eXc: Nous aimons la liberté, l'état de droit, l'héritage des Lumières, la séparation de l'église et de l'état, l'humour. Nous n'aimons pas le fascisme, le communisme, l'antiaméricanisme, l'antisémitisme, le racisme, la bureaucratie, les totalitarismes. Nous estimons que le plus grave danger que courent les démocraties libérales est de céder à l'islamofascisme. Lire plus


Sinclair comme de l’eau de source

Mercredi 23 avril 2014 par sil

Anne-Sinclair

Perso, j’ai décidé de ne pas visionner ce docu servile suite à un extrait indiquant que Sinclair n’était pas au courrant des frasques de DSK. Je me suis dit ‘comme accroche, c’est plutôt mauvais’. Avant de conclure sur un ‘si c’est vrai, Anne Sinclair est soit une très mauvaise journaliste d’investigation soit une trop bonne journaleuse à la française’…

1) «Anne Sinclair veut nous convaincre de ce dont elle s’est convaincue»

Pour le synergologue, Stephen Bunard, qui a décrypté le langage corporel d’Anne Sinclair lors de son interview télévisée sur France 2, la journaliste paraît sincère.(plus)

2) Anne Sinclair sur France 2 : d’où lui vient cette incroyable assurance ?

Alors que France 2 diffuse ce mardi un documentaire consacré à la vie d’Anne Sinclair, notre chroniqueur Christian Combaz dresse un portrait ironique de la journaliste et ex-épouse de DSK. (source)

«D’où lui vient cette assurance?» disait la voix de la bande annonce à propos de l’invitée de ce soir. Oui, d’où vient que tout lui a réussi, qu’elle a connu plusieurs vies, d’où vient sa carrière journalistique formidable menée au pas de charge parmi les élites de la planète, carrière qui connaît en ce moment une résurgence inattendue, après tant de doutes et d’épreuves?

(…) le portrait que vient de livrer, de cette journaliste émérite, la Télévision française, sur une consigne dont nul ne connaît l’origine, mais dont on a le droit de flairer l’existence, est celui d’une épouse absolument ignorante des faits et gestes de son mari.
Elle ne partageait sa vie cachée en aucune circonstance. Il s’agit, figurez-vous, d’une professionnelle remarquable abusée dans son humble naïveté, un portrait qu’elle a retouché pour flatter les caméras, au sens propre puisqu’elle s’est retournée plusieurs fois vers l’objectif pour corriger le cadrage.

L’autre portrait qui circulait dans les salons de Paris pendant les dix années qui ont précédé le scandale était tellement éloigné de ce mélange de candeur et de douce franchise qu’on est obligé de se demander qui a raison et qui a tort: la rumeur ou le plaidoyer? Où finit la confession? Où commence le plan com’? (lire plus…)

L’insolente bonne santé économique de la Grande-Bretagne

Mercredi 23 avril 2014 par sil

eco-UK

Vidéo Marc Fiorentino : Avec un taux de chômage sous les 7% et la plus forte croissance des pays développés, l’économie britannique se porte bien. Un modèle aux antipodes du modèle français…

(lire plus…)

Vive l’euro fort !

Mercredi 23 avril 2014 par sil

Eurakles-taureau-inflation-SIL

1) La France « souffre » du niveau de l’euro (Sapin)

Le ministre des Finances Michel Sapin a jugé aujourd’hui que la France « souffrait » du niveau » trop élevé » de l’euro, et a invité la BCE à agir.(plus)

2) Vive l’euro fort ! N’en déplaise à nos dirigeants, la vigueur de la monnaie unique est un signe encourageant. Par PIERRE-ANTOINE DELHOMMAIS (source)

Ses pains, ses vins, ses fromages… la France est un grand pays de traditions. Malheureusement, elles ne sont pas que culinaires. Elles sont aussi économiques : l’hostilité aux réformes, les déficits budgétaires (ce sera le quarantième consécutif cette année) ou encore cette coutume tout à fait étrange consistant pour les hommes politiques français, de gauche comme de droite, à faire du ball-trap sur les banquiers centraux.

On se souvient, au milieu des années 90, des diatribes de Jacques Chirac et Lionel Jospin contre la politique de franc fort mise en oeuvre par Jean-Claude Trichet à la tête de la Banque de France. Puis, dix ans plus tard, des attaques de Dominique de Villepin, Ségolène Royal, Nicolas Sarkozy et bien d’autres encore contre le même Trichet, devenu président de la Banque centrale européenne. Accusé, avec son obsession de l’inflation, de brider les exportations et la croissance et de favoriser les délocalisations. « Est-ce trop demander que la BCE pousse l’euro à la baisse pour obtenir un cours de change plus raisonnable ? » s’était agacé M. Sarkozy. Plus récemment, le candidat François Hollande avait lui aussi promis, une fois élu, de mener la guerre contre la politique de la BCE. Ce qu’ont entrepris de faire Arnaud Montebourg et Marine Le Pen, qui, bras dessus bras dessous, dénoncent depuis des mois la surévaluation de l’euro. (lire plus…)

Le double langage des «musulmans de France» sur le djihad en Syrie

Mercredi 23 avril 2014 par sil

Messieurs les représentants du culte musulman, lorsque des jeunes Français quittent le pays pour faire le djihad au nom de l’islam, le silence est tout sauf une option raisonnable…

FIGAROVOX/EXCLUSIF – Haoues Seniguer pointe du doigt les ambiguïtés de certains représentants de l’islam de France concernant le djihad en Syrie. Des collaborateurs de l’UOIF auraient signé un appel à une implication militaire de la part des musulmans du monde aux côtés des djihadistes. (source)

Les quatre journalistes retenus pendant 10 mois ont raconté que certains de leurs geôliers parlaient français. Près de 250 Français ou résidents en France seraient d’ores et déjà partis en Syrie. Comment expliquez-vous le silence des «musulmans de France» sur ce sujet?

Amar Lasfar, président de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF), est quelque peu sorti de sa réserve à l’occasion du Congrès annuel du Bourget (18-21 avril 2014) en appelant les jeunes musulmans à ne pas rejoindre le front syrien et à fréquenter l’école pour s’éduquer. À ma connaissance, c’était l’une de toutes premières fois que l’un des représentants de l’UOIF s’exprimait aussi clairement à ce sujet. Quant à la Grande Mosquée de Paris (GMP) et le Conseil français du culte musulman (CFCM), je n’ai pas lu ou entendu de déclaration forte dans le sens d’une condamnation du djihad en Syrie et/ou d’une mise en garde explicite et audible aux musulmans de notre pays en vue de dissuader une partie d’entre eux de la tentation d’aller sur place. Plus généralement, les représentants réels ou supposés de l’islam de France sont extrêmement gênés par rapport à la question que vous posez et, plus globalement, sur le dossier syrien. J’avais d’ailleurs moi-même attiré l’attention du public en juillet 2013, sans réponse ou réaction significative de quiconque. Ces responsables font face à un dilemme: S’ils s’expriment, ils craignent, par eux-mêmes, de faire l’amalgame entre «islam», «islam de France» et «djihadisme», en plus de donner l’impression d’amalgamer leur public traditionnel et les candidats au djihad en Syrie. S’ils se taisent, alors ils courent le risque, le cas échéant, de verser dans un silence qui peut apparaître, en effet, comme complice. L’exercice et l’équilibre sont par conséquent extrêmement délicats. Enfin, il y a de fortes affinités idéologiques entre les membres de l’opposition syrienne, composée d’une bonne part de Frères musulmans, et ceux de l’UOIF. (lire plus…)

Romantisme djihadiste et brutalisation

Mercredi 23 avril 2014 par sil

Par Brice Couturier (source)

L’International Centre for the Study of Radicalisation, basé au Kings’College de Londres, estime à environ 9 000 les djihadistes étrangers, venus combattre le régime, déclaré “impie” de Bachar Al-Assad, en Syrie. La grande majorité d’entre eux arrive des pays arabes proches, en particulier de Jordanie, du Liban mais aussi d’Arabie Saoudite. Mais plusieurs centaines proviendraient aussi d’Europe et leur nombre ne cesse d’augmenter. Nous avons donc à faire à des espèces de « brigades internationales », comme lors de la Guerre d’Espagne.
Signe des temps, ces combattants, venus de tous les coins, ne se réclament pas d’une grande idéologie émancipatrice, comme au XX° siècle, mais d’une version très particulière d’une religion, l’islam. Il s’agit bien, cependant, comme lors de la guerre, d’Espagne, d’un mouvement inspiré par l’indignation et la solidarité. Indignation, face aux moyens disproportionnés utilisés, dès le départ par le régime face à la contestation. Solidarité, car ces jeunes, comme les combattants d’Espagne, veulent témoigner d’une communauté de croyance.

Les autorités, en Europe, se sont rapidement inquiétées de la participation de certains de leurs nationaux, à une guerre civile qui a déjà causé » 150 000 morts dans la Syrie martyre. Ainsi Manuel Valls, alors ministre de l’Intérieur, a déclaré : « Le djihadisme représente, pour moi, le plus grand danger auquel nous devrons faire face dans les prochaines années. »
La malheureuse Syrie est prise en otage par les deux grandes puissances religieuses et ennemies de l’islam – l’Iran chiite, qui est derrière le régime, et l’Arabie salafiste, qui soutient la rébellion. Mais la violence, sur place, s’est déchaînée avec une telle intensité et sur une si grande échelle qu’on redoute le retour en Europe de combattants bien entraînés et surtout, « brutalisés », pour employer le mot forgé par l’historien George Mosse à propos des anciens combattants de 14-18 (De la grande guerre au totalitarisme). (lire plus…)

Etat Juif : les chiens aboient la caravane passe

Mercredi 23 avril 2014 par sil

non-a-un-etat-juif

Pendant que les chiens aboient « non à un Etat Juif », la caravane de l’histoire passe (source)

L’odeur du fascisme

Mardi 22 avril 2014 par sil

Par guy Sorman… (source)

Quelle relation existe-t-il entre deux événements en apparence aussi éloignés que l’annexion de la Crimée et la progression considérable du Front National, dimanche dernier, aux élections municipales françaises ? Cette concomittance n’est pas totalement hasardeuse : nous assistons, en Occident, à la renaissance d’une idéologie autoritaire qui place l’État au-dessus de la personne et enferme les individus dans une identité obligatoire, de la race, de la langue et de l’Histoire imaginaire. Cette idéologie prohibe la différence, la dissidence, l’indifférence.

Considérons la Crimée où 95% de la population aurait voté pour un rattachement à la Russie. Le régime russe qui avait mis en scène ce référendum se dissimule derrière une pseudo volonté populaire, évidemment unanime : les 5% de refus étaient une concession virtuelle aux minorités non russes de Crimée. Mais, tout Russe en Crimée dans cette mise en scène devait obligatoirement se reconnaître comme Russe. Que ce Russe théorique fut aussi un individu, peut-être conjoint d’un Tatar, voire attaché au Droit international, ou hostile au despotisme poutinien, rien de ceci ne devait apparaître. Le caractère russe, dont on ne sait s’il est ethnique, linguistique, religieux, devait obligatoirement l’emporter sur la complexité qui fait des Russes aussi des êtres humains et bigarrés. Dans les semaines qui précédèrent ce référendum et celles qui ont suivi, les médias de Russie, d’une seule voix bien entendu, n’auront cessé de dénoncer les adversaires de la Russification, forcément de traîtres et cosmopolites. (lire plus…)

Fêtes de Pâques : inconnues à l’Elysée

Mardi 22 avril 2014 par sil

Par Le Parisien Libéral… (source)

Il semblerait que les Fêtes de Pâques soient inconnues à l’Elysée, et c’est dommage.
Vous direz : qu’est ce que la présidence de la République peut bien avoir à faire d’une fête religieuse ?

Bonne question, et la réponse pourrait être « rien », si ceci était vrai de TOUTES les fêtes religieuses.

Or, tout le monde peut, par exemple, lire le « Message du Président de la République à la communauté musulmane à l’occasion de la fête de l’Aïd-el-Fitr » sur le site web de l’Elysée.
Quand aux parisiens, leurs impots sont conviés à financer des fêtes musulmanes à la Mairie de Paris.

Entendons nous bien. Il ne s’agit pas de dénoncer les convictions de telle ou telle partie de la population, mais de regretter l’incohérence d’un pouvoir ouvertement clientéliste et christianophobe. Applaudissons la constance de François Hollande en la matière (lire Noël : fête inconnue au bataillon pour l’Élysée ?)

Si Adam et Eve avaient été Chinois

Lundi 21 avril 2014 par sil

Adam-Eve-Chinois

Si Adam et Eve avaient été Chinois, ils auraient bouffé le serpent plutôt que la pomme et nous seriez toujours dans le jardin d’Eden. Joyeuses Pâques à nos amis Chinois…

Christianisme Made in China (Joyeuses Pâques !)

Lundi 21 avril 2014 par sil

Chine-Chretienne

Dans la série ‘l’Histoire est une sacrée coquine‘ et si la Chine devenait l’avenir de l’Eglise ou de la Chrétienté. En effet, le nombre de chrétiens augmenterait si rapidement en Chine, que d’aucuns pensent que ce pays sera la plus grande nation chrétienne à l’horizon 2030

UK : cachez ce saint qu’on ne saurait voir

Lundi 21 avril 2014 par sil

Dans la série ‘cachez ce saint qu’on ne saurait voir’, voici des zintellectuels et des zumanistes anglais qui pétitionnent contre le premier ministre pour avoir rappelé l’identité chretienne de la Grande-Bretagne, et ce au prix du ridicule. Votre souverain est chef de l’Eglise, bande de schizos !

Cameron critiqué pour ses propos sur la Grande-Bretagne chrétienne (source:Nouvelobs)

Le Premier ministre britannique, David Cameron, a été critiqué lundi 21 avril par une cinquantaine de personnalités pour avoir déclaré que la Grande-Bretagne était un pays chrétien.

Publiée par le « Daily Telegraph », une lettre ouverte, signée par des écrivains, des scientifiques et des académiciens, s’inquiète des « conséquences négatives » des propos du Premier ministre.

Dans un article publié la semaine dernière pour le « Church Times », journal de la communauté anglicane, David Cameron a évoqué sa propre foi, qui lui a permis de trouver la « paix ». Il a également estimé que la Grande-Bretagne devait faire preuve de « davantage d’assurance quant à son statut de pays chrétien et, à vrai dire, avoir une approche plus évangélique avec une foi qui nous pousse à vouloir améliorer la vie des gens ». (lire plus…)

Syrie : des crucifixions de chrétiens ?

Lundi 21 avril 2014 par sil

Islamic-Crucifixion-Jesus-Mahomet

Des chrétiens qui refusaient de prononcer la profession de foi musulmane ou de verser une rançon ont été crucifiés par des djihadistes en Syrie, a dénoncé aujourd’hui à Radio Vatican une religieuse syrienne. (source)

Selon Soeur Raghid, qui a dirigé l’école du patriarcat gréco-catholique à Damas, et qui vit maintenant en France, « dans les villes ou villages qui sont occupés par les éléments armés, les djihadistes et tous les groupes musulmans extrémistes proposent aux chrétiens soit la chahada (la profession de foi musulmane) soit la mort. Quelques fois, on demande une rançon ».

« C’est impossible, a-t-elle ajouté, de renier leur foi donc, ils subissent le martyr. Et le martyr d’une façon extrêmement inhumaine, d’une extrême violence qui n’a pas de nom. Si vous voulez des exemples, à Maaloula, ils ont crucifié deux jeunes gens parce qu’ils n’ont pas voulu dire la chahada. Ils disent ‘alors, vous voulez mourir comme votre maître en qui vous croyez. Vous avez le choix: soit vous dites la chahada, soit vous êtes crucifiés’ ». (lire plus…)

L’Ukraine, Poutine et les idiots utiles

Dimanche 20 avril 2014 par sil

The-reset-bouton

Par Guy Millière…

La situation en Ukraine prend une tournure tragique, mais très prévisible. La partie Est du pays, à majorité russophone et orthodoxe, va repasser sous le contrôle de la Russie.

Ce contrôle pourra être un contrôle direct, et ressembler à l’annexion de la Crimée. Il pourra être un contrôle indirect, sous la forme d’une autonomie interne, dans le cadre d’un pays dont l’unité sera dès lors fictive. Et on peut penser que c’est cette deuxième option que Vladimir Poutine choisira.

Ce contrôle pourra passer par ce qui ressemblera à une guerre civile. Il pourra aussi se faire sans heurts excédant ceux qui ont eu lieu ces derniers jours.

L’Ukraine telle qu’elle a pu exister jusqu’au mois de janvier dernier, en tout cas, n’existera plus. (lire plus…)

Pendant ce temps-là en Iran

Dimanche 20 avril 2014 par sil

Ramirez-Bombe-Iran

Négociez donc encore une petite paire de semaines…

La Le Pen demande la parole

Dimanche 20 avril 2014 par sil

Le-Pen-Folle By KY

Hollandie : la parole est au psychiatre

Dimanche 20 avril 2014 par sil

« Vous avez dit exemplaire ? » par Yves Thréard (source)

Alors qu’Arnaud Montebourg fustigeait, ce jeudi, le salaire des banquiers, on apprenait que son ami et directeur de campagne pendant la primaire socialiste était accusé d’un conflit d’intérêts. Aquilino Morelle, très proche collaborateur de François Hollande à l’Élysée, aurait arrondi ses fins de mois en conseillant l’industrie pharmaceutique quand il travaillait à l’Inspection générale des affaires sociales.

Cet épisode résume-t-il le pouvoir actuel ? D’un côté, des discours moralisateurs qui en appellent à l’éthique, à la vertu, aux valeurs. De l’autre, des comportements en totale contradiction, coupables, inappropriés, condamnables.

Elle a mauvaise mine aujourd’hui la « Hollandie » de la République exemplaire. Celle du « Moi Président… », du sermon du Bourget, inspiré par Morelle, contre le monde de la finance, ennemi invisible et haïssable. La gauche donneuse de leçons, assoiffée de revanche et de transparence.

Entre mensonge et suffisance, elle a fini par se trahir sous les traits d’un ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, qui cachait son argent à l’étranger et fraudait le fisc. Et désormais par les pratiques d’un conseiller élyséen se prenant les pieds dans le tapis, chaussés de souliers qu’il prenait soin de faire cirer toutes les semaines par un chaouch dans les salons présidentiels.

Entre copinage et fait du prince, elle a fini par révéler son vrai visage…

Une semaine très liquide vue d’ici

Samedi 19 avril 2014 par sil

Arche-de-Noe

Dimanche : L’encrier déborde. L’élection d’Alain Finkielkraut, que certains surnomment la pleureuse incontinente, a fait couler beaucoup d’encre, au point que notre cher pays a failli, encore une fois, se noyer dans un verre d’eau…

Lundi : L’Ukraine sous douche (presque) écossaise. Histoire de faire revenir l’Ukraine à de meilleurs sentiments à son égard, Vladimir Poutine a décidé de soumettre l’Ukraine à une thérapie de choc. Eau glacée, eau bouillante… eau glacée, eau bouillante… suivi d’un passage par la baignoire, tête la première, afin de lui soutirer un oui au futur accord de paix.

Mardi : Nouveau miracle pour Obama. Non content de parvenir à marcher sur les eaux du tumulte politique ambiant, le président américain ne cesse de laisser derrière lui de nouveaux foyers incandescents. Quel talent !

Mercredi : Le pape s’en lave les mains. Bien que prompt à vilipender tout ce qui assassine, le capitalisme, le cholestérol et le gaz carbonique, force est de constater que l’on n’a toujours pas entendu le pape François maudire les menaces russes sur la paix mondiale. Il craint peut-être le fait que les bruits de bottes ne couvrent sa bonne parole.

Jeudi : L’Arche socialiste prend l’eau. François Hollande avait promis de sauver toute la socialie à bord de son arche de l’alliance politique. A l’évidence, ce n’est pas gagné. L’Arche prend l’eau de tous côtés menaçant de virer radeau de la méduse…

Vendredi : A tribord toute. La gauche de la gauche est médusée par le récent virage à droite de l’administration Hollande. Elle ne parvient pas à comprendre que le nouveau premier ministre cherche par tous les moyens à fermer les vannes des dépenses publiques qui menacent de noyer les générations futures sous la dette…

Noé ou comment noyer son chagrin

Samedi 19 avril 2014 par sil

noah-Noe-Film

Bien que parfaitement imperméable au mythe d’une divinité ayant perdu suffisamment d’étanchéité morale pour noyer avec colère et préméditation toute sa création, innocents compris, innocents surtout, je m’en suis allé voir Noé au cinoche, sans doute pour les noms à l’affiche, mes Russell Crowe, Jennifer Connelly, Anthony Hopkins, et Emma Watson, chéris.

Mauvaise idée. En dehors du fait de m’avoir permis enfin de comprendre pourquoi Noé s’était abimé dans le vin après le déluge (explication évidente qui m’avait échappée du fait de mon absence de remords trop marqués ou de conduites addictives), cette bobine m’a glissé dessus comme sur les plumes d’un canard.

Le décor sans charme, ni fantaisie notable, plus digne d’une production hard-discount que hollywoodienne… le jeu pas vraiment divin des majestueux acteurs présents… m’ont fait regretter les vieux péplums bibliques de Cecil B. DeMille, beaux comme l’antique biblique.

Le semblant de suspens abordé par le film étant carrément de trop, puisqu’ayant fini de me dégouter du mythe de Noé.

Voici donc un dieu qui après avoir décidé d’exterminer l’humanité, qui ne faisait rien qu’à se dévorer mutuellement, parait-il, choisit un homme pour sa capacité d’obéissance, afin qu’il sauve les gentils animaux sauvages bisouvores de la terre, mais également dans le but qu’il tue de ses propres mains sa descendance féminine, histoire que l’humanité s’éteigne avec lui, tout en lui laissant finalement le choix et le droit de vie ou de mort sur la descendance d’Adam. Portenawake !

Bref, encore une vision du Dieu le Père à laquelle je suis parfaitement étranger…

CeSIL B.

sil @ 12:36
7062 articles de
Catégories: Pépé Cinoche
Aucun commentaireSuivez cette conversation Ajoutez à del.icio.us
La minute gros con avec Gerard Filoche

Vendredi 18 avril 2014 par sil

Filoche

Vidéo iTélé : Ce gros rouge qui tâche de Gerard Filoche face à Laurent Bigorgne de l’Institut Montaigne au sujet des mesures de rigueur du gouvernement Valls…

(lire plus…)

Ce qu’est la dette de l’Etat

Vendredi 18 avril 2014 par sil

Dette-Etat-Enfant