eXc: Nous aimons la liberté, l'état de droit, l'héritage des Lumières, la séparation de l'église et de l'état, l'humour. Nous n'aimons pas le fascisme, le communisme, l'antiaméricanisme, l'antisémitisme, le racisme, la bureaucratie, les totalitarismes. Nous estimons que le plus grave danger que courent les démocraties libérales est de céder à l'islamofascisme. Lire plus

Couvrez-vous!

Posted on Vendredi 23 juin 2006

nude.JPG

nudie.JPG

C’est pour le coup qu’on serait dirigé par un con.

Sittingbull @ 15:11
Filed under: Guligulis et glouglous
À poil!

Posted on Vendredi 23 juin 2006

L’équipe iranienne de rugby féminin

IranRugby01.jpg

IranRugby02.jpg

IranRugby03.jpg

Sittingbull @ 15:08
Filed under: Guligulis et glouglous
Saddam obtient le record du monde de la grève de la faim…

Posted on Vendredi 23 juin 2006

la plus courte: il a juste sauté un repas (l’agneau n’était pas assez cuit, probablement).

Sittingbull @ 10:01
Filed under: Guligulis et glouglous
HONTE A YVES CALVI ! HONTE A FRANCE 5!

Posted on Vendredi 23 juin 2006

Au moment où un animateur (Yves Calvi) de la télé d’Etat française (France 5, jusqu’ici la plus respectable) se permet de faire toute une émission (« C dans l’air » d’il y a deux jours, le 21 juin) sur l’Irak (« La bataille de Bagdad ») où lui et des invités ayant (jusqu’ici ?) un certain crédit (au moins à mes yeux) comme le journaliste et (prétendu ?) spécialiste du monde arabe Antoine Sfeir et l’officier de réserve et spécialiste des questions de défense Pierre Servent (je ne parlerai pas du 3e, l’omniprésent et notoirement anti-américain Pascal Boniface) en répétant et dénaturant tous les trois mots le jusqu’ici noble mot de « RÉSISTANTS » pour parler des tueurs de femmes et d’enfants qui sont en train de pousser l’Irak au chaos parce qu’ils savent bien qu’ils sont en train de perdre pour toujours leur droit, qu’ils croyaient éternel, au pouvoir et aux richesses du pays (le militaire Servent a eu lui la décence de ne pas l’employer mais… il a laissé faire !) et même de présenter Saddam lui-même, qui risque effectivement sa tête pour les quelques charniers qu’il a laissé – bien contre son gré ! – derrière lui, comme… un martyr ! …

(more…)