eXc: Nous aimons la liberté, l'état de droit, l'héritage des Lumières, la séparation de l'église et de l'état, l'humour. Nous n'aimons pas le fascisme, le communisme, l'antiaméricanisme, l'antisémitisme, le racisme, la bureaucratie, les totalitarismes. Nous estimons que le plus grave danger que courent les démocraties libérales est de céder à l'islamofascisme. Lire plus

Une dénonciation du « fachisme »…

Posted on Vendredi 4 août 2006

…mais aussi le chant enflammé d’un amour sincère. Mon ami Kadrik m’a demandé de poster cela, je le fais sur-le-champ.

« Le fait que je sois prêt à changer mon avis sur un sujet lorsqu’on me montre d’une manière honnête et convaincante mon égarement est tout à mon honneur. Par contre votre incapacité à reconnaître vos erreurs lorsque je vous soumet, liens, photos et vidéo à la clé, qui prouvent mon propos montre uniquement votre hermétisme à toute pensée alternative à la votre. Cela s’appelle du fachisme intellectuel.
La recherche de la vérité (même si souvent elle ne peut être que subjective et donc relative) est mon seul but. »

Jeunes filles, si vous voulez rencontrer Kadrik n’hésitez pas à laisser votre adresse e-mail dans un commentaire à ce post.

Ataulfo @ 16:48
Filed under: Le bêtisier d'eXc
Avec Serguei, Le Monde bascule… dans l’immonde! (suite)

Posted on Vendredi 4 août 2006

On était un peu habitué avec les unes de Plantu systématiquement anti-américaines et anti-israéliennes …

Mais là, comme l’a déjà signalé ici-même Ataulfo, Le Monde a sorti la grosse artillerie (en page 2) avec ce dernier dessin de Serguei qui réactive les pires clichés de l’antisémitisme médiéval ou, comme le rappelle un communiqué de l’In-nocence, « un des plus ouvertement antisémites qu’ait publiés depuis l’Occupation la presse française non-spécialisée »:

La suite…

jc durbant @ 14:25
Filed under: Israel forever! andMédias
Nos valeureux reporters « découvrent » le travail « embarqué »… pour le Hez !

Posted on Vendredi 4 août 2006

La vérité commencerait-elle peu à peu à sortir sur les journalistes occidentaux travaillant au Moyen-Orient ?

Après le journalisme d’hôtel en Irak et les supplétifs palestiniens qui émargent à l’OLP, voilà, comme le montre un journaliste israélien, nos valeureux reporters qui « découvrent » le travail « embarqué »… pour le Hezbollah !

(Lire la suite…)

jc durbant @ 13:07
Filed under: Médias
Jay No Sid !

Posted on Vendredi 4 août 2006

En phonetique « Politically correcte »  evidement !
Et si on causait un peu du Darfour  ‘stoire de se souvenir ce que representent les mots et les realites qui se dissimulent dessous ….

Mais on risque de rester ebahis aux commentaires de notre « vierge de fer » …….

Faut dire qu’ewlle a eu le temps de s’endurcir avec les salafistes et le FIS ….

(Lire la suite…)

michael @ 07:24
Filed under: Généralités
Le billet de Luc Rozenszweig

Posted on Vendredi 4 août 2006

En face, Condoleeza Rice et sa collègue britannique Margaret Beckett préconisent une solution qui soit de nature à assurer, non pas une trêve qui serait violée immédiatement par les « fous de Dieu », mais un calme durable. Cela passe, bien évidemment par une réduction notable, sinon totale des capacités de nuisance du Hezbollah, état dans l’état libanais, qui entraîne toute une nation dans la spirale de la violence et de la misère. J’ai pu constater de visu, en 2005, comment, dans les zones contrôlées par le Hezbollah, notamment le magnifique site de Baalbek, cette milice chiite tient la population sous un contrôle social absolu, et laisse ces régions dépérir économiquement en ponctionnant ses ressources afin d’accroître son arsenal militaire. 

C’est alors que M. Douste-Blazy, tel un Villepin venant faire la leçon à George W. Bush aux Nations Unies, vient à Rome pour ne proposer rien moins que la capitulation d’Israël devant les exigences terroristes : cessez le feu immédiat, échange de prisonniers, « accord politique » avec le Hezbollah avant l’envoi d’une force multinationale, remise au Liban des fermes de Chebaa, un mouchoir de poche territorial que se disputent Beyrouth et Damas, actuellement occupé par Israël. Tout cela avec de grandes envolées sur la vocation de la France à protéger, dans la région, les faibles et les opprimés. 

Heureusement Rome 2006 n’est pas Munich 1938, et si Douste-Daladier était là, il manquait un Chamberlain pour faire triompher la couardise et parapher la honte. 

On notera, en conclusion, que ces turpitudes françaises ont pour conséquence de faire remonter la cote de popularité présidentielle du fond de l’abîme où elle était tombée. Fasse le ciel que Jacques Chirac ait la lucidité d’Edouard Daladier face aux foules venues acclamer le « sauveur de la paix » à son retour de Munich : « Ah, les cons ! », s’était-il exclamé »

Le billet au complet, sur l’excellent site Mondes Francophones.

Ataulfo @ 02:34
Filed under: Le billet de Luc Rosenzweig
Plus beaucoup d’heures avec Fidel Castro: le sort s’acharne cruellement sur une gauche désemparée

Posted on Vendredi 4 août 2006

Pendant que le pote à la Mère Mitterrand et au patron du Diplodocus (le vrai interlocuteur de la fausse interview de PPDA ?) tente de battre le record de Franco (presque 4 ans !), de Tito (un peu plus de deux mois ?), sans parler du Pape ou d’Arafat…

Et qu’à Paris, le Quai et ses annexes du journal de révérence et du Diplodocus préparent déjà les panégyriques (”un grand pays, un grand peuple et une grande civilisation, qui est respecté et qui joue un rôle de stabilisation dans la région”) et Delanoé, les plaques de rues …

Petit retour, à l’occasion de la sortie en France du film d’Andy Garcia (« A lost city », « Adieu Cuba » en VF, qui ne devrait logiquement pas échapper aux sauvages critiques dont il a été l’objet de la part de la presse de gauche – désolé pour le pléonasme! – américaine), sur quelques faits généralement les imbécillités régulièrement présentées comme informations sur l’avant-dernier fossile vivant (pardon: « paradis des travailleurs et patrie ») du socialisme mondial:

« One feature of the Cuban social structure is a large middle class, » it starts. « Cuban workers are more unionized (proportional to the population) than U.S. workers. The average wage for an 8-hour day in Cuba in 1957 is higher than for workers in Belgium, Denmark, France and Germany. Cuban labor receives 66.6 per cent of gross national income. In the U.S. the figure is 70 per cent, in Switzerland 64 per cent. 44 per cent of Cubans are covered by social legislation, a higher percentage than in the U.S. »

UNESCO report on Cuba circa 1957

In 1958 Cuba had a higher per-capita income than Austria and Japan. Cuban industrial workers had the eighth-highest wages in the world. In the 1950s Cuban stevedores earned more per hour than their counterparts in New Orleans and San Francisco. Cuba had established an eight-hour workday in 1933 – five years before FDR’s New Dealers got around to it. Add to this a one-month paid vacation. The much-lauded (by liberals) social democracies of Western Europe didn’t manage this till 30 years later.

And get this, Maxine Waters, Barbara Walters, Andrea Mitchell, Diane Sawyer and the rest of you feminist Castro groupies: Cuban women got three months of paid maternity leave. I repeat, this was in the 1930s. Cuba, a country 71 percent white in 1957, was completely desegregated 30 years before Rosa Parks was dragged off that Birmingham bus and handcuffed. In 1958 Cuba had more female college graduates per capita than the U.S.

before Castro « came to town, » Cuba took in more immigrants (primarily from Europe) as a percentage of population than the U.S. And more Americans lived in Cuba than Cubans in the U.S. Furthermore, inner tubes were used in truck tires, oil drums for oil, and Styrofoam for insulation. None were cherished black market items for use as flotation devices to flee the glorious liberation while fighting off hammerheads and tiger sharks.

the « apparatchiks » Garcia depicts in his movie incarcerated and executed a higher percentage of their countrymen in their first three months in power than Hitler and his apparatchiks jailed and executed in their first three years. As well complain that the guards and police in « Schindler’s List, » « Julia » or « The Diary of Anne Frank » come across as hackneyed caricatures. Instead let’s portray them with more « complexity, » as misguided idealists who followed a leader who unshackled the German working class from its subservience to snooty barons, who eradicated Germany’s unemployment and who ended Germany’s national humiliation at the hands of Europe’s premier imperialist powers.
La suite…

jc durbant @ 00:22
Filed under: Médias andRumeurs, bruits et soupçons