eXc: Nous aimons la liberté, l'état de droit, l'héritage des Lumières, la séparation de l'église et de l'état, l'humour. Nous n'aimons pas le fascisme, le communisme, l'antiaméricanisme, l'antisémitisme, le racisme, la bureaucratie, les totalitarismes. Nous estimons que le plus grave danger que courent les démocraties libérales est de céder à l'islamofascisme. Lire plus

Francifada

Posté le Vendredi 27 octobre 2006 par Sittingbull

But there has been no liberalization. The French labor market is as inflexible as ever. Unemployment still is in the double digits, and it’s highest among the immigrants and minority populations. All this, as we noted, « is compounded by the image France projects of itself to its Muslims, which one can surmise is the reason why Muslims see rioting as the solution to any grievance. » Monsieur Chirac didn’t join the war in Iraq out of fear of his domestic Muslim population. And so, « unsurprisingly when faced with some unhappiness they believe they can pressure the French state into submission. »

The way out for France is two-fold. Firstly to reform its welfare state and allow the Muslim dominated slums to integrate into French society. The second is to send a signal to the French Muslim community that France doesn’t buckle under threats, that it sees itself as part of the West, allied with America, Israel, and the Free World. On a domestic level, that means employing Mayor Giuliani-style « zero-tolerance » policing in the suburbs. On a national level, France would do well to send troops to fight the Islamists in Iraq and prove themselves to be true members in the coalition in the war on terror. As it is, France is learning the profound truth of which President Bush has begun speaking in respect of Iraq — if we retreat, the enemy will follow us home.



Laisser un commentaire


10 réponses à “Francifada”

  • 10
    Alfred J. Lemire:

    Nous sommes d’accord. Faire rien à face des voyous vaut rien. La première voiture cramée devrait être la dernière. Baiser les mains des femmes et les queues des musulmans meurtriers, gagne quoi? L’amour de ceux qui luttent contre la paix et les démocraties, la France en particulier? Je songe qu’une France trop séculier pourra néanmoins tolérer que les filles et femmes musulmanes pourra porter quelque chose au-dessus de leurs tétes autre que leurs cheveux. Je ne songe pas que la France va donner aux musulmans et leurs voyous un état à eux, peut-étre avec Tours comme capitale. L’esprit de Charles Martel doit étre très inquiet au moment.

    Il faut créer des emplois, quelque chose difficile à faire avec vos règlements rigides, mais nécesssaire. Mais il ne faut pas tolérer les incendies, les meurtres, et les attentats contre policiers, policiers, et peuple français. Pas encore de voitures en feu! Pas une!

    En l’Amérique, on souhaite que la France restera un pays de l’Occident. Étant pessimiste, je ne songe pas à une France catholique, mais tout de même, ça doit être possible de ne pas devenir musulman ou moribond. Faire rien en face de ce que les voyous fassent, ça c’est moribond.

  • 9
    VousHadits?:

    Il me semble que la presse et la classe politique française hexagonales, au lieu de (se) jeter de la poudre aux yeux, feraient bien d’aborder les problèmes avec moins d’hypocrisie.
    200 voitures cramées, un peu plus que la “normale” (100 voitures par nuit!!!): vous tolérez l’intolérable, voilà pourquoi, d’ores et déjà, l’intolérable est devenu “normal”.em>

    Euh, je sais pas si je vous ai bien compris, mais je n’ai jamais dit tolérer ce bordel ni penser que le discours larmoyant et maternel sur la jeunesse des banlieu était adapté… J’ai juste l’impression qu’une certaine trash culture a envahit l’hexagone, et que les médias attisent les braises… Après je ne vois pas d’autre solution qu’une répression sans concession, un jeune qui commet un acte menant à la destruction totale de la vie d’autrui mérite la pérpet comme n’importe quel adulte… Ensuite si j’ai fait référence aux USA c’est simplement pour souligner que tous les Etats du monde on aujourd’hui à faire face à des violence aveugles dans des quartiers défavoriser mais personne n’a de solution, on peut ne pas se masquer les yeux, mais dites-moi, existe t’il une issue autre que le renforcement de la répression et l’encouragement à une culture populaire qui sorte du cadre de la trash culture voyeuriste et de la fascination pour l’argent et pour les gangs criminels? Existe t’il une solution utlime pour lutter contre le traffic de drogue que certains analyste semblent placer au centre des émeutes considérées comme une diversion aidant certains gangs à assoir leur pouvoir? Existe-il une solution à la misère des ghettos? Réponse: non… On ne opeut donc que temporairement calmer les incendie en évitant de souffler le vent comme le font les médias sensationnalistes ( ceux qui accusent les commémoration des émeutes d’avoir achevé la vie de cette jeune étudiante ont raison)… Alors qui fera le premier pas? Les médias? Dans un tel contexte économique ils s’en garderont bien, il faut vendre, et vendre aujourd’hui signifie vendre du sensationnel… Espérons que la semi-mort atroce de cette jeune étudiante fera réfléchir ces jeunes voyous, à moins qu’ils ne se soient tellement déshumanisé que plus rien ne les touche… Comment toucher les jeunes quand on est un énarque? Ce n’est pas le rôle des politiques, mais des éducateurs et de la justice, punir et prévenir, réinsuffler des valeurs c’est beau, mais quand ya pas de boulot c’est plus dur… Je ne vois pas d’issue… Sinon de légiférer en matière de violence télévisuelle et ludique, et de faire taire les médias quand c’est nécessaire… On ne pourra désormais rien faire d’autre que de partiellementr éteindre les incendies en attendat le suivant… Et finalement je vous signale que votre article fait clairement référence à la communauté musulmane et à son intégration comme problème de base, mais à ce que je sache un tel lien n’est pas démontré…

  • 8
    Sittingbull:

    @vhdts
    Si vous voulez, on peut rajouter un point d’interrogation: Francifada ou non?
    La question vaut d’être posée. La réponse, c’est aux français de la fournir.
    Globaliser la question revient à noyer le poisson. Les comparaisons avec mille autres pays ne servent pas à la réponse.
    Il me semble que la presse et la classe politique française hexagonales, au lieu de (se) jeter de la poudre aux yeux, feraient bien d’aborder les problèmes avec moins d’hypocrisie.
    200 voitures cramées, un peu plus que la « normale » (100 voitures par nuit!!!): vous tolérez l’intolérable, voilà pourquoi, d’ores et déjà, l’intolérable est devenu « normal ».

  • 7
    Alfred J. Lemire:

    Je vois quelques erreurs: « ls » pour « les » et « les ceux » pour « ceux ». mais je veux écrrie encore qu’il faut trouver une solution française pur une problème française et il faut changer la France–pas facile, il semble.

  • 6
    Alfred J. Lemire:

    Un de mes ancêtres, Jean Lemire, a quitté la France vers l’an 1655, et je n’ai jamais visité la France. Je vous prie d’excuser mon français. Mais j’habite Worcester, une ville de Massachusetts, et je visite un de mes neveus, un avocat New Yorkais, quelques fois chaque année. Ce n’est pas vrai que ls policiers craignent de visiter les ghettos. Un grand nombre de policiers sont noirs et souvent, on voit policiers noirs et blanc ensemble. Oui, on a eu des émeutes dans quelques grandes villes, mais rarement.

    La femme d’un autre neveu est d’origine chinoise. La famille qui habite la maison près de la mienne a l’homme blanc et femme noire; elle enseigne les romans de la Grande Bretagne à l’université; elle passait sa jeunesse dans un ghetto de Philadelphie. Les homes qui ont peindre leur maison dans les mois de l’août et septembre ont immigrés de Brasil et le Portugal. Il n’est pas difficile pour quelqu’un de créer une affaire ou de travailler. Plusieurs de médecins ici sont Indiens de l’Inde. C’est presque certain que le prochain gouverneur de Massachusetts est Deval Patrick, un noir. Et Michael Steele, à mon avis un homme de politique beaucoup plus sympathique que Patrick, peut être élu comme Senator pour le Maryland.

    J’ai des amis Juifs qui ont venus de Moscou en 1991; il et elle sont tous deux Américains maintenant. Ils ne sont pas moins Américains que les ceux qui comptent les Pilgrims de 1620 parmi leurs ancêtres. L’Amérique de la réalité n’est pas l’Amérique de la culture, ou des « gangsta-rap » ou de Hollywood.

    Quant à moi, je suis catholique et conservateur, mais je crois que « conservateur » aux Étas-Unis a rien à faire avec conservateur en Europe. Et ce qui se passe en la France d’aujourd’hui a rien à faire aux évenements de l’Amérique.

    Ce qui est peut-être le mème est le fait que les journalistes et les instituteurs sont de la gauche et leurs façons de penser et d’agir ne peeuvent pas trouver de solutions pour votres « jeunes. » On lis toujours que ce son’t des « jeunes » qui brûlent les autobus; je pense que ce sont des musulmans sans emploi et sans espoir. Est qu’il y a une solution francaise pour une problème française? Peut-être, mais pas changer rien, ni parmi les musulmans, ni parmi les autres français.

  • 5
    Sachi:

    I have just linked this post to my English language blog. Please see below.
    http://biglizards.net/blog/archives/2006/10/found_french_ex.html

  • 4
    Sachi:

    I linked this story to my Japanese language blog. I will translate it in English and post it in my English language blog as well. I will let you know when I have done it. So that you will know I was not bad mouthing you guys, hahaha…(this means I am joking in Japanese.)

    http://biglizards.net/strawberryblog/archives/2006/10/post_200.html

  • 3
    Sachi:

    Recently, I have read several disturbing news articles about Moslem youths burning busses. In one incident it killed one person and terribly injured a young woman.

    Also in the article, policemen are often ambushed in a poor neighborhood. Is the situation getting like last year?

    I cannot get good information here in the United States.

    By the way,

    >On a national level, France would do well to send troops to fight the Islamists in Iraq and prove themselves to be true members in the coalition in the war on terror.

    I never thought a French would say that! I am presently surprised. Now I know why I liked this blog. I still wish I could read French though.

    Sachi

  • 2
    VousHadits?:

    @Sitt

    Franchement, vous trouvez pas que l’amalgame contenu dans le titre de votre post, qui semble faire l’unanimité des médias américains s’acharnant sur la France, est largement exagéré? A t’on oublié la violence des ghettos américains relayé en Europe par la culture du gangsta-rap comme l’une des composantes de ces violences? Les journalistes américains ont-ils donc oublié à quel point il est dangereux pour un policier de s’aventurer dans un ghetto new-yorkais, et combien de voitures y sont brûlées chaque jours? Les populationsqui vivent dans ces quartiers, qu’elles soient noires ou arabes, partagent la même culture contemporaine de la violence, la même culture de la drogue? Je me souviens bien comment dès le milieu des années 80 des juens de chez nous n’avaient d’yeux que pour les gangs américains… Et que dire des récentes émeutes maffieuses au Brésil? Cette montée de violence semble se généraliser sur tous les continents, ne serait-il pas temps de faire une remise en questione t une analyse globale de cette problématique? N’est-ce pas un peu raccourci que d’attribuer les violences françaises au laxisme des autorités face à ses émigrés musulmans? Et que dire de l’Angleterre? Franchement, que l’on soit très critique face à la politique de la France au PO, que l’on reproche à l’ONU son inefficacité et son manque d’impartialité, OK.. Mais les émeutes françaises ont elle réellement un rapport avec ça? Moi je crois que c’est une crise de valeur globale liées au développement des médias (les jeunes voient leur exploit relayé par la presse, il se senten forts) et au problèmes économiques contemporains…

  • 1
    Sandrine:

    « We recount this not out of any schadenfreude. But all our lives, we have thought of France in a certain way, as Charles of Gaulle once said »

    Elle est bonne celle-là, les américains se mettent à vous faire du de Gaulle…celui-là même qu’ils traitaient de « son of a bitch » à cause du retrait de l’Otan.




  • Your Ad Here