avons eu la chance de poursuivre la flotte japonaise. Nous avons su, où elle était. Nous aurions pu l’atteindre dans quatre jours. Mais une des agents camouflés de World Airways est venu et a dit , je vous donne l’argent sous la condition que vous poursuivez les Russes. Laissez les Japonais tranquille.. J’ai dit qu’e c’etait une grande erreur d’abandonner la flotte japonaise. Mais après avoir eté battu par un vote à mains levé ils ont, ont pris l’argent et ont poursuivi les Russes. «

    TRADUCTION PAR MERCATOR

  • 29
    Ram Zenit:

    « Il faut désobéir à Bové ! »

    Bove est un connard.

    Point final.

  • 28
    Ram Zenit:

    Article malheureusement en allemand, mais qui démontre que greenpeace a été financé par la CIA dès sa création

    Tu ballances un articles en Allemand incomprehensible et tu en deduits l’imbecilite citee plus haut!

    Au lieu de referrences -reverences?- germaniques, si on regardait les faits????

    Exemples:
    1- en pleine Guerre Froide, Greenpeace s’est attaque a des baleiniers canadiens, nordiques et japonais: jamais, au grand jamais, a des baleiniers sovietiques…. pourtant un des plus grand chasseur de baleines apres le Japon!
    Conclusions?
    2- Greenpeace a mene ds campagnes anti nucleaires en France, en Allemagne aux US jamais en URSS et son empire.
    Conclusions?

    Mercator tu a apporte un article interressant sur le bouquin anti Bovet, et Boum, un coup de marteau imbecile sur la tete, avec une conclusion completement en dehors de la plaque!!???
    Un mec qui mqrche a cote de ses basket a ce niveau, c’est grave et cela revleve des pros de la maladie mentale…

  • 27
    Letel:

    Wolton est très bien, il le traite carrément de négationniste. Il intervient aussi à la fin, pour dire des choses enfin sensées, après une heure de débat. Klotz arrive à le traiter « d’obscène » avant l’arrêt… Alain Touraine est lamentable, qui caresse le cinéaste dans le sens du poil tout du long, ah mais quel beau film, etc. M.-F. Hirigoyen est très bien aussi, qui s’accroche avec lui, au milieu : « Amalgame », « manipulation » (Hirigoyen), « Paresse intellectuelle » (Klotz).
    Taddéï est un bon animateur, et on voit où penchent ses préférences ici, il rappelle à ce connard de Klotz ce qu’il ne veut pas voir.
    Extraits de films excellents, voir à 1h07’ le passage génial du bourgeois facho et de l’auto-stoppeur hippie, dans un film de Dino Risi (Au nom du peuple italien), avec Vittorio Gassman dans le rôle du facho : « Tu sais ce que je ferais de vos campings ? »…

  • 26
    Letel:

    Pour revenir à La Question humaine,le film de Nicolas Klotz, je ne retrouve plus le fil où on en parlait, voir le débat à Ce soir ou jamais.

  • 25
    Letel:

    Pauvre Mercator, perdu dans ses histoires de complots débiles, les méchants anglo-saxons contre la pauvre Frrrrrrance. José Bové et Greenpeace agents de la CIA, etc. Que les conspirationnistes sont bêtes, mon dieu.

  • 24
    MERCATOR:

    il faut désobéir à josé Bové
    Sophie Lepault. Doc en stock, éditions de La Martinière, 233 pages, 12 €

    Note de lecture de Michel Naud – SPS hors série OGM (à paraître)
    Sophie Lepault est journaliste et réalisatrice. En 2002, en plein discours diabolisant la science à travers les OGM et le clonage, elle choisissait d’aller au contact des meilleurs professionnels de la transgénèse : Philippe Gay, Louis-Marie Houdebine, Denis Bourguet, Yves Chupeau. Le reportage « OGM : et si Bové avait tort ! » (2002, Doc en stock, 52 mn) était projeté dans le cadre de l’émission « De quoi J’me mêle » sur Arte le 8 octobre 2002 ; la veille de la diffusion, José Bové « exigeait », sans succès, d’être invité sur le plateau ; le producteur de l’émission se voyait dès la projection taxé d’avoir été « acheté par Monsanto ». Jacques Testart qualifiait enfin, dans un grand journal du soir, le reportage de « film de propagande », de « projection nauséeuse », « d’étalage obscène de conformisme et de servilité »…

    Trois ans après, Sophie Lepault n’a pas oublié, ni toujours pas digéré. Elle reprend contact avec les chercheurs qu’elle avait rencontrés ; elle plonge dans les rapports officiels des débats publics et des instances scientifiques ; elle épluche les archives des journaux et elle affirme haut et fort : « Il faut désobéir à Bové ! »

    Le livre revient sur quelques moments forts du travail d’enquête de la journaliste.

    Il en est ainsi quand Sophie Lepault évoque Philippe Gay (p. 48 sq.) ; ce chercheur, qui a vécu les premiers pas de la transgénèse en France, travaille sur le bacille Bacillus thuringiensis (Bt) ; ce bacille produit de nombreuses toxines s’attaquant au système digestif des insectes comme la Pyrale du maïs. La toxine Bt est bien connue, et utilisée à faibles doses en épandage depuis des dizaines d’années en agriculture biologique. L’équipe de Philippe Gay parvient en 1992 « à faire entrer ce gène Bt dans le génome du maïs. Nous ne nous sommes pas trompés, le plant de maïs était désormais capable de produire la toxine qui tue les chenilles ! Plus besoin d’utiliser d’insecticides chimiques sur ces champs ». Le premier maïs transgénique Bt est né. Cinq ans après, sa culture est autorisée en France et… le calvaire de Philippe Gay commence. C’est un homme laminé par le rouleau compresseur de l’infernale campagne de Greenpeace engagée dès 1993 que Sophie Lepault nous présente. « En fait je souffre d’être français dans ce débat », confie Philippe Gay désormais en retraite et qui n’apparaît plus dans aucun débat public, « j’aurais préféré œuvrer pour la science aux États-Unis, en devenant américain… ».

    Il en est ainsi également quand Sophie Lepault raconte sa rencontre, au printemps 2002, avec le chercheur Jean-Christophe Breitler, du laboratoire public de recherche agronomique CIRAD ; la serre (oui, la serre…) dans laquelle il menait des essais de riz transgénique résistant aux insectes venait d’être saccagée par ceux qui allaient devenir les « faucheurs volontaires » : « Rien n’a été épargné. Les plants de riz ont été jetés contre les vitres ou piétinés, les étiquettes arrachées, les données informatiques détruites. » Pour cette exaction, José Bové a été condamné à 6 mois de prison ferme par la cour d’appel de Montpellier mais il n’empêche que « dix ans de recherches [ont été] anéanties en une seule nuit et beaucoup d’argent public gaspillé » (p. 156-157).

    Ce livre est à lire absolument ; certes, on peut, on doit, déplorer l’absence trop fréquente de références précises à ce qui est rapporté ; néanmoins, ayant vérifié, parfois avec difficulté (voir encadré), l’exactitude des propos d’un cynisme quelquefois étonnant prêtés aux ténors du lobby anti-OGM, il nous semble que cet ouvrage allie le travail d’enquête honnête et le cri du cœur d’une journaliste qui s’est trouvée prise dans une tourmente qu’elle n’imaginait pas, tout simplement parce qu’elle n’avait pas diabolisé les organismes génétiquement modifiés. Cinq ans après le reportage, deux ans après la sortie de ce livre, nous savons que le harcèlement et les pressions psychologiques et physiques des activistes anti-OGM n’ont malheureusement pas changé. Merci Sophie Lepault : oui, il faut vraiment désobéir à José Bové !

    Michael Miersch 17.04.2007 22:51 +Feedback

    Greenpeace: Anschubfinanzierung von der CIA?
    Kürzlich sah ich auf arte eine Dokumentation über die Anfänge der Anti-Walfang-Bewegung. Es war schon spät und ich lag mit dem Hund auf der Couch, doch plötzlich wurde ich hellwach. Da behaupteten drei sehr unterschiedliche Zeitzeugen in getrennten Interviews, dass Greenpeace in der Gründungsphase Geld von der CIA angenommen hat. Nun finde ich das nicht ehrenrührig, ich würde sofort Geld von der CIA nehmen, wenn ich nur die Gelegenheit hätte. Aber diese Aussagen haben doch eine gewisse Brisanz, da für viele Greenpeace-Verehrer die CIA soetwas ist wie die Vertretung des Teufels auf Erden. Erst die Kooperation mit der Bildzeitung und jetzt auch noch die CIA, harter Stoff für zartgrüne Seelen. Jedenfalls ließ ich mir von den Filmemachern Mueller & Müller, die Abschrift der Interviews schicken. Hier die deutsche Übersetzung:…

    Bill Aron (ehemaliger Vertreter der USA, bei der Internationalen Walfangkommission, IWC)
    „Es gibt eine gewisse Zahl von Beweisen, dass Geheimdienstler, ob von der CIA oder anderswoher, eine Rolle in dieser Bewegung gespielt haben. Aber ob sie dies aus innerer Überzeugung taten oder im Sinne der Regierungspolitik, kann ich wirklich nicht sagen.“

    Rex Wheyler (Mitbegründer von Greenpeace International):
    „Es gab Vermutungen, dass die CIA uns 1976 unterstützt hat, indem sie uns das Schiff auftankten. Es gab da einen Mann, der uns Geld für das Benzin gegeben hat. Der soll irgendwie mit der CIA verbandelt gewesen sein, irgendwas mit Drogen aus Südostasien oder so. Aber damals waren wir jung, eine neue Organisation, ohne Geld, irgendeiner gab uns 15000 Dollar. Also nahmen wir das Geld und betankten unser Boot.“

    Paul Watson(Mitbegründer von Greenpeace, der die Organisation verließ, weil sie ihm nicht militant genug war):
    „Ich weiß ganz genau, dass Greenpeace 1976 eine Spende von World Airways, der CIA-Fluglinie genommen hat. Ich bin als Erster Offizier deshalb in Hawaii vom Schiff gegangen. Wir hatten die Chance, die japanische Flotte zu verfolgen. Wir wussten, wo sie war. Wir hätten sie in vier Tagen erreichen können. Aber einer von World Airways kam und sagte, ich gebe euch das Geld unter der Bedingung, dass ihr die Russen verfolgt. Laßt die Japaner in Ruhe. Ich sagte, dass ist ein großer Fehler, wir müssen hinter den Japanern her. Aber sie haben mich überstimmt, das Geld genommen und die Russen verfolgt.“

    Kategorie(n): Ausland Wirtschaft

    Article malheureusement en allemand, mais qui démontre que greenpeace a été financé par la CIA dès sa création ,et lien avec les altermondialistes également noyautés, que celui qui a des oreilles entende et des yeux voit !

  • 23
    :-):

    Oui, Cataloun, c’est ça :lol: mais je me demande si je dois continuer dans cette voix :lol: un conseil à me donner Cataloun ????

  • 22
    Cataloun:

    Si c’est un jeu des sept erreurs j’en ai trouvé que deux :
    surtout/même

    et dans ma réponse narines/yeux.

  • 21
    :-):

    Ben non, les deux ne sont pas identiques, un mot par-ci un mot par-là ;-)

  • 20
    Cataloun:

    « PS : Cataloun, que pensez- vous de mon nouveau pseudo, je ne suis pas allée le chercher bien loin … »

    C’est pas mal, mais avec les deux points, ça vous fait 4 narines. Enfin, du moment que vous placez vos petites puces, on vous reconnait.

    « PS : Cataloun, que pensez- vous de mon nouveau pseudo, je ne suis pas allée le chercher bien loin … »

    C’est pas mal, mais avec les deux points, ça vous fait 4 narines. Enfin, du moment que vous placez vos petites puces, on vous reconnait.

  • 19
    :-):

    «  »tout a moins que vous ne prouviez que votre etat est pire que celui de » »

    ça alors !!! et moi qui croyais que pour vous, mon état était le pire :shock: et ne me tentez plus jamais en me disant «  »vous pouvez m’appeler comme il vous chaut «  » » d’autant plus que vous me faites penser au schtroumf toujours grincheux :lol: mais bon, j’adore les schtroumfs surtout les boudeurs et les grincheux :roll

    PS : Cataloun, que pensez- vous de mon nouveau pseudo, je ne suis pas allée le chercher bien loin …

  • 18
    :-):

    «  »tout a moins que vous ne prouviez que votre etat est pire que celui de » »

    ça alors !!! et moi qui croyais que pour vous, mon état était le pire :shock: et ne me tentez plus jamais en me disant «  »vous pouvez m’appeler comme il vous chaut «  » » d’autant plus que vous me faites penser au schtroumf toujours grincheux :lol: mais bon, j’adore les schtroumfs même les boudeurs et les grincheux :roll

    PS : Cataloun, que pensez- vous de mon nouveau pseudo, je ne suis pas allée le chercher bien loin …

  • 17
    michael:

    est-ce que quelqu’un a vu ne serait-ce qu’un entrefilet sur ces développements dans les médias français?
    +++++++++++
    Rien de chez Pouic ! Bien que Google donne pres de 15000 hints , que dalle de chez rien du tout dans les medias francais …
    Circulez , y a rien a voir ( a mon avis , ils continueront …)

  • 16
    Sittingbull:

    Bon, à part les faire-parts de fiançailles 8) , est-ce que quelqu’un a vu ne serait-ce qu’un entrefilet sur ces développements dans les médias français?

  • 15
    Cataloun:

    Islam et michael

    Je me faisais la même réflexion que Michael.
    Ce pseudonyme est totalement flingué : peut-être la plus cinglée d’un forum qui en compte une palanquée. Si j’ai bien suivi, la santé va pas très fort, et elle se met à regarder les émissions religieuses du Dimanche matin. Ce qui lui inspire des visions prophétiques sur l’avenir des monothéismes. Si elle avait regardé le Disney Channel, elle aurait trouvé une connerie à écrire sur l’Onc’ Picsou et les Rapetou dans la section PO. En tout cas, c’est pas très bon signe quand on se sent de plus en plus proche du Seigneur.
    Complètement carbonisée.
    Islam trouvez un autre alias. De toute façon, vous êtes reconnaissable à vos emotikons.

  • 14
    michael:

    Je ne permets rien du tout amoins que vous ne prouviez que votre etat est pire que celui de Mr Mercator ! Maintenant , vous pouvez m’appeler comme il vous chaut …J’y repondrai …ou non .

  • 13
    Islam:

    à propos : qui ne dit mot consent ;)

  • 12
    Islam:

    Je ne sais pourquoi j’ai du mal à croire en vos bonnes intentions … vous l’avez fait exprès :evil: ça n’empêche que  »petit Michou » vous rend plus euh … craquant :lol: mais moins vous :roll: me permettez-vous de l’utiliser de temps en temps :mrgreen:

  • 11
    michael:

    Oh , ma pauvre Islam , on est indulgent avec Mr Mercator car il est visiblement bien mal en point et qu’a ce propos , on ne saurait trop vous conseiller de reprendre votre pseudo original d’ « Islam » qui a fait votre reputation et votre gloire , celui de « Songe » etant ( pour les familiers du Foirum de l’imMonde , nombreux sur eXc ) synonyme de debile mentale , limite internee dans l’interet public mais echappee a la vigilance de ses gardiens , theoricienne gauchiste arrivee a l’ultime phase de la decheance ..
    Non , non , ma chere Islam , ressaisissez vous en rejetez loin de vous cet amalgame injuste que vous vous infligez sans raison et par innocente ignorance !!! Vous etes bien au dessus de cette sous marque inclassable du regne animal !!

  • 10
    Songe:

    le petit MICHOU

    j’aime bien :lol: ça ne lui va absolument pas mais c’est original :lol:

  • 9
    Balagan:

    Au large , avec un tuba et des palmes , releves tous les 6 mois ! C’est Mr Mercator lui – meme qui leur apporte a la rame la pause midi (sauciflard / baguette et gros rouge qui tache ….)

    Mieux que ça, Merdator fait partie du bouzmir, il va nager avec eux en tenu de plongée. Il faut bien avouer qu’un gros rat enveloppé de caoutchouc noir, avec des bouteilles et des palmes, ça doit avoir de la gueule

  • 8
    michael:

    Et ben voila ! suffisait de demander ….Pour le reste , vous confondez ! Le reseau
    sanitaire de Shiffa est equippe en Maxtrac qui porte max a 50 bornes et fonctionne en « privacy lines  » Vos gugusses ont du tomber sur le reseau des Hopitaux de Paris par erreur . la aussi on trouve des arabophones …..

  • 7
    MERCATOR:

    QUELQUES CONSEILS DE CONSERVATION

    La saucisse de Morteau préfère un endroit sec et frais, à l’abri de la lumière.
    Elle se congèle très facilement.

    POUR SA CUISSON…

    – plonger la saucisse de Morteau dans une casserole remplie avec 2/3 d’eau froide.
    (attention ne pas la piquer, sinon son goût particulier part… en fumée.

    – laisser mitonner l’eau (92°C) pendant 30 à 45 minutes selon la grosseur.

    VOUS LA PREFEREZ CHAUDE… OU FROIDE ?

    – avec une salade verte,
    – une entrée,
    – une choucroute,
    – des choux,
    – des légumes verts,
    – des lentilles,
    – des pommes sautées,
    – des pommes à l’huile.

    pourquoi pas avec une raclette, sous la cendre dans du papier d’aluminium, dans une pâte briochée…

    ça c’est pour le petit MICHOU, en ce qui concerne AL DURA disons seulement que les ambulanciers palestinos sont assez bavards au radio-telephone !

  • 6
    michael:

    Quel rapport , scrogneugneu ? Al Dura pere etait un HC de la DGSE ?
    Tant qu’a poster n’importe quoi , Mercator , la prochaine fois postez utile , la recette de la saucisse de Meurteaux par exemple ….

  • 5
    MERCATOR:

    Le SR Marine a une antenne a Gaza

    cabinet du ministre de la Défense…

    Frenchelon a été construit au fil des ans par deux entités du ministère de la Défense : d’une part la DGSE, les services secrets au sens large, et d’autre part la Direction du renseignement militaire (DRM).

    Une première liste détaillée des bases françaises de ce réseau d’écoute a été publiée par Le Monde en février dernier. Ces bases sont présentées comme rattachées à la DGSE et à sa « direction technique » (ex-GCR pour Groupement des contrôles radioélectriques). Dixit
    Une quinzaine de bases françaises d’écoute
    Le Monde : « Ces moyens d’interception, satellitaires ou autres, sont déployés à Alluets-Feucherolles (Yvelines), Agde (Hérault), Domme (Dordogne), Mutzig (Bas-Rhin), Solenzara (Corse-du-Sud), Saint-Barthélemy (dans les Antilles), La Réunion, Djibouti et à Mayotte (Océan indien). » La lettre confidentielle Le Monde du renseignement, le 16 mars 2000, en a compté une quinzaine, et ajoute à la liste le plateau d’Albion (Alpes-de-Haute-Provence), une commune des Pyrénées Orientales (Saint-Laurent-de-la-Salanque), et la caserne Filley à Nice. Par ailleurs, un accord avec les Émirats Arabes Unis a permis d’installer des stations d’écoute dans cette région du Golfe.

    Une autre station évoquée par Jean Guisnel (auteur de l’enquête du Point), dans un ouvrage publié l’an dernier : celle « secrètement installée sur la base spatiale de Kourou [avec l’aide des services allemands], spécialement mise à profit pour surveiller les communications satellitaires américaines et sud-américaines ». Mélange des genres : Kourou est aussi cité comme base « associée » au Safe Harbor), et retourner l’argument des Européens contre eux-mêmes pourrait être une jolie tactique pour Washington…

    Références

    Le Point, 6 juin et 10 juillet 1998 (résumé).

    Le Monde, dossier du 22 février 2000, dont l’article sur le réseau français.

    Le Monde du Renseignement, 16 mars 2000, Le Secret Embarras des Français au sujet d’Echelon.

    Jean Guisnel, Les Pires Amis du monde, Stock, 1999.

    Rapport de l’Assemblée nationale.

    Rapport Campbell.(/td)(/tr)(/table)
    Par Danielle Kaminsky, ZDNet France

  • 4
    michael:

    Au large , avec un tuba et des palmes , releves tous les 6 mois ! C’est Mr Mercator lui – meme qui leur apporte a la rame la pause midi (sauciflard / baguette et gros rouge qui tache ….)

  • 3
    stef:

    Le SR Marine a une antenne a Gaza ?

    C’est bizarre quand meme. Au Liban peut etre?…ou alors au large :)

  • 2
    michael:

    Le SR Marine a une antenne a Gaza ? ( Ah oui , pour surveiller le traffic du port de Gaza , en gestation depuis 7 ans mais qui a pris un bel essor sous forme de petites villas , souvenirs tangibles de subventions europeennes siphonees sans espoir de retour )
    Si ca se trouve le premier rafiot a y penetrer vers 2054 sera un Oscar ou un Yankee russe alors on comprend que le SR Marine soit prevoyant ….

  • 1
    MERCATOR:

    il semble acquis chez nous ( confidences du SR de la MARINE) que l’affaire al dura est une mise en scène de guerre psychologique des palestiniens ,et que, grâce au ciel, le petit palestinien n’a jamais été blessé ( plusieurs indices sont troublants, notamment la fabrication des « posters »apparus spontanément dans les heures qui ont suivi), cependant, curieusement tsahal et le gouvernement ont toujours mis la pédale douce dans cette affaire, admettant même au départ la possibilité d’un tir israélien par ricochet , pour quelle raison obscure ?

    Quant à enderlin, son « scoop » était trop tentant connaissant son caractère de cabot, il n’a pas été trop regardant sur les « modalités techniques »