eXc: Nous aimons la liberté, l'état de droit, l'héritage des Lumières, la séparation de l'église et de l'état, l'humour. Nous n'aimons pas le fascisme, le communisme, l'antiaméricanisme, l'antisémitisme, le racisme, la bureaucratie, les totalitarismes. Nous estimons que le plus grave danger que courent les démocraties libérales est de céder à l'islamofascisme. Lire plus

Esclavage: La traite oubliée des esclaves chrétiens razziés par les musulmans

Posté le jeudi 11 mai 2006 par jc durbant

White_slave_2Tripoli2_1

 

Attention: une traite peut en cacher une autre !

Bien au-delà des récits, plus ou moins romancés, de traite des blanches de nos enfances …

Ce serait, selon l’historien américain Robert C. Davis dont le Figaro présente aujourd’hui le dernier livre …

Plus d’un million de personnes, des chrétiens donc et principalement des hommes habitant les côtes méditerranéennes du sud de l’Europe (notamment d’Italie et de France ou d’Espagne, dont, on le sait, le fameux Cervantes lui-même !) …

Qui entre 1530 et 1780 ont été vendus comme esclaves dans les marchés des grandes villes de la « Barbarie », Alger, Tripoli ou Tunis.

Razzias permanentes qui hanteront et traumatiseront pendant des siècles des villages entiers, comme en témoignent encore aujourd’hui ces inévitables tours de guet et la construction systématique sur des promontoires rocheux, faisant dos à la mer.

Mais aussi… la tête de Maure du drapeau corse !

Les conditions, souvent dans des sortes de bagnes publics, étaient particulièrement atroces (avoir des esclaves chrétiens étant apparemment une manière d’affirmer la primauté de l’islam), avec un taux de mortalité très élevé (autour de 15 %).

Certains razziés iront même jusqu’à se convertir à l’Islam et mener ensuite à leur tour des razzias contre leurs anciens compatriotes.

Sans parler de ces Occidentaux qui, comme par exemple l’ordre de Malte, se mirent à possédaient eux aussi leurs esclaves…  musulmans cette fois !

Donc pas de « code noir » ici pour limiter les pouvoirs du maître musulman sur son esclave, même si les captifs pouvaient, à la différence de la traite africaine et moyennant rançon, échapper à leur captivité.

Avec hélas (comme aujourd’hui en Afrique orientale ou dans les affaires de prises d’otages au Moyen-orient !) l’effet pervers, quand des institutions religieuses vont s’en mêler, de rendre l’affaire plus rentable pour les razzieurs, et donc… d’accentuer lesdits raids !

Jusqu’aux flottes de superpuissances comme l’Angleterre ou la France qui se virent forcées de payer des tribus aux deys (ou aux célèbres… Barberousses !) de la « Côte barbare » avec le même effet pervers d’inciter à la prise en otage de vaisseaux entiers !

Et il faudra donc attendre que le jeune état américain en ait assez de payer son million de dollars annuel et la création d’une flotte assez puissante – assistée des fameux Marines avec leur non moins célèbre hymne « To the shores of Tripoli » – pour finalement arrêter tout ça, d’abord en 1805 puis finalement en 1815 !

La suite…

jc durbant @ 13:17
Catégorie(s): Islamisme et RATP/ROP etUn peu d'histoire


Laisser un commentaire


20 réponses à “Esclavage: La traite oubliée des esclaves chrétiens razziés par les musulmans”

  • 20
    jc durbant:

    Far more than facts, it is people’s emotions and experiences that matter … So ‘our people die like flies’ is still applicable, emotionally …

    Steve Hofmeyr

    Oui, c’est le principe même du terrorisme: il suffit de toucher une fraction des gens pour les terroriser tous et en plus c’est démultiplié quand vous avez, comme au Zimbabwe ou même en Afrique du sud, des gens proches du pouvoir qui ferment les yeux ou encouragent les choses …

    En même temps, un peu comme pour les chrétiens ou les juifs au Moyen-Orient, si on appelle à l’évacuation des blancs, on fait en quelque sorte le jeu des génocidaires qui visent à « nettoyer » ou « purifier » leurs territoires …

    Voir:

    Shoot the Boer, shoot, shoot, shoot them with a gun.

    Chant antiapartheid

    Nous avons dû former des Noirs. Et, après nous avons été licenciés.

    Steve (ancien employé des chemins de fer devenu SDF)

    Julius Malema dit tout le temps “tuez les Boers, tuez les Boers”, et ils l’ont fait. C’est inacceptable, totalement inacceptable. Rien ne peut le justifier. Qui sera le suivant ?

    Sudafricaine (venue rendre hommage au leader blanc extrémiste assassiné)

    Je vis au Zimbabwe, donc je respecte la loi du pays, mais celle-ci indique clairement que je dois être dédommagée, sinon cela s’appelle du vol!

    Catherine Jouineau (Française victime d’expropriation au Zimbabwe)

    En Afrique du sud, nous commençons tout juste. Ici au Zimbabwe vous êtes déjà bien avancés. La question de la terre a été abordée. Nous sommes très heureux qu’aujourd’hui vous comptiez plus de 300 000 nouveaux fermiers contre les 4 000 qui dominaient auparavant votre agriculture. A ce qu’il paraît, vous allez maintenant vous attaquer directement aux mines. C’est ce que nous comptons faire en Afrique du Sud. Nous voulons les mines. Ils exploitent depuis longtemps nos minerais. Maintenant c’est à notre tour d’en profiter aussi. Ils sont si lumineux, ils sont colorés, on les appelle les blancs, peut-être que leur couleur est venue en raison de l’exploitation de nos minerais et peut-être que si certains d’entre nous peuvent avoir accès à ces minerais que nous pourrons développer un peu de cette belle couleur comme eux.

    Julius Malema (Harare, 04. 01. 10)

  • 19
    Annika:

    « Le rapport a également conclu que les Blancs étaient beaucoup moins susceptibles d’être assassinés que n’importe quelle autre race … Les Blancs représentaient seulement 1,8% des victimes de meurtre »

    Oui, c’est logique puisque la population blanche n’est plus que 8.8%, et la population noire est de 79.20%, sans compter les autres races. Les blancs vivent principalement derrière des murs, genre rempart, avec des chiens de garde, barres aux fenêtres, guns. La brutalité et torture dont souffrent les blancs semble être virtuellement absente dans les autres meurtres. Quant aux statistiques, vous savez ce qu’avait dit Mark Twain des statistiques ! Avez vous déjà rencontré des sud-africains blancs JC ? Ils partagent tous ces témoignages d’horreur.
    « Les frontières post-coloniales de l’Europe ont laissé de nombreux Africains se rassembler dans des pays qui ne représentent pas leur patrimoine culturel « C’est un défi quand nos Afrikaners, Asiatiques, Colorings, Zulus, Xhosas, Basothos, Bapedis, Vendas, Tswanas, Tsongas, Swazis et Ndebeles désirent tous leurs propres pays d’origine. »
    http://www.wnd.com/2017/03/targets-in-south-africas-genocide-all-white/
    http://www.wnd.com/2017/04/murder-rate-for-these-white-farmers-20-times-international-average/

  • 18
    jc durbant:

    Sur l’auteur de la pétition:

    To support this, he claims that over 4 000 white farmers have been brutally murdered since 1994. It’s a similar statistic to one repeated by Afrikaans musician Steve Hofmeyr during his protests against the “oppression” and “slaughter” of white people in 2013. But these statistics were later debunked by Africacheck after the website consulted with the Institute of Security Studies and police crime statistics to dissect Hofmeyr’s claims. The report found that white people only represented 1.8 percent of murder victims and there were nowhere near to 4 000 farm murder victims in that period. The report also concluded that white people were far less likely to be murdered than any other race

    http://www.starktruthradio.com/?p=1876

    South African musician Steve Hofmeyr has claimed that the number of white South Africans killed by blacks would fill a soccer stadium, that white Afrikaners are being killed “like flies” and that a white farmer is murdered every five days. But the claims are incorrect and grossly exaggerated. In fact, whites are less likely to be murdered than any other race group. (…) A 2004 report published in the SA Crime Quarterly compares homicide rates across all races from 1937 to 2003. Based on this, it is clear that homicide rates for all races increased over this period (although they fell somewhat from 2003 onward). However, the increase in the white homicide rate began in the late 1970s and has remained markedly less than the increase in murder rates for all other race groups. (…) The “murder gap” between Interpol and SAPS numbers is easier to explain. Altbeker told Africa Check that Interpol combined both murder and attempted murder figures for South Africa, resulting in inflated numbers. This is confirmed by the 1999 Global Report on Crime and Justice published by the United Nations Office for Drug Control and Crime Prevention. Altbeker wrote extensively about the challenges with international crime data collection and comparison in a separate paper. (…) “Whites are far less likely to be murdered than their black or coloured counterparts,” Lizette Lancaster, who manages the Institute for Security Studies crime and justice hub, told Africa Check. This is supported by an analysis of a national sample of 1,378 murder dockets conducted by police in 2009. In 86.9% of the cases, the victims were Africans. Whites accounted for 1.8% of the cases (although whites make up 8.85% of the population). According to Lancaster official police statistics show that between April 1994 and March 2012 a total of 361 015 people were murdered in South Africa. Applying the 1.8% figure, it would mean that roughly 6,498 whites have been murdered since April 1994. Even if there were some variation on the 1.8% figure, the number of white murder victims would still fail to come anywhere close to filling a soccer stadium. The fact is that whites are less likely to be murdered than any other race in South Africa. The current murder rate of white South Africans is also equivalent to, or lower than, murder rates for whites recorded between 1979 and 1991. According to the 2011/12 SAPS annual report, Lancaster said,“only about 16% of murders occurred during the commission of another crime, mainly aggravated robbery. About 65% of murders started off as assaults due to interpersonal arguments and fuelled by alcohol and/or drugs, result[ing] in a murder”. The vast majority of murders are, she said,“social fabric crimes often perpetrated by friends or loved ones”. The 2012 Victims of Crime Survey confirmed this assertion, stating that 16.1% of victims were “murdered by unknown people from outside their residential area” with an additional 10.9% of “murders … committed by known perpetrators outside [the victims’] residential area”, and the balance of homicides committed by community members, spouses and friends or acquaintances. (…) The interpretation of data on “farm attacks” is problematic as it relies on old police data and current, self-reported data collected and submitted by the Transvaal Agricultural Union of South Africa (TAUSA). TAUSA figures for the 22 years between 1990 and 2012 state that 1,544 people were killed in farm attacks, an average of about 70 a year or one every 5.2 days. A report by trade union Solidarity, issued in 2012, found that 88 farmers were murdered in the 2006 to 2007 financial year. (…) According to a 2003 police committee of inquiry into farm attacks, cited by Solidarity, 38.4% of farm attack victims were described as being black, coloured or Asian. TAUSA’s figures suggest that 208 (or 13.5%) of those murdered in farm attacks between 1990 and 2012 were black. Hofmeyr’s statement that a white farmer is murdered every five days is therefore also incorrect. The claim would only be true if he included all farm attack victims of all races. (…) Steve Hofmeyr issued a written response to both this report and an article confirming Africa Check’s findings which was published by the Afrikaans newspaper, Rapport. The numerous claims Hofmeyr made and the “statistics” he presented do not add up. Since it was published, his post has had to be updated several times, removing, among other things, data that he claimed related to South Africa which actually came from another continent (and was also misconstrued). Hofmeyr’s strongest argument boiled down to this: “Far more than facts, it is people’s emotions and experiences that matter … So ‘our people die like flies’ is still applicable, emotionally – and does not need to be supported by facts.” Africa Check understands that perceptions do of course matter. As stated in our report, South Africa has one of the highest crime rates in the world and all murders are to be abhorred. Crime data, like all data everywhere, could and should be improved. This is something Africa Check is campaigning for. However, this is not a reason to dismiss inconvenient facts as Mr Hofmeyr does.

    Africa check

  • 17
    Annika:

    J’aurais du savoir JC que vous aviez déjà ecrit un article sur le traitement sordide réservé à ces Afrikaners !
    (Je ne suis pas non plus sûre de l’auteur de la pétition)

  • 16
    jc durbant:

    Oui, bien sûr, j’ai compris …

    En Afrique du sud, nous commençons tout juste. Ici au Zimbabwe vous êtes déjà bien avancés. La question de la terre a été abordée. Nous sommes très heureux qu’aujourd’hui vous comptiez plus de 300 000 nouveaux fermiers contre les 4 000 qui dominaient auparavant votre agriculture. A ce qu’il paraît, vous allez maintenant vous attaquer directement aux mines. C’est ce que nous comptons faire en Afrique du Sud. Nous voulons les mines. Ils exploitent depuis longtemps nos minerais. Maintenant c’est à notre tour d’en profiter aussi. Ils sont si lumineux, ils sont colorés, on les appelle les blancs, peut-être que leur couleur est venue en raison de l’exploitation de nos minerais et peut-être que si certains d’entre nous peuvent avoir accès à ces minerais que nous pourrons développer un peu de cette belle couleur comme eux.

    Julius Malema (Harare, 04. 01. 10)

    Mais ne connaissant pas l’auteur de la pétition, j’imaginais déjà la suite ou les détournements possibles …

  • 15
    Annika:

    Non, non ça n’a rien à voir avec l’apartheid.
    J’ai plutôt pris cette idée sous un autre angle. Ils émettent l’hypothèse que si le peuple juif a le droit de retour au pays de leurs ancêtres, les descendants d’européens qui sont dorénavant oppresses en Afrique du sud devraient pouvoir obtenir refuge/asile en Europe de l’Ouest.
    Ce problème racial et culturel en Afrique du sud ne va faire qu’empirer. You heard of it didn’t you J.C.?

  • 14
    jc durbant:

    Après avoir imposé le modèle apartheid sur Israël, on impose le droit du retour israélien sur l’Afrique du sud ?

    L’étape d’après, c’est quoi ?

    Le droit de retour, afin d’abandonner le pays aux génocidaires arabes, des Israéliens en Europe ?

  • 13
    Annika:

    More on Afrique du sud
    http://www.wnd.com/2017/03/next-refugees-for-america-white-south-africans/

  • 12
    Annika:

    Puisque cette rubrique confronte l’opinion à la mode du grand mal causé au monde par les occidentaux… Je pose ce lien. Many wouldn’t touch this with a ten foot pole!

    Pétition au Conseil de l’Union européenne : « La population blanche sud-africaine est actuellement confrontée au nettoyage ethnique et à des persécutions aux mains du gouvernement de l’ANC, du FEP et d’autres agresseurs individuels anti-blancs. Plus de 4 000 agriculteurs blancs ont été brutalement assassinés, y compris sous la torture, le viol et la mutilation. Beaucoup de Sud-Africains blancs vivent aujourd’hui dans la pauvreté et la misère en raison de la politique d’autonomisation économique noire du gouvernement de l’ANC qui supprime les blancs du pool de main-d’œuvre.

    Il n’est pas seulement souhaitable mais moralement obligatoire que l’Europe permette à tous les Sud-Africains blancs de retourner en Europe. »

    https://www.change.org/p/european-commission-allow-all-white-south-africans-the-right-to-return-to-europe?utm_medium=email&utm_source=notification&utm_campaign=petition_signer_receipt_rmp

  • 11
    jc durbant:

    Oui, des faits qui, comme le rappelle leur hymne, furent la gloire des fameux Marines, quasi-guerre contre les coupeurs de têtes royales comprise …

    Mais qui rappelle aussi qu’à l’instar de la grippe de 1918 qui ne dut son surnom qu’à l’absence de censure militaire de la seule Espagne et, sans parler des traites intra-africaine et arabe, face aux quelque 500 000 esclaves afro-américains dont on nous rebat les oreilles …

    il y en avait huit fois plus au Brésil

    cinq fois plus dans l’empire espagnol …

    quatre fois plus dans l’empire britannique …

    et… trois fois plus aux Antilles françaises

    dont on ne parle quasiment jamais ?

  • 10
    Annika:

    Ce sont des faits sur l’esclavage qui sont absolument inconnus/absents de tous les curriculums d’école aux États Unis.
    Merci de le rappeler.

  • 9
    jc durbant:

    Quand Emmanuel Macron fustige à Alger « la terreur » de la colonisation, il faut lui rappeler que tout cela s’est fait il y a deux cents ans ! Et la France est intervenue en Algérie parce que l’Europe entière – et même l’Amérique – le lui demandaient pour mettre fin aux attaques des barbaresques, qui assaillaient non seulement les navires dans toute la Méditerranée, razziant hommes, femmes et enfants, mais aussi sur les côtes de tous les pays riverains. Qui se souvient encore de la guerre entre les Etats-Unis d’Amérique et le Bey d’Alger ? A quatre reprises, la marine américaine a bombardé Alger alors que les Etats-Unis venaient de naître. De nos jours, si la guerre mémorielle continue, c’est uniquement dû au président Bouteflika qui attise les flammes pour de basses raisons de politique intérieure !

    http://www.causeur.fr/roger-holeindre-fn-le-pen-algerie-immigration-43602.html (merci james)

  • 8
    michael:

    En 1967 , ( c’est pas si loiin ! ) il y avait encore un village (deserte depuis ) d’esclaves dans la ville de Jericho ( pres des ruines du palais de Hiram au Nord de la ville ).
    Les « locataires » etaient employes dans les bananeraies avoisinantes …activite qui demande une main d’oeuvre consequente .

  • 7
    jc durbant:

    « des estimations dans tous les cas » …

    Evidemment, et ce d’autant plus, il faut pas l’oublier, qu’on est à l’échelle non seulement de continents mais de… siècles ! (13 pour les traites musulmane et interafricaine et 4 pour l’atlantique) ….

    L’important étant en effet l’idée d’échelle justement et le fait que, tant par la durée que par les effectifs et bien que systématiquement occultées, les autres traites étaient au minimum largement comparables …

  • 6
    michael:

    jc durbant donne les chiffres suivantes :
    – traite occidentale : 11 millions d’esclaves
    – traite “orientale” : 17 millions
    – traite interafricaine : 14 millions
    Avez-vous des chiffres différents ?
    +++++++++++++++++
    Non , ce sont plus ou moins ceux qui sont generalement cites , des estimations dans tous les cas mais l’essentiel est la : si on parle d’esclavage et de deportations massives , alors on n’oublie pas nos petits cheris de la RATP responsables d’au moins autant sinon plus …….Surtout que eux n’ont ni aboli ni condamne le « bizness » parfaitement accepte dans une partie des societes arabes . Juste un tout petit detail : les rares Juifs encore vivant au Yemen sont officiellement …propriete des tribus parmi lesquelles ils vivent avec tous les « avantages » afferents a ce statut .

  • 5
    madimaxi:

    Michael,
    la “contribution” arabe a la mise en esclavage des populations africaines ( Il ne peut y avoir qu’un seul coupable , l’Occident ) meme si en chiffres , elles sont equivalentes
    jc durbant donne les chiffres suivantes :
    – traite occidentale : 11 millions d’esclaves
    – traite « orientale » : 17 millions
    – traite interafricaine : 14 millions
    Avez-vous des chiffres différents ?

    Islam,
    Aaaaaaaaaaah l’ancien bon vieux temps
    Pour certains il continue pourtant.

  • 4
    Islam:

    Aaaaaaaaaaah l’ancien bon vieux temps !!!!!

  • 3
    michael:

    Le taux de mortalite cite etait celui des bagnes , pas celui des engages dans la Navy ou les Marines .(passons… )
    Pour rajouter au sujet , on se souvient de la fameuse conference de Durban comme un ratage monumental de l’ONU ( un de plus ) et un debordement de propagandes anti semites et anti occidentales sans precedent et quasiment effectue avec « delectation » par les participants .
    Pour les curieux , il suffirait de se rappeler que le theme etait justement lie a l’esclavage et a l’ordre du jour , on parlait surtout de « compensations » ( les bonnes ames habituelles en Occident etaient pretes a s’auto flageller unilateralement ) et de plans de developpement pour une Afrique soi disant echarpee par la traite d’il y a 200 ans mais aucunement par d’autres maux nommes corruption et gabegie de ses propres elites …passons !
    Certains pays sub sahariens pour qui la traite arabe a ete bien plus reelle que
    l’europeenne ( qu’en fait seules les populations au contact des trafiquants sur les comptoirs ont reellement ressenti : la majeure partie des esclaves fournis aux trafic l’ont ete par les guerres intestines inter tribales qui ont detruit plus de societes africaines que n’importe quelle autre cause )
    Bref ces pays africains avaient decide de porter devant la Conference egalement la question des « reparations » qu’ils avaient l’intention d’exiger en parallele des pays arabes ( au premier rang la Lybie et les Seoudiens et quelques Emirats capables de payer , les autres pays concernes , Maroc Algerie , Soudan etant guere plus a l’epoque que des mendiants )
    Quelques semaines avant le debut de la Conference , ca a ete le branle bas de combat dans la « diplomatie arabe » pour faire capoter ce projet et surtout empecher par tous les moyens que l’on parle seulement de la « contribution » arabe a la mise en esclavage des populations africaines ( Il ne peut y avoir qu’un seul coupable , l’Occident ) meme si en chiffres , elles sont equivalentes et l’esclavage « arabe » continue encore aujourdhui a des degres differents ( en masse au Soudan et au comptes gouttes parmi les pelerins africains a la Mecque – de l’esclave en « take away » en quelque sorte )
    Le moyen choisi , hurler le plus fort possible en detournant l’attention d’une opinion pas vraiment regardante sur les faits historiques reels et plus mue par des reactions epidermiques et subjectives .
    A Durban debarquerent donc une floppee d’ONG arabes certaines crees quelques semaines avant ( la liste « officielle  » publiee par l’ONU , organisatrice est tres eloquente- Elle etait disponible encore recemment sur le Web .. ) Ces braillards professionnels , aux moyens financiers impressionnants se chargerent de transformer la Conference en « grand-messe » anti israelienne , anti semite a peine deguisee et anti occidentale surtout anti US . Ils remplirent parfaitement leur role puisque la Conference se terminera en minable fiasco du moins en regard de ses buts affirmes . Il n’en est reste que une sorte de Happening a-la-Nuremberg qui sert maintenant de reference …
    Une autre belle victoire de l’ONU , n’est ce pas , mon cher Kadric …

  • 2
    jc durbant:

    « la flotte américaine c’est la Navy pas les Marines (qui est l’infanterie navale) et un taux de mortalité se fixe par rapport à un temps donné. Je pense que vous dites taux de mortalité annuel probablement » …

    Merci: j’ai corrigé.

    Il vaudrait mieux parler effectivement d’assistance des fusiliers-marins …

    Voir:

    « The turning point in the war came with the Battle of Derna (April-May 1805), after a remarkably daring overland attack on the Tripolitan city of Derna by a combined force of American Marines and Arab, Greek and Berber mercenaries under the command of ex-consul William Eaton and Lieutenant Presley O’Bannon. This action, memorialized in the Marine Hymn— »to the shores of Tripoli »—gave the American forces a significant advantage. »

    http://en.wikipedia.org/wiki/First_Barbary_War

    Voir aussi le fameux hymne:

    From the halls of Montezuma, to the shores of Tripoli,
    We fight our country’s battles in the air, on land and sea.
    First to fight for right and freedom, and to keep our honor clean;
    We are proud to claim the title of United States Marine.
    Our Flag’s unfurled to every breeze from dawn to setting sun.
    We have fought in every clime and place, where we could take a gun.
    In the snow of far off northern lands and in sunny tropic scenes,
    You will find us always on the job, the United States Marines.
    Here’s health to you and to our Corps, which we are proud to serve.
    In many a strife we’ve fought for life and never lost our nerve.
    If the Army and the Navy ever look on heaven’s scenes,
    They will find the streets are guarded by United States Marines.

    http://en.wikipedia.org/wiki/Marine_Hymn

    Quant au taux de mortalité, je pensais que c’était une moyenne sur les effectifs totaux mais les historiens que cite le Figaro ne précisent effectivement pas. De même, j’ai aussi lu ailleurs, à titre de comparaison, que les pertes pouvaient atteindre 10% dans la traite atlantique, et dépasser… 80% dans la traite musulmane !

    http://jcdurbant.blog.lemonde.fr/jcdurbant/2005/12/index.html

  • 1
    Kadrik:

    C’est pas pour chercher la petite bête, mais la flotte américaine c’est la Navy pas les Marines (qui est l’infanterie navale) et un taux de mortalité se fixe par rapport à un temps donné. Je pense que vous dites taux de mortalité annuel probablement.
















  • Notice: Undefined index: p in /home3/baraka/public_html/wp-content/themes/Howl/footer.php on line 59

    Notice: Undefined index: page_id in /home3/baraka/public_html/wp-content/themes/Howl/footer.php on line 60

    Notice: Undefined index: m in /home3/baraka/public_html/wp-content/themes/Howl/footer.php on line 61

    Notice: Undefined index: s in /home3/baraka/public_html/wp-content/themes/Howl/footer.php on line 62

    Notice: Undefined index: cat in /home3/baraka/public_html/wp-content/themes/Howl/footer.php on line 63

    Notice: Undefined variable: PHP_SELF in /home3/baraka/public_html/wp-content/themes/Howl/footer.php on line 65

    Notice: Undefined property: wpdb::$is_admin in /home3/baraka/public_html/wp-includes/wp-db.php on line 684