eXc: Nous aimons la liberté, l'état de droit, l'héritage des Lumières, la séparation de l'église et de l'état, l'humour. Nous n'aimons pas le fascisme, le communisme, l'antiaméricanisme, l'antisémitisme, le racisme, la bureaucratie, les totalitarismes. Nous estimons que le plus grave danger que courent les démocraties libérales est de céder à l'islamofascisme. Lire plus

De la haine d’Israël

Posted on Jeudi 13 juillet 2006

L’Etat hébreu jouit dans le monde d’une image globalement très négative. Considéré par beaucoup comme un abscès purulent défigurant la face du globe, source d’insécurité mondiale, il est le seul Etat dont l’existence même, géographique ou spirituelle juive, est encore remise en question. Une partie des élites européennes le considèrent comme l’avatar des péchés passés du Vieux continent que sont le colonialisme, le nationalisme et le militarisme, dont le sionisme apparaît comme la réincarnation combinée. Au travers de la critique unilatérale d’Israël, c’est en quelque sorte une expiation, une véritable catharsis, qui est opérée.

Lire la suite … 

Sotek @ 12:17
Filed under: Généralités
Finale de la Coupe des cons: match nul Chirac-Zidane!

Posted on Jeudi 13 juillet 2006

Chirac Zidane.jpg

Sittingbull @ 08:25
Filed under: Guligulis et glouglous
Une Coupe pour les Français

Posted on Jeudi 13 juillet 2006

AFP, de notre correspondant.

Mercredi soir, de manière discrète, une cérémonie s’est tenue à Waterloo pour remettre aux Français une Coupe que, cette année, ils ont largement méritée, devançant toutes les autres Nations.

Le trophée, remis par Lionel Jospin, est une fine lamelle d’or, en forme de Kleenex, où l’on peut se moucher sur le drapeau italien. C’est la juste récompense pour l’un des pays qui a su le plus mal perdre depuis que la Coupe du Monde a été créée, en 1930.

Les discours ont été émouvants, et l’on a pu entendre un argumentaire circonstancié pour la remise de la Coupe du Monde à la France, phare de la lutte contre le racisme, ansi que quelques blagues potaches sur la tricherie congénitale des Italiens, qu’on sait fourbes et menteurs depuis la nuit des temps.

A la fin une délégation d’illustres mauvais perdants, dirigée par Giscard d’Estaing et Laurent Fignon, a levé la Coupe en représentation d’un peuple, les Français, qui ne l’aura pas volé.

P.S: Même après avoir remporté la Coupe, les Français continuent à jouer le match! Vous pouvez participer à ce formidable élan collectif pour assurer à la France une place dans le Panthéon des Mauvais Perdants en signant la pétition pour exclure Materazzi du football!!! Bel effort!

Ataulfo @ 03:39
Filed under: Guligulis et glouglous