eXc: Nous aimons la liberté, l'état de droit, l'héritage des Lumières, la séparation de l'église et de l'état, l'humour. Nous n'aimons pas le fascisme, le communisme, l'antiaméricanisme, l'antisémitisme, le racisme, la bureaucratie, les totalitarismes. Nous estimons que le plus grave danger que courent les démocraties libérales est de céder à l'islamofascisme. Lire plus


George Clooney is Inside

Lundi 29 septembre 2014 par sil

George-Clooney-is-inside (source)

Contrairement aux Lannisters

Lundi 29 septembre 2014 par sil

Lannister-French

Contrairement aux Lannisters… un Président Français ne paye jamais ses dettes :-) (source)

D’un bon Gouvernement

Lundi 29 septembre 2014 par sil

tocqueville-gouvernement

sil @ 16:39
7735 articles de
Catégories: Concepts etLIBERTÉS
Aucun commentaireSuivez cette conversation Ajoutez à del.icio.us
Menace Terroriste

Lundi 29 septembre 2014 par sil

Gaspard-Proust

Gaspard Proust nous rassure et nous explique pourquoi il n’y aura pas d’attentat terroriste dans le métro à Paris

Décime-moi un mouton

Lundi 29 septembre 2014 par sil

Dilem-moutons

Pédagogie islamique : tout comme c’est en forgeant que l’on devient forgeron…

pedagogie-islamique

Islamophobie: C’est la faute à l’Occident, imbécile ! (When in doubt, blame the West)

Dimanche 28 septembre 2014 par jc durbant

http://www.barenakedislam.com/wp-content/uploads/2013/12/slide131.jpg

C’est la faute à Voltaire !

Alors qu’à coup de « selfies sanglants » les bouchers djihadistes lâchés dans la nature par l’Administration Obama appellent nos concitoyens à littéralement « égorger nos fils et nos compagnes » …

Pendant qu’à la tribune de l’ONU, nos amis palestiniens dénoncent une « nouvelle guerre de génocide » lancée devinez par qui et que sans compter la perspective de l’arrivée du virus ébola à La Mecque, les argentiers du jihad tremblent eux aussi enfin devant les effets en retour du virus wahhabite que depuis des décennies ils propagent de par leur monde …

Et qu’après les quelque 500 manifestations contre l’horreur barbare à Gaza de l’été et la massive manifestation d’au moins 300 personnes à la sortie de la Grande Mosquée de Paris de vendredi, « les musulmans de France font bloc contre le terrorisme et la ‘barbarie’  » …

Comment ne pas voir, avec l’ancien journaliste trotskyste et autre maitre-faussaire à ses heures perdues Edwy Plenel ou le journaliste et ancien otage en Syrie Pierre Torres, la grande faute d’un Occident dominateur et colonialiste face à ces nouveaux juifs que sont aujourd’hui les musulmans, pourchassés de la Syrie à l’Irak et de l’Afrique à nos banlieues ?

Pauvres Fous d’Allah

Vendredi 26 septembre 2014 par sil

Doigt-d-honneur-nucleaire

Pauvres Fous d’Allah ! Abrutis comme il sont, ces Salafist-de-putes ne se rendent même pas compte que loin de nous terroriser, leurs minables actes de barbarie, renforcent coup après coup notre envie de leur vitrifier la gueule…

« Nous sommes en guerre. Ce n’est pas la première fois de notre histoire. Nous avons vaincu toute sorte de monstres, dans le passé. En alliance avec les démocraties, nos alliées naturelles, en demeurant unis et déterminés, nous débarrasserons la planète de cette engeance nihiliste. La civilisation triomphera de la barbarie. » Brice Couturier

Près de sept Français sur dix (69%) sont favorables à la participation de la France aux opérations miliaires contre l’organisation État islamique en Irak, selon un sondage Ifop pour Sud Radio diffusé aujourd’hui. (source)

Cette proportion progresse de 16 points par rapport à un sondage Ifop similaire réalisé une semaine auparavant. Elle est plus importante chez les hommes (76%) que chez les femmes (63%). A l’inverse, 31% des Français sont opposés à l’intervention militaire française en Irak. (lire plus…)

Le Coran est-il responsable des violences islamistes?

Vendredi 26 septembre 2014 par sil

Une judicieuse question qu’Henri Tincq de chez Slate est pour l’instant l’un des rares à poser…

Les actes barbares des terroristes musulmans reposent la question de la violence dans l’islam et les textes sacrés. Si le sacré produit de la violence, l’homme construit le sacré pour justifier, légitimer, réguler sa propre violence.

Faut-il réduire l’Etat islamique (Daesh) à un gang de criminels mafieux qui n’a rien à voir avec l‘islam? Ce qualificatif le plus souvent appliqué, y compris par les musulmans modérés, aux auteurs des exactions commises à la frontière syro-irakienne et, depuis l’exécution d’Hervé Gourdel, jusqu’en Algérie, correspond sans doute à la plus exacte réalité.

Elle ne peut pourtant pas faire l’économie d’une réflexion sur la violence et le sacré dans l’islam. Certes, l’amalgame souvent fait entre islamisme et islam, entre djihadisme et impératif sacré, est condamnable. Mais les références criminelles de ces terroristes au Coran sèment le trouble. Et la dénégation de tous ceux qui, de très bonne foi, assurent que l’islam n’a rien à voir avec des dérives religieuses aussi perverses que tragiques suscite un malaise et du scepticisme. Qu’en est-il donc exactement?

Déjà, au XIXe siècle, Alexis de Tocqueville admettait ceci:

«L’islam est un progrès sur le polythéisme parce qu’il embrasse d’une vue plus étendue et plus claire certains devoirs généraux de l’humanité.»

Mais le philosophe, spécialiste des rapports entre la politique et le fait religieux, disait aussi, dans une célèbre lettre de 1838 à son cousin Louis de Kergorlay, retirer de la lecture du Coran l’idée que «la religion de Mahomet» possède une propension détestable à multiplier les appels à la guerre et au meurtre des infidèles. L’islam laisse peu de place à la liberté et aux libertés, disait-il, dans la mesure où il nie l’existence d’«ordres» différents. Il régit simultanément les domaines du sacré, du politique, du juridique, de l’éthique et du sociétal:

«La doctrine selon laquelle le premier de tous les devoirs religieux est d’obéir aveuglement au Prophète et que la guerre sainte est la première de toutes les bonnes œuvres se retrouve à chaque page et presque à chaque mot du Coran. Les tendances violentes et sensuelles du Coran frappent tellement les yeux que je ne conçois pas qu’elles échappent à un homme de bon sens.»

Tocqueville n’a rien d’un extrémiste et, exemples historiques et actuels à la clé, on est obligé de se conformer à son jugement. Mais l’éxégèse et l’histoire permettent de nuancer, de mieux comprendre les textes sacrés, le sens d‘un verset, le message sous-jacent et de faire la part des préjugés, des clichés et des imaginaires qui diabolisent encore aujourd’hui l’islam. Et à cet égard, on ne saurait donner tort à ceux qui, chez les historiens et exégètes du Coran, tentent de prouver que ceux qui tuent (ou se tuent) au nom d’une exigence sacrée trahissent la lettre même de l’islam.

(lire plus…)

Médiapourri : le document de Mediapart qui accuse Sarkozy serait faux

Vendredi 26 septembre 2014 par sil

Selon Vanity Fair qui révèle l’information, le document libyen qui accuse Nicolas Sarkozy de financement illégal de sa campagne de 2007 serait faux.

Une information qui pourrait bien entacher la crédibilité de Mediapart et de son fondateur, l’ancien militant communiste et journaliste Edwy Plenel. Selon Vanity Fair, «les derniers éléments recueillis par les juges d’instruction parisiens René Cros et Emmanuelle Legrand renforcent le soupçon d’une falsification, sans que l’origine d’un éventuel montage puisse à ce stade être précisée». En clair, le document publié par Mediapart qui accuse Nicolas Sarkozy d’avoir reçu de l’argent d’origine libyenne sous le régime de Mouammar Kadhafi serait un faux.

Toujours selon le mensuel, un magistrat s’est discrètement rendu au Qatar le 5 août dernier «afin d’interroger l’ancien chef des services de renseignements libyens, Moussa Koussa, dont la signature apparaît au bas de la note reproduite par Mediapart». Seulement problème: «ce n’est pas ma signature, ce document est falsifié» a déclaré Moussa Koussa à un juge. «Il s’agit d’un faux car la signature est fausse. Ce n’est pas ma signature (…) Je ne sais pas si quelqu’un a essayé d’imiter ma signature ou si c’est une signature totalement différente ; ce n’est pas moi qui ai signé, ce document est un faux document» a-t-il ajouté lors d’une audition en présence d’un juge mais également d’un magistrat du Qatar.

De plus, comme le révèle Vanity Fair, tous les protagonistes mentionnés dans la note publiée par Mediapart ont démenti: «C’est le cas de Bechir Saleh» affirme l’hebdomadaire, «qui était censé devoir libérer les fonds au profit de Nicolas Sarkozy et qui, dans un entretien exclusif accordé dans le numéro de décembre 2013 de Vanity Fair depuis l’Afrique du Sud (…) avait qualifié cette pièce de «faux grossier» ». Vanity Fair affirme également que «c’est le cas de Ziad Takieddine, qui a tenu des propos contradictoires, mais qui a toujours affirmé (y compris dans l’article initial de Mediapart) que la fameuse réunion de 2006 dont le document est censé rendre compte n’avait pas existé. Enfin, Brice Hortefeux a également nié avec force s’être rendu en Libye à cette date». (plus…)

Daech 2 en 1

Jeudi 25 septembre 2014 par sil

Daech-2-en-1

Edwy Plenel : misère du trotsko-djihadisme

Jeudi 25 septembre 2014 par sil

Gaspard-Proust-Leonarda-Edwy-Plenel

Par Luc Rosenzweig (source)

Le fondateur de Médiapart, en opération de promotion de son dernier opus Pour les musulmans, promène sa moustache et son sourire crispé sur les plateaux de télévisions et dans les studios des principales radios. Son message est simple : tout le mal qui advient aujourd’hui dans ce bas monde est le résultat, en dernière instance, de l’indignité de l’homme blanc dominateur, marqué pour l’éternité de la flétrissure colonialiste, qui se transmet de génération en génération. Les musulmans sont, de son point de vue, les victimes absolues de ce désordre universel, en Irak, en Syrie, comme dans les banlieues de nos métropoles. J’exagère ? Ceux qui ont regardé « Ce soir ou jamais », le soir du 19 septembre, on pu le voir voler au secours de l’ex-otage en Syrie Pierre Torres, qui avait écrit, dans une tribune publiée par Le Monde : « Mohammed Nemmouche est un pur produit occidental, labellisé et manufacturé par tout ce que la France peut faire subir à ses pauvres comme petites humiliations, stigmatisations et injustices. L’empilement sans fin de nouvelles lois antiterroristes en est l’une des facettes. ». Interpellé à ce sujet par Elisabeth Lévy, avant que Torrès ait pu bredouiller un semblant de justification, Plenel s’exclame : « C’est le passage le plus fort et le plus digne de ce texte ! ». Ce tortionnaire d’Alep, ce tueur de juifs de Bruxelles est donc « notre monstre », à qui il est même dénié d’avoir plus d’autonomie de pensée et d’action que celle octroyée par Mary Shelley à la créature du docteur Frankenstein.

Le jeudi suivant, c’est le jour d’Edwy aux « Matins » de France Culture, où l’excellent Marc Voinchet lui offre un créneau hebdomadaire pour administrer aux auditeurs une dose concentrée de ses délires idéologiques. Ce jeudi là, le 25 septembre 2014, la France est sous le choc de l’assassinat, par égorgement, du guide de haute montagne Hervé Gourdel par les émules algériens de Daech. Comment allait-il s’en sortir ? Difficile, dans ce cas là, de mettre la barbarie des assassins sur le compte des misères subies par des jeunes victimes de harcèlement policier, de contrôles au faciès à répétition, de déréliction sociale dans des cités-ghettos. Lorsque l’actualité vous envoie un uppercut, il convient, en bonne logique plenelienne, de botter en touche dans le champ de l’Histoire : « C’est reparti comme en 14 !» claironne Edwy. Le scandale du jour, pour lui, ce n’est pas l’assassinat de sang froid, dans des conditions horribles d’un guide de montagne accompagnant des alpinistes algériens dans le massif du Djurdjura, mais l’union nationale, sincère et spontanée, qui s’est révélée pour condamner ce crime, et le soutien quasi-unanime de la classe politique française à la riposte militaire aux égorgeurs de Daech. L’émotion légitime qui nous étreint relève, selon lui d’un « bourrage de crâne » à l’image de celui, dénoncé jadis par les fondateurs du Canard Enchaîné, en 1915, en pleine guerre de 14… À propos de bourrage de crâne, Plenel passe bien évidemment sous silence celui subi par ces jeunes déboussolés qui vont chercher dans le djihad un sens à leur mort. Nous sommes « historiquement » forcément coupable de tout, y compris de la guerre de religion qui oppose les sunnites au chiites dans un affrontement sauvage qui dure depuis près de trente ans au Moyen-Orient. Plenel, et ses amis de Mediapart condamnent toutes les opérations conduites pour limiter l’expansion de cette idéologie mortifère, au Mali, comme en Irak. Ce n’est pas la conduite stratégique et tactique de ces interventions qui sont critiquées – ce qui est parfaitement légitime – mais leur principe même. Quoi que nous fassions, c’est le mal, renversement de la vision binaire et manichéenne des Ronald Reagan et George W. Bush… (lire plus…)

Comment éteindre l’incendie djihadiste ?

Jeudi 25 septembre 2014 par sil

Par Brice Couturier (source)

« La meilleure chose que vous puissiez faire est de vous efforcer de tuer tout infidèle. Si vous ne pouvez pas trouver d’explosifs ou de munitions, alors isolez l’Américain infidèle, le Français infidèle ou n’importe lequel de ses alliés. Ecrasez-lui la tête à coups de pierres, tuez-le avec un couteau, écrasez-le avec votre voiture, jetez-le dans le vide, étouffez-le ou empoisonnez-le. Ce sera l’ultime campagne des croisés…. Nous allons conquérir votre Rome, nous briserons vos croix et nous réduirons vos femmes en esclavage. »

Tel est le message lancé par radio par Abou Mohamed al Adnani, porte-parole du soi-disant Etat islamique en Irak et au Levant. On peut faire preuve d’incrédulité ; se dire que ces gens ont mille ans de retard sur l’histoire. Mais telle est leur vision du monde. Cette bande de criminels et de tortionnaires s’imagine combattre au nom de l’islam authentique, dans une guerre de religions, dans une guerre entre civilisations.

L’EIIL, un groupuscule qui ne comptait plus que 800 membres lorsque les Américains ont quitté l’Irak en décembre 2011, dispose aujourd’hui de 10 000 combattants et contrôle un territoire vaste comme un Etat, à cheval entre l’Irak et la Syrie. Il s’est renforcé sur le plan militaire lors de la guerre civile en Syrie, puis en mettant la main sur des équipements de l’Armée irakienne. Celle-ci a perdu, avec le départ des Américains, les sources d’information nécessaires et les moyens de transports, notamment héliportés, que lui fournissait l’US Air Force. Elle a, en outre, été affaiblie par l’ex-Premier ministre Nouri al-Maliki, qui a procédé à une vaste purge de ses plus hauts gradés, remplacés par des hommes de son clan connus pour leur incompétence.

L’EIIL s’est emparé d’importants puits de pétrole et se finance par le trafic d’or noir, empruntant les réseaux de contrebande mis en place par Saddam Hussein. Il pratique aussi l’industrie de l’enlèvement et du racket sur une grande échelle. Il procède au nettoyage ethnique et religieux sur les territoires qu’il contrôle, exigeant des populations la soumission à sa version fantaisiste de l’islam, abattant, crucifiant, ou égorgeant ceux qui refusent la soumission, afin de terroriser ses adversaires. (lire plus…)

BHL: « Ce sont toujours les meilleurs qui partent »

Jeudi 25 septembre 2014 par sil

BHL

Vidéo : Bernard-Henry Lévy était l’invité de BFMTV ce jeudi matin. Avec une émotion palpable, il a rendu hommage à Hervé Gourdel, otage français assassiné par des jihadistes en Algérie. « Il y a ce fameux mot du général de Gaulle qui disait « ce sont toujours les meilleurs qui partent ». Les meilleurs, c’est-à-dire Hervé Gourdel: cet homme doux, cet homme bon, qui était parti dans les montagnes de Tizi Ouzou, parce qu’il voulait aller vers l’autre, parce qu’il ne croyait pas à la guerre de civilisation », a affirmé le philosophe…

(lire plus…)

Hollandie : va y avoir du sport !

Jeudi 25 septembre 2014 par sil

va-y-avoir-du-sport

Sans compter sur une aile gauche hystérique, ses ex qui se déchainent, des syndicats aux couteaux entre les dents, un Medef prêt à lui rentrer dans le lard, une droite qui n’attend que sa chute, et Sarkozy qui arrive dans la mêlée…

100 000 Like

Jeudi 25 septembre 2014 par sil

Hollande-FB

Du Nouveau Désordre Mondial

Mercredi 24 septembre 2014 par sil

CI-nouveau-desordre-mondial

« Paix impossible, guerres probables » L’édito de Eric Chol (source)

(…) En quelques mois, les perspectives se sont brutalement assombries. Le rêve de Grande Russie de Poutine, les ambitions territoriales chinoises ou les exactions des nouveaux barbares (lire cet article), qu’ils s’appellent Daech ou Boko Haram, font trembler les frontières. Et quelle est la réponse de la communauté internationale, face à ces forces guidées par l’appétit impérialiste, le goût de la revanche ou l’extrémisme religieux ? Elle est faible, et difficilement lisible, prise entre les errements de la diplomatie américaine, la faillite diplomatique européenne et les incapacités d’une machine onusienne à bout de souffle. Oui, les pays occidentaux ont finalement accouché d’une coalition militaire pour vaincre l’Etat islamique. Non, bien sûr, la troisième guerre mondiale n’aura pas lieu. Mais se souvient-on de ce journaliste anglais, Norman Angell, qui publia en 1910 La Grande Illusion ? Un essai brillant, écoulé à plus de deux millions d’exemplaires dans 25 pays, qui démontrait l’inutilité de la guerre. On sait ce qu’il en advint. Un siècle plus tard, le spectre plane à nouveau au-dessus de nos têtes. “Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire”, avertissait Albert Einstein.

L’imam Chalghoumi appelle à une « grande marche » contre la « barbarie »

Mercredi 24 septembre 2014 par sil

Hassen-Chalghoumi

Vidéo : Alors que des musulmans britanniques se mobilisent contre les djihadistes, notamment à travers le mouvement #Notinmyname, Dans l’émission de Olivier Galzi, Hassen Chalghoumi, le recteur de la mosquée de Drancy, a appelé les fidèles musulmans mais aussi tous les Français à organiser une « grande marche » pour dénoncer la « barbarie » des terroristes, qui disent agir au nom de l’islam…

(lire plus…)

Ebola : un million de cas avant la fin janvier ?

Mardi 23 septembre 2014 par sil

Ebola

Climat sanitaire : pendant que certains s’échauffent sur le réchauffisme, d’aucuns estiment qu’un million de cas d’Ebola sont à craindre d’ici janvier 2015

sil @ 17:24
7735 articles de
Catégories: Généralités
1 CommentaireSuivez cette conversation Ajoutez à del.icio.us
Sauver le planète ?

Mardi 23 septembre 2014 par sil

Sauver-la-planete

Vidéo : A l’heure de la grand-messe écopolitique, voici l’excellent et incontournable sketch du très iconoclaste et très regretté George Carlin… dans lequel il démontre à quel point l’écologisme n’a rien à voir avec l’écologie ou le réel amour de la Nature…

(lire plus…)

« Flanby peut-etre mais Flanby couillu »

Mardi 23 septembre 2014 par sil

Bisou-Francois-Hollande

Grande opération « un bisou pour le président », avec une première salve par notre Madimaxi, dont j’applaudis l’initiative ;-)

Bon, ca y est ! Le Père Francois est tombé à 13%. Donc j’arrête. Je ne savate pas un homme à terre. Je lui reconnais au contraire un certain courage et un mérite certain. Dans son obstination de mordre la poussière notamment.

Pourquoi le mérite ? Tout simplement car si Francois appliquait à la lettre le dogmatisme gauchorigide, s’il couchait plus souvent avec les Ecolos embourgeoisés, s’il restait en dehors du Mali, Centrafrique, Syrie, Irak (*), si, enfin, il n’avait pas exprimé la solidarité de la France avec Israel, il voguerait aujourd’hui sur les 40% faciles. Bien peinard au milieu d’une joyeuse bande des gais lurons : gauchorigides, islamocompatibles, ecolocomiques, gardiens du terroir rouge-baguette-beret, artistes engagés et intellectuels enragés. Alors oui et je le dis, je préfère Francois à 13% tel ermite qu’à +40% entouré des bandes de foldingues hétéroclites.

(*) Il est assez marrant de constater que Flanby cogne et il cogne assez dur. Enfin, même si ce n’est pas encore assez dur, il y a de quoi encourager Obama. A contrario, la perfide Albion, malgre les décapitations de ses sujets par les Fous d’Allah en Syrie comme chez-soi (Woolwich), ne se bouscule pas pour régler les comptes aux affreux. Vas-y, Flanby ! A chaque barbu tondu je te dis : Flanby peut-etre mais Flanby couillu.