eXc: Nous aimons la liberté, l'état de droit, l'héritage des Lumières, la séparation de l'église et de l'état, l'humour. Nous n'aimons pas le fascisme, le communisme, l'antiaméricanisme, l'antisémitisme, le racisme, la bureaucratie, les totalitarismes. Nous estimons que le plus grave danger que courent les démocraties libérales est de céder à l'islamofascisme. Lire plus

On tire pas sur une ambulance – même… bourrée d’armes?

Posté le Mercredi 8 février 2006 par jc durbant

Quelques extraits d’un excellent papier (trouvé par Ludovic) qui montre pourquoi les musulmans peuvent difficilement réagir différemment… vu qu’ils se savent condamnés par l’Histoire !

« It is not a good thing to come late to the table of globalization. In a world that has little need of subsistence farmers and even less need of university graduates with degrees in Islamic philosophy, most of the Muslim world can expect small mercy from the market. »

« Muslims rage at affronts to their faith because the modern world puts their faith at risk, precisely as modern Islamists contend. That is not a Muslim problem as such, for all faith is challenged as traditional society gives ground to globalization. But Muslim countries, whose traditional life shows a literacy rate of only 60%, face a century of religious deracination. Christianity and Judaism barely have adapted to the modern world; the Islamists believe with good reason that Islam cannot co-exist with modernism and propose to shut it out altogether. »

« In the space of a generation, Islam must make an adjustment that Christianity made with great difficulty over half a millennium. Both for theological and social reasons, it is unequipped to do so. »

Both the traditional life of Muslims as well as Muslim theology have been frozen in time, such that Muslims are repeating in compressed time trends long at work in the West. The result is devastating. »
« Once the literacy rate reaches 90%, the percentage of non-religious jumps into two digits. That is as true for Muslim countries as well as for non-Muslim countries. Because the Muslim literacy rate is so far below the average, though, few Muslim countries have a high proportion of non-religious people. »

« Globally, we discern a clear link among literacy, secularism, and birth rates; the high birth rates of traditional society fall sharply with greater literacy and weaker religious belief. »

« Of all the large Muslim countries, Iran is most at risk, with a literacy rate of 71% and a population growth rate of 1.3%, projected to decline to zero within a generation. I have elaborated elsewhere on the devastating implications of a large population of dependent aged for a poor country. These considerations prompted me to predict early on that Iranian President Mahmud Ahmadinejad no more would shrink from confrontation with the West than did Adolf Hitler. But the rest of the Muslim world faces the same pressures.  »

« The global relationship among literacy rates, secularization and population growth makes clear that the fragility of Muslim traditional society is not a Muslim problem as such. But the Muslim world is far more vulnerable than the numbers suggest, for two reasons. The first reason is chronological, and the second is theological.  »

« Christianity and Judaism have adapted to doubt, the bacillus of modern thought, by inviting doubt to serve as the handmaiden of faith (…) the eternal, unchanging character of the Koran that the Archangel Gabriel dictated verbatim to Mohammed admits of no doubt. Muslim belief is not dialogue, but submission. It is as defenseless before the bacillus of skepticism as the American aboriginals were before the smallpox virus. »

Voir la suite sur:

http://jcdurbant.blog.lemonde.fr/jcdurbant/2006/02/as_defenseless_.html

jc durbant @ 17:43
Catégorie(s): Généralités


Laisser un commentaire


8 réponses à “On tire pas sur une ambulance – même… bourrée d’armes?”

  • 8
    precaution:

    Oui. Enfin, de beaux jours…

    L’islamisme (ou les islamismes: difficile de mettre le Mahadviat chiite, Ben Laden et Tarik ramadan dans le même sac – ils se mordraient) est un projet condamné, comme l’était le marxisme-léninisme, car tous deux sont basés sur une supercherie. Mais d’ici qu’assez de gens s’en rendent clairement compte pour que nous puissions passer par-dessus, je crains qu’il ne fasse encore bien des dégâts, en effet, hélas.

  • 7
    jc durbant:

    « L’Islam traditionnel (pieux) s’effondre sous la modernité, en effet, mais pas l’islamisme. »

    Vous voulez dire qu’à l’instar de la barbarie du christianisme inversé (ou néo-paganisme) d’Hitler ou du christianisme perverti de Lénine-Staline, celle du nazislamisme de Ben Laden a encore (quelques) beaux jours devant elle …?

    Voir mes petites ambulances palestiniennes retenant (pour combien de temps encore ?) l’impressionnant Sherman (?) de Tsahal :

    http://jcdurbant.blog.lemonde.fr/jcdurbant/2006/02/as_defenseless_.html

  • 6
    precaution:

    L’Islam traditionnel (pieux) s’effondre sous la modernité, en effet, mais pas l’islamisme.

    Ainsi, le système iranien est très moderne: c’est une république, avec une constitution, un parlement et des lois territoriales - rien de tout cela n’est islamique, ce sont autant d’emprunts au monde occidental. Khomeiny avait même déclaré officiellement la primauté de la raison d’État sur la loi religieuse.

    Au Soudan, même chose, sur d’autres plans. Les femmes travaillent, occupent des postes à responsabilités, sont traitées à de nombreux égards comme les égales des hommes.

    Les Palestiniens universitaires sont parmi les plus fervents partisans de l’extrémisme islamique.

    Non: la modernité n’affecte pas le danger inhérent à l’Islam de notre siècle. Pas le moins du monde.

  • 5
    jc durbant:

    Ah, cette pathétique ordure de Todd… !

    Mais le pathétique acrochage aux branches de nos intellos orphelins du bolchévisme n’est-il pas aussi la preuve que pour eux aussi, la mondialisation (de surcroit d’origine américaine !) est en train de leur arracher et ruiner un à un tous… leurs rêves millénaristes … ?

  • 4
    Stef:

    J’ai oublié l’essentiel, le sujet du fil. Bien sur, arsenal nucléaire en main, cette chronique d’une ruine annoncée n’augure rien de bon. Fuite en avant, surenchère et des emm… pour au moins 25 ans.
    A la lumière de cette analyse, les propos nazifiants du fumier de Téhéran prennent une tout autre résonance et ça fait froid dans le dos.
    Il est grand temps qu’il se prenne les pieds dans le tapis (persan).

  • 3
    Vox P.:

    Par pitié, ne me parlez pas de cet abruti de Todd! Je préfère écouter un fils d’Allah brailler à la télé que 5 minutes de Todd sur Arte!

    Sinon l’article de JC est excellent. L’Islam a en effet tendance à s’effondrer avec l’éducation (on voit bien le rejet de la république Islamique chez les étudiants iraniens). Seul problème: les crétins aux pouvoirs dans les pays musulmans empêchent le développement de leurs pays.

  • 2
    Stef:

    C’est absolument passionnant. J’ai d’ailleurs cliqué sur tous les liens, le constat de Benoit XVI rapporté sur ce blog il y’a quelques semaines et les prévisions démographiques en Iran, dasn les pays arabes, en Europe. Nous allons être témoin de phénomènes inimaginables qui vont bouleverser la donne économique, pourvu que Dieu nous prête vie :) .
    Pourquoi ne pas ouvrir une sorte de débat/réflexion sur ce sujet avec les économiste surdoués du blog (L.t.l?). Au moins pour affuter nos armes dans le combat contre
    - l’obscurantisme anti-américain, Amérique où la situation démographique est plus favorable dasn les 30 ans à venir,
    -contre des Emmanuel Todd, pourtant démographe ou « démago-graphe » voire « démagogographe » ou cet économiste » pathétique (et collabo) nouvellement apparu sur le foirum:

    http://forums.lemonde.fr/perl/showthreaded.pl?Cat=&Board=alqaida&Number=1784387&page=0&view=collapsed&sb=5&vc=1#Post1784387

    Où la bourse en Euros d’un futur pays en ruine précipite la chute du dollar. Il ne nous explique pas comment cette substitution va tarir l’afflux de capitaux vers un pays assez jeune qui travaille fort, comme en témoigne un taux de croissance hors de portée d’une Europe molle, vieillissante, qui croule sous les taxes, les charges, l’idéologie à la noix, et des systèmes sociaux à la dérive…

  • 1
    Sittingbull:

    Quand l’ambulance nous tire dessus, si ;)